Livre numérique

4. Aspects techniques

Papier et encre électroniques

Quels avantages ?

Encre et papier électroniques - iPad, Kindle, Sony

« La question se pose: quelle place pour l'encre électronique?
Ses atouts sont incomparables, et pour ne citer que les principaux : bi-stable, pas besoin d'énergie pour tenir l'affichage; haute résolution (jusqu'à 400 points au pouce, contre 132 pour des tablettes comme l'iPad); écriture bientôt identique au papier; personnalisation totale et diversité des dispositifs; prix des supports (quelques euros à terme pour une petite feuille); écologique et faible consommation. Alors que manque-t-il ? Un "détail". L'alchimie du livre, du cahier ou de l'affiche... »

Papier Electronique, 04/02/2010

Les premiers pas du papier photonique
"Le papier photonique tire son nom de l'utilisation de cristaux minéraux particuliers, dits photoniques. [...]
Le principe n'est pas totalement nouveau, mais l'équipe de Yin a résolu quelques-uns des gros problèmes posés par les recherches précédentes. D'une part, les chercheurs ont mis au point une méthode de fabrication très rapide, ouvrant la voie à la production de masse du papier. D'autre part, leur encre est totalement non toxique, contrairement aux autres essais utilisant des solvants organiques peut écologiques. De plus, cette encre est non volatile : les inscriptions sont donc permanentes.
Les chercheurs ne se risquent pas à donner une date de commercialisation de leur technologie. Il reste en effet encore de nombreux aspects à améliorer, comme la précision de l'écriture, la possibilité d'écrire dans des couleurs plus conventionnelles, et plusieurs couleurs sur un même substrat."

Présence PC, 19/08/2009

Papier électronique, les premières plates-formes japonaises
"Les constructeurs japonais ne croient pas au reader générique à base d'encre électronique en l'état actuel de la technologie, des contraintes économiques et des formidables possibilités de leur téléphonie mobile. Le consortium créé il y a cinq ans sur le sujet, au sein duquel on trouvait Sony Japon, Panasonic, Canon, etc., l'a annoncé il y a quelques mois. Par contre, parmi les multiples applications identifiées du papier électronique, les plates-formes de consultation de contenus spécifiques, spécialement conçues pour des usages précis, voient le jour..."

Papier électronique, 17/03/2009

Confort de lecture
"Le papier électronique a été développé dans le but de surmonter certaines limitations liées aux écrans d'ordinateur classiques. Par exemple, le rétro-éclairage de certains écrans peut être agressif pour l'œil humain, alors que le papier électronique reflète la lumière tout comme une feuille de papier classique le ferait. Ainsi, il est très facile de lire sur du papier électronique, quelque soit l'angle sous lequel on le regarde. De plus, le papier électronique est léger, durable, et très flexible par rapport aux autres types d'affichages (mais moins flexible que du papier)."

Wikipédia

Vidéo - Conférence de Bruno Rives (Tebaldo)
Le papier électronique, là où l'on ne l'attendait pas
"Bruno Rives, président de Tebaldo, observatoire des tendances et utilisations des nouvelles technologies, expose des emplois déjà répandus de l'encre électronique, pas forcément dans le domaine du livre.
Le spécialiste était à Montréal la semaine dernière, où il participait à la Journée-conférences Infopresse sur l'avenir des médias imprimés. Il a expliqué, en fournissant divers exemples concrets, comment le papier électronique constitue l'un des facteurs venant modifier la dynamique des médias imprimés."

Infopresse, 18/03/2008

Livre électronique ou livre papier : lequel est le plus écologique ?
"Et si aucun des deux ne l'était ?
Mais si le marché continue de croître, et alors que des firmes arguent que les lecteurs d'ebooks sont plus écologiques, qu'en est-il réellement du papier ? Les ebooks et leur clique de bonnes résolutions sont-ils vraiment plus écologiques ? River Wired vient d'établir un inventaire à la Prévert des pour et des contres...
- Papier contre électronique [...]
- L'énergie, nerf de la lecture électronique [...]
- L'ebook avec DRM : le préservatif de la lecture ? [...]
- Work in (big) progress [...]
Seule l'utilisation que l'on en fait justifiera de l'investissement dans un lecteur de livres électroniques. À moins que l'on ne soit un jour contraint de basculer définitivement..."

ActuaLitté, 09/09/2008

Demain, la littérature sans papier
Raphaël Stainville
"... si le livre numérique bénéficie d'une seconde vie, il le doit moins à un design encore sommaire qu'à la levée de tous les obstacles techniques que lui opposaient les plus farouches défenseurs du papier. [...] c'est surtout l'arrivée de l'encre numérique, véritable concentré de technologie, qui accélère la mutation du paysage. ...
Pour autant, cette révolution attendue ne signera pas la mort du livre papier... La standardisation prochaine de la littérature numérique va probablement consacrer le grand retour du livre objet, mieux imprimé - et pourquoi pas enluminé ? - au détriment du livre de poche qui, à moyen terme, semble déjà condamné. Quant au métier d'éditeur, s'il va connaître très probablement quelques turbulences, il ne risque pas de changer radicalement..."

Le Figaro, 27/06/2008