Les spywares

Les spywares, en français "espiogiciels" ou "logiciels espions", sont des programmes ou sous-programmes conçus dans le but de collecter des données personnelles sur leurs utilisateurs et de les envoyer à leurs concepteurs ou à des tiers, via internet ou tout autre réseau informatique, sans avoir obtenu au préalable une autorisation explicite et éclairée desdits utilisateurs.

Les types d'espiogiciels

On peut distinguer :
- les espiogiciels commerciaux, qui collectent des données sur leurs utilisateurs et qui interagissent de manière visible avec eux, en gérant l'affichage de bannières publicitaires ciblées, en déclenchant l'apparition de fenêtres pop-up, voire en modifiant localement le contenu des pages visitées afin par exemple d'y ajouter des liens commerciaux.
- les espiogiciels mouchards, qui collectent également des données sur leurs utilisateurs mais qui le font dans la plus totale discrétion. La surveillance et la réutilisation éventuelle des données collectées se font à l'insu des utilisateurs, parfois dans un souci de débogage ou de maintenance technique, mais plus généralement dans un but statistique ou mercatique inavoué. 

Les espiogiciels peuvent être :
-  internes, c'est-à-dire intégrés dans le code du programme qui les héberge pour lui donner en plus la possibilité de collecter et de transmettre via internet des informations sur ses utilisateurs. L'espiogiciel et le programme associé ne font qu'un et s'installent donc simultanément sur l'ordinateur de l'utilisateur.
- externes,  c'est-à-dire reposant sur une application autonome dialoguant avec le logiciel qui lui est associé, et pour le compte duquel elle se charge de collecter et de transmettre les informations sur ses utilisateurs. L'espiogiciel et le programme associé s'installent séparément mais en même temps.

Les espiogiciels peuvent s'installer à l'occasion :
- de l'installation de certains logiciels, généralement de type shareware ou freeware. Ils constituent une rémunération pour l'éditeur du logiciel, qui reçoit une partie des revenus générés par les informations recueillies, par les bannières ou pages publicitaires affichées, ...
- de la visite de certains sites Internet ou lors de la lecture de méls au format html, lorsqu'il est demandé à l'utilisateur d'accepter l'installation d'un composant ActiveX. Pour autant, tous les composants ActiveX ne sont pas des espiogiciels, loin s'en faut. Certains permettent d'accéder à des services proposés par le site, d'afficher certains éléments de la page web, ...

Les risques encourus

Les espiogiciels peuvent :
- mémoriser les adresses des sites visités et les mots-clés saisis dans les moteurs de recherche,
- analyser les achats réalisés via internet,
- mémoriser des informations personnelles nominatives (adresse postale, numéro de téléphone, adresse mél, ...), 
- analyser la configuration logicielle de votre PC,
- etc.
Les informations ainsi recueillies peuvent notamment servir à vous faire parvenir de nombreux messages commerciaux non sollicités (SPAM).

Les espiogiciels peuvent également nuire au bon fonctionnement de votre PC : consommation de mémoire vive, de ressources processeur et de bande passante internet, plantage d'applications, ...

Comment se protéger ?

Les espiogiciels ne sont pas une fatalité. Il est possible de les éradiquer, voir même de diminuer les risques de contamination, à l'aide de logiciels dédiés. Des solutions gratuites de qualité existent : Spybot et Adware SE. Comme les antivirus, ces logiciels utilisent une base de signatures, qu'il faut régulièrement mettre à jour. Spybot et Adware SE proposent tous les deux des fonctionnalités de mise à jour "automatique" dans leur interface. Ces deux logiciels sont complémentaires et peuvent sans problème être installés sur votre PC. En cas d'usage intensif d'Internet, il est conseillé de les mettre à jour régulièrement (tous les 15 jours par exemple) puis d'effectuer une analyse complète du système.

Microsoft propose lui aussi une solution antispyware, actuellement gratuite en version bêta et en anglais, Microsoft AntiSpyware. Ce programme, une fois finalisé, devrait demeurer gratuit, pour un usage personnel.