Synthèse des Travaux académiques mutualisés

 

TRAvaux Académiques Mutualisés en Biotechnologies -STMS :

  1. Activité et productions :

  2. Enquêtes :

logotraamcr2010.jpg

 

1. Activité et productions en Biotechnologies-BPH-STMS

 

 

En Biotechnologies-BPH, 180 productions sont en ligne en septembre 2017 et accessibles par leurs fiches ÉDU'base à partir de la page http://eduscol.education.fr/bio/usages/scenarios-pedagogiques-tice.
En STMS, 36 productions ont été réalisées entre 2014 et 2017 et sont également téléchargeables.

La production en Biotechnologies-BPH se répartit ainsi :

43 % pour la série STL : Thèmes des programmes de Biotechnologies, Chimie-Biochimie-Sciences du Vivant, Mesure et Instrumentation, ETLV

- 30 % pour la série ST2S : Thèmes du programme de Biologie et Physiopathologie Humaines.

-  17 % de scénarios transdisciplinaires (utilisation du TNI, création d’articles dans wikipédia avec les élèves, création de cartes heuristiques, validation du B2i, applications pédagogiques des smartphone, publication collaborative, gestion et suivi de projet, pédagogie inversée ).

- 5 % en seconde EdE Biotechnologies et santé social

- 5 % pour la série Bac professionnel ASSP


En 2016-17, 38 enseignants répartis dans 7 académies ont réalisé 24 nouveaux scénarios en biotechnologies et BPH et 9 scénarios en STMS.

Synthèse nationale BTK-STMS 2016-2017

Synthèse nationale 2015-2016

Synthèse nationale 2014-2015
Synthèse nationale 2013-2014

Le modèle de scénarios pédagogiques en format pdf est toujours utilisé et certains scénarios intègrent les ressources médias, questionnement, autoévaluation dans un fichier téléchargeable « tout en un »).

Le format livre interactif didapage (ex : antibiogramme et plasmides) utilisé entre 2008 et 2011 (acad de Montpellier, Grenoble, Lyon) le sera de nouveau en 2014 pour des scénarios B2i réalisés par des enseignants de l'académie de Poitiers.

On observe que toutes les académies accompagnent l'écriture des scénarios en créant de nouvelles-ressources associées (animation, vidéo) encore inexistantes et nécessaires à l’étude du thème choisi

Organisation du travail

Un travail interacadémique est fourni en amont (période avril-mai) par les professeurs référents (analyse des besoins, concertation et communication des projets rentrant dans le cadre de l'appel à projet TraAM), mais également en cours d'année par les  auteurs (relectures critiques et tests de scénarios). La coécriture  des scénarios n'est pas systématique mais fréquente et s'exerce essentiellement en intra-académique (binômes voire polynômes d'auteurs dans certaines académies).
L’animation nationale, par l’intermédiaire des réunions des professeurs référents (1ère et 3ème réunion en présentiel et 2ème réunion d’étape à distance), facilite le suivi et l’avancée des projets, la tenue de l’échéancier et la réalisation optimale des objectifs. A noter que la cohésion et l'animation des groupes académiques fonctionnent plus efficacement lorsque les membres peuvent se réunir au moins une fois lors d'une réunion annuelle.

 

 

2. Enquêtes :

 

Préambule

 Durant la période 2010 - 2014, 242 élèves ou binômes issus d'une douzaine d'établissements répartis dans 8 académies ont répondus au formulaire d’enquête en ligne destiné aux élèves.
Le formulaire d’enquête destiné aux enseignants a recueilli 25 réponses collectées depuis 11 académies sur la même période.

 

  • Synthèse du questionnaire élèves

 Les professeurs qui ont renseigné l’enquête ont testé les scénarios pour 42 % en classe de première, pour 29 % en terminale, pour 29 % en classe de seconde. On observe une progression de l'utilisation en seconde dans le cadre des EDE Biotechnologies.
Par série et niveau, 54 % d’usages ont eu lieu en ST2S dont 36 % en 1ère et 18 % en Terminale et 23 % en STL dont 14 % en 1ère et 9 % en terminale.
A noter que la production des scénario "disciplinaires" s'établit pour 8 % en seconde, 37% en première et 55% en terminale et BTS. 
Pour près de 9 cas sur 10, les scénarios sont travaillés en TD sous la conduite du professeur, 16 % déclarent des usages en situation d’autonomie, essentiellement au domicile et rarement au CDI.

