ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Usages du livre numérique en 2013

Les résultats de la troisième vague du Baromètre SOFIA/SNE/SGDL sur les usages du livre numérique en France ont été publiés lors des 10èmes Assises du livre numérique du SNE, le vendredi 22 mars 2013. Ce baromètre semestriel a pour objectif d'observer les pratiques licites ou illicites en la matière en les comparant avec les usages du support imprimé.

Cette enquête a été menée par OpinionWay (norme ISO 20252), entre le 7 et le 20 février 2013, auprès d'un premier échantillon de 2009 personnes, représentatif de la population française, âgé de 15 ans et plus, et d’un second de 503 utilisateurs de livres numériques constitué sur la base des résultats du premier échantillon.

Les lecteurs de livres numériques

Le sondage montre que la proportion des lecteurs d'ouvrages numériques a augmenté depuis 1 an : 15% de la population française âgée de 15 ans et plus déclare en effet avoir déjà lu, tout ou partie d'un livre numérique. La lecture de textes numériques (en dehors des sms et mails) représente environ 57 minutes par jour. Cette pratique s'observe plus particulièrement chez les habitués de l'imprimé. Selon l'étude, 69% des lecteurs de livres numériques déclarent avoir lu un livre imprimé pour la dernière fois il y a moins d’un mois et  22% affirment lire au minimum 20 livres imprimés chaque année. Par comparaison, les chiffres tombent respectivement à 41% et à 14% pour les non lecteurs de livres numériques. L'équipement joue un rôle non négligeable dans cette dynamique : le communiqué précise que « 42% des lecteurs de livres numériques possèdent une tablette et 20% une liseuse, quand seuls 17% et 3% des non lecteurs de livre numérique en possèdent. Liseuses et tablettes sont alors exclusivement ou fréquemment utilisées pour la lecture de livres numériques. Les autres supports utilisés sont l’ordinateur portable, l’ordinateur fixe et le smartphone ».

Les comportements des usagers du livre numérique

74% des lecteurs de livres numériques ont déjà acheté des livres numériques. 64 % préfèrent le paiement à l’acte au prêt, à la location ou à l’abonnement. Selon les résultats du  sondage, l’acquisition de ce type de support s'effectue principalement sur les sites des opérateurs Internet (39%) et des grandes surfaces spécialisées (24%) ainsi que ceux des libraires (18%). Certains lancent une requête  directe via les moteurs de recherche (21%, +4 points). Les pratiques illicites demeurent relativement faibles en comparaison avec les autres industries culturelles : 14% des lecteurs de livres numériques déclarent avoir déjà eu recours à une offre illégale.

Le livre numérique est apprécié principalement pour sa facilité de stockage et de rangement (78% et 73%), sa facilité de transport et de mobilité (58%) et son prix (58%) tandis que son pendant imprimé est préféré notamment pour le plaisir et le confort de lecture (76% et 67%), le fait d'offrir ou de partager un livre (76%), la qualité et la variété du choix proposé (67% et 61%). Les avis s'avèrent contrastés vis-à-vis de l'évolution des pratiques lectorales numériques, les résultats faisant ressortir au final « un fort attachement [...] au livre imprimé  ». Le communiqué précise en outre qu'il « apparaît que la lecture de livres numériques, majoritairement licite et payante, est toujours une pratique de lecture complémentaire à celle du livre imprimé ».


Présentation des résultats du baromètre sur les usages du livre numériques : Vague 3

Communiqué de presse : Baromètre sur les usages du livre numérique