Manuel numérique

Séminaire SDTICE, octobre 2008 : actes

En ligne

Nouveaux types de ressources scolaires

Mon année au collège

Fabien CREGUT enseignant en SVT, académie Aix-Marseille a créé son propre outil afin que les élèves retrouvent toutes les activités développées en classe.

Il s’agit d’un site web :http://www.monanneeaucollege.com

Le site contient quatre parties SVT, une pour chaque année du collège. Les élèves retrouventl’ensemble des progressions sur l’année scolaire. Un stock de 4 000 photographies réaliséespersonnellement le complète. Il utilise les ressources des vidéos en ligne et libres de droits telles que celles publiées par le canal numérique, l’INA, France 5, etc. et publie également des vidéos réalisées avec des téléphones mobiles. L’intérêt primordial se situe dans la trace de l’action des élèves qui facilite la mémorisation.

La démarche pédagogique est, selon lui, clairement présente. Les TICE existent pour aider la démarche pédagogique et non l’inverse. Les photographies réalisées par les élèves les rendent acteurs des contenus. Ils construisent des notions et des savoirs. Ils ne sont plus spectateurs, mais jouent un rôle actif dans leur apprentissage.

Il existe des logiciels libres et grand public tels que Microsoft mapslive.com ou Google maps, pour affiner la géolocalisation lors des sorties, puis recadrer les photographies.

Il juge les statistiques encourageantes. Depuis la création du site il y a cinq ans, les visiteurs sont en continuelle croissance. Sur la semaine, les pics d’affluences sont le mercredi et le week-end. Une moyenne de 90 000 visiteurs uniques par mois pour une consultation de plus de 400 000 pages.

Il ajoute que ce site ne génère aucun retour financier. Cependant, sa création du site lui a permis de travailler avec Bordas pour développer le manuel numérique, avec France 5,
Microsoft, etc.

Réactions

Denis DIDIER, enseignant de SVT, académie d’Amiens demande si la motivation principale de la création de ce site était de pratiquer plus profondément les compétences du B2i avec vos élèves.

Fabien CREGUT répond qu’il désirait leur proposer un outil grâce auquel ils développeraient indirectement les compétences du B2i. Au début, les demandes étaient très simples : des documents à télécharger, à ouvrir, des réponses à envoyer par mél. Les élèves sont à l’origine des créations. Ils élaborent le scénario, enrichissent le site, apprennent et transmettent. Les activités présentes sur le site sont celles effectuées les années précédentes. Chaque année le site s’enrichit.

Jean-Marc MERRIAUX, France 5 Education lui demande s’il arrive à fédérer d’autres enseignants ?

Fabien CREGUT répond fédérer beaucoup d’usagers, mais peu de producteurs.

Association Sésamath

Noël DEBARLE, association Sésamath explique que l’objectif de l’association est le partage des ressources pédagogiques en mathématiques, gratuitement sur Internet, http://www.sesamath.net . Elle compte actuellement environ 70 membres.

Font partie desressources une revue en ligne, un blog, ainsi que des supports à destination directe des élèves.

Dans un premier temps, ces ressources étaient, comme elle le souligne, destinées à l’enseignant pour une utilisation en classe. Cependant, certaines ressources étant directement employables, des élèves les utilisent sur le site. A l’heure actuelle, 28 800 personnes sont inscrites à la lettre d’information, dont plus d’élèves que de professeurs.

Il ajoute que Sésamath développe deux projets phares : le logiciel Mathenpoche que l’on peut définir comme un manuel numérique puisqu’il s’agit d’un système interactif d’exercices en ligne. Tous les programmes du collège, du CAP et une partie des classes de 2nde sont déclinés.

Les exercices sont directement corrigés par le logiciel, avec un système d’aide animé si l’élève n’a pas répondu correctement. Certains des exercices sont des QCM, d’autres sont
nettement plus évolués.

Le deuxième projet mené consiste en l’élaboration des manuels Sésamath. Trois séries sont publiées. Ces manuels sont disponibles gratuitement sur Internet dès le début de leur
élaboration.

Il précise que sur Mathenpoche, les utilisateurs sont acteurs du développement du logiciel. Ils peuvent intervenir dans l’élaboration des scénarii ou dans la correction des exercices déjà disponibles sur le plan technique, tout comme sur le plan pédagogique. De même, dès qu’une partie du manuel est rédigée, elle est mise en ligne afin que les utilisateurs puissent commenter et connaître le manuel avant l’édition papier.

Une autre caractéristique des manuels repose, selon elle, sur les compléments numériques. Le support papier apporte une dimension physique et spatiale qui permet, selon lui, de démontrer la cohérence des fiches en ligne.

Il précise que le site reçoit près d’un million de visiteurs uniques par mois et que vient d’être lancé un autre site qui se veut un petit portail de services pour les professeurs de mathématiques, afin de connaître leur usage des TICE et les équipements dont ils disposent dans leur établissement. Au bout de cinq mois, plus de 4 000 professeurs se sont inscrits.

Réactions

Sébastien LE PLAIDEUR, Editions Belin demande s’il existe un réel enrichissement communautaire ou si le travail repose sur quelques personnes.

Noël DEBARLE rétorque que le travail est organisé communautairement. Le nombre d’intervenants est de l’ordre de la centaine. Le fonctionnement par liste de diffusion fait que, sur chaque module, des échanges se sont produits entre plusieurs personnes.