Livre numérique

7. Aspects socio-culturels

Nouveaux modes d'écriture

Quelques points de vue

Multiplasticité de l’écriture

« Et d’abord, il me semble urgent d’arrêter de faire lire des textes numérisés, et a fortiori numériques, comme on fait lire et découvrir un texte papier (oeuvre, encyclopédie, etc). Evidemment, ce sont les pages que M. Doueihi consacre à Wikipédia dans La grande conversion numérique qui soutiennent cette idée (lire le texte numérique comme un texte vivant, au sens où il ne se fige pas en édition définitive, M. Doueihi redéfinit ainsi le terme relecture – je glose par/pour moi-même : non du même texte, mais de la même adresse finalement-on rejoint le codage : pour lire ce texte, rendez-vous à /270 et non au titre qui désignera peut-être plusieurs textes successifs). On ne peut pas considérer que ce qui est publié dans un format pour écran (=numérique et numérisé) peut se lire comme un livre papier. C’est simple à dire, mais j’ai mis du temps à le com-prendre. Nouvelles techniques, nouvelles pratiques de lecture, nouvelles pratiques pédagogiques. Ces deux phrases feront partie de mes fils directeurs. »

Enseignant en cherchant, le 14/01/2012

Les auteurs et le numérique

"... on peut souligner aujourd’hui que les acteurs de la chaîne du livre qui ont le mieux adopté Internet pour promouvoir et diffuser leur travail sont précisément les auteurs. En effet, certains d’entre eux ont su voir les opportunités que pouvait leur apporter cet outil au niveau de la création, c’est-à-dire plus particulièrement, au niveau de l’écriture : outre les facilités de recherche, Internet permet de considérablement renforcer leurs relations avec les lecteurs qui, sur le Web, sont bien plus diversifiés et nombreux que ceux que leur apporte la librairie traditionnelle. De fait, cette possibilité d’entrer en contact direct avec les lecteurs a accéléré l’arrivée des auteurs dans le numérique : la multiplication de blogs et de sites d’auteurs a augmenté de manière significative l’offre de contenus en ligne avec l’émergence de nouvelles formes de production écrite immédiate : le " billet" ("post ") et des contenus plus longs qui constituent des sortes d’œuvres "évolutives", ouvertes à l’interactivité et à la collaboration de tiers."

Accueillirlenumerique.com, juin 200

Comment le numérique change tout - Littér@ture

"Les technologies d’impression à la demande sont en passe d’atteindre un niveau de qualité qui permettra aux lecteurs de demander que des livres soient imprimés spécialement pour eux et de les obtenir en quelques minutes, le temps d’une courte attente dans une librairie. Une évolution qui pourrait bien sonner le glas des gros libraires aux stocks importants, qui sont déjà à la peine." La manière d’écrire des auteurs est aussi en train de changer. Les écrivains avaient déjà délaissé leur plume pour la machine à écrire. Ils utilisent maintenant l’ordinateur et les chemins de la création passent désormais par divers logiciels..."

Canoe (Montréal), 13/03/2008

Organiser l'écriture collaborative des élèves

Béatrice Coutelet
"Écrire un roman, construire un site, rédiger un carnet de voyage... autant d'activités qui peuvent être réalisées de façon collaborative par les élèves, mais qui ne sont pas toujours faciles à mettre en place. Comment organiser les échanges entre élèves ? Quelles consignes donner ? Trois études publiées récemment montrent qu'un facteur crucial pour la réussite du travail collaboratif est de permettre aux élèves de communiquer facilement et souvent. Le temps disponible pour la rédaction est aussi une variable importante. Enfin, une quatrième étude constate que quand le projet d'écriture collaborative est motivant, la qualité des arguments des élèves s'améliore. L'important est de connaître les objectifs et contraintes du projet d'écriture collaborative pour pouvoir trouver des solutions efficaces."

Agence des usages des TICE, 10/05/2007