Baladodiffusion et enseignement

1. De quoi parle-t-on ?

Diffusion pour baladeur, baladodiffusion, podcasting...

Diffusion pour baladeur, baladodiffusion, podcasting...

Origine du concept

Pour résumer

Écouter et visionner CE que l'on veut, OÙ, QUAND et COMME on le veut...

Une origine liée au monde des blogs
« Ce sont deux développeurs, Adam Curry et Dave Winer, blogueurs de renom et même acteurs du monde du blogging et de la syndication RSS, qui ont les premiers jeté les bases du concept. Comme l’explique Curry, ce dernier est né de plusieurs années de discussions et d’expérimentations, mais ce n’est qu’en juillet 2004 que la première application donnant du sens au concept a vu le jour : iPodder, développé par Curry, qui permet de récupérer sur son iPod des morceaux de musique en MP3 joints aux billets publiés sur les blogs. Il n’en fallait pas beaucoup plus pour que la blogosphère s’empare du concept, qui suscite aujourd’hui un intérêt considérable .»

Lire l'article : Podcasting et vidéoblogging, l’avenir des blogs ?
Internet actu, 16/02/2005

Caractéristiques

L'accès permanent
Vous avez accès à l'information en permanence contrairement à une émission de TV ou de radio programmée dans une plage horaire fixe. Vous pouvez l'écouter quand bon vous semble

La portabilité
Vous pouvez écouter l'information dans n'importe quel endroit grâce à baladeur numérique ou tout autre support portable.

L'abonnement
Vous êtes averti en permanence et automatiquement des nouvelles diffusions.

Contenu
Certains considèrent que le contenu doit être pensé et conçu initialement pour être diffusé sur internet.
L'abonnement à des émissions de radio, n'étant pas pour eux du podcasting.

Changements de comportements

Blog, wiki, peer-to-peer, RSS...
Podcasting : le cinquième élément

"Le podcasting, un nouvel outil de communication en passe de devenir un média à part entière...
Pourquoi cette popularité grandissante du podcasting ? [...]
Les professionnels de l'édition et de la diffusion se sont emparés du média (presse écrite, réseaux de TV, chaînes de radio...), en même temps que les poids lourds de la technologie. [...]
Les grands du secteur technologique investissent le terrain [...]
ainsi que les géants des médias [...]
Le podcasting devient un business [...]
Les entreprises s'y mettent aussi et adoptent le média [...]
Technologie, informations institutionnelles, fidélisation des clients... les utilisations se multiplient dans les entreprises [...]
La publicité fait son entrée dans les podcasts [...]"

Documental

Une innovation comportementale

"Le podcasting a surtout introduit un changement de comportements à deux niveaux, à la fois pour les utilisateurs et pour les concepteurs. Du coté utilisateur, l'émergence du RSS, la popularité des lecteurs audio portables (type ipod)ainsi que la démocratisation des connexions haut-débit ont simplifié et rendus flexibles l'écoute de flux audio. Chacun peut donc à sa guise quand et où il le souhaite écouter son émission favorite.
Du coté concepteur, l'accessibilité des logiciels et la baisse du prix des technologies d'acquisition audio permettent aujourd'hui à n'importe qui de créer son podcast aussi facilement qu'il est possible de publier un article sur un blog.

Blog Fotolia

Définitions

Plusieurs termes

Plusieurs termes pour une même réalité
Le terme "podcasting" est apparu pour la première fois en février 2004, dans un article du Guardian, en février 2004 (source Wikipedia en anglais).
Dans le monde francophone, son emploi est déconseillé par les instances officielles mais c'est toujours le terme le plus fréquemment utilisé par les médias
(voir  "quelques chiffres" : les occurrences sur Internet).
Deux traductions ont été notamment proposées :
- le Québec (Office de la langue française) a retenu "baladodiffusion", en octobre 2004 ;
- la France (Commission générale de terminologie) a préféré "diffusion pour baladeur", en mai 2006.

A noter : la technologie ne se limite pas à la diffusion mais permet aussi la production.

Nombre d'occurrences sur Internet

 google

Diffusion pour baladeur, baladodiffusion, podcasting

Résultats d'une recherche sur Google, le 15 mai 2008

Le terme anglais "podcasting" est de loin le plus fréquent.
Le terme "baladodiffusion" est nettement plus utilisé que l'expression "diffusion pour baladeur.
 

