ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Métiers - Les métiers TIC attirent toujours peu les filles en France (étude EUN)

C'est ce qui ressort de l'étude EUN Schoolnet publiée en juin 2009. Plus généralement, les femmes sont toujours sous-représentées dans le secteur des TIC en Europe.

L'étude EUN Schoolnet

EUN Schoolnet a mené pour le compte de CISCO une étude sur les femmes et les TIC, auprès d’étudiants, de parents et d’enseignants des deux sexes, dans cinq pays européens – dont la France.
"Bien qu’elles aient les compétences informatiques requises, les jeunes femmes continuent à se détourner des études et carrières technologiques."

Communiqué de presse en français

L’écart hommes/femmes dans les TIC perdure et les stéréotypes détournent plus que jamais

"Les femmes continuent à renoncer à la poursuite de leurs études ou à occuper des emplois dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC). Si en France, une étudiante sur deux considère les métiers de l’IT comme intéressants, seulement la moitié poursuivra dans cette voie. […] Il existe une parité relative entre garçons et filles dans leur aptitude et leur goût pour les TIC au niveau des études secondaires. Un nombre proportionnellement élevé d’étudiantes choisit d’étudier les technologies dans l’enseignement supérieur. Pourtant, il s’avère que la majorité d’entre elles n’ont pas l’intention de faire carrière dans ce secteur. Ce constat alarmant représente une déperdition de talents pour cette industrie à une époque où, malgré la récession économique, les pénuries de compétences menacent de freiner la productivité. […]
L’étude révèle également que, parmi les jeunes femmes interrogées qui étudient actuellement les TIC au niveau secondaire, la majorité est intéressée par ce domaine, mais la moitié d’entre elles renonceront à poursuivre leurs études et à faire carrière dans les TIC. Enfin, l’analyse des résultats montre que le facteur le plus démotivant de tous est l’impression que le secteur technologique est avant tout un domaine réservé aux hommes. […]
La sous-représentation des femmes dans les TIC va nécessairement perdurer si l’on ne fait pas davantage pour éduquer, soutenir et encourager les jeunes femmes et celles qui leur servent d’exemple. La collaboration entre le public et le privé pourrait bien avoir un rôle stratégique à jouer afin d’ouvrir l’esprit des jeunes femmes aux technologies en mettant à leur disposition des informations plus réalistes sur les TIC et les emplois dans ce secteur.»

CISCO, 26/06/2009

Etude intégrale en anglais

White paper. Whomen and ICT : Why are girls still nor attracted to ICT studies and careers ?

Gras-Velasquez – A.Joyce – M. Debry
European Schoolnet – CISCO, June 2009
Télécharger au format PDF, 25 p.

Quelques articles

Les filles boudent les métiers des TIC… à moins que ce ne soit l'inverse

"La France est le pays dans lequel les étudiantes s'intéressent le moins aux technologies de l'information. Elles ne sont que 49 % à trouver ces métiers intéressants, contre 76 % en Italie et 91 % au Royaume-Uni, par exemple. […] Il y a plusieurs raisons à cela. Elles manquent d'informations et de visibilité non seulement sur les filières des TIC mais aussi sur les différents métiers du secteur. Résultat : elles ont une image négative de l'informatique et surtout beaucoup d'idées reçues. Elles estiment par exemple que ces métiers sont "trop techniques". Seules 17 % d'entre elles sont intéressées par une carrière dans les réseaux. Une spécialité jugée "trop difficile", trop contraignante… Elles se tournent aussi d'autant moins vers ces filières que leurs parents ne les y incitent pas. […] Et puis, il faut bien le dire, c'est un énorme cercle vicieux. Elles craignent un peu de se retrouver dans des campus, seules, avec 99 % de garçons !"

01net Pro, 29/06/2009

Les femmes toujours sous-représentées dans les TIC en Europe

"L'étude pointe du doigt une déperdition des talents pour l'industrie informatique. […] Pour les jeunes filles en phase d'orientation, le nombre de modèles à qui elles pourraient s'identifier est donc fort restreint. Selon l'étude, pouvoirs publics et industries devraient collaborer afin de faire évoluer la perception des TIC auprès des étudiantes car, à défaut d'éducation, de soutien et d'encouragement, cette situation devrait perdurer. Selon l'étude, pouvoirs publics et industries devraient collaborer afin de faire évoluer la perception des TIC auprès des étudiantes car, à défaut d'éducation, de soutien et d'encouragement, cette situation devrait perdurer."

Le Monde informatique, 25/06/2009