Economie - Ecogest@actu n° 96 - juillet 2011

  • Participez au prix "Lire l'économie" 2011
    Source : Eduscol
    Le ministère chargé de l'Éducation nationale propose aux lycéens de STG et ES de participer à la deuxième édition du prix lycéen "Lire l'économie". Ce prix vise à sensibiliser les élèves aux grands enjeux économiques contemporains. Pour y arriver, il propose aux élèves de passer par la lecture et le débat : les lycéens élisent un ouvrage et accompagnent leur choix d'un argumentaire. Les enseignants qui souhaitent faire participer une classe peuvent se faire connaître dès maintenant dans leur lycée.
    Lien : http://eduscol.education.fr/cid56079/participez-au-prix-lire-l-economie-2011.html
  •  
  • Le sujet d'économie-Droit (Polynésie française)
    Source : Direction des enseignements secondaires de Polynésie française
    Le sujet 2011 à télécharger (5 pages en pdf).
    Lien : http://www.des.pf/index.php?option=com_content&view=article&id=184:economie-droit-&catid=80:baccalaureat-general-et-technologique&Itemid=87
  •  
  • Typologie des contextes en Economie-droit-management (BTS SIO)
    Source : Académie de Lyon
    Mise en ligne d'un outil permettant au professeur en charge de l'économie-droit-management au BTS SIO d'organiser la progression de son enseignement sur les deux années. Ce tableau permet de répertorier les contextes étudiés en classe tout en croisant ces données avec les référentiels d'économie-management et de droit (disponible en 2 versions : Excel 2003 et 2010).
    Lien : http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/ecogestion/legt/spip.php?article597
  •  
  • Le baromètre économique de l'Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (1er trimestre 2011)
    Source : Accos
    Cette publication présente 7 groupes d'indicateurs construits à partir des données issues de la gestion des cotisants par les Urssaf. Ces données sont collectées dans le cadre des formalités administratives (DUE, BRC) et de paiements auxquelles sont soumises les entreprises du secteur privé. En avril 2011, les Urssaf ont reçu 669 000 déclarations d'embauche de plus d'un mois (hors intérim), dépassant ainsi les niveaux d'avant la crise. Ce niveau élevé (+ 3,3 % sur un mois et + 9,8 % sur un an) confirment le net redressement enregistré depuis le printemps 2009 (4 pages en pdf).
    Lien : http://www.acoss.fr/index.php?option=content&task=blogcategory&id=197&Itemid=5588
  •  
  • La répercussion à la pompe de la baisse du prix du baril de pétrole
    Source : La Documentation française
    Le prix du baril de Brent BFO a subi une baisse importante début mai 2011, passant de 120,95$ (mercredi 4 mai 2011) à 111,93$ (jeudi 5 mai 2011) soit une évolution sur 24 heures de -7,46 %. Le mouvement avait cependant déjà commencé le 2 mai : à l'échelle d'une douzaine de jours, entre le 2 mai 2011 (125,18$) et le 15 mai 2011 (114,56$), la baisse s'établit au total à -8,48 % en dollars. Dans la mesure où rares sont les évolutions du prix du baril d'une telle ampleur en l'espace d'une semaine, le Ministre a souhaité savoir comment ces évolutions se sont traduites dans les prix de vente des carburants au détail et dans quels délais (6 pages en pdf).
    Lien : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/114000288/index.shtml
  •  
  • Certification des comptes de l'État - Exercice 2010
    Source : La Documentation française
    Conformément à la Loi organique relative aux lois de finances (LOLF), la Cour des comptes a rendu public son rapport sur la certification des comptes de l'Etat de 2010, ainsi que les résultats et la gestion budgétaire de l'exercice 2010 (247 pages en pdf).
    Lien : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/114000282/index.shtml
  •  
  • Les produits dérivés : outils d'assurance ou instruments dangereux ?
    Source : Les Cahiers français - La Documentation française
    Les produits dérivés sont régulièrement pointés du doigt comme des instruments dangereux de spéculation renforçant l'instabilité et les risques financiers. Si ce sont les produits titrisés qui ont été à l'origine de la crise de 2007-2010, les produits dérivés ont joué un rôle central dans sa propagation à l'automne 2008 et dans la crise de la dette grecque début 2010. Pourtant, leur rôle initial est de contribuer à une gestion plus efficace des risques dans le système financier, et non de les amplifier (5 pages en pdf).
    Lien : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/spip/IMG/pdf_pdf_361_jegourel.pdf
  •  
  • Endettement et recours aux services bancaires en 2008
    Source : Insee
    En 2008, un ménage sur deux vivant en métropole est endetté, soit pour acheter un bien immobilier, soit pour consommer, les deux motifs étant également répartis. L'endettement immobilier concerne les ménages ayant un niveau de vie élevé et dont la personne de référence a entre 25 et 54 ans. En revanche, le crédit à la consommation concerne tous les ménages ; il s'adresse donc plus souvent aux ménages pauvres et aux jeunes que les crédits immobiliers. En 2008, 11 % des ménages de France métropolitaine n'ont qu'un seul ou aucun moyen de paiement. Parmi ces ménages, 80 % ne disposent d'aucun crédit et un tiers est pauvre (4 pages en pdf).
