Economie - Ecogest@actu n° 105 - mai 2012

La régulation de la finance et ses limites

Source : Académie de Versailles

Des banques sous-capitalisées, une grosse prise de risques, un fort aléa moral, une supervision défaillante constituent des facteurs de la crise financière de 2007-2009 qui s’est traduite par des coûts sociaux et fiscaux élevés supportés notamment par l’économie réelle (Thomas MIROW). Par conséquent, la crise financière a remis en cause le postulat d’autorégulation des marchés et a mis en exergue les échecs de la régulation financière antérieure. La régulation micro-prudentielle et la discipline du marché ont montré leurs limites.

Lien : http://www.creg.ac-versailles.fr/spip.php?article548

Rapport sur la stabilité financière dans le monde

Source : FMI

Il ressort de la crise financière mondiale, et des doutes grandissants quant à la viabilité de la dette publique de nombreuses économies avancées, qu’aucun actif ne peut être considéré comme véritablement sûr. Les récentes rétrogradations d’États considérés comme pratiquement dénués de risques, nous rappellent que même les actifs les plus appréciés n’échappent pas aux aléas. La notion de sécurité absolue — implicite dans les notes les plus élevées qu’accordent les agences de notation et inhérente aux réglementations prudentielles et aux mandats des investisseurs institutionnels — a créé un faux sentiment de sécurité avant la crise (synthèse en 2 pages au format pdf).

Lien : http://www.imf.org/external/pubs/ft/gfsr/2012/01/index.htm#

Conjoncture : le taux de chômage monte dans l’Union Européenne

Source : Eurostat

Dans la zone euro (à 17), le taux de chômage corrigé des variations saisonnières s’est établi à 10,8 % en février 2012, comparé à 10,7 % en janvier. Il était de 10,0 % en février 2011. Dans l’UE à 27, le taux de chômage s’est élevé à 10,2 % en février 2012, comparé à 10,1 % en janvier. Il était de 9,5 % en février 2011. Selon les estimations d’Eurostat, 24,550 millions d’hommes et de femmes étaient au chômage en février 2012 dans l’UE27, dont 17,134 millions dans la zone euro. Par rapport à janvier 2012, le nombre de chômeurs a augmenté de 167 000 dans l'UE27 et de 162 000 dans la zone euro. Comparé à février 2011, le chômage s'est accru de 1,874 million dans l'UE27 et de 1,476 million dans la zone euro (4 pages en pdf).

Lien : http://epp.eurostat.ec.europa.eu/portal/page/portal/eurostat/home/

La défiscalisation des heures supplémentaires : les enseignements de l’expérience française

Source : Institut d’études politiques

La loi TEPA de 2007 propose une défiscalisation des heures supplémentaires pour un coût annuel de 4,5 milliards d’euros. Cette loi a eu pour résultat de faire augmenter le nombre d’heures supplémentaires déclarées mais n’a eu aucun effet significatif sur le nombre d’heures réellement travaillées. Les résultats indiquent que la défiscalisation des heures supplémentaires n’a pas pleinement atteint son objectif : si les salariés concernés ont bien bénéficié d’un surcroît de rémunération grâce à la défiscalisation, ce n’est pas en moyenne en travaillant plus. La réforme n’a eu aucun impact significatif sur le nombre d’heures travaillées. Elle a en revanche suscité une optimisation fiscale des salariés qualifiés qui ont déclaré plus d’heures supplémentaires – afin de bénéficier de la défiscalisation – mais qui n’ont pas travaillé plus (4 pages en pdf).

Lien : http://www.ipp.eu/fr

La nouvelle définition des entreprises

Source : Insee

La nouvelle définition des entreprises, qui s’appuie sur des critères économiques, permet de mieux décrire le tissu productif. Celui-ci apparaît nettement plus concentré : en 2009, dans les secteurs marchands non agricoles et non financiers, 200 "grandes entreprises" emploient 30 % des salariés et réalisent un tiers de la valeur ajoutée marchande. C’est plus du double de ce qui était retranscrit à travers les unités légales de 5 000 salariés et plus. Ce sont les petites et moyennes entreprises (non microentreprises) dont la part diminue le plus. La nouvelle définition a pour conséquence de réaffecter aux entreprises industrielles leurs filiales tertiaires (4 pages en pdf).

