Handicap et TICE

3. Dans l'enseignement scolaire

Témoignages sur les pratiques

Rôle de l'enseignant

L’outil informatique ne peut se substituer à un environnement humain
Jack Sagot
"Comme tout "objet" technique, il s’insère dans un ensemble dynamique : environnement – objet – utilisateur et doit servir au couple enseignant/élève. Pour l’enseignant comme pour l’élève, l’ordinateur ne doit pas se présenter uniquement comme source d’exigence mais aussi comme producteur de satisfaction. Les difficultés de mise en place et d’utilisation des moyens de compensation doivent être suffisamment transparentes pour ne pas occulter chez l’élève le désir d’apprendre. [...]
Fondamentalement, il n’existe pas de bons ou de mauvaises aides techniques matérielles ou logicielles. Tout est affaire d’adéquation entre un besoin éducatif et un outil mis à disposition."

lecolepourtous.education.fr, février 2008
http://www.lecolepourtous.education.fr/index.php?id=424

En quoi les TICE favorisent-elles l’accès aux apprentissages pour les enfants en situation de handicap, voire contribuent à leur intégration scolaire ?
Jack Sagot
"Les TICE constituent des outils d’enseignement et d’intégration, mais aussi des objets d’enseignement. Les enfants les accepteront et maîtriseront d’autant mieux qu’ils auront intégré une culture technologique.
Personnellement, j’identifie trois grands champs d’utilisation des TICE : celui de l’action – c’est-à-dire, faire quand on ne peut rien faire, faire plus et plus vite pour certains –, celui de la pensée – pour penser et apprendre autrement –, et celui de la communication. Les problèmes de la relation à l’autre forment un dénominateur commun aux enfants en situation de handicap. C’est d’ailleurs bien la raison pour laquelle on se place dans une problématique d’intégration. Désormais, on essaie d’agir envers ces enfants de manière différenciée, mais avec et au milieu des autres, et non plus séparément."

Bienlire - Propos recueillis par Séverine Bounhol et publiés dans Valeurs mutualistes, n° 228, novembre 2003
http://www.bienlire.education.fr/04-media/a-interview14.asp

La contribution des aides techniques à l’accessibilité pédagogique
Hervé Benoit
"Les aides techniques, qu’elles soient informatiques ou d’une autre nature, ne doivent pas être seulement considérées comme des compensations apportées à un déficit personnel, qu’elles suppléeraient directement ou indirectement, de telle sorte qu’elles réintégreraient l’enfant dans le champ de la normalité en gommant ses particularités individuelles ; elles ne sont pas la pièce manquante d’une organisation physiologique déficitaire qui, ainsi complétée, deviendrait assimilable à un élève normalisé, conforme au modèle attendu, exonérant ainsi l’éducateur ou l’enseignant d’un engagement professionnel spécifique dans la mise en place et le suivi des réponses adaptatives ; elles impliquent au contraire que l’on remette sur le métier les normes couramment admises de la pratique enseignante pour entrer dans la logique du scénario pédagogique interactif, dans lequel il s’agit moins de compenser des manques que de lever des obstacles."

Les Dossiers de l'ingénierie éducative, n° 57, avril 2007, PDF, 3 p. (196 ko)
http://www.cndp.fr/lesScripts/bandeau/bandeau.asp?bas=http://www.cndp.fr/dossiersIE/57/som57.asp