ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

La vraie révolution du numérique : un livre, un site... et des articles

« Ce n’est pas simplement un foisonnement d’appareils nouveaux aux performances et à l’esthétique qui font rêver, mais une révolution profonde des rapports sociaux qui touche tous les secteurs : la vie sociale, les associations, les loisirs, la ville, l’école et l’entreprise... ». Tel est le thème du livre « Les vrais révolutionnaires du numérique ». Un site dédié apporte des éclairages complémentaires. Pour avoir un panorama synthétique sur le sujet, lire le dernier n° de la Gazette de la Société et des Techniques.

la gazette de la société et des techniques

La Gazette de la Société et des Techniques

La vraie révolution numérique
La Gazette de la Société et des Techniques, n° 56, mars 2010

  •  À lire au préalable

Ce numéro constitue une bonne introduction au livre « Les vrais révolutionnaires du numérique »
« On nous prédit depuis des décennies la révolution numérique, et nous y sommes ! ... On ne sait pas si cette révolution créera le monde nouveau et harmonieux que des prophètes nous ont fait miroiter, mais une certitude inattendue émerge de l’observation : nous y allons gaiement et dans une relative douceur... »

Télécharger le numéro : PDF, 4 p.
La vraie révolution numérique

  • Extraits

La mystérieuses révolution du collaboratif
« Nous marcherions ainsi vers une société plus collaborative, au moment même où l’on se demande si le monde n’est pas toujours plus individualiste et concurrentiel. [...] C’est en réduisant à presque rien le coût financier, social et psychique que des gens qui n’auraient pas cru en avoir le temps, la capacité ou la compétence se mettent à contribuer sans penser s’engager. [...] Dans tous les secteurs de l’activité humaine, ce mouvement s’amplifie : l’action militante et citoyenne, le jeu, la ville, l’éducation et même l’entreprise... ».

Toutes les organisations ne sont pas égales face au numérique
« ... la technologie libère le potentiel préexistant, elle ne crée pas les conditions du succès. Les technologies des réseaux (notamment sociaux) démultiplient l’efficacité des organisations en réseaux, pas celle des organisations bureaucratiques. Une question se pose alors : ne faudrait-il pas investir davantage dans l’innovation organisationnelle plutôt que seulement dans l’innovation technologique ? ... ».

Travailler à l'ère du numérique : un jeu d'enfant
« Les jeux vont prendre une place importante dans la société numérique. Importance économique [...]  importance sociale également car de nombreux jeux sont en réalité instructifs, éducatifs et surtout amenés à jouer un rôle de plus en plus central dans la vie quotidienne à l’ère du numérique... ».

Numérique et lien social
« On découvre aussi l’incroyable capacité de fabriquer du lien social, y compris dans les domaines les plus inattendus... ».

Pédagogie du numérique ou pédagogie numérique
«...  le numérique (Internet, téléphonie, photo numérique, clé USB, baladeur, PlayStation, Tableau Numérique Interactif, etc.) est mobilisé pour transformer en profondeur la pédagogie. Même si, bien entendu, les pratiques de tous les enseignants de France n’ont pas toutes été intégralement revisitées, la transformation est considérable et peut-être même sans égale dans les autres domaines de la société civile.
L’école se saisit du phénomène numérique finalement mieux qu’on ne le croit souvent. On y découvre par exemple comment, utilisé astucieusement, l’iPod peut, dans l’exercice pédagogique le plus ingrat (la dictée), ramener par la main n’importe quel écolier, même le plus distrait, au coeur de l’exercice pédagogique... ».

