Livre numérique

6. Aspects socio-économiques

Marché de l'édition numérique

En 2014

Et pour quelques milliards de dollars, ou le marché du livre numérique

«À ce jour, chez les adultes, 23 % des hommes et 33 % des femmes américains lisent des livres numériques. L'industrie mondiale pèserait la modique somme de 8,5 milliards $. Ce qui pourrait n'avoir l'air de rien, face au marché de 53,9 milliards $ de l'industrie de l'impression. Mais tout cela va mieux quand on le voit. L'infographie est proposée par Statista, et présente un état des lieux assez général de l'industrie de la lecture. Ainsi, 46 % des Américains affirment lire des ouvrages papier, contre 15 % qui lisent plus en ebook qu'en papier. En revanche, 6 % lisent exclusivement en numérique. Ce qui implique que l'industrie connaît bien un mouvement de fond, si tant est qu'il faille encore le répéter. Si la révolution commerciale numérique est encore en cours, elle a connu un ralentissement de sa croissance. Pour l'année 2013, le chiffre d'affaires est de 3 milliards $. Avec une croissance de 5 % pour l'année passée uniquement.»

ActuaLitté, le 18/12/2014

Projet Transbook : pour la transition numérique du livre jeunesse

«Le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil ouvre ses portes le 26 novembre. A cette occasion, sept acteurs européens annoncent le lancement du projet Transbook. L’objectif de ce vaste chantier est d’accompagner les professionnels dans la période de transition économique que connaît le marché de l’édition (développement des offres numériques, internationalisation de la commercialisation…).
4 années de mission
Le marché du livre jeunesse est l’un des plus dynamiques en France (lire notre article). L’Europe estime que le potentiel économique du numérique semble considérable. Selon l’UE, le marché des applications atteindra 63 Mds € et créera 5 millions d’emplois d’ici 2018. Il est donc temps de s’organiser, de se structurer afin de ne pas louper le coche. Il faut réinventer les processus créatifs et éditoriaux, les circuits de distribution en enrichissant et en dématérialisant les œuvres.
Le projet Transbook est planifié pour 4 ans, ses missions sont diverses : accroître l ’audience et la compétitivité de la chaîne du livre de jeunesse, incluant auteurs, illustrateurs, traducteurs, éditeurs, librairies, bibliothécaires, en l ’accompagnant dans la transition numérique et en stimulant son internationalisation. Autre challenge non moins important : mettre en réseau et créer des passerelles entre les secteurs culturels (livres, cinéma, télévision, jeux vidéo, design) et tous les acteurs concernés, avec une attention particulière portée aux plus fragiles (petits éditeurs, jeunes créateurs, libraires indépendants).»

IDBOOX, le 24/11/2014

L'ebook représente plus de 12 % des ventes de livres dans le monde

Le livre numérique représente un marché de 8,4 milliards $ sur les 53,9 milliards $ de revenus générés par l'industrie du livre. Mais qu'est-ce donc qu'un livre numérique ? Un format par lequel on accède au texte, et qui se développe de manière importante dans les pays anglo-saxons, privés de librairies indépendantes depuis trop longtemps...

ActuaLitté, le 19/11/2014

Ebook : les éditeurs confiants mais attentifs pour les années à venir

«Les éditeurs sont convaincus que les ventes de livres numériques vont continuer à augmenter, mais à un rythme plus lent que par le passé. Cependant, plus des trois quarts des éditeurs pensent que le numérique va conduire à un effondrement de la territorialité. Deux préoccupations persistent : l’utilisation des DRM et les taux de redevances numériques aux auteurs. Ces données sont issues d’une enquête menée par Bookseller’s 2014 Digital Census auprès de 1100 professionnels du livre américains.»

IDBOOX, le07/11/2014

Union européenne : Le livre numérique peut bénéficier d'une TVA réduite

«Les décisions de la Cour de Justice européenne dans le domaine du livre s'enchaînent, non sans conséquence : après l'autorisation donnée aux bibliothèques de numériser leurs collections, l'autorité vient d'assurer que les pays de l'Union peuvent accorder un taux de TVA réduit aux livres numériques. Peut-être la fin d'un long contentieux entre les États.»

