Economie - Ecogest@actu n° 84 - juin 2010

 

  • Les comptes de la Nation en 2009
    Source : Insee
    En 2009, le produit intérieur brut recule de 2,6 % en moyenne annuelle, après + 0,2 % en 2008 et + 2,4 % en 2007. Entamée au printemps 2008, la contraction de l'activité s'est accentuée en fin d'année 2008 et au premier trimestre 2009. La demande des entreprises chute du fait à la fois d'un décrochage de leurs investissements et d'un déstockage massif. Les flux d'échanges extérieurs se contractent fortement. En revanche, la consommation des ménages résiste et celle des administrations publiques accélère sous l'effet du plan de relance. Le pouvoir d'achat des ménages progresse, notamment grâce à la baisse de l'inflation, leur taux d'épargne augmente. Le taux de marge des sociétés non financières se replie. La valeur ajoutée des sociétés financières rebondit.
    Lien : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=0&ref_id=ip1294

 

  • La concentration de l'emploi salarié dans les grandes entreprises
    Source : Insee
    Les salariés du secteur privé travaillent aujourd'hui dans des entreprises plus grandes qu'il y a trente ans, quel que soit le secteur d'activité. Cette évolution s'est faite au détriment des entreprises de taille moyenne, alors que les petites entreprises concentrent toujours autant de salariés. Paradoxalement, cet accroissement de la concentration de l'emploi s'est accompagné d'une diminution moyenne de la taille des lieux de travail (établissements). Cette situation résulte de deux mouvements opposés : baisse de l'emploi dans les grands sites industriels, forte progression de l'emploi dans le secteur des services au sein de petits établissements. Dans le commerce de détail, les points de vente prennent de plus en plus d'ampleur avec le développement des grandes surfaces.
    Lien : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=0&ref_id=ip1289

 

  • Le 8° rapport du Conseil d'orientation des retraites (COR)
    Source : Cor-retraites
    Les dernières projections du COR ont été réalisées en 2007. Elles sont donc antérieures à la crise économique et financière qui a débuté en 2008, contribuant à une dégradation plus rapide que prévu des comptes des régimes, déjà affectés par le vieillissement de la population. C'est pourquoi le Conseil, en amont du rendez-vous de 2010 sur les retraites annoncé par le Président de la République, a actualisé les projections financières du système de retraite en prenant en compte les conséquences à plus long terme de la crise. L'actualisation vise à examiner dans quelle mesure cette crise pourrait affecter le système de retraite non seulement à court et moyen terme, mais aussi à plus long terme (99 pages en pdf).
    Lien : http://www.cor-retraites.fr/article368.html

 

  • Document d'orientation du Gouvernement sur la réforme des retraites
    Source : Retraites2010
    Le ministre du Travail, de la solidarité et de la Fonction publique a transmis le 16 mai 2010 aux partis politiques, aux partenaires sociaux et aux organisations syndicales de la Fonction publique le document d'orientation du Gouvernement sur la réforme des retraites. Ce document se nourrit de la première phase de concertation menée depuis le 12 avril dernier avec les partis politiques, les partenaires sociaux et les organisations syndicales de la Fonction publique (117 pages en pdf.
    Lien : http://www.retraites2010.fr/actualites/document-d%E2%80%99orientation-du-gouvernement-sur-la-reforme-des-retraites

 

  • Les politiques salariales des entreprises durant la crise : résultats d'enquêtes
    Source : Banque de France
    Deux enquêtes spécifiques conduites en 2007 et 2009 suggèrent que les salaires de base sont relativement rigides en France et qu'en réaction à la chute de l'activité, les entreprises ont ajusté les effectifs et les éléments variables des salaires. Une section entière est consacrée à la formation des salaires, thème au programme du nouveau référentiel d'économie en BTS tertiaires (149 pages en pdf).
    Lien : http://www.banque-france.fr/fr/publications/bulletin/bul179.htm

 

  • Les mobilités des salariés
    Source : Conseil d'analyse économique
    La flexisécurité vise à combiner plus de flexibilité pour les entreprises dans la gestion des emplois et une sécurisation accrue des parcours individuels des salariés. Ce rapport montre, chiffres à l'appui, que la flexibilité des emplois s'est développée de façon significative en France depuis quelques années. En revanche, subsiste une insuffisante mobilité des salariés français, mobilité envisagée dans ses différentes composantes : professionnelle, sectorielle, géographique. Le rapport propose des mesures pour développer les mobilités choisies et renforcer les compétences générales plutôt que les compétences spécifiques des salariés. On notera en particulier l'idée d'un système de bonus/malus sur les cotisations d'assurance-chômage, des mesures concernant le logement pour encourager la mobilité géographique, et un ensemble de recommandations destinées à inciter les entreprises et leurs salariés à recourir davantage à la formation professionnelle (rapport résumé en 4 pages au format pdf).
    Lien : http://www.cae.gouv.fr/spip.php?breve16

 

