Lecture sur écran

1. Nouveaux modes de lecture

Notion d'hypertexte

Caractéristiques

Un système de liens (intra et inter documents) et de noeuds
"Différents types de noeuds d’information sont interconnectés par des liens mécaniques, indépendamment de leur location physique, et en cela les systèmes hyper médias se différencient des encyclopédies. Les noeuds peuvent être des textes, des graphiques, et avec l’hypermédia, des extraits sonores, des séquences vidéos, des animations et des programmes. Les liens relient les noeuds, sur un mode soit référentiel, soit hiérarchique, soit analogique, soit selon tout autre type de lien que construit l’auteur. Ainsi un système hypertexte n’a pas de structure comme telle, et chacun peut le parcourir à sa façon."

Belisle, Claire. Navigation et hypermédia. Séminaire DAFCO

Hypertextualité et multimodalité
"L'hypertexte (...) permet, à partir d'un mot, d'accéder aux autres occurrences de ce mot dans le texte par l'intermédiaire d'un pointeur, ce que l'on appelle un lien hypertextuel, et qui est l'analogue exacte d'un index.
Avec l'informatique l'automatisation des procédures d'accès facilite grandement cette opération qui peut même être encore généralisée : il est loisible de construire n'importe quel lien hypertextuel non seulement d'un mot vers ses différentes occurrences, mais aussi d'un mot vers sa définition, d'un mot vers son équivalent dans une autre langue, d'un mot vers ses synonymes, d'un mot vers sa transcription phonétique, les possibilités sont infinies.
De plus, jointe à la multimodalité, l'hypertextualité permet d'associer à une zone d'un schéma ou d'une image, des éléments textuels ou d'autres images, et à un mot, une photographie, un son, une séquence filmique... C'est ce mixte de multimodalité et d'hypertextualité que l'on appelle l'hypermédia."

Ganascia, Jean-Gabriel. Le livre électronique : réflexion de prospective. CNRS, 2000

Un texte multidimensionnel
"C'est un texte multidimensionnel, ce qui ne veut pas dire qu'il y ait absence de structure. Comme le précise Pierre Levy, "la non linéarité sur le plan conceptuel n'a rien de nouveau ; il y a peu de gens qui lisent un dictionnaire de la première à la dernière page... L'organisation d'un hypertexte reflète la structure mentale de son concepteur ; cependant, chaque utilisateur peut adopter un parcours spécifique qui lui permettra d'adapter sa lecture à son niveau de compréhension."

Fancea, Pascal. La création multimédia en classe. CRDP de l'académie de Grenoble, octobre 2001

Un document qui peut expliciter la multiplicité des niveaux d'analyse et des points de vue possibles sur un même objet
"L'hypertexte est un document qui peut parfaitement expliciter la multiplicité des niveaux d'analyse et des points de vue possibles sur un même objet. Autrement dit, l'hypertexte concrétise et rend visible le perspectivisme nécessaire à l'appréhension de certains concepts. (...). Autrement dit, l'hypertexte permet non seulement de multiplier indéfiniment les points de vue autour d'un concept, mais également de faire prendre conscience au lecteur du rapport entre un point de vue particulier et la définition spécifique que ce point de vue exprime sur l'objet..."

TECFA. Université de Genève

La non-linéarité ajoute à l'hypertexte une dimension nouvelle que ne contient pas le texte
"L'écriture et la lecture d'un hypertexte (...) procèdent plutôt par sauts d'un fragment à un autre, par ajouts et retraits de noeuds et de liens, par constructions et déconstructions de réseaux et d'unités d'information, sans parler de la programmation et de ses récursions et autres emboîtements (...). La non-linéarité ajoute à l'hypertexte une dimension nouvelle que ne contient pas le texte. C'est cette dimension de plus qui permet à l'hypertexte de décrire et d'exposer des concepts et des objets complexes."

TECFA. Université de Genève