Les actions mutualisées (TRAAM) - Point d'étape.

Animées par Sylvie Lay (IA-IPR de Poitiers) et Olivier Cornu (Expert disciplinaire / SD TICE)

 

Définition d'une action mutualisée. Procédures d'inscription. Quels apports pour la discipline ? Un point sur les actions en cours avec intervention des différents porteurs de projet.

 

• Les outils numériques comme support de travail transdisciplinaire dans l'enseignement de l'histoire des arts et l'apport des arts plastiques à ce dernier (Bordeaux, Nice)

• Le statut de l'outil numérique au sein de l'enseignement des arts plastiques en collège

(Nantes, Poitiers)

• Place et statut de la référence artistique (Nancy Metz)

 

Académie de Bordeaux : Webizart par Christophe Merchadou

 

  • Le blog webizart : http://webizart.free.fr/spip/spip.php?article5

C'est le support de diffusion de billets d'élèves en Histoire Des Arts afin de mutualiser les différentes méthodes de travail interdisciplinaire.

 

Projet également inscrit au sein du Pôle Académique de Soutien à l’innovation (PASI) académique.

Ce travail a été mis en lien avec les TRAvaux d’ Actions Mutualisées en Histoire des Arts gérés par Michel Lechevalier.

 

  • Le collège est également partenaire avec une association « Medias-cité » http://www.medias-cite.org/, qui promeut des dispositifs électro-acoustiques numériques et interactifs.

Ils exploitent une palette grapholine (http://www.medias-cite.org/component/docman/doc_download/112-intervention-grapholine-du-02102008.html) qui permet d'aborder l'écriture musicale en relation avec des formes picturales dans l'instantanéité du geste et de réagir au son et à l'image.

Une interrogation du collègue de Dijon, Maxime Bourgeaux pose la question du savoir-être et du savoir faire face à un outil trop fascinant, trop présent par rapport au dispositif et enjeux de l'enseignant ? Quelles compétences sont construites ? Serait-il possible de construire des compétences sans cet outil ? Lesquelles ne le seraient pas ? La rareté de cet outil fait que la proposition de travail n’est pas transposable à d’autres académies mais son intérêt n’en est pas moins réel.

 

Question à préciser : quand les compétences sont construites par l'outil et non par une démarche pédagogique, qu'est-ce que cela pose ? Quel est le rapport à l'instrument ou à l'outil ? Quelle est la place de l'enseignant avec un tel instrument ? Comment l'enseignant transmet-il des compétences par le biais de cet outil ?

 

 

Nice : Les Tice en arts plastiques comme appui à l'enseignement de l'histoire des arts par Jérôme Sadler.

 

 

Présentation sur le site académique http://www.ac-nice.fr/arts/indextraam.htm

 

 

De la pratique au quotidien aux ressources du porte-document numérique.

 

Présentation de l'expérience du collège Niki de St Phalle, de ses spécificités autour d'une ressource de proximité : le musée Fernand Léger.

Champs disciplinaires impliqués :

  • Arts Plastiques : l’œuvre et l’espace (architectural, pictural, photographique chez Léger)

  • Lettres / histoire

Création d'un espace de ressources « enseignant » au sein de l’Environnement Numérique de Travail, puis d’un espace « élève ».

Une réalisation : « Les portes du temps » Une production en finalité d'exposition

Installation dans un lieu lors d’une manifestation « Anniversaire des 40 ans de Sophia – Antipolis », des urnes scellées dans lesquelles ont été enfermés des textes écrits par les élèves. Les TICE soutiennent l’enseignement de l’histoire des arts grâce à un travail transversal lettres –arts plastiques (Espace d'exposition au FRAC PACA).

 

Comment travailler en arts plastiques en s'appropriant l'objet exceptionnel par le biais des TICE sans perdre les spécificités du programme durant l'heure de classe ?

 

Le Porte-document numérique : application Joomla (site français)

Proposition de support pour faciliter les échanges entre disciplines. Le contenu de cette clé pourrait s'insérer dans l’Environnement Numérique de Travail.

 

Nantes : L'utilisation d'outils rudimentaires dans l'idée d'une accessibilité pour tous par Annick Guerrive.

 

Débute l’action cette année avec l’équipe In Situ.

Pratiques de l’utilisation des TICE en Arts plastiques et mutualiser les pratiques.

Postulat : l’utilisation d’outils rudimentaires dans l’idée d’accessibilité pour tous.

Un thème fédérateur : la narration.

Production de scénarios pédagogiques.

Bilan d’étape : carte heuristique (pistes de réflexion, questions soulevées, possibilités techniques). Une ramification permet de voir le cheminement des questions pédagogiques, des pistes de séquences, puis des travaux d’élèves.

Objectif : Ouvrir ces dispositifs pédagogiques aux autres enseignants non concernés par l’action mutualisée (Ouverture géographique, mixité au niveau des âges de l’expérience, public, privé. Toucher le plus d’enseignants possibles).

Chacun partait au départ sur un axe personnel de travail : « sur quoi j’ai envie de travailler », ce qui à nuit à la cohésion du travail, d’où le thème fédérateur.

