Indexation de ressources

Séminaire SDTICE 2007

Interventions du 27 mars

Conclusion

Catherine FABREGUETTES (Ministère de l'éducation nationale / SG / STSI / C1)
Gilles BRAUN (Ministère de l'éducation nationale / SG / STSI / C2)

"On se retrouve tous autour d’un objectif commun, la nécessité de valoriser le patrimoine pédagogique des établissements d’enseignement supérieur et il est essentiel d’inscrire ce type de projet dans le cadre des contrats d’établissements " conclut Catherine Fabreguettes, chef du bureau des usages et des services numériques à la SDTICE du STSI au ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Cet objectif de valorisation va se développer mais avec des stratégies différentes, qui reposent sur des choix techniques et des choix d'organisation faits par les établissements : c’est un défi pour les années à venir. Il s'agit d'un chantier qui va s’inscrire dans la durée, dans un cadre mutualisé. Un travail important est effectué dans les UNT et dans les UNR avec la participation des services communs de documentation. La SDTICE souhaite que des propositions émergent rapidement pour valoriser et soutenir les démarches d’indexation par la mise en place de plans d'action et des mesures incitatives adaptés. Le Ministère va étudier notamment l'opportunité de renforcer ce cycle de séminaires.

Gilles Braun, chef du bureau des ressources numériques à la SD-TICE du STSI au ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, rappelle la mise en place d’une "série d’études sur l’usage de l’audiovisuel dans l’université et sur la logique du prêt du numérique dans les universités".