 

 

Google.fr
(Web)

Google.fr
(pages francophones)

Google.fr
(pages France)

 

  diffusion pour baladeur

3.410

3.020

2.720

 

  baladodiffusion,

226.000

334.000

56.500

 

  podcasting

19.200.000

280.000

246.000

 

Résultats d'une recherche sur Google, le 8 mars 2010

L'expression "diffusion pour baladeur" a beaucoup progressé.
Le terme baladodiffusion a globalement progressé et reste plus utilisé que "diffusion pour baladeur".
Le terme total des termes a beaucoup progressé et montre l'évolution du phénomène.

 

 

Google.fr
(Web)

Google.fr
(pages francophones)

Google.fr
(pages France)

 

  diffusion pour baladeur

283.000

272.000

260.000

 

  baladodiffusion

308.000

311.000

164.000

 

  podcasting

11.300.000

713.000

319.000

 

Diffusion pour baladeur

bo
Définition de la Commission générale de terminologie et de néologie

« Mode de diffusion sur l’internet de fichiers audio ou vidéo qui sont téléchargés à l’aide de logiciels spécifiques afin d’être transférés et lus sur un baladeur numérique. »

BO n° 21du 25 mai 2006

Équivalents français du podcasting
Recommandation de la Commission générale de terminologie et de néologie

« A partir d'un nom de marque (iPod) créé pour désigner un nouveau type de baladeur, s'est développée une série lexicale (to podcast, podcasting...) dont l'utilisation en français est source de confusion. Quelles qu'en soient la marque ou les fonctions cet appareil est aisément et clairement désigné par le terme baladeur numérique.
Rendant compte des possibilités d'utilisation de plus en plus étendues qu'offrent les baladeurs numériques, le néologisme anglo-américain podcast désigne non seulement des émissions et des programmes audio, mais aussi des fichiers et des produits informatiques incluant images et films, susceptibles d'être diffusés (to podcast) au moyen de cette technologie multimédia (podcasting), qui permet une écoute en différé.
Parallèlement, le verbe franglais podcaster s'est répandu dans l'usage, employé abusivement, notamment par les chaînes de radio, avec le sens de télécharger. Cette dérive crée un amalgame entre deux notions pourtant bien distinctes, la diffusion et le téléchargement.
La Commission générale rappelle qu'elle a recommandé comme équivalent français à podcasting le terme diffusion pour baladeur, le mot employé au Québec étant baladodiffusion (Journal officiel du 25 mars 2006). Seuls les mots diffuser, diffusion... correspondent à la notion exprimée en anglais par podcast et par ses dérivés to podcast, podcasting...
En revanche, dès qu'il s'agit de l'opération de transfert de fichier ou de programme sur un support numérique (download ou upload, en anglais), en particulier un baladeur, la Commission générale recommande de s'en tenir aux termes en usage : télécharger, téléchargement, téléchargeable... seuls corrects et suffisamment explicites. »

BO n° 6 du 8 février 2007

Baladodiffusion

le grand dictionnaire terminologique oqlf
Définition de l'Office québécois de la langue française

« Mode de diffusion qui permet aux internautes, par l'entremise d'un abonnement à des fils RSS ou équivalents, d'automatiser le téléchargement de contenus radiophoniques, audio ou vidéo, destinés à être transférés sur un baladeur numérique pour une écoute ou un visionnement ultérieurs. »

Baladodiffusion et Baladiffusion : synonymes

« Il s'agit de deux mots-valises issus de la contraction de baladeur (en référence au iPod) et de radiodiffusion. Dans le cas du premier terme, on a ajouté la lettre de transition o entre les deux formants. Ils ont été créés sur le modèle de radiodiffusion, télédiffusion et webdiffusion.
Il est à noter que baladodiffusion et baladiffusion s'écrivent avec un seul l, tout comme baladeur, balader et balade (action de se balader, de se promener sans but). Le mot ballade, écrit avec deux l (qui désigne un poème de forme libre, d'un genre familier ou légendaire), n'a pas servi à la formation de ces deux termes. »

Termes non retenus par l'OQLF

- Diffusion pour baladeur [terme français]
« En raison de sa forme trop descriptive, plus difficilement implantable, de son inaptitude à produire des dérivés adéquats et d'une concurrence inutile avec le terme baladodiffusion, déjà utilisé par un grand nombre d'usagers du Québec et de la francophonie. »
- Podiffusion [terme suisse]
« Très peu attesté, le terme podiffusion, formé de pod- (issu de iPod = baladeur) et de diffusion, n'a pas été retenu, car il a été créé à partir d'une marque commerciale (tronquée). »

Grand dictionnaire terminologique de la langue française (Office québécois de la langue française)

