Quel choix d’œuvres numériques pour les collections du Frac Lorraine

 

http://www.fraclorraine.org/

 

Le FRAC de Lorraine est situé à Metz, sous le nom de baptême : 49°Nord, 6° Est (coordonnées géographiques).49°Nord, 6° Est : le FRAC Lorraine

Le point de départ du FRAC de Lorraine est en 1983. A cette date, il ne possède pas encore de lieu d’exposition propre.

 

La spécificité de la collection repose sur les œuvres issues de l'inframince.

 

Qu'est ce que l’acte de collectionner aujourd'hui ? Qu’est-ce qui fait œuvre, quels sont les objets artistiques que l’on peut collectionner ?

Les œuvres comme les performances, les protocoles font-elles l'objet d'un même souci de conservation, de restitution, d'archivage ?

Quels cahiers des charges doit-on rédiger en vue de restituer l'œuvre de l'artiste?

Quel type d’archivage construit la lisibilité d'une collection ?

 

Un fonds photographique important et un fond vidéographique constituent la base de données consultable en ligne : http://collection.fraclorraine.org/

  • Œuvres présentées

- Jiri Kovanda « Kissing Throught glass » performance

- Dector et Dupuy « Visite guidée ». C'est l'acte de visiter qui fait œuvre et qui a été acheté

- Esther Ferrer « Intime et personnel », pièce « jouable » par tout le monde. Un texte décrit l’action précisément (comme les didascalies chez Beckett) et définit son cadre. Il s’agit de mesurer un corps (le sien ou celui de quelqu’un d’autre) à l’aide d’un mètre ruban, en indiquant les endroits mesurés avec un chiffre, un point ou une note, qu’on pourra ensuite à son gré lire à haute voix, jouer, tracer au sol ou sur un tableau, etc.

- Vera Molnar « promenade (presque) aléatoire », le FRAC est propriétaire du logarithme et du principe d'exposition.

- Dora Garcia « Forever », Une webcam fixe les déplacements du spectateur dans un espace d'exposition 7/7, 24h/24h. L’artiste interagit librement sur les usages de ses images vidéo-thés au sein de l'espace d'exposition.

 

  • Œuvres de l'inframince

  • Décosterd et Rahm « Peinture placebo©».

Des huiles essentielles sont ajoutées aux peintures murales des espaces du FRAC et exposent des effets thérapeutiques au corps du spectateur.

  • Tania Mouraud « HCYS ? », peinture monumentale qui occupe une façade de bâtiment et qui n'est visible qu'à partir d'un seul et unique point de vue le sommet d'une flèche de cathédrale par exemple.

  • Isabelle Krieg « Découvrir le monde »L'informe tache picturale restitue des mappemondes

 

Présentation des actions éducatives :

 

- Visites thématiques

- Proposition d’ateliers au collège : réactivation d’une pièce, une performance.

- Constitution de mallettes pédagogiques : l’art abstrait par exemple.

- Prêt d’œuvres : expositions en collège conçues en collaboration avec l’enseignant.

- Une heure / une œuvre : un membre de l’équipe se déplace avec une œuvre dans la structure scolaire.

 

Exposition du moment Listen to your eyes (écoutez vos yeux) : travail à partir de J.Cage et M. Cunningham pour montrer aux élèves les convergences de médias.

 

 

Trois vidéos viennent illustrer les entrées des programmes de collège en arts plastiques :

  • Image, œuvre, fiction

Tracey Moffatt « Artist ». Une vidéo de type « Mashup » : collage de séquences de films sur l'image stéréotypée de l'artiste dans le cinéma américain d'après guerre. Thème de la narration et représentation de l'art.

  • Image, œuvre, réalité

Fiona Tan « Downside Up ». Une réalité modifiée par un cadrage oblique et un plan retourné C'est un jeu d'ombres : celles d'une rue passante qui reflètent la flânerie. Cette vidéo pose la question de la reproductibilité de la persistance de l'image narrative. Des sons de pas, de circulation ou de murmures ponctuent cette projection des plus mentales et subjectives.

 

  • L’espace, l’œuvre, le spectateur

Andrea Fraser « Little Frank and his carp ». Une performance mettant en scène une jeune femme qui, à l'écoute de la présentation du muse à l'aide d'un audio guide, suit le texte à la lettre et réagit aux courbes féminines de l'architecture du Guggenheim de Bilbao.