Réunion des interlocuteurs académiques de documentation, Paris, les 26 et 27 janvier 2009

Réunion des interlocuteurs académiques de documentation, Paris, les 26 et 27 janvier 2009

Comptes rendus des ateliers

Liaison Lycée / Université

Quelle liaison entre le lycée et l’université existe dans votre académie ou quelle liaison vous paraît-il souhaitable de mettre en place entre le lycée et l’université ?

Cet atelier était animé par Valérie Scholtès-Fournier, académie de Reims - la prise de note était assurée par Frédéric Rabat, académie de Rouen.

Académies représentées dans l'atelier : 

Versailles / Rouen / Rennes / Corse / Amiens / Guyane / Lille / Réunion

Notes

« liaison » : continuum. Remarque pas de publication particulière, pas d'information sur le sujet.

Synthèse de l'atelier
On constate quelques initiatives locales mais pas de déploiement dans un cadre institutionnel, ainsi qu'un taux d'échec important à l'issue de la première année universitaire. Dans quelle mesure le défaut de formation à la recherche documentaire est-il impliqué ?
De plus la liaison avec l'université est sans doute à penser dans le cadre de la réforme des lycées.
Pa railleurs, la généralisation des ENT constitue un enjeu éducatif important. Comment faire face à la carence de médiation face aux écrans des ENT ?

Au lycée
Des initiatives de liaison existent déjà au lycée.
Les TPE  permettent de préparer les élèves à la recherche et à l'autonomie qui leur seront demandées à l'université, ils constituent un lien pédagogique. On regrette leur abandon en terminale, ce qui entraîne un vide de formation pour ce niveau.
La liaison est installée dans le volet orientation : Forum, salons, portes ouvertes, visites de campus.
Programme filière d'excellence (Reims - 36 élèves) ou  ambition d'enseignement supérieur ( Versailles - à partir du collège).

À l'université

Des exemples d'initiatives à l'université ont été évoquées : partage et enrichissement de fonds pour les CPGE, formation des étudiants  (séances d'accueil pour les L1 puis formations ponctuelles à la demande de professeurs).
Une évaluation montre que seul un noyau d'étudiants de master1 possède des compétences avancées, la moitié des étudiants ne disposeraient que de compétences de base. 

Attentes
Des  attentes particulières sont formulées par les formateurs en BU : faire acquérir des compétences en matière de veille informationnelle et apprendre à penser (en complément des compétences habituelles abordées en lycée : interrogation d'un catalogue, mots clés, bases de données spécifiques, etc.).

Freins
Nous avons identifié des freins : hétérogénéité des publics, autonomie des universités (ce qui  a pour conséquence la difficulté de trouver un consensus autour d'un référentiel lycée-Université). Les enseignants chercheurs ne s'impliquent pas suffisamment dans la formation à la recherche documentaire. Les étudiants ne se représentent pas plus la recherche documentaire comme un travail véritable que les élèves du secondaire.

Point d'entrée

Un point d'entrée pourrait se focaliser sur le tutorat : quel formateurs, quelle formation ? Et l'implication de Prce issus des lycées.
 

 Tour de table : état des lieux

Corse
Rien de fait dans ce domaine. Les collègues ne mentionnent pas de liaison particulière.
Liaison par rapport aux compétences documentaires ou recherches documentaires ?
Pas d'information sur le site de l'université. Dans la rubrique vie étudiante accès au catalogue en ligne, Opac sous IP,  bloqué par Slis, mais peut être débloqué à la demande.
Possibilité de réservation de salles.
Pas de visibilité en matière de formation à destination des étudiants de premier cycle, visites hypothétiques. Des intervenants de l'université viennent présenter les disciplines.

Guyane
Université récente (3 ans)
Une liaison par l'intermédiaire des cpge de l'eple (huit élèves).  Une complémentarité avec l'université en matière de fonds  : possibilité de consulter l'opac du SCD. Pas de doublons dans les achats car les crédits s'amenuisent. Pas de liaison proprement dite entre les professionnels, pas de concertation.
1 journée de présentation des disciplines. Élèves impliqués.
En apparence pas de formations à la recherche documentaire pour les étudiants.
Souhait : monter un partenariat formalisé.

La Réunion
Sur le site du SCD : opac en ligne - accès à des banques de données par mots de passe : lexis, davos (environ 30).
Formation mise en place concernant les étudiants de première année en Droit/éco - module obligatoire de 10 heures environ. Utilisation du catalogue. Formations spécifiques (disciplinaires) assurés par des étudiants de 3ème cycle.
Aucune liaison particulière. Étanchéité. Pas de Prce, une tentative mais elle a été  abandonnée. Intervention de profs de fac, visites d'université organisées.
Remarque TPE : seul exercice préparant à la recherche en université.