Une révolution qui bouscule l’ordre établi
« La découverte ou plutôt la redécouverte du pouvoir du collaboratif [...] est tout simplement subversive. C’est bien en cela que ce mouvement est proprement révolutionnaire. Il menace les croyances jusqu’ici admises en une activité sociale de plus en plus inféodée à l’économie. Et si, finalement, l’économie n’était que la résultante complexe d’une situation de confiance, d’acceptation du risque, de recherche d’innovation, largement construite par les relations sociales ?... »

Une révolution joyeuse
« Cette révolution ne s’affiche pas réellement. [...] Finalement, peu importe que les institutions soient bloquées puisqu’il ne semble plus nécessaire de transformer les institutions pour réussir à changer le quotidien des gens ordinaires. La révolution numérique aura bien lieu : d’ailleurs elle est déjà à l’oeuvre ! Mais la comprenons-nous vraiment ? ».

les révolutionnaires du numérique

Un livre et un site

Des révolutionnaires inattendus pour une révolution trop annoncée ?

  • Le livre

Les vrais révolutionnaires du numérique
Michel Berry et Christophe Deshayes

Ed. Autrement, 2010, 162 p.

Le matériau et les réflexions de cet ouvrage tirent parti des travaux de deux instances  : Documental (l’observatoire IMpertinent des technologies) et l’École de Paris du management.

« Le premier chapitre démêle les propos embrouillés tenus sur le web 2.0, ’’si nombreux et imprécis qu’on ne sait plus très bien ce qu’il désigne....

Le deuxième chapitre traite de l’omniprésence du jeu... On se forme en jouant, on cherche en s’amusant, on s’entraîne à exercer des responsabilités réelles. Plus généralement, l’usage des TIC a une dimension ludique qui contribue à l’implication étonnante d’amateurs qui participent, sans forcément y penser, à la révolution numérique...

Le troisième chapitre montre comment certains mouvements associatifs ont été prompts à se saisir des moyens nouveaux qu’offrent les technologies numériques, et comment certains les ont mis à contribution pour établir des rapports plus favorables avec les entreprises et les pouvoirs institués...*

Le quatrième chapitre fait un point sur les stupéfiantes transformations à l’œuvre dans l’éducation : ce monde que l’on dit figé est plus prompt que les entreprises à utiliser des moyens comme les tableaux interactifs, et l’on voit même des cas où l’on distribue des iPods aux élèves pour aider au déroulement des cours et des examens. Toutefois si des exemples promettent le meilleur, on verra que d’autres font redouter le pire, et que ce qui se joue, c’est l’apprentissage des bons usages des technologies numériques. Comment prendre en charge l’éducation des jeunes, c’est-à-dire les aider à vivre dans la société de demain, alors que celle-ci échappe, du moins en partie, à l’entendement de la grande communauté éducative (professeurs, familles, élus…) ?

Le cinquième chapitre [traite] de l’évolution de la vie en ville, et plus particulièrement des déplacements...

Le sixième chapitre [traite] de l’entreprise, jusqu’ici moins prompte que les secteurs précédents à développer des pratiques coopératives...

La conclusion montrera en quoi ces différents exemples annoncent une véritable révolution : les technologies numériques permettent l’émergence de pratiques sociales novatrices, avec des mobilisations d’autant plus massives qu’elles sont sans grand risque individuel, voire même ludiques... »

Lire l'intégralité de la présentation

Extrait concernant les jeunes

« Des jeunes qu’on disait perdus pour l’école développent une technicité ou une inventivité inouïes pour nourrir leur passion : écouter de la musique, visionner des films, faire connaître leurs talents de créateurs ou d’artistes. Évidemment, quand cette ingéniosité tourne au piratage, cela menace des équilibres anciens et l’on comprend que les maisons de disques ou de films s’émeuvent. [...] la dimension ludique de ces nouveaux outils, qui stimule la curiosité chez un nombre croissant de personnes, jeunes ou moins jeunes, leur redonne le goût de la connaissance ; or on sait que plus un esprit est stimulé plus il a de l’appétence pour apprendre... »

  •  Le site

Au fil des pages du livre...

Des éclairages complémentaires vous sont proposés sur les points abordés dans chaque chapitre du livre.

Cliquer sur le numéro de page recherché

  • Quelques articles

La vraie révolution numérique

Miroir social, 01/04/2010

La subversion numérique, par Michel Berry et Christophe Deshayes

Le Monde, 30/03/2010

Les vrais révolutionnaires du numérique

Alternatives économiques, n° 290, avril 2010