    Lien : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=0&ref_id=ip1352
  •  
  • Inégalités de niveau de vie et pauvreté de 1996 à 2008
    Source : Insee
    Entre 1996 et 2008, les inégalités de niveau de vie évoluent peu. Cependant, jusqu'en 2004, celles-ci se réduisaient sous l'effet d'une hausse plus marquée des niveaux de vie situés au bas de la distribution, malgré une hausse concomitante du poids du haut de la distribution. Depuis 2004, elles ont plutôt tendance à augmenter en raison d'une hausse du poids du haut de la distribution, principalement sous l'effet de la dynamique des revenus du patrimoine dont disposent les personnes les plus aisées. De 1996 à 2008, le niveau de vie des non-salariés augmente plus vite que celui des salariés. Le taux de pauvreté monétaire atteint 13 % en 2008. Il est en recul de 1,5 point par rapport à 1996, la baisse portant surtout sur la période 1997- 2001 (13 pages en pdf).
    Lien : http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ref/revpmen11b.pdf
  •  
  • La place du secteur associatif et de l'action sociale dans l'économie
    Source : Insee
    Les institutions sans but lucratif au service des ménages employaient 900 000 personnes en 2008, soit 3 % de l'emploi total. Elles ont versé 23 milliards d'euros de rémunérations et acheté pour près de 17 milliards d'euros de biens et services (y compris investissement). Ce faisant, elles ont produit et distribué gratuitement ou presque des services pour un coût de 40 milliards d'euros. La moitié de ces services relève d'activités d'enseignement et d'activités récréatives, sportives et culturelles, l'autre moitié relève de l'aide aux personnes handicapées et en difficulté. Mais la production d'action sociale correspond plus généralement à l'aide à l'ensemble des personnes fragiles (4 pages en pdf).
    Lien : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?id=3324®_id=0
  •  
  • Les conditions de l'Économie sociale et solidaire (ESS)
    Source : Alternatives économiques
    Jamais aucun congrès ou réunion d'acteurs de l'économie sociale et solidaire (ESS) ne se déroule sans qu'un intervenant ne se désole de sa faible visibilité dans le champ social, et du faible intérêt porté à son existence par le monde intellectuel. De fait, l'opinion publique comprend toujours aussi mal ce que signifie concrètement ce terme d'économie sociale et solidaire, tandis que la grande majorité des économistes, des sociologues, des politologues et des philosophes considèrent qu'il s'agit d'un non-sujet. En fait, si l'ESS peine à faire parler d'elle, c'est qu'elle est profondément insérée dans notre société et qu'elle en subit les contingences (un extrait de l'ouvrage de Philippe Frémeaux).
    Lien : http://www.alternatives-economiques.fr/a-la-recherche-de-l-alternative-perdue_fr_art_1094_54480.html
  •  
  • L'indicateur avancé de l'activité économique en France
    Source : NATIXIS
    Les projections de l'indicateur pour le deuxième et le troisième trimestre 2011 sont les suivantes : +0,5 % (sans changement par rapport au mois précédent) et +0,5 % (première estimation). A l'horizon de la projection, l'indicateur de retournement réside en zone favorable à la croissance. La consommation des ménages en biens du mois d'avril a baissé fortement de -1,8 % après une baisse de -1 % le mois précédent. Du côté de l'industrie, la situation se dégrade légèrement.
    Lien : http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=58518
  •  
  • Comment sortir de la crise des dettes souveraines ?
    Source : Alternatives économiques
    Faudrait-il mettre à contribution les créanciers privés pour juguler la crise des dettes souveraines ? Une question d'actualité à l'heure de l'aggravation de la crise en Grèce, mais qui ne fait pas l'unanimité. Les points de vue des économistes Patrick Artus, responsable du service de la recherche de la banque Natixis, et Dominique Plihon, professeur à l'université Paris XIII-Nord et président du conseil scientifique d'Attac.
    Lien : http://www.alternatives-economiques.fr/comment-sortir-de-la-crise-des-dettes-souveraines-nbsp-_fr_art_1091_54218.html
  •  
  • Les Européens ne sortiront de la crise grecque que par davantage d'Europe
    Source : Le Monde
    L'Europe ne sortira-t-elle donc jamais de la crise de sa dette souveraine ? La Grèce est à nouveau au bord du gouffre et l'Europe vacille. Alors que débutent [...] des discussions décisives pour déterminer les conditions d'une nouvelle aide d'urgence qui pourrait atteindre 60 milliards en faveur de la Grèce, l'Europe continue à rechercher une solution durable.
    Lien : http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/06/08/les-europeens-ne-sortiront-de-la-crise-grecque-que-par-davantage-d-europe_1533345_3232.html
  •  
  • L'explosion de l'Eurozone envisagée d'ici cinq ans
    Source : Le Figaro
    L'économiste Nouriel Roubini, connu pour avoir prévu la crise financière de 2008, estime que les pays de la périphérie européenne abandonneront l'euro d'ici cinq ans.
    Lien : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/06/14/04016-20110614ARTFIG00351-roubini-predit-l-explosion-de-l-eurozone.php
  •  
  • La compétitivité ne repose pas que sur le coût du travail
    Source : L'Usine nouvelle
    Les organisations patronales (Medef, CGPME, UPA) et trois syndicats (CFDT, CFTC et CFE-CGC) ont élaboré un diagnostic commun sur la compétitivité française (la CGT n'y a pas participé et FO n'a pas signé le document final). Les partenaires sociaux dessinent aussi six pistes d'amélioration de la compétitivité française : "innover, valoriser l'humain, jouer pleinement la carte de l'Europe, dynamiser le tissu entrepreneurial en France, retrouver des marges de manoeuvres financières pour les entreprises et repenser l'assiette du financement de la protection sociale". Un entretien avec F. Grivot, vice-président de la CGPME, qui a participé à l'élaboration du rapport.
    Lien : http://www.usinenouvelle.com/article/la-competitivite-ne-repose-pas-que-sur-le-cout-du-travail.N153511