Les TIC dans les programmes et les examens

Axes de travail de l'inspection générale

Monsieur Moisan, doyen du groupe Mathématiques de l'inspection générale, indique qu'actuellement, trois thèmes sont prioritaires :

  • le socle : réécriture des programmes de collège, présentation par connaissances/capacités
  • un rapport sur la série scientifique
  • l'utilisation des TIC dans l'enseignement des mathématiques et sa validation aux examens. Un séminaire sur ce thème est organisé avec la DGESCO en février 2007, ainsi qu'une université d'été en août 2007.

 

Expérimentation d'une épreuve pratique au baccalauréat scientifique

Le contexte

Les programmes de collège et de lycée intègrent explicitement l'usage des TIC. Les compétences proprement TIC font partie du socle et sont évaluées à travers le B2i (les enseignants de mathématiques sont partie prenante de cette évaluation, puisque, entre autres, l'usage du tableur est inscrit dans les programmes de mathématiques du collège). Il convenait d'évaluer l'usage des TIC en tant qu'outil pour faire des mathématiques.

Objectifs et projet d'organisation

On trouvera sur le site Eduscol une présentation des objectifs et des modalités de passation envisagés pour cette épreuve, ainsi qu'une présentation des sujets.

Les participants

20 établissements répartis dans 9 académies participent officiellement à cette expérimentation.
Si cette expérimentation se révèle positive, l'inspection générale demandera le passage à une expérimentation généralisée à tous les établissements en 2007-2008 (donc sans prise en compte officielle pour la session 2008 du baccalauréat).

Les sujets

Sur les 28 exercices retenus pour expérimentation, 25 ont été testés.

Les remontées montrent que les sujets qui ont posé problème aux élèves étaient ceux qui commençaient par une partie mathématique, même si elle était facile et non bloquante pour la suite. L'architecture retenue chaque fois que possible est donc : problème - expérimentation – conjecture – démonstration

Si l'épreuve se généralise, il y aurait une banque d'environ 250 sujets, parmi lesquels 50 seraient au programme de l'année.

 Les fiches de l'épreuve seraient publiées 2 mois avant environ , avec un descriptif général, pouvant englober plusieurs sujets, ceci afin d'éviter un bachotage prématuré.

Les modalités d'organisation et de passation

L'épreuve peut s'articuler avec l'épreuve pratique de sciences physiques et de sciences de la vie et de la Terre.

Dans chaque lycée, l'équipe pédagogique choisit parmi les 50 descriptifs les thèmes qu'elle retient.

Chaque candidat a une heure de passation d'épreuve. Chaque examinateur a la responsabilité de 4 candidats simultanément, qui ont le même sujet. Il s'agit d'observer et d'évaluer les compétences d'un élève en train de résoudre un problème, ce qui n'est pas une situation courante. Cette partie se situe donc en amont des compétences testées par l'épreuve écrite. On ne s'attachera donc pas à obtenir une preuve parfaitement rédigée, mais on s'assurera que le candidat peut au moins donner les étapes de la preuve demandée. Si l'idée est présente, mais que la démonstration écrite n'est pas finie, l'élève obtient une partie non négligeable de la note.

La partie démonstration compte pour un quart de la note.

Et ensuite ?

Il serait naturel de proposer également une épreuve avec les TICE pour le bac L math-info

 

Les programmes

Le document d'accompagnement des programmes de collège, qui sera diffusé sur DVD, à la rentrée 2007, pourrait contenir les videos d'usage des TIC,dont certaines ont été tournées à partir de scenarios de ce document d'accompagnement.

L'intégration dans les programmes des compétences qui relèvent du socle commun est en cours.

Actuellement, les programmes de la voie professionnelle et des voies technologiques sont en cours de réécriture.