Doc & CDI

Synthèse nationale des TraAM 2012-2014

Bilan national des TraAM documentation : " Favoriser l'accès, mettre en valeur, diffuser les ressources numériques, en direction des élèves, des équipes pédagogiques et des réseaux. " (2012-2014)"

Réflexion sur la thématique 

 

Le thème de travail de l'année 2012-2014 " Favoriser l'accès, mettre en valeur, diffuser les ressources numériques, en direction des élèves, des équipes pédagogiques et des réseaux " était déjà au cœur des préoccupations des académies. Les groupes ont travaillé sur ce thème en poursuivant, faisant évoluer ou en impulsant des pratiques innovantes intégrées dans la politique documentaire académique.

La thématique et les axes de travail étaient assez vastes pour permettre à la fois la production de scénarios pédagogiques mais également de projets plus importants. Les académies ont travaillé et échangé à l'intra comme à l'inter-académique. La thématique a également favorisé les partenariats internes et externes à l'Éducation nationale.

De nombreux axes de travail et réflexions ont découlé de cette problématique, donnant lieu à de riches échanges et favorisant le partage et la collaboration.

Néanmoins, certains thèmes de travail ont parfois été jugés trop en avance par rapport aux réalités du terrain et l'absence de problématisation unique a entrainé un nombre important d'axes de travail, compliquant la mutualisation pour les académies et les référents.

Ce thème, important pour la profession, a également été abordé dans les académies participantes lors de journées académiques et a parfois été l'occasion de renouveler les sujets de formation abordés dans le cadre du PAF. Certains travaux initiés pendant ces deux années vont être poursuivis.

 

Généralités sur le dispositif TraAM 2012-2014


Le dispositif TraAM permet de mettre en valeur et augmente la visibilité des projets innovants en documentation menés par les académies. Il permet également aux académies de constituer ou de continuer à faire fonctionner des groupes de travail, de développer des échanges inter-académiques et/ou avec des partenaires extérieurs à l'Éducation nationale.

Référents TraAM et académies participantes : Mickaël Porte (Besançon), Anne Jothy (Bordeaux), Blandine Bizais (Caen), Khadidja Derraze (Dijon), Nadia Lépinoux Chambaud (Orléans-Tours), Didier Mouren (Nice), Isabelle Hincapié (Paris), Anne Delannoy (Toulouse).

Deux nouvelles académies ont rejoint pour la première fois les TraAM à la rentrée 2012 : l'académie de Caen et l'académie de Paris.

Malgré un nombre important de missions ou de tâches en dehors du dispositif entraînant parfois des difficultés à mutualiser et une réorganisation des axes de travail trop tardive, les participants ont fourni un gros travail de mutualisation et de production. La participation aux TraAM a été jugée par les académies bénéfique et favorisant les apports professionnels.

Le manque de soutien financier pour les équipements matériels, le manque d’outils institutionnels favorisant la mutualisation ou les limites de ceux existants ont souvent été pointés.  Un fonctionnement des TraAM plus inspiré des communautés (type MoocDocTice) a été mis en avant plusieurs fois par les référents TraAM.

De nombreux outils ont été utilisés par les équipes pour échanger, collaborer et produire. Il s'agit en majorité d'outils du web 2.0 : outil de la sphère Google, Diigo, Padlet, Twitter, IFTTT... Des outils développés par les académies ont également été utilisés (sites académiques, base Célinat...).

Les académies réussissent facilement le travail de mutualisation avec les différentes académies, elles souhaitent maintenant dépasser cette étape de mutualisation et co-construire avec les académies partenaires.

Pour faciliter le travail au sein des académies, en plus des réunions académiques en présentiel, de nombreuses réunions académiques distancielles ont été organisées, leur nombre a été très important et montre la forte implication des référents et des collègues dans les académies.

