ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Liseuses électroniques à la Bpi : Synthèse des observations

La BPI a conduit une expérimentation du prêt de dix liseuses Sony PRS 505 de novembre 2009 à mars 2010, en consultation sur place. Une synthèse des observations de cette expérimentation a été effectuée et est disponible en ligne.

Cadre de l'expérimentation

"Ces liseuses contenaient une cinquantaine de textes de littérature française contemporaine ; les usagers n’étaient pas autorisés à charger d’autres contenus sur la machine, ni à télécharger des textes du PRS 505 sur leur ordinateur personnel...
Un cahier a permis aux usagers-testeurs de s’exprimer par écrit sur leur expérimentation... 12 entretiens semi directifs ont été réalisés suite à des prises de contact par messagerie électronique".

Les données

140 personnes ont emprunté une liseuse.
7 prêts sur 10 ont été effectués par des hommes.
La moyenne d’âge des emprunteurs est de 41 ans.
La durée moyenne d’emprunt est de 30 mn, mais près des 2/3 des emprunts n’ont toutefois pas dépassé 20mn.

Motivations

Les motivations des emprunteurs résidaient surtout dans le fait de pouvoir voir, puis ensuite manipuler la liseuse.

Avis négatifs

"Les avis négatifs consignés (au total 70 messages) portent essentiellement sur la machine : ses fonctionnalités et son ergonomie (trop lente, texte sur fond gris, écran non tactile, navigation dans le texte difficile voire impossible), le manque de textes disponibles (demandes concernant d’autres oeuvres littéraires, d’autres domaines que la littérature)."

Avis positifs

Les avis positifs portent sur l’esthétique des liseuses (bel objet), la facilité d’utilisation et la maniabilité (prise en main rapide, taille réduite, facile à transporter, contenance importante), certains principes techniques ou fonctionnalités particulières (encre électronique, écran non rétro-éclairé, possibilité de grossir la taille de la police de caractère).

BPI, septembre 2010, 15 p.,