Manuel numérique

7. À l'international

Asie

Corée du sud

Dans une classe sud-coréenne, les tablettes ont remplacé cahiers, livres et stylos

«Nous sommes en Corée du Sud dans une classe d’école primaire un peu particulière. Car dans cet établissement pilote, les cours d’anglais et de sciences se déroulent sans livre, ni cahier, mais uniquement avec des tablettes numériques. En fait en Corée du sud l’Éducation nationale se prépare à numériser la totalité des cours avant 2015. Le cartable remplacé par une tablette, le projet est ambitieux, il suscite beaucoup d’espoirs, mais aussi des critiques.»

France culture, 22/06/2012

Dans quatre ans, les écoliers sud-coréens n'auront plus de manuel papier
«Les écoliers sud-coréens devront bientôt se passer de livres en papier. La Corée du Sud a en effet annoncé qu'elle comptait investir 2 milliards de dollars pour le développement des livres électroniques et le remplacement de leurs ancêtres inflammables d'ici à 2015. L'information vient du blog américain Engadget : la Corée du Sud va investir 2 milliards de dollars dans les livres numériques. Son objectif est simple : se débarrasser des livres papiers, au profit d'un système informatique moderne avec des applications hébergées dans les nuages. La nouvelle concerne les élèves de primaire et secondaire a priori, et permettra d'accéder à un espace de travail de n'importe où. Cela doit les autoriser, selon le gouvernement coréen, de suivre des cours même depuis chez eux.»

Clubic.com, 5/07/2011

 

Thaïlande

Remplacer les manuels papiers par des manuels numériques

« Secrétaire générale du Conseil de l'Education de Thaïlande, Sasithara Pichaichannarong a rappelé que son ministère a déjà distribué 1,6 million de tablettes correspondant à 4 niveaux de l'école obligatoire. Le projet One Tablet Per Child (OTPC) permet de remplacer les manuels papiers par des manuels numériques en Thaï, anglais, maths, sciences et social studies. Le plan d'équipement des écoles comprend également la généralisation du wifi gratuit dans tous les établissements et la formation de 50 000 enseignants. Le projet entre dans sa seconde année. Les évaluations montrent que 45% des élèves utilisent la tablette au moins une fois par jour. »

Le Café pédagogique, 20/02/2014