Les activités les plus appréciées sont celles qualifiées de plus faciles ou simples : tests chronométrés, animations. Les premières activités de chaque scénario sont les plus souvent citées, à noter que peu d’élèves ont pu tester, faute de temps le plus souvent, les dernières activités.

Aspects positifs :

 Un élève sur deux trouve les activités attrayantes et variées, claires et bien expliquées donnant ainsi un avis favorable sur les choix des ressources sélectionnées et sur les consignes données.

 Un élève sur deux trouve également les scénarios adaptées aux révisions, 31% envisagent même de les travailler en autonomie (résultats en progression du fait de la simplification des questions posées dans les nouveaux scénarios et malgré l'absence de réponse).

 Les deux tiers des élèves pensent avoir bien compris les notions étudiées (en progression), 3% (soit 1 élève par classe) pense n’avoir pas compris, un tiers pense avoir un peu mieux compris…

 Sept élèves sur dix souhaitent travailler d'autres thèmes du programme avec la même démarche, moins d'un élève sur dix ne le souhaite pas.

  Aspects négatifs :

 4 % des élèves révèlent des difficultés dans la maîtrise des compétences TICE utilisées dans ces scénarios. *(1) Un élève sur trois éprouve des difficultés en classe de première contre un élève sur dix en terminale. *(2) Un quart des élèves déplorent ne pas avoir accès à une ressource éditoriale indexée dans un scénario. *(3)  7 % des élèves jugent les questions posées trop difficiles et 4% considère le temps préconisé trop bref pour traiter les activités. *(4)

*(1) Pour l’essentiel, compétences de recherches d’informations ou d’illustrations, de navigation dans différents sites et ressources, de « copier coller » dans des logiciels de dessin et traitement de texte en vue d’élaborer un compte rendu numérique.
NB: les compétences liées à certains logiciels (écriture moléculaire) en STL n’ont pas été testées.

 *(2) Progression logique des compétences TICE s’expliquant probablement grâce aux usages des TICE dans le cadre des Activités Inter Disciplinaires (2X60 h en première et terminale ST2S).

 *(3) Les TraAM ont aussi pour objectif de mieux faire connaitre les ressources éditoriales soutenues et validées par le ministère.

 *(4) Prévoir des activités plus courtes comprenant moins de questions (4ou 5).

 

consultation du questionnaire


 

  • Synthèse de questionnaire enseignants

 Les usages les plus nombreux (41%) sont en configuration 1 élève/poste, 28 % 2 élèves/poste, les moins nombreux sont en classe entière avec ateliers tournant (14 %).
55 % des usages ont lieu lors d’une période d’apprentissage d’un thème,  27 % après l'étude,18 % avant.

La concentration des élèves durant les activités est jugée élevée dans 44 % des cas (forte progression), moyenne dans 44%, insuffisante dans 13 %.

 Aspects positifs :

La quasi totalité des enseignants testeurs apprécient le format et la structure des scénarios ;

90 % des professeurs testeurs pensent que le contenu des scénarios est bien adapté aux niveaux et aux séries préconisées.
La clarté des consignes, le choix et l’utilisation des ressources, la progressivité des activités, le niveau de compréhension des ressources et des questions par les élèves sont estimées globalement très satisfaisants : (30% « Très Bien », 43% « Satisfaisant », 18% « Moyen », 9% « Insuffisant »).
86% des enseignants émettent le souhait de travailler sur d’autres scénarios du même type.

  Aspects négatifs ou améliorations souhaitées :

 27 % des enseignants ont rencontré des difficultés techniques liés aux usages des scénarios sur les postes classes, (9 % du fait de l'installation de plugin pour consulter certaines ressources), 27 % ont rencontré d'autres difficultés (matériel, effectif/nombre de postes..)

50 % estiment des améliorations possibles : raccourcir les scénarios et activités, simplifier des questionnements, revoir le choix de certaines ressources, éviter les ressources payantes (demande à l’encontre du cahier des charges).

80 % des usages n’ont pas donné lieu à la rédaction d’un compte-rendu numérique par les élèves (manque de temps). Les CR numériques ont été imprimés dans 1/3 des cas. La gestion purement numérique des CR (facilitée dans le cadre d’un ENT) reste encore faible.

 80 % des enseignants testeurs connaissaient l’existence d’éduscol et ÉDU'base Biotechnologies avant les tests.

 

Les résultats des enquêtes en 4 pages

 

consultation du questionnaire