ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Pratiques collaboratives

5. Usages dans l'enseignement scolaire

Primaire

Utiliser les wikis

 le scriptorium

Au Québec

Écrire à l'aide du scriptorium

Placé sous licence GPL et fonctionnant comme un wiki, le Scriptorium est un lieu virtuel dans lequel les élèves écrivent des textes à l'aide d'un éditeur en ligne, textes qui seront commentés et corrigés par leur enseignant.

Le Scriptorium permet aux élèves

> d'écrire des textes à l'aide d'un éditeur en ligne (Tiny MCE);
> d'utiliser un correcteur orthographique;
> de garder des versions de chacun de leurs textes;
> de consulter les commentaires que leur enseignant a portés sur leurs textes;
> d'examiner l'évolution de leur écriture;

Le Scriptorium permet aux enseignants

> de commenter tous les textes des élèves à l'aide d'un éditeur en ligne (Tiny MCE);
> d'ajouter des codes de couleur à leur correction ;
> d'examiner l'évolution en écriture de leurs élèves ;
> de rédiger des fiches diriger vers leurs élèves ;
> d'insérer des images dans leurs commentaires et leurs fiches ;
> d'évaluer la compétence Écrire des textes variés ;
> de consulter les documents officiels du programme de formation de l'école québécoise.

Récit.org (Québec)

Le Scriptorium : un lieu d’écriture pour les élèves

« L’outil est destiné aux enseignants du primaire et à leurs élèves, mais il peut très bien être utilisé au secondaire. Il propose un espace pour les enseignants et un pour les élèves. Les comptes des élèves peuvent être créés avec l’importation de la liste des élèves. [...] Avant de faire rédiger leurs élèves dans le Scriptorium, les enseignants peuvent créer des fiches d’introduction qu’ils diffusent à ceux-ci. Ils peuvent décider de partager leurs fiches à l’ensemble des autres enseignants actifs dans le Scriptorium, ainsi ceux-ci peuvent réutiliser les fiches. [...] Une fois les textes rédigés, l’enseignant peut intervenir directement dans le texte des élèves, en utilisant le code de couleurs qu’il utilise habituellement pour la correction, par exemple. Il peut aussi ajouter des commentaires (hors du texte dans le bas de la page). "Il s’agit véritablement d’un espace de construction de textes, de rédaction et de correction, qui permet à un élève de bonifier son texte au fur et à mesure des commentaires de son enseignant. Une fois que l’élève est satisfait de son texte, il peut le publier sur un blogue", dit M. Jobin. »

L'Infobourg, 06/04/2010