Ateliers B2i

Synthèse des échanges

Quelle évolution dans les collèges avec la perspective de la prise en compte du B2i pour le DNB ?

Cela a créé dans certaines académies un électrochoc et provoqué la création ou l’accélération de la mise en œuvre d’actions spécifiques.

Au niveau académique

  • constitution d’un pilotage académique ;
  • instauration du B2i comme « priorité académique » et implication demandée en direction des  inspections et directions d’établissements.

Dans les établissements

  • désignation d’un correspondant B2i ;
  • réunions des équipes éducatives ;
  • demandes de formation des enseignants à l’initiative des établissements ;
  • séances de formation des élèves suivies de validations B2i.

Des interrogations

  • quelle sera l’attitude du jury départemental du DNB en cas de non validation du B2i ?

Des risques de dérive

  • éventualité de validations « sauvages » ;
  • éventualité de transformer le B2i en examen à la chaîne pour les élèves de 3ème.

Quelle évolution dans les lycées avec la perspective de la généralisation du B2i ?

  • Actuellement, la mise en place du B2i au lycée général et technologique est embryonnaire et la généralisation ne semble pas induire pour l’instant d’accélération.
  • Par contre, en lycée professionnel, l’implantation est plus forte grâce à la présence des classes de 3e DP6, provoquant un effet d’entrainement.

.…Mais des perspectives intéressantes se dessinent :

  • le dispositif est un moyen pour le documentaliste de s’affirmer pour valider les items concernant les compétences documentaires ;
  • le dispositif est perçu comme outil permettant de mettre en perspective la nécessité de former les élèves à la maîtrise de l'information.

Mise en place du B2i 

Les leviers 

Au niveau national : ressources sur éduscol, développement de GIBII, validation du C2i2e,

Au niveau académique : injonctions rectorales, forte implication des IANTE dans certaines académies (veille, accompagnement, proposition de méthodologie, répartition des items par discipline, titulaires pour certains du C2i2E), rôle d’incitation des IA-IPR et IEN, mise en place de formations dans le cadre du PAF.

Au niveau de l'établissement : mise en place de formations d'établissement (des professeurs ont passé le B2i), rôle du conseil pédagogique, réflexion sur le socle commun, attitude volontaire du chef d'établissement, appui sur les dispositifs transversaux TPE, PPCP, ECJS.

Les freins

  • l’implication inégale des inspections ;
  • le détournement de GIBII considéré dans sa seule technicité ;
  • l’insuffisance de la maintenance informatique ;
  • la baisse de la DHG ;
  • l'hétérogénéité des élèves arrivant du primaire ;
  • les difficultés d’interprétation des items ;
  • la confusion entre B2i et GIBII

Exemple de bonne pratique

L'information faite aux parents par les établissements concernant le B2i (explication des objectifs, domaines de compétences, validation des items, prise en compte pour le DNB...)

Rôle des documentalistes 

L’implication des documentalistes est très diverse selon les académies et les établissements. Mais, dans certains établissements ils jouent  un rôle moteur : veille et information sur le dispositif, administration de Gibii, utilisation du B2i comme levier pour la mise en place du volet pédagogique de la politique documentaire. En revanche, il est noté également, une attitude chez les documentalistes qui consiste à  ne pas valoriser leur action dans la validation du B2i, en particulier, quand ils travaillent avec un collègue de discipline, laissant à ce dernier le soin de valider les items du B2i.