Remise du Prix 2016

La cérémonie

La remise du Prix Jean Renoir des lycéens 2016 a eu lieu le 26 mai 2016 à la FEMIS (école nationale supérieure des métiers de l’image et du son) à Paris. Précédée d’une rencontre avec les réalisateurs des films sélectionnés, cette cérémonie a récompensé le film Tout en haut du monde de Rémi Chayé.

trophée PJRL

        Chayé trophée        Tout en haut du monde                                                     

Le trophée a été réalisé par les élèves du lycée Jean-Pierre Timbaud de Brétigny-sur-Orge (académie de Versailles)

 

Prix de la critique

Des prix de la critique ont été décernés à six des 1200 critiques publiées sur le site du prix. Vous pouvez les lire sur ce site !

Les lauréats

CATEGORIE LYCEES PROFESSIONNELS :

trophée critique 2

 

Trophée du 1er prix de la critique - catégorie Lycées professionnels, réalisé par les élèves du lycée polyvalent Emmanuel Héré de Laxou (académie de Nancy-Metz)

 

 

  1. Anaïs Perry, 1ère bac pro Cuisine, Lycée Perdiguier d'Arles (Aix-Marseille) : Critique de "Vers l'autre rive"
  2. Florian H, Marie, Camille D, Adeline, Marion, Kelly, Clélia et Laly. du lycée Professionnel André Malraux de Béthune (Lille) : Critique du "Bouton de nacre"

CATEGORIE LYCEES GENERAUX :

trophée critique 1

 

Trophée du 1er prix de la critique - catégorie Lycées généraux, réalisé par les élèves du lycée professionnel P. de Gerde de Pessac (académie de Bordeaux)

 

 

 

  1. Gauthier Saint-James, seconde, Lycée Jean Rostand de Caen (Caen) : Critique du "Bouton de nacre"
  2. Sarah Barthélémy, seconde, Lycée René Cassin de Tarare (Lyon) : Critique de "Fatima"
  3. Mathieu Blangy, seconde, Lycée André Malraux de Gaillon (Rouen) : Critique de "Tout en haut du monde"

 CATEGORIE CRITIQUES VIDEO :

 trophée critique 3

Trophée du 1er prix de la critique - catégorie critiques vidéos, réalisé par les élèves du lycée professionnel Jules Verne de Tarare (académie de Lyon)

 

 

 

           Noémie Gouillard et Maurine Petit, Lycée Anatole France de Lillers (Lille) : Critique de "Mia madre"