Lien : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=0&ref_id=ip1399

Le rapport de l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion 2010-2011

Source : La Documentation française

Le septième rapport de l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion (ONPES) souligne une lente tendance à l'augmentation de la pauvreté en France depuis 2004, qui touche en 2009 près de 8,2 millions de personnes, soit 13,5 % de la population, augmentation moins marquée cependant que dans d'autres pays européens. Le premier chapitre s'interroge sur les possibles phénomènes d'irréversibilité ou de maintien dans la pauvreté des populations. Le deuxième chapitre est consacré à documenter les effets de la récession économique sur l'emploi, le chômage et la pauvreté. Il pose la question de notre système de protection, étudie le bilan du revenu de solidarité active (RSA) et celui des allocations personnelles de logement au regard de la lutte contre la pauvreté (134 pages en pdf).

Lien : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/124000172-le-rapport-de-l-observatoire-national-de-la-pauvrete-et-de-l-exclusion-2010-2011-crise

Aider les PME à l’export

Source : La Documentation française

Face aux contre-performances du commerce extérieur français, la section des affaires européennes et internationales du Conseil économique, social et environnemental (CESE) présente ses propositions afin d'aider les PME à l'international : détection plus fine des marchés porteurs et des entreprises potentiellement exportatrices ; meilleur accompagnement des PME ; développement des partenariats entre entreprises ; renforcement de la compétitivité des PME.

Lien : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/124000173-gagner-la-bataille-de-l-exportation-avec-les-pme

La Cité de l’Économie et de la Monnaie

Source : Cité de l'économie

Découvrez, sur ce site, la Cité de l’Économie et de la Monnaie. La Banque de France a lancé ce projet, inédit en France, de créer un espace per­mettant à tous de mieux comprendre l’économie et la monnaie. Des jeux inter­actifs, des dossiers d’actualité, un portail de res­sources pédagogiques.

Lien : http://www.citedeleconomie.fr/

Zone euro : "Une libéralisation brutale est une solution illusoire"

Source : Le Monde

La hausse de la fiscalité, tout comme la réduction des dépenses, peut conduire à peser sur l'activité et à une récession. De ce côté-là, il n'y a aucun élément fondamentalement différent sur le plan macroéconomique entre les dépenses et les recettes. Et ce qui compte de ce point de vue macroéconomique, c'est la réduction du déficit public. Quand on vise une réduction du déficit public très importante, cela a un impact très important sur l'activité économique.

Lien : http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/04/06/zone-euro-une-liberalisation-brutale-est-une-solution-illusoire_1681937_3234.html

La "règle d’or budgétaire" versus le "pacte de croissance" européen ?

Source : Le Monde

Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, demande "un pacte de croissance" européen, plaidant pour des réformes structurelles sans modérer son exigence d'une stricte discipline budgétaire, devant des députés européens. "Actuellement, ce que j'ai le plus à l'esprit, c'est (la nécessité) d'avoir un pacte de croissance". Même si "les réformes structurelles heurtent de larges intérêts" et "font mal", elles doivent être poursuivies pour l'avenir.

Lien : http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/04/25/mario-draghi-plaide-pour-un-pacte-de-croissance-europeen_1691053_3234.html

Le pouvoir d’achat en berne

Source : Alternatives économiques

Depuis quelques mois, les prix augmentent plus vite que les salaires en France. Deux causes principales : la contraction de l'activité due à la crise et aux plans de rigueur, d'une part, et notre dépendance au pétrole dont les prix battent des records, d'autre part.

Lien : http://www.alternatives-economiques.fr/le-pouvoir-d-achat-en-berne_fr_art_633_58710.html