 

Bilan de la tenue de ces TraAM sur deux ans :

Les académies ont pu s'impliquer dans des projets de grande envergure, augmenter le nombre de projets proposés, les faire évoluer et les mener à bien. Malgré la perte de temps liée à l'équipement des établissements, les académies ont pu lancer concrètement ces projets indissociables du matériel à la fin de la première année ou durant la deuxième année. Étant donnée la thématique, les collaborations ont pu être étendues à d'autres partenaires. Les équipes ont également pu prendre le temps de se former à de nouveaux outils favorisant la mutualisation et aux outils liés spécifiquement aux ressources numériques.

En revanche, la tenue des TraAM sur deux années a également engendré des points négatifs : abandon de certains projets pour cause de changement d'équipes, non renouvellement de projets pédagogiques trop tributaires du calendrier de l'année scolaire. Un essoufflement des échanges concernant certaines thématiques a également été constaté lors de la deuxième année.

 

Travail et Productions 

 

Axes de travail :

Les 8 académies ont travaillé la première année sur 7 axes puis lors de la deuxième année, les axes ont été resserrés au nombre de 5 :

Axe 1 : ressources numériques : mutualisation de fonds spécifiques et de fonds virtuels.

Axe 2 : vers le supérieur.

Axe 3 : développer les usages des ressources numériques : former les acteurs et rendre l’élève producteur d’information.

Axe 4 : la mise en valeur des ressources numériques des partenaires locaux, éditoriales, ou produites dans les établissements, via l’ENT, le portail du CDI (esidoc ou PMB), et la diffusion sélective de l’information.

Axe 5 : les nouveaux modes d’accès à la lecture (lecture sur écran / liseuses).

Pour rappel, consulter le bilan de mi-parcours : 

http://eduscol.education.fr/cdi/anim/actions-mutuali/traam2012-14/synthes2012-13

 

Publication des productions :

 

Les productions ont été nombreuses et de nature différente. De nombreux scénarios pédagogiques ont été créés, plus de 70 sur des sujets en liens avec les axes de travail développés ci-dessus.

Des projets plus importants ont également pu être menés : le Mooc DocTice, l'alimentation du réservoir de notices Célinat, la mise en place d'une veille partagée sur la thématique des TraAM, un répertoire d'applications de tablettes, différents outils pour mener une collaboration entre CDI et bibliothèques universitaires et assurer la liaison lycée-universités, des outils pour se lancer dans l'équipement du CDI en tablettes ou liseuses, des travaux sur les QR codes et la réalité augmentée, la création d'un OPAC simplifié, la création de bibliothèques numériques...

Toutes les productions ne peuvent être développées dans cette synthèse. Mais elles sont accessibles dans les bilans publiés sur les sites des académies participantes. Les bilans académiques sont en cours de publication :

 

Besançon

Synthèse du MoocDoctice :

http://missiontice.ac-besancon.fr/documentation/index.php/notre-bilan-du-moocdoctice/

Bordeaux

http://disciplines.ac-bordeaux.fr/documentation/?id_category=15&id_rubrique=41

Caen

http://documentation.discip.ac-caen.fr/spip.php?article111

Dijon

http://cdi.ac-dijon.fr/spip.php?article437

Nice

http://www.ac-nice.fr/docazur/spip.php?article915

Orléans-Tours 

http://documentation.ac-orleans-tours.fr/mutualisation/traam_doc_2012_2014/

Paris

http://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p2_752519/travaux-academiques-mutualises-traam-2012-2014?cid=p1_758610

Toulouse

http://espace-cdi.ac-toulouse.fr/spip.php?breve9

 

Conclusion

Cette thématique sera à nouveau abordée dans la majorité des académies participantes, via principalement les formations des collègues professeurs-documentalistes. Elle restera un sujet important au coeur du métier des professeurs-documentalistes et sera source d'autres expérimentations.

De nombreuses productions sous formes diverses ont vu le jour au terme de ses deux années. Toutes les productions n'étant pas décrites dans cette synthèse, consultez l' ÉDU'base documentation, où les scénarios pédagogiques ont été déposés.