Tablette tactile et enseignement

7. Usages dans l'enseignement à l'international

Amérique

Canada

iPad : Former les enseignants dans une approche réaliste, centrée sur l’intention pédagogique

« Les conseillers pédagogiques Julie Noël, Julie Beaupré et Sébastien Deschamps présentent leur guide pédagogique de l’iPad et leur philosophie en tant que formateurs auprès des enseignants dans leur milieu [...] Incitant ces derniers à centrer leurs activités d’apprentissage sur de véritables intentions pédagogiques plutôt que sur les multiples applications offertes sur le marché, leur approche réaliste permet d’engager les enseignants dans la réflexion, de développer leurs compétences avec cet outil et de vivre des activités de création authentiques. »

Infobourg, 12 juin 2014

L'utilisation de tablettes numériques dans des classes de troisième secondaire : retombées, difficultés, exigences et besoins de formation émergents

La revue STICEF (Sciences et Technologies de l´Information et de la Communication pour l´Éducation et la Formation) publie une étude concernant le suivi d'une « école secondaire québécoise qui intègre depuis septembre 2012 des iPad dans deux de ses groupes de troisième secondaire. Une équipe de recherche accompagne l'école et suit leur parcours. Cet article présente un premier regard sur les données préliminaires amassées depuis septembre 2012 auprès des enseignants, des élèves et de leurs parents[...] L'analyse des données dont nous rendons compte plus spécifiquement dans cet article permet, dans un premier temps, de présenter la chronologie de l'implantation du « Projet Tablette », et ce, dans les deux classes de troisième secondaire. Elle permet, dans un deuxième temps, de faire ressortir des retombées positives de l'intégration des tablettes numériques dans ces classes, des difficultés rencontrées par les trois groupes de répondants de même que des exigences et des besoins de formation exprimés par les enseignants. »

Sticef.org, 2013

L’iPad à l’école : usages, avantages et défis résultats d’une enquête

Thierry Karsenty et Aurélien Fieves ont publié le 9 décembre 2013 les résultats d'une enquête menée auprès de 6057 élèves et 302 enseignants du Québec (Canada) concernant l'usage de l'iPad en classe.

Quelques extraits de la conclusion :
Avantages
« Notre étude met d’abord en évidence que l’usage de la tablette tactile en contexte scolaire comporte
de très nombreux avantages, soulignés tant par les élèves que par les enseignants :
1. motivation accrue des élèves
2.accès à l’information
3. portabilité de l’outil
4. annotation de documents PDF facilitée
5. organisation du travail plus aisée
6. qualité des présentations réalisées par les élèves
7. qualité des présentations réalisées par l’enseignant
8. collaboration accrue entre les élèves (a), puis aussi entre les élèves et l’enseignant (b)
9. créativité soutenue
10. variété des ressources présentées (images, vidéos, applications, etc.)
11. possibilité d’aller à son rythme pour les élèves
12. développement de compétences informatiques chez les élèves
13. développement de compétences informatiques chez les enseignants
14. expérience de lecture bonifiée
15. économie de papier pour les enseignants
Défis rencontrés
Les données recueillies ont également permis d’identifier de nombreux défis rencontrés tant par les élèves que par les enseignants.
1.Le premier défi rencontré par les enseignants, qui semble être réellement un enjeu majeur, est celui de la distraction que représentent, aussi, les tablettes tactiles pour les élèves. Ces
tablettes permettent aux élèves, peut-être trop facilement, de faire autre chose que d’écouter l’enseignant. Et, si jeunes soient-ils, les élèves ont découvert avec les tablettes la messagerie
électronique et les réseaux sociaux qui, très souvent, vont détourner leur attention.
2. Plusieurs élèves et enseignants ont souligné les défis techniques que posaient l’écriture de textes avec la tablette tactile.
3. En lien avec le défi précédent, il faut aussi faire remarquer que l’apprentissage de l’écriture, n’était pas non plus facile avec l’usage de la tablette tactile, notamment parce que les
outils ou applications ne comportaient pas encore toutes les fonctions d’aide que l’on pouvait retrouver, sous une seule et même application, à l’ordinateur.
4. Plusieurs élèves et enseignants ont souligné que certains manuels scolaires étaient mal adaptés au travail avec des tablettes tactiles, comme par exemple ceux où il fallait avoir
accès à Internet en tout temps.
5. Plusieurs enseignants ont aussi parlé des défis inhérents à la planification de leurs cours : pas facile de passer du livre à la tablette tactile, trop rapidement pour plusieurs.
6. La gestion des travaux des élèves devient aussi un défi majeur pour les enseignants. Il y a plusieurs plateformes et plusieurs ont l’impression de gérer trois fois la quantité de travaux,
ce qui est plus complexe, à la limite, que le papier traditionnel.
7. Plusieurs des enseignants interrogés ont aussi une méconnaissance des ressources  disponibles sur les tablettes tactiles.
8. Il y a également un  sous-usage des livres électroniques, ce qui est pourtant l’une des principales fonctions des tablettes tactiles. En effet, notre étude révèle que moins de 3% des
élèves indiquaient lire des livres à l’écran de leur tablette tactile.
9. Enfin, plusieurs élèves et enseignants ont indiqué que l’usage des tablettes tactiles, à cause possiblement de l’effet de distraction, pouvait nuire à leur réussite scolaire. »
Cette étude est publiée sous Creative Commons 4.0 de paternité.