ActuaLitté, le 16/09/2014

Le plus grand marché de l'écran, ouvert sur la lecture : la Chine

L'édition numérique, fin 2014, représenterait 42 milliards € pour la Chine, selon les dernières analyses du cabinet RnR Market Research. Avec une croissance de 61,6 % entre 2002 et 2012, le chiffre d'affaires grimpait à 31 milliards € (260 milliards de yuans) pour l'année passée. De quoi laisser envisager de beaux jours pour le secteur, qui a entrepris une phase de concentration, avec l'émergence de conglomérats puissants. Quelle place l'Empire du Milieu, sa langue et ses idéogrammes, font-ils aux livres numériques ?

ActuaLitté, le 31/08/2014

1er baromètre KPMG de l’offre de livres numériques en France

KPMG publie son premier baromètre relatif au marché de l’offre de livres numériques en France. Ce baromètre vise à apporter aux maisons d'édition un éclairage spécifique sur le développement de cette offre et son impact sur les comptes des différents éditeurs.
Plus de la moitié des maisons d'édition disposent d'une offre de livres numériques (62,5%), notamment les grandes structures et celles dont le chiffre d'affaires est compris entre 5 et 20 M€. Concernant le profil des éditeurs numériques en France, l'étude relève que tous les secteurs éditoriaux sont représentés, notamment la littérature, la jeunesse et le scolaire; le secteur des « beaux livres » semble en revanche plus en retrait pour le moment. 57,2 % des éditeurs papier prévoient en outre de développer une offre de livres numériques dont l'essor global réel remonte à 2009.
Les principales difficultés évoquées à moyen long terme concernent principalement l'obtention des droits numériques (19%), le coût (19%), les modes de commercialisation (14,3%), la fabrication (14,3%) ainsi qu'un ensemble de divers facteurs (manque de temps, peur du piratage, absence de marché pérenne, modèle économique).
En règle générale, le volume des ventes numériques reste faible mais proportionnel à la taille des éditeurs. Pour près de 97 % des éditeurs, les ventes constituent une source de chiffres d'affaires supplémentaire qui compense les dépenses engagées à ce niveau. Des freins au développement du livre numérique subsistent et diffèrent selon le profil des éditeurs : alors que les éditeurs exclusivement « papier » craignent tout d'abord la perte de contrôle du marché et les difficultés juridiques, la première crainte des éditeurs numériques concerne davantage le prix.
En conclusion, la majorité  des éditeurs numériques ou papier, s'accordent pour  prévoir une part de marché de plus de 15%, les éditeurs papier étant plus particulièrement optimistes sur l’évolution de la part de marché du livre numérique.

KPMG, 01/03/2014

Salon du livre : Petit état des lieux du livre en France

«Chapitre.com a réalisé une infographie sur le prix du livre en France. 54% des Français ont acheté au moins un ouvrage en 2013. Le budget moyen dépensé sur l’année est de 81 euros. Le prix moyen d’un livre papier lors de sa première publication est de 20.90 euros, le prix moyen d’un livre numérique est de 15 euros. 644610 livres sont disponibles en France et on décompte 65412 nouveautés publiées en 2013.

IDBOOX, le 22/03/2014

Livres numériques : vers de nouvelles expériences de lecture de plus en plus enrichissantes

Le livre, première industrie culturelle en France, est en profonde mutation. Si la vente de livres sur support imprimé est quasi-stable en 2013, celle  de livres numériques a enregistré une forte hausse. Elle est estimée  à 190 M€ et représente près de 4,5% du marché global du livre en 2013.

Edubourse.com, le25/03/2014

Une étude très complète sur le marché du livre numérique

«KPMG a publié une étude très complète sur l’offre d’ebooks en France. Parmi les données intéressantes on note que 6 maisons d’édition sur dix ont pris le virage numérique (62,5 %).»

IDBOOX, le 13/03/2014

Prêt Numérique en Bibliothèque (PNB)

«PNB (Prêt Numérique en Bibliothèque) fait partie de ces projets très attendus dans le monde du livre. Faciliter le prêt des ebooks en bibliothèque en impliquant les libraires est un axe essentiel pour développer la lecture numérique auprès du grand public. Après plusieurs mois de travail, les différents acteurs ayant œuvré sur ce dossier ont réussi à concevoir un process qui semble fluide et atteignable pour les bibliothèques.
Le libraire Feedbooks s’en fait l’écho et a ouvert mercredi un portail regroupant l’intégralité de l’offre à date, à destination des établissements (Gallimard, Flammarion, La Martinière).»

IDBOOX, le 27/02/2014