Cannes 2016

Description de l'atelier :

Du jeudi 19 au dimanche 22 mai 2016, 5 lycées ont été invités à participer à un atelier organisé par les CEMEA à Cannes, à l'occasion du Festival. Deux parcours étaient proposés : Activités d’Expression et fabrication d’objet cinématographique et Activités d’expression et Parcours jeunes critiques. Dans chacun des deux parcours une large place sera accordé pour un travail sur la formulation de ressentis, d’émotions et d’intérêts provoqué par les séances. Le résultat de ces journées de travail est visible sur le site dédié.

Les lycées sélectionnés ont été :

BD Zoé 2

- Lycée Jules Verne, Tarare (académie de Lyon)

-Lycée P. de Gerde, Pessac (académie de Bordeaux)

-Lycée Héré, Laxou (académie de Nancy-Metz)

-Lycée Langevin Wallon, Champigny-sur-Marne (académie de Créteil)

-Lycée Eugénie Cotton, Montreuil (académie de Créteil)

 

 

Quelques témoignages :

- Flabia Rocha, 1ère Gestion-Administration, Lycée Eugénie Cotton, Montreuil (académie de Créteil) :

BD Zoé 3J’ai mis tout mon temps,

Et passion,

En espérant,

Un remerciement.

Je rigole. Je ne sais pas malheureusement faire de la poésie ou des romans. :(

Une expérience jamais vécue et complètement inespérée. J’ai rencontré d’autres lycéens venant de toute la France, des personnes avec une expérience de vie et des parcours différents. Nous avons eu l’occasion de faire de nouvelles connaissances.

Dans le train depuis environ six heures, je sentais une fatigue causée par le voyage. J’attendais désespérément l’arrivée, à Cannes une ville qui ne serait pas aussi fabuleuse pour moi comme tous le disaient. Je pouvais voir à travers les grandes fenêtres du train la mer, la plage, les rochers, les arbres. L’ensemble de ces éléments causaient un magnifique paysage quasiment tropical.
Avec l’association qui nous a accueillis, nous avons fait plusieurs activités. Ma préférée fut la toute première dès notre arrivé dans la ville : sa découverte et celle du festival dont on entend souvent parler à cette période de l’année. Pour cette première mission nous sommes partis en petit groupes de trois ou quatre personnes de tous les lycées qui étaient présents avec nous, il s’agissait d’une petite course d’orientation pour trouver le théâtre Debussy qui se situe sur les côtes de la plage.

Pendant cette promenade nous avons observé tout au tour de nous, et nous avons vu des gens très bien habillés et surement riches, mais aussi des gens normaux qui vont travailler ou faire les courses, enfin, faire leur vie quotidienne. Nous avons vu des magasins vestimentaires et de belles voitures de luxe. Plus naturellement nous avons vu la mer Méditerranée, la plage, de très belle rues très coloriés. Puis nous avons vu beaucoup de villas.

J’ai fait la découverte d’une belle partie du monde, d’une mer que je n’avais jamais eu l’occasion de rencontrer et d’un festival très reconnu. Je peux dire maintenant que cette ville est fantastique, chose que je n’osais pas dire avant de la rencontrer.

Je suis consciente de la chance que j’ai eu et je peux dire que j’ai bien profité, j’ai beaucoup découvert, et rencontré des nouvelles personnes.

- Lucas, première Gestion-Administration, Lycée Eugénie Cotton, Montreuil (académie de Créteil) :
BD Zoé 1

Je n'ai pas été déçu de mon voyage à Cannes, le séjour était bien rythmé, on nous a mis en confiance directement, les accompagnateurs ont fait en sorte que les rencontres avec les autres élèves se fassent aux mieux et au plus vite car quatre jours ça passe vite.

On a eu l'honneur de rentrer dans une salle (immense au passage) du grand palais. Nous avons également eu la chance d'assister à une séance d'une dizaine de court-métrage. Je m'attendais juste à ce que l'on puisse peut-être rester le soir sur Cannes pour y voir le festival de nuit, mais bon, nos journées étaient bien chargés, donc ce n'est pas grave.

 

 - Moussa Diallo, terminale Gestion-Administration, Lycée Eugénie Cotton, Montreuil (académie de Créteil) :
Je résumerais mon Voyage à cannes en fonction des différents films que j'ai vus là-bas ; Les films qu'il y avait là-bas était tous très différents dans leur contexte mais dans le fond semblaient tous envoyer un message à celui qui les regardait, les longs métrages comme les courts métrages, je ferai donc un bref aperçu des films.BD Zoé 5

A Yellow Bird : le film étant trop lent, le message est difficile à percevoir, j'ai tout de même (avec un peu d'effort) tenté de percer à jour ce message, à un instant du film, un oiseau jaune se fait tirer dessus : l'oiseau jaune représentant l'espoir, cela semble représenter qu'il n'y a plus aucun espoir pour tout les personnages du film qui ont tous des problèmes plus ou moins grave, en particulier le personnage principal qui n'a clairement plus rien à perdre à la fin du film.