Télécharger l'étude :
http://www.karsenti.ca/ipad/pdf/rapport_iPad_Karsenti-Fievez_FR.pdf

Karsenti, T. et Fievez, A. (2013).
L’iPad à l’école: usages, avantages et défis : résultats d’une enquête auprès de 6057 élèves et 302 enseignants du Québec (Canada). Montréal, QC : CRIFPE, décembre, 2013.

Voir également :
« Utilisation des tablettes à l'école : "les avantages sont supérieurs aux inconvénients" », vousnousils, 21/02/2014

Usages, avantages et défis des tablettes tactiles à l'école ", éduscol, 18/01/2014

L’iPad en classe : quels usages, quels impacts?

Au Québec, ils sont actuellement 5000 élèves à utiliser de façon quotidienne l’iPad en classe et ils se- ront possiblement plus de 15 000 l’an prochain [...] Dans ce contexte, il était important pour notre équipe de mettre en place un partenariat de recherche avec les quelque 18 écoles du Québec où des élèves utilisent, de façon quotidienne, l’iPad en classe [...] En tout, ce sont plus de 8000 élèves et 420 enseignants qui ont déjà participé à cette étude. Les données recueillies permettent une meilleure compréhension des implications pédagogiques liées à l’utilisation de la tablette tactile en classe. Des recommandations, issues des données de notre enquête, viendront clore cette présentation...

Crifpe.ca, [consulté le], 02/09/2013

Premier sommet francophone sur le iPad en éducation

Le 1er mai 2013 s'est tenu à Montréal le premier sommet francophone sur le iPad en éducation. Ce sommet a été l'occasion d échanges d'expériences pédagogiques et de bonnes pratiques. Formateurs, enseignants, élèves, représentants d'Apple se sont exprimés. Le site infobourg a relaté en détail le contenu de ce premier sommet dont la prochaine édition est annoncé pour le 1er mai 2014.

Infobourg, 03/06/2013

Un modèle d’utilisation des tablettes en classe : le chariot

« À la Commission scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup, on a décidé d’opter pour les chariots de tablettes partagés par une quinzaine d’enseignants. Deux d’entre eux sont venu en parler à l’occasion du 1er Sommet sur le iPad en éducation, le 1er mai dernier [...] Plutôt que d’opter pour un déploiement 1:1 (1 tablette par élève), l’option des chariots a été privilégiée. Les deux enseignants y voient de nombreux avantages. Claire Ouellet explique : " Actuellement, nous remarquons que les élèves travaillent plus et sont très concentrés lorsqu’ils utilisent le iPad. Comme la tablette doit retourner au chariot après le cours, ils veulent terminer la tâche dans le temps qui leur est accordé. " Parmi les autres avantages qu’elle souligne, on note le fait que la tablette soit réinitialisée après chaque cours »