Reims
Liaison ? lycée/rentrée universitaire, cloisonnement, plus de suivi après le lycée. Tutorat existant ou initiative de la mission égalité des chances.
La mission égalité des chances, a lancé un partenariat pour les élèves volontaires et ou boursiers (36 élèves). La formation est proposée par les bibliothécaires, parfois en collaboration. Llettres/droit : accueil de 1939 étudiants en formation. 3 heures par groupes (1er semestre). Programme établi dans le cadre de formation spécialisées.
Accès au catalogue en ligne, quelques ressources réservées.
Pour certains lycées : visites de campus, mission à l'égalité des chances : 4 EPLE choisis, 1 chargé de mission (maître de conférence). L'objectif est de développer le choix pour les études longues. Lycéens de première et teminale : filière d'excellence - 9 jours dans l'année concernant : des visites sur le campus, des sorties culturelles, des rencontres avec les étudiants (meet dating),  visite du SCD, recherche documentaire, rencontres avec les professionnels.
Jeune étudiant de licence :  plus « professionnalisant ». Projet dure depuis 3 ans
Remarques : professeurs peu sensibilisés. Les compétences vont de soi en masters mais les compétences sont exigées.
Paris VIII fréquentation importante. Pour quelles ressources : Google, Wikipédia.

Rennes
Accès et formation aux catalogues de l'université par le réseau des bibliothèques - Plan de formation.

Rouen
Au Havre à titre d'exemple il n'existe pas de liaison formalisée. Quelques professeurs documentalistes peuvent intervenir de manière un peu plus suivie à l'IUT du Havre notamment. Par ailleurs une formation « méthodologique » est assurée par des étudiants de 3ème cycle.
Les étudiants déplorent parfois ce qu'ils estiment être un manque de personnel en SCD. Ils regrettent en particulier de ne pas pouvoir fréquenter la BU en soirée.
Dans le cas des licences option documentation au Havre, une enseignante ancienne professeur documentaliste assure la formation. Elle incite (entre autres choses)  les étudiants à abandonner Google et Wikipedia pour découvrir et exploiter, les autres bases, d'autres outils d'interrogation.
C'est en matière d'orientation que l'on repère des pratiques installées : forum des métiers, visites de campus, interventions d'étudiants dans les lycées pour présenter leurs filières.
Les lycées qui accueillent des classes préparatoires s'efforcent de dialoguer avec les enseignants pour enrichir et adapter ce fonds spécifique.
Dans un lycée du Havre en 2008, les étudiants d'un CPGE ont pu bénéficier d'une courte formation à la recherche documentaire. Il y fut notamment question de programmation de la recherche en fonction d'objectifs spécifiques.
 
Versailles

En raison du grand nombre d’universités dans l’académie (cinq), il paraît difficile de rendre compte de ce que fait chacune d’elles. Le choix s’est porté sur celle d’Evry-Val-d’Essonne où un professeur-documentaliste certifié (PRCE) assure une mission de formation.
Les formations à la recherche documentaire s’adressent à tous les publics. Elles comprennent l’accueil des étudiants de L1, des séances de méthodologie et recherche avec des professeurs volontaires, des séances à la carte sur des outils spécifiques (Kompass par exemple), des séances de formation pour les étudiants de master, des unités d’enseignement spécifiques (UE arts et documentation…) ou libres (UEL initiation à la veille scientifique…).
Dans le cadre de la liaison lycée-université, des classes de lycéens ou d’étudiants de BTS sont accueillies (découverte du monde universitaire, visite de la bibliothèque, travail documentaire).

Par ailleurs, le pôle d’information et d’orientation des lycéens et des étudiants (PIOLE), propose un projet de liaison lycée université avec notamment le dispositif « Cordée de la réussite – Ambition d’enseignement supérieur » dans lequel la BU prend toute sa part. Sont concernés 15 lycées et des classes de 3e de 8 collèges RAR.

Les professeurs-documentalistes du bassin d’Evry et le PRCE responsable de formation à la BU ont entamé une réflexion sur un référentiel commun. L’objectif est de se mettre d’accord sur les compétences documentaires minimales attendues en fin de secondaire : catalogues et bases de données, opérateurs booléens, mots-clés, annuaires et moteurs de recherche, etc.