Le dossier

Ressources pour l'école

Ressources numériques adaptées

Ressources numériques adaptées soutenues et réalisées par le ministère de l’Éducation nationale dans le cadre de la commission multimédia

La société LearnEnjoy a développé, avec le soutien du ministère, des applications pour tablettes tactiles destinées à des jeunes autistes ou porteurs de troubles envahissants du développement. Ce projet, EDUCARE (voir EDUCARE - projet soutenu par le ministère de l’Éducation nationale) consiste, à partir de ces applications, en la création d'un outil de suivi des progrès en continu, pour soutenir l'individualisation des parcours des élèves en situation de handicap en maternelle. Cet outil permet l'établissement de livrets de compétences et de graphiques conformes au socle commun de connaissances et de compétences.

Pour faire mieux appréhender ces troubles l’UNAPEI, union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis, a conçu avec le soutien de l’Éducation nationale un projet dédié. Il s'agit d'un DVD-Rom destiné à accompagner et faciliter l'accueil des enfants handicapés mentaux à l'école. Il est accompagné d'un site internet (site l'école ensemble) proposant aux enseignants et aux élèves des ressources documentaires et un kit pédagogique adaptés.

Des adaptations sont créées à destination d'enfants dyspraxiques afin de leur permettre de faire les mêmes exercices que les autres élèves de la classe sans être gênés par leur handicap. Ces élèves ouvrent leur ordinateur quand les autres élèves ouvrent leurs manuels et leurs cahiers. C’est ce que propose le site de l’association Le Cartable Fantastique. Ce site comporte des exercices scolaires numériques adaptés pour les enfants dyspraxiques. Les exercices intègrent des éléments interactifs pour les réponses, permettant à ces élèves de se concentrer sur la compétence à travailler plutôt que sur l'effort qu'il leur faut fournir pour écrire leurs réponses.

Il ne faut pas oublier les élèves qui utilisent le LPC : le langage parlé complété (s’appuyer sur lecture labiale). Le langage français parlé complété (LfPC) est un code gestuel qui permet de lever l’ambigüité pour des sons dont l’apparence labiale est identique (sons « b » et « p » p. ex.) à l’aide de gestes distincts. Le LPC repose sur la lecture labiale, c'est à dire la lecture sur les lèvres, qui permet de compenser les sons qui sont mal perçus du fait de la surdité. Dans cette modalité de communication par ce code le LPC, le numérique permet de réaliser des documents multimédia pédagogiques adaptés : les livres codés ou complétés sur CDRom ou DVDRom interactifs : des images et ou des textes défilent à l’écran avec, en incrustation, un codeur LPC qui raconte l’histoire. Dans certaines applications, c’est un avatar, une tête codeuse qui explique ou raconte l’histoire. Deux associations l’ALPC et DATHA offrent depuis plusieurs années de tels documents pédagogiques originaux. Le livre codé « La vache et le chevalier », particulièrement riche au niveau des explications linguistiques, diffusé par le CNDP, a été réalisé par l’association DATHA avec l’aide du Ministère de l’Éducation nationale dans le cadre des projets Schene (Schéma pour l’édition numérique pour l’enseignement).

Dans cet esprit le site internet Vidéographix, projet de l'Association française pour la lecture (AFL), propose un service en ligne intégrant la LSF, langue des signes française, dans les démarches d'apprentissage et de perfectionnement de la langue française écrite. Un autre projet « Méta Mallette » (voir le site Méta Mallette), projet de l’association PUCE MUSE, en partenariat avec l’INS HEA et l’établissement public OSÉO, consiste à enrichir et adapter une collection d’outils numériques déjà existante et expérimentée dans des classes, permettant de jouer de la musique en la couplant avec une visualisation sur ordinateur et une interface gestuelle de type joystick. PUCE MUSE développe des interfaces adaptées à un public malentendant. Des instruments virtuels ont été conçus pour travailler les images comme des sons.

L'éducation à l'image est inscrite au cœur des programmes officiels dès l'école élémentaire. Les élèves sourds tout autant que les autres sont concernés. L'image en tant que vecteur de la communication, dont l'usage se développe de manière accélérée, s'apprend, se travaille, se décode au même titre que les autres modalités d'expression culturelle auxquelles elle reste étroitement liée et dont on connaît les difficultés d'accès pour ces élèves. Le site d'éducation à l'image pour élèves sourds et malentendants (site Court et Sourd métrage) doit apporter aux élèves les éléments nécessaires pour leur permettre de participer à l'écriture et à la réalisation de courts métrages et ainsi d'acquérir de nouvelles compétences scolaires, au travers d'un projet pédagogique original.

De son côté, l’INS HEA (Institut National Supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes Handicapés et les Enseignements Adaptés) s’est engagé depuis quelques années dans le développement d’un certain nombre de produits multimédia. Avec le soutien financier de la commission multimédia du ministère de l’Éducation nationale, a été produite l’application « J’apprends à lire avec la LSF », outil pédagogique destiné aux enseignants et élèves du cycle 2 de l’école primaire, sourds et « entendants ». Par ailleurs, INS HEA développe la mise en place d’un service collaboratif en ligne : « web académie » de la Langue des Signes Française. L’objectif est de faciliter, via ce site, les échanges entre locuteurs de la LSF et l’émergence de néologismes, tout en s’assurant de la bonne compréhension des concepts à représenter et à publier.

Les nouvelles technologies ont créé de nombreux outils qui permettent aux personnes malvoyantes ou non-voyantes de « lire » des textes en écriture romaine. Mais la connaissance du braille (alphabet à points saillants) demeure un moyen de communication répandu parmi les personnes malvoyantes. C’est ainsi que Natbraille[1] (voir le site Natbraille) est un logiciel libre de transcription automatique en texte Braille. Il permet de transcrire facilement des documents divers (formats OpenOffice, texte brut, Microsoft Word + MathType). Une grande attention a été apportée à l'utilisabilité de Natbraille par les personnes aveugles, en particulier avec les lecteurs d'écrans NVDA et Jaws.

[1] NAT :acronyme pour Not Another Transcriptor

Pour aller plus loin

Soutien à l'innovation

Pour accompagner la scolarisation des élèves en situation de handicap le ministère mène une politique de soutien à la production et au développement des usages de ressources pédagogiques numériques adaptées.

Soutien à l'innovation

lesite.tv pour tous

France Télévisions et le Scérén-Cndp proposent "lesite.tv pour tous". Il s'agit d'une version accessible du site.tv. Il inclut 600 minutes de vidéos accessibles aux sourds et aux malentendants.

Un lecteur vidéo "permet la synchronisation de deux flux vidéo et l'affichage des sous-titres télétexte." Il est disponible en open-source.

Accès à la présentation de la plateforme "lesite.tv pour tous"