Infobourg, 14/05/2013

Une nouvelle tablette mobile au service des apprentissages de base

« BIC Éducation, bien connue pour ses stylos, fait un pari audacieux en testant au Québec une nouvelle tablette numérique mobile destinée spécialement aux jeunes du primaire. Elle vise spécifiquement à soutenir l’acquisition d’habiletés de base, comme l’écriture à la main.
S’il est impressionnant pour les adultes de voir les enfants manipuler avec aisance les outils technologiques, avouons que parfois, on peut se demander si ces habiletés ne sont pas acquises aux détriments des apprentissages de base.
À titre d’exemple, la génération du clavier saura-t-elle également manier le crayon avec autant de dextérité? C’est précisément dans l’objectif de combiner technologie et apprentissages de base qu’une nouvelle tablette, fabriquée par la société française BIC, est présentement à l’essai dans quatre écoles du Québec. »

Infobourg, 29/01/2013

Classe iPad : Petit guide pour bien démarrer le projet

Johanne Beaulieu, Conseillère pédagogique en intégration des TIC
Secteurs primaire et secondaire au Québec propose un guide concernant l'utilisation de l'iPad en classe.
Ce guide est le fruit de son expérience, de formations, de rencontres, d'échanges et de recherches. Elle a mené un projet de classe iPad dont l'objectif était de motiver les élèves et de favoriser l'interactivité entre eux et entre les élèves et l’enseignante. Elle dresse un panorama de la mise en place de ce projet en proposant de nombreuses ressources : dispositifs pédagogiques en place, applications utiles pour la classe,  mode d'emploi, sitographie.

Recit.qc.ca, 07/12/2011

 

Etats-Unis

Tablettes à l’école : 5 erreurs à ne pas commettre

«L’organisme EdTechTeacher, qui accompagne de nombreuses écoles dans leur projet de déploiement de tablettes iPad aux Etats-Unis, fait une liste de 5 approches des écoles ou des enseignants qui ralentissent le processus d’intégration de ces outils[...]
Erreur 1 : Se concentrer sur les applications à contenu spécifique
Erreur 2 : L’absence de formation des enseignants
Erreur 3 : Concevoir la tablette comme un ordinateur portable
Erreur 4 : Concevoir la tablette comme un outil pouvant être partagé
Erreur 5 : Ne pas pouvoir répondre à la question Pourquoi des tablettes? »
Infobourg.com, 06/11/2012

Tablettes ou manuels papier aux Etats-Unis : ça coince ?

Les membres de la FCC (Federal Communication Commission) « estiment que sur 49 millions d'enfants scolarisés dans les écoles publiques des Etats-Unis, l'achat de tablettes reviendrait à un coût total de 3 milliards de dollars, soit moitié moins que l'achat des manuels scolaires papier. [...]
Selon l'article, à la fin de l'année dernière, la ville de New York a interdit l'utilisation du WIFI des écoles pour les iPads et autres appareils mobiles ; l'utilisation de tous ces gadgets iPhone, iPod touch, iPad et autres smartphones aurait fait saturer les serveurs du département informatique Pourtant, la ville de New York a investi 1 million de dollars au début de l'année 2012 pour doter les enseignants d'iPads. Il semblerait qu'elle n'est pas anticipé sur les besoins en infrastructures réseaux et autres technologies qui doivent accompagner cet investissement.
Et c'est là-dessus que l'auteur veut attirer notre attention. Il ne suffit pas d'investir dans les outils mais penser à toute l'infrastructure à mettre en place autour et à son coût. »

Ludovia, 10/12/2012

Les tablettes tactiles dans l’enseignement : premières études

L'agence des usages Tice rend compte d'études aux Etats-Unis concernant l'usage des tablettes à l'université de Columbia et de Duke ainsi que de l'usage de tablettes par des élèves en situation de handicap. Dans cet article est également rapporté qu'une équipe de Southampton a montré que les tablettes étaient utiles à la communication entre médecins et patients. Des pistes d'usages ont été recensés par une enseignante de l'université de Bowling qui a analysé une vingtaine d'applications en anglais dédiées et génériques pour les tablettes et baladeurs numériques.
«Quelques études recensées au niveau international montrent que l’intérêt des tablettes dépend notamment des applications logicielles disponibles et de ses usages en situation de mobilité. Il est recommandé de s’assurer de la pertinence pédagogique des applications en amont, de sélectionner des objets (vidéos, etc.) ni trop longs, ni trop complexes à manipuler, et de tirer parti de la connectivité des tablettes, par exemple, en faisant interagir les élèves sur un quiz via l’outil numérique.»