  • La fiscalité locale
    Source : La Documentation française
    Le rapport du Conseil des prélèvements obligatoires (CPO) constate une augmentation de la part des dépenses des collectivités territoriales dans les dépenses publiques totales qui est passée de 17 % en 1982 à 21,5 % en 2008. Le CPO avance plusieurs raisons à cette augmentation : les transferts de compétences qui ont accompagné les vagues successives de décentralisation, l'obligation qui est faite aux collectivités de présenter des budgets en équilibre, mais aussi la marge de manoeuvre et le pouvoir d'appréciation dont disposent celles-ci dans l'exercice de leurs compétences. Il note par ailleurs un manque de lisibilité par les contribuables des prélèvements locaux, principalement en raison de leur "empilement". Il observe que l'équité entre contribuables et entre collectivités territoriales n'est pas garantie (696 pages en pdf).
    Lien : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/104000215/index.shtml

 

  • Bilan de la mise en oeuvre des propositions pour la libération de la croissance française
    Source : Assemblée nationale
    En janvier 2008, la Commission pour la libération de la croissance française (CLCF) présidée par M. Jacques Attali a remis son rapport pour définir les objectifs susceptibles de permettre le retour à une croissance forte. Le Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques de l'Assemblée nationale procède à l'analyse globale de la mise en oeuvre des mesures préconisées dans le rapport de la Commission. Après une synthèse des propositions faites en janvier 2008, les rapporteurs s'attachent à analyser les modalités de leur mise en oeuvre, en particulier législatives, et à rappeler, de manière synthétique, les évaluations déjà réalisées ou en cours au sein de l'Assemblée nationale (190 pages en pdf).
    Lien : http://www.assemblee-nationale.fr/13/controle/com_cec/cec-pdf/i2492.pdf

 

 

  • La participation de la France au programme de soutien à la Grèce
    Source : Minefi
    Le deuxième projet de loi de finances rectificative pour 2010 traduit l'exigence de solidarité avec la Grèce : il doit permettre à la France de lui accorder un prêt pouvant s'élever à 16,8 milliards d'euros sur trois ans. Adoptée par le parlement en première lecture, la loi a été promulguée le 8 mai 2010. A noter qu'un troisième projet de loi rectificative a été présenté le 19 mai en conseil des ministres pour permettre à la France d'apporter sa contribution aux mécanismes mis en place à l'échelle européenne et internationale pour "garantir la stabilité financière de la zone euro".
    Lien : http://www.budget.gouv.fr/actus/suite/100421_plfr_grece.htm

 

  • Les conséquences de la baisse de l'euro sur l'économie française
    Source : Le Monde
    Un article qui aurait pu aider les étudiants, sur le sujet d'économie des BTS Tertiaires (en métropole) consacré à l'impact des variations de l'euro sur l'activité économique. Les marchés s'interrogent sur la capacité des pays de la zone euro à concilier réduction des déficits publics et relance de la croissance. Malgré le plan de soutien de 750 milliards d'euros mis en place par l'Union européenne et le Fonds monétaire international afin d'éviter une contagion de la crise grecque à d'autres Etats en difficulté, l'inquiétude persiste sur la dette des pays européens. Les investisseurs craignent que les plans d'austérité budgétaire (Cf Tour d'Europe des plans de rigueur) ne finissent par peser sur la reprise économique tout en compliquant la réduction des déficits.
    Lien : http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/05/17/l-euro-baisse-quelles-consequences_1352671_3234.html

 

  • Joseph Stiglitz : "L'austérité mène au désastre"
    Source : Le Monde
    Joseph Stiglitz, 67 ans, Prix Nobel d'économie en 2001, ex-conseiller économique du président Bill Clinton (1995-1997) et ex-chef économiste de la Banque mondiale (1997-2000), est connu pour ses positions critiques sur les grandes institutions financières internationales, la pensée unique sur la mondialisation et le monétarisme. Il livre son analyse de la crise de l'euro.
    Lien : http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/05/22/joseph-stiglitz-l-austerite-mene-au-desastre_1361520_3234.html

 

 

  • Zone euro : panique sur la dette
    Source : Alternatives économiques
    Les signes de tension se multiplient sur les marchés financiers emportés par un début de panique sur l'avenir de la zone euro. Un stress nourrit par la crainte qu'un pays européen arrête de rembourser sa dette publique pour éviter les politiques d'austérité nécessaires au rétablissement des soldes budgétaires. Si certains arguments en faveur d'un défaut peuvent être avancés, un tel choix de politique économique ne résoudrait en rien les difficultés des pays et celle de la zone dans son ensemble.
    Lien : http://www.alternatives-economiques.fr/zone-euro---panique-sur-la-dette_fr_art_633_49397.html

 

  • Les liens du CAC 40
    Source : Alternatives économiques
    Une infographie sur les liens entre administrateurs des entreprises du CAC 40. 39 des 40 entreprises du CAC 40 ont au moins un administrateur en commun les unes avec les autres. Certains administrateurs siègent même dans six conseils à la fois. Malgré les promesses et les réformes, la consanguinité du capitalisme français est toujours aussi prégnante. Et pourtant le "code de gouvernement d'entreprise" publié en octobre 2008 par l'AFEP (Association française des entreprises privées) et le MEDEF précisent que "lorsqu'il exerce des fonctions exécutives il [l'administrateur] ne doit, en principe, pas accepter d'exercer plus de quatre autres mandats d'administrateur dans des sociétés cotées, y compris étrangères, extérieures à son groupe".
    Lien : http://www.alternatives-economiques.fr/les-cumulards-du-cac-40_fr_art_633_49410.html