Livre numérique

6. Aspects socio-économiques

Nouveaux partenariats

Decitre / Cultura / Rue du commerce / Smile

Decitre repense la vente de livres numériques

La «nouvelle société [de Guillaume Decitre], baptisée TEA (The e-Book Alternative) s'apprête à lancer une plate-forme logicielle en « open source », c'est-à-dire ouverte aux différents acteurs de la chaîne du livre, qui pourront la modifier et l'enrichir par de nouvelles fonctionnalités. Ce système sera accessible à tous les éditeurs, qui pourront y proposer leur catalogue. Il sera disponible sur tous les équipements (PC, tablettes, mobiles). Il pourra, enfin, être utilisé par tous les libraires ou autres distributeurs, qui pourront le personnaliser en fonction de leur enseigne. Concrètement, les lecteurs pourront télécharger TEA sur le site de leur libraire ou sur les App Stores de leurs tablettes. TEA proposera aussi une liseuse Bookeen équipée de son système, qui sera vendue par les libraires adhérents.»

Les Echos, 09/03/2012

L'homme qu ibouscule l'industrie du livre

« La librairie Decitre entend aujourd'hui rien de moins que de concurrencer Amazon et Google sur le marché du livre numérique... Le nouvel outil, baptisé « Tea » - pour «t he ebook alternative » -
est présenté aujourd'hui à Paris. Cette plateforme de distribution affiche trois objectifs : permettre aux éditeurs de diffuser leur catalogue, faire des libraires des acteurs à part entière du numérique, et enfin donner toute latitude au lecteur de gérer sa bibliothèque virtuelle... Ils sont plusieurs partenaires - notamment l'enseigne de vente de biens culturels Cultura, Rue du Commerce et la société de services informatiques Smile - à avoir réuni leurs
compétences... «Avec Tea et le mode open source, on travaille pour permettre de lire sur le support de son choix, de choisir son libraire e-commerçant, tout en gardant la main sur ses droits de lecture », [déclare Guillaume Decitre].»

Le Figaro littéraire, 08/03/2012

La librairie Decitre veut résister à la domination d'Amazon sur le livre numérique

« "The ebook Alternative"....première plate-forme dite "open source" de distribution de livres numériques. Elle sera en service à partir du 4 avril... Côté éditeurs, TEA a déjà signé en France avec les groupes La Martinière, Flammarion, Gallimard et Editis pour accéder à leur catalogue de livres numériques et négocie avec Hachette. Des éditeurs étrangers devraient suivre. Le Centre national du livre (CNL) a accordé une aide de 100 000 euros... TEA s'accompagne d'un "Manifeste du lecteur de livres numériques", où il est affirmé que chacun doit pouvoir " lire, manipuler et commenter les livres numériques où il veut, quand il veut et comme il veut, indépendamment du distributeur et du matériel de lecture".
Une application TEA sera disponible sur la liseuse Bookeen de la société française Cybook, fonctionnant avec le système d'exploitation Android de Google. En juin, via un navigateur indépendant que l'usager devra télécharger, TEA devrait être accessible sur la plate-forme de Kobo, mais aussi sur l'iPad, d'Apple.»

Le Monde, 08/03/2012