Agence des usages Tice, 9 juin 201

L'impact de l'iPad à l'école primaire

Pour Sam Gliksman, directeur de la technologie éducative de l'école de West Hills, en Californie,  l'iPad génère un grand enthousiasme, cependant il n'y a ni statistiques ni études concrètes au sujet de ce nouveau matériel, aussi pour apprécier l'impact de l'iPad à l'école,  des programmes pilotes ont été lancés dans des écoles en Oregon et en Californie.

Le programme pilote de l'Orégon
A 23 miles au sud de Portland, dans le district scolaire de Candy, en mai 2010, les enseignants ont commencé à tester l'iPad. A l'automne le district a lancé un projet pilote. 25 iPad ont été fournis aux enseignants et environ 300 aux élèves pour une utilisation en classe. Les enseignants et les élèves utilisaient déjà l'iPod touch en classe. Les enseignants qui connaissaient  iTunes ont pu gérer les iPads eux-mêmes sans difficultés. Un professeur de sciences transporte les iPads dans chacune de ses classes. Ils sont utilisés à chaque cours par les élèves. Dans le cadre du programme d'immersion linguistique, deux classes de cinquième année du primaire utilisent également des iPads.

Programme pilote de Californie
Dans le nord de la Californie à Avery, trois écoles de la maternelle à la huitième année ont commencé à participer en août 2010  à un projet pilote iPad. Ceci leur a valu le titre de "Apple Distinguished School" pour l'année scolaire 2010 -2011. Auparavant, les enseignants avaient émis le souhait de disposer d'un dispositif informatique mobile pour chaque élève. Ainsi, un projet pilote a été lancé attribuant  190 iPads pour 300 élèves. Certains élèves, selon le niveau de classe, peuvent emmener l'Ipad à leur domicile.
 Dans le sud de la Californie,  un projet pilote iPad a commencé en Septembre 2010, avec une cinquantaine d'iPads distribués. L'objectif  est  d'en étudier l'usage par les élèves. Ils sont utilisés en classe d'histoire, de sciences et de religion. Les iPads sont transportés en classe ou rangés dans un placard. 

Avantages et limites
Les avantages relevés concernant l'iPad sont les suivants : la taille de l'écran, l'interface tactile, l'autonomie de la batterie, le bon fonctionnement des applications, le passage rapide d'une application à l'autre, la nécessité de donner peu d'instructions, d'où un gain de temps pour les enseignants.
Les limites suivantes ont été relevées : la difficulté de partager un iPad entre deux élèves, car, constatent les enseignants,  l'iPad est un appareil qui garde stockées les données personnelles de l'utilisateur, de ce fait il est préférable que chaque élève dispose d'un iPad. Mais ceci représente un coût supplémentaire.

Evaluation
Lors d'un sondage, 126 élèves ont noté, sur une échelle de 1 (pas utile)  à 5 (très utile), le degré d'aide apportée par l'iPad dans l'apprentissage. La moyenne des réponses est de 3,38. Les enseignants s'attendaient à plus. En ce qui concerne la facilité d'utilisation du clavier, la réponse est de 3,60. La plupart des élèves ont déclaré qu'ils tapaient aisément à l'aide du clavier à l'écran. Il est remarqué, qu'ils ont écrit de courtes notes, annotations ou courriels, pas de longs documents. Néanmoins,  les enseignants notent que certains élèves n'aiment pas l'interface tactile et le clavier.  "Cependant plus la fréquence de l'utilisation de l'iPad en classe est élevée plus le taux de satisfaction des élèves augmente."

Convergemag.com, 9/02/2011
Voir le blog de Sam Gliskman :
http://ipadeducators.ning.com/profiles/blogs/what-do-students-think-of