Manuel numérique

4. Cadre général des manuels scolaires

Réalisation

De nouveaux auteurs à titre individuel

Réaliser un manuel scolaire numérique : témoignage d'enseignant

« Valérie Centi, maître-assistante en français à la Haute École Charlemagne de Liège après avoir répondu à l'appel à projet « École numérique » avec une quinzaine de collègues, a profité de ses vacances pour transformer certaines parties de son cours d'Histoire de la littérature de jeunesse en un manuel enrichi. »
Elle relate dans cet article comment elle a réalisé ce manuel et donne de nombreux conseils pratiques aux enseignants qui souhaitent se lancer dans un projet identique.

Actualitté, 23 août 2013

 Récit d’une création de manuels numériques en SVT

«Je destinais à l’origine en priorité ce manuel aux élèves, mais à une classe particulière d’élèves : ceux qui ont envie de travailler et d’apprendre (les seuls qui, avec des manuels classiques, cherchent à lire les rares textes…). Il constituait aussi un message de soutien pour certains collègues professeurs qui n’osent pas tenir tête aux émules de l’école postmoderne, qui dirige la pédagogie ; impose, aux éditeurs une façon de travailler et de présenter leurs ouvrages, et aux professeurs une façon unique de faire cours. »

Ludovia, 15 avril 201

Lib' : le manuel scolaire numérique selon Belin

« Parmi les éditeurs scolaires, Belin s'inscrit volontiers dans la position de précurseur pour le domaine du manuel numérique. Si, dans un premier temps, l'éditeur indépendant élaborait ses supports numériques presque totalement en interne, il travaille, depuis deux ans, avec la société Immanens, spécialisée dans la production et la diffusion de contenus numériques.  »
http://www.actualitte.com/pedagogies/lib-le-manuel-scolaire-numerique-selon-belin-41230.htm
Actualitté, le 25 mars 2013

Un manuel de français libre et gratuit pour iPad

« Ce manuel n’a pas la prétention de se substituer aux manuels traditionnels. De toute façon, tant que l’on restera engoncé dans l’opposition hugolienne du «Ceci tuera cela», tant que l’on croira nécessaire de choisir l’un ou l’autre, on restreindra sinon la portée du problème du moins la richesse des techniques d’enseignement. Une technique – le plus souvent – ne remplace pas une autre. Internet n’a pas remplacé la télévision, laquelle n’a pas remplacé la radio… L’un ne se substitue pas à l’autre, mais se tient à côté. C’est d’ailleurs tout l’intérêt que je trouve aux tablettes... »

Ralentir travaux.com, 6 septembre 2012

Voir aussi Ludovia, 31 janvier 2013