 

Académie de Poitiers : Qu'est-ce les Tice modifient du point de vue des pratiques artistiques, comment imprègnent elles les démarches pédagogiques?  par Hélène Lamarche

 

carte heuristiue.jpg

 

 

On observe aujourd’hui la nécessité de définir l’impact des TICE au regard de la discipline arts plastiques :

  • qu’est-ce que cela modifie du point de vue des pratiques artistiques ?

  • comment des nouvelles postures artistiques peuvent-elles imprégner les démarches pédagogiques ?

 

Un constat permet de situer l’utilisation des TICE en arts plastiques :

  • soit pour des usages documentaires (recherches sur Internet)

  • soit pour produire des images par l’acquisition de savoir-faire spécifiques aux outils numériques (comme le collage) et qui amènent la construction de compétences techniques du point de vue des élèves.

C’est ce que l’on a nommé les usages de base. Le but de cette action est donc principalement de dépasser ces usages.

 

Les objectifs de l’action proprement dits

  • Travailler à une prise en compte des outils numériques centrée sur l’acquisition de compétences artistiques et non plus seulement techniques.

  • Utiliser le médium numérique comme un médium artistique actuel (ce qui sous-entend interroger le médium lui-même).

  • Construire un champ de références artistiques en lien avec le multimédia, intégrer davantage l’art numérique au champ de référence.

 

Les modalités de travail

Production de scénarios pédagogiques utilisant les TICE et qui permettent à la fois l’acquisition de savoir-faire spécifiques des élèves mais aussi la construction de compétences d’ordre artistique et culturel. Ces séquences, les témoignages et les productions d’élèves, ainsi que le fruit de ces réflexions seront ensuite mis en ligne sur le site académique.

 

Espace de mutualisation, dit espace collaboratif (ENT « Portées »), mis à disposition par l’académie.

 

 

Metz : Que deviennent les références artistiques à l’heure du numérique ? par Corinne Bourdenet

 

Réflexion sur des outils de formation à distance.

 

Les élèves seront amenés à produire une photographie numérique comme réponse plastique, de quoi ai-je besoin ?

  • Mettre au point un scénario pédagogique en lien avec les programmes, selon le niveau.

  • Savoir utiliser la notice détaillée, décryptée de l’appareil utilisé

  • Mettre en place un roulement pour que le rapport entre le nombre d’appareils et le nombre d’élèves permette à chacun de faire le travail en un laps de temps raisonnable (2 à 3 séances). Pendant qu’un élève prend sa photographie, les autres sont au travail avec un autre médium, sous une autre forme… Pour une même demande, les élèves peuvent y répondre avec des médiums traditionnels et en photographie numérique.

  • Trouver des références mettant en jeu des notions plastiques liées à la photographie (cadrage, cadre, point de vue, échelle…) : les références peuvent être l’occasion de faire une filiation entre les œuvres anciennes et numériques (exemple pour le collage et autres filiations possibles).

  • Quelles formes peuvent avoir les références à l’aire des TICE ?

  • Comment opérer un choix avisé parmi toutes les références possibles ?

  •  

Les élèves seront amenés à produire une vidéo numérique comme réponse plastique, de quoi ai-je besoin ?

  • Feront-ils du tourné – monté ou auront-ils la possibilité de faire un montage ? Le tourné – monté est une contrainte cinématographique très porteuse car elle oblige à un story-board détaillé et pensé. Cette technique évite en outre le temps du montage et le matériel nécessaire (ordinateur puissant) à cette opération.

  • Travailleront-ils exclusivement en classe ? S’ils travaillent chez eux, il faut se munir d’un convertisseur vidéo universel afin de pouvoir lire tous les formats vidéo possibles. Dans ce cas, l’évaluation ne portera pas sur le travail final mais sur son explication, son argumentation (ce pour vérifier que l’élève est bien l’auteur du film).

  • Il faut les limiter dans la durée pour une bonne gestion du poids du fichier final (envoyé par mél, déposé sur un ENT, transmis sur une clé, stocké sur le réseau…). La contrainte de la durée (1 à 3 minutes) est également très porteuse : comment dire beaucoup et bien en peu de temps ?

 

Les élèves ont besoin de travailler en salle réseau : quelle salle ? Combien de postes ? Quel dispositif adapter en fonction des conditions matérielles ? Exemples attestant de différents dispositifs.

 

- Des exemples pratiques, méthodologiques, des documents théoriques (œuvres clés selon les niveaux).

- Les opérations plastiques listées et mises en relation avec des œuvres patrimoniales et des œuvres numériques.

- Des fiches de lecture sur des ouvrages de référence.

- Réflexions sur le dessin et TICE

- Deux collègues travaillent sur les usages d’un TBI en arts plastiques : usages pour les enseignants et usages par les élèves.

 

Les élèves ne sont plus attirés d’emblée par le numérique : comment ré-enchanter le numérique ?

 

Piste proposé par le collègue de Bordeaux, Christophe Merchadou

http://www.liberation.fr/vous/0101623564-les-jeunes-ne-sont-plus-interesses-par-l-outil-ordi