Podcasting

internet actu
Définition sur Internet Actu

"Littéralement, [le podcasting définit] le principe selon lequel un iPod peut être alimenté en contenu de façon régulière. Mais cette étymologie masque largement le principe et l’intérêt du podcasting. D’abord car celui-ci s’applique à tous les types de baladeurs [...] ; ensuite, parce que l’élément central du podcasting n’est pas tant le baladeur que l’utilisation du format RSS.
Dans une définition plus large, le podcasting désigne donc l’ensemble des technologies permettant d’adjoindre à des fils RSS - et de diffuser - différents types de contenus multimédias, principalement, mais non exclusivement, à destination de baladeurs numériques.
Synonymes : iPodcasting, blogcasting

Podcasting et vidéoblogging, l’avenir des blogs ?. Internet Actu, 16/02/2006

En savoir plus

Eprofsdocs (CRDP d'Aix-Marseille)
Le podcasting : qui ? quoi ? qu’est-ce ?

OQLF (Office québécois de la la langue française)
Baladodiffusion / Podcasting
Balado / Podcast

Wikipédia
Podcasting

Notions connexes

Mobilité - Nomadisme

Le terme baladodiffusion est parfois employé de manière générique pour désigner tout usage pédagogique nomade
« Le terme baladodiffusion est parfois employé de manière générique pour désigner tout usage pédagogique nomade permettant de s’entraîner en dehors du cadre de la salle de classe et de l’établissement scolaire et d’emporter avec soi les moyens et supports de l’apprentissage au cours de ses déplacements personnels. Les documents peuvent alors être travaillés (écoutés) dans tout contexte personnel : dans sa chambre, dans le métro, dans l’autobus, durant les vacances et temps libres.
La baladodiffusion est un outil au service du plan de rénovation de l’enseignement des langues dans la mesure où elle permet d’externaliser les activités de réception de l’élève. L’enseignement dispensé par le professeur n’est plus limité à l’espace classe et le temps d’exposition de l’élève à la langue étrangère s’en trouve augmenté en palliant les limitations inhérentes au fonctionnement d’un établissement scolaire (horaires, équipements, etc.). Cela suppose, de la part du professeur, de mettre en place une pédagogie adaptée susceptible de développer chez l’élève de véritables compétences de réception. »

Rapport IGEN - Modalités et espaces nouveaux pour l'enseignement des langues, novembre 2009
Voir : bibliographie

De nombreux penseurs, sociologues et urbanistes contemporains se sont penchés sur le concept de mobilité

« Avec le numérique, la mobilité change d’échelle dans le temps et l’espace, et donc de définition. Les technologies numériques permettent un continuum informationnel qui rend plus riche et dense les déplacements. Le domicile n’est plus suffisant pour définir son territoire. Le territoire de vie devient le territoire de la mobilité, constitué de parcours vivants, interactifs, et d’archipels. La mobilité numérique vient entrelacer la mobilité physique. Ainsi la mobilité n’est plus un concept basé seulement sur le mouvement physique, mais un potentiel qui permet des choix à condition de maîtriser suffisamment les informations et les moyens de les acquérir. »

Ville et numérique, 12/03/2009

Syndication de contenu

Notion de syndication de contenu, flux RSS et flux podcast
Le principe est le même mais le type de fichiers diffère :
> fichiers texte pour les flux RSS,
> fichiers audio et vidéo pour les flux podcast.

Voir les définitions suivantes dans le glossaire :
> agrégateur
> fil (flux) de syndication, RSS, ATOM

Ne pas confondre

Ne pas confondre podcasting et podcast
Le podcasting désigne le mode de diffusion sur l’Internet de fichiers audio ou vidéo téléchargés
Le podcast (balado en français) désigne le fichier audio ou vidéo téléchargé sur Internet.
La présence de podcast est signalée par un icône. Cet icône permet, comme pour le RSS, de vérifier rapidement si le site propose des flux podcast.

Ne pas confondre podcasting et streaming
« Contrairement aux modes de diffusion traditionnels où un diffuseur envoie un flux (streaming) à des auditeurs multiples, le principe du podcasting consiste à s'abonner à un podcast pointant vers un ou plusieurs fichiers multimédias et à télécharger ces fichiers. L'utilisateur doit donc synchroniser régulièrement son lecteur de podcast afin de récupérer les nouveautés. Ainsi, le site diffuseur ne pousse plus le contenu vers les utilisateurs (push), ce sont les utilisateurs qui viennent récupérer le contenu multimédia lorsqu'ils synchronisent leur lecteur (pull). »

Lire la suite sur : Comment ça marche

Voir les définitions suivantes dans le glossaire :
> streaming
> push technologydiffusion sélective (France), technologie du pousser Québec)