ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Pratiques culturelles des Français à l’ère numérique : les intéressantes révélations d'une étude

Cette enquête a été réalisée par le Ministère de la Culture. Les résultats statistiques et une synthèse commentée sont en ligne. L'étude est vendue en librairie. A mettre en perspective avec deux études en anglais concernant les natifs du numérique et leurs pratiques des médias. Des points de vue différents... dans des pays différents...

pratiques culturelles à l’ère du numérique

Les pratiques culturelles des Français à l’ère numérique

Une enquête du ministère de la Culture

Olivier Donnat, sociologue au Département des études, de la prospective et des statistiques (DEPS) du ministère de la Culture et de la Communication a présenté le 14 octobre l'enquête qu'il a dirigée sur les pratiques culturelles des Français à l’ère numérique. Cette enquête "a été réalisée auprès d’un échantillon de 5 000 personnes représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus. Elle offre une photographie complète des pratiques culturelles et de communication des Français, en étudiant les domaines de l’Internt et, de la télévision, de la radio, de la musique, de la presse et des livres, de la fréquentation des équipements culturels et des pratiques en amateur."

"L'enquête se situe dans un contexte où plus de la moitié des Français disposent chez eux d’une connexion à haut débit et où plus d’un tiers utilisent l’internet quotidiennement à des fins personnelles."

En librairie

Les pratiques culturelles des Français à l’ère numérique
La Découverte / Ministère de la Culture et de la Communication
20€

En ligne

L'ensemble des résultats statistiques ainsi qu’une synthèse commentée.
Éléments de synthèse
Culture études, n° 2009-5

Télécharger le n° de Culture études

Quelques extraits

La montée en puissance de la culture de l'écran
"La diffusion extrêmement rapide de l’ordinateur et de l’internet dans les foyers, qui constitue à l’évidence le phénomène le plus marquant de la dernière décennie, ne doit pas être isolée du mouvement général d’enrichissement du parc audiovisuel domestique... Cette évolution a définitivement consacré les écrans comme support privilégié de nos rapports à la culture tout en accentuant la porosité entre culture et distraction, entre le monde de l’art et ceux du divertissement et de la communication. [...] Tout est désormais potentiellement visualisable sur un écran et accessible par l’intermédiaire de l’internet...
Les jeunes et les milieux favorisés sont les principaux utilisateurs de l’internet et des nouveaux écrans, à la différence de la télévision dont la consommation a toujours été plutôt le fait des personnes âgées et peu diplômées..."

La lecture de presse et de livres toujours en recul
"Il y a aujourd’hui plus de Français à n’avoir lu aucun livre dans le cadre de leur temps libre au cours des douze derniers mois qu’il n’y en avait en 1997, et ceux qui n’ont pas délaissé le monde du livre ont réduit leur rythme de lecture d’environ cinq livres par an. D’ailleurs, les Français dans l’ensemble reconnaissent eux-mêmes que leurs relations avec le monde du livre se sont distendues puisque 53% d’entre eux déclarent spontanément lire peu ou pas du tout de livres.

Le développement du numérique et de l’internet ont profondément transformé le paysage des pratiques en amateur, en favorisant l’émergence de nouvelles formes d’expression mais aussi de nouveaux modes de diffusion des contenus culturels autoproduits dans le cadre du temps libre..."

Révolution numérique et générations

  • "La génération née avant la Seconde Guerre mondiale a grandi dans un monde où rien ne venait contester la suprématie de l’imprimé, elle a découvert la télévision à un âge déjà avancé et est restée assez largement à l’écart du boom musical et a fortiori de la révolution numérique. 
  • La génération des baby-boomers a été la première à profiter de l’ouverture du système scolaire et du développement des industries culturelles et conserve aujourd’hui encore certaines traces de l’émergence au cours des années 1960 d’une culture juvénile centrée sur la musique.
  • La génération des personnes dont l’âge se situe entre 30 et 40 ans a bénéficié de l’amplification de ces mêmes phénomènes – massification de l’accès à l’enseignement supérieur et diversification de l’offre culturelle – et, surtout, a vécu enfant ou adolescent la profonde transformation du paysage audiovisuel au tournant des années 1980 : elle est la génération du second âge des médias, celui des radios et des télévisions privées, du multiéquipement et des programmes en continu, ce qui lui a permis de se saisir assez largement des potentialités offertes par la culture numérique.
  • Enfin, la génération des moins de 30 ans a grandi au milieu des téléviseurs, ordinateurs, consoles de jeux et autres écrans dans un contexte marqué par la dématérialisation des contenus et la généralisation de l’internet à haut débit : elle est la génération d’un troisième âge médiatique encore en devenir."
Les résultats complets de l'enquête

Avertissement
Équipement audiovisuel, sorties et loisirs
Ordinateur et internet
Télévision
DVD et cinéma
Radio et écoute de musique
Lecture de presse et de livres
Fréquentation des équipements culturels
Pratiques en amateur

Télécharger le questionnaire

La presse en parle

Internet bouscule les choix culturels des Français

Les milieux culturels risquent de prendre comme un choc les 280 pages d'une enquête menée par Olivier Donnat, sous le titre Les Pratiques culturelles des Français à l'ère numérique, qui devait être dévoilée par le ministère de la culture, mercredi 14 octobre. Dans quelle mesure les Français vont-ils au théâtre ou au musée ? Lisent-ils toujours des livres et lesquels ? Regardent-ils encore beaucoup la télévision ? Comment va-t-on au cinéma ou au concert selon que l'on est un homme ou une femme, jeune ou vieux, riche ou pauvre, parisien ou provincial ?

Le Monde, 14/10/2009

Malgré Internet, les Français continuent de sortir

Un rapport établit nos habitudes culturelles à l'ère du numérique. Le cinéma est roi, les expositions et le théâtre se portent bien, mais la lecture baisse. 

Le Figaro, 15/10/2009