Tombé du ciel : le film parlant de l'après-guerre du Liban, il semble représenter un pays où plusieurs personnes veulent revenir au temps de la guerre, sans pour autant qu'il n’y ait de victimes. Il semble aussi représenter le fait que tout n'est qu'un recommencement en dénonçant plusieurs situations continuellement inchangées du début à la fin du film, comme le frère du fantôme qui ne sait pas assembler son pistolet correctement, ou le voisin de ce dernier qui ne cesse de le déranger avec le son de sa télé alors que celui-ci l'avait tabassé auparavant.

Pour finir, les films nous montrent des messages qui nous donnent une réflexion sur notre monde, ce que je trouvais excellent, mis à part pour A Yellow Bird qui est bien trop lent pour que le message nous percute directement.

- Jean-Christophe Boudon, ange-gardien des 5 festivaliers d’Eugénie Cotton, Montreuil (académie de Créteil) :
BD Zoé 6Des quatre jours passés à Cannes, son festival et ses abords, il en ressort beaucoup de choses pour nos jeunes élèves ; des films visionnés aux bords de mer arpentés, des Marches effleurées aux stars à peine croisées, ce séjour semble avoir été un méli mélo de bon comme de moins bon.

Ah ces ados, ils en veulent toujours plus ; en prendre plein les yeux encore et encore ; qui pourrait leur en vouloir pour cette occasion ?

Du reste, il leur a été permis de faire de nombreuses et diverses expériences. C'est, justement, l'ensemble des possibles qui doit les laisser sur leur faim. Ne pas pouvoir prendre le temps de tout découvrir, de s'imprégner des grandes comme des petites choses ; voilà ce qui me semble surgir le plus des critiques singulières avisées de mes 5 festivaliers.

L'un aurait voulu faire-ci, une autre s'arrêter-là, mais nous avions un planning à tenir et cela était nécessaire pour ne pas se laisser emporter par tout ce que pouvait proposer le Festival de Cannes et son lot de stars.

Entre les flashs, les tenues de soirées (du soir au matin et du matin au soir), les mouvements de foule, le luxe, l'excès...et même l'Art, la Culture, l'Histoire, il y a beaucoup à faire, à voir et surtout apprendre.

Cette richesse, cette diversité culturelle dont fait part la ville de Cannes - qui se transforme durant deux semaines pour son festival- a comme pendant de ne pouvoir se laisser apprivoiser facilement.

Des accès non-autorisés aux lieux souvent bondés, quand on y vient pour la première fois, on ne peut que prendre la température et se laisser embarquer ça et là par un film, un instant, une pensée.   Cela permettra néanmoins à ceux qui le souhaitent de pouvoir y revenir.

Enfin, il ressort de ce séjour des impressions partagées par moments, divergentes pour d'autres ; en tous les cas des interrogations, des idées, en somme un éveil tout à fait intéressant.

- Nicolas Le Roux, enseignant au Lycée Eugénie Cotton, Montreuil (académie de Créteil) :

L’impossible casting : sur tant de bonnes bobines,                                        

N’en retenir que cinq, comme les doigts de la Palme

Prix spécial du jury à ceux qui collectivent,BD Zoé 7

Aux bons conteurs des toiles : choix qui nous fut incalme !     

 

Potaches bigarrés, et en genres et en classes

Et pour que prenne leur sauce JC aux p’tits oignons

Le premier os au quai, imanesque invention

De trains à décaler, goussainvillesques frasques ! 

 

Finalement, comme Pauline, nos cottoniens s’arrachent

Pour attrainir au bas du rouge tapis mythique

Mais où sont les paillettes ? Une chose sûre : faut du cash

Un hot dog même banal rend le porte-sous phtisiqueBD Zoé 8

 

A l’encan on cancane qu’ils furent canailles à Cannes

On ricane : la Croisette aurait été Canette

Aurait été Cannes-bière, un fol boucan de fêtes

C’est faux : s’ils s’enivrèrent les films furent leur seule came

 

Ils ont connu en fait le service militaire

6 à 7 : force pompes, 7 à 8 étirements

8 à 20 le gavage de courts-métrages austères

20 – 24 les critiques. Pas vu Cannes, pas le temps

 

Puis come-back à Cotton, come-back en gueule du loup                     BD Zoé 9

Le wagon TGV changé en salle d’études

Et le prof à l’affût, Leroux c’est un relou

Avec lui les stylos trouvent la vie un peu rude

 

Mais c’est pour la bonne cause, la vie cottonlective

Et c’est pour qu’en septembre on puisse crever l’écran

Qui nous ouvre aux toiles à ses couleurs actives

Qui nous méli-Mélièsse qui dit le monde vivant

 (Illustrations de Zoé Barthélémy)

Vous pouvez aussi consulter ces articles sur le site du lycée Eugénie Cotton de Montreuil.

- Steeven, élève au Lycée Emmanuel Héré, Laxou (académie de Nancy-Metz) :

photos Cannes Héré1Le séjour à Cannes s'est déroulé sur quatre jours. Nous y avons découvert des avant-premières de film, la ville de Cannes et son festival. Durant ces quatre jours, nous avons participés à des activités autