ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Les TICE et l'informatique dans les concours en mathématiques

L'agrégation externe de mathématiques (président Jacques Moisan) comporte, depuis le concours 1999, une épreuve orale de modélisation mathématique (mise en place par Claudine Ruget, alors présidente). Pour cette épreuve, les candidats doivent analyser un texte scientifique présentant une application des mathématiques et proposer une illustration informatique. Ils préparent pendant quatre heures dans une salle équipée de postes informatiques. La salle de passation de cette épreuve orale comporte aussi un ordinateur relié à trois écrans (un pour le candidat et deux pour le jury). L'ensemble des ordinateurs est en réseau et pour chaque candidat un compte est ouvert.
À partir de la session 2006, le concours comportera de plus une option informatique. Les épreuves écrites seront les deux épreuves de mathématiques communes. Les épreuves orales seront spécifiques à cette option, comporteront deux leçons (une leçon de mathématiques et une leçon d'informatique théorique) et une épreuve de modélisation intitulée " analyse de système informatique " se déroulant dans les conditions décrites ci-dessus. Un des débouchés identifiés de cette option est le recrutement de professeurs pouvant enseigner en CPGE les mathématiques et l'option informatique.

Toutes les précisions se trouvent sur le site de l'agrégation externe de mathématiques : http ://www.agreg.org

Au CAPES externe de mathématiques (président Jean Moussa) la seconde épreuve d'oral intègre, à partir du concours 2005, l'utilisation de calculatrices performantes (intégrant calcul formel et géométrie dynamique). Ces calculatrices sont prêtées par les trois constructeurs (Casio, Hewlett Packard et Texas Instruments). Dans la salle de jury, le candidat connecte sa calculatrice à une tablette rétroprojetée.

Toutes les précisions (avec des exemples) se trouvent sur le site du CAPES externe de mathématiques : http://www.capes.math.jussieu.fr/

Au CAPES interne de mathématiques (présidente Michèle Chevalier-Coyot), l'épreuve orale de mathématiques comporte, depuis le concours 2001 - sous la présidence de Marc Fort -, l'obligation pour le candidat de choisir entre une épreuve de leçon traditionnelle et une épreuve avec utilisation des TICE (logiciels ou calculatrice). Le candidat a le choix entre deux sujets dont l'un comporte l'utilisation obligatoire d'un logiciel (tableur-grapheur, logiciel de géométrie dynamique, logiciel de calcul ou de tracé de courbes) ou d'une calculatrice. Le candidat choisissant l'utilisation de logiciels prépare dans une salle informatique et dispose d'un ordinateur équipé de deux écrans dans la salle d'interrogation. Le transfert des données se fait sur une disquette prêtée par le jury.

Au CAPLP de mathématiques et sciences physiques (vice-président pour les mathématiques Rémy Jost), un dispositif semblable à celui du CAPES interne est mis en place à partir de la session 2006. Dans un premier temps, le candidat aura le choix entre une leçon traditionnelle et une leçon avec utilisation des TICE.

Pour l'instant, rien n'est en cours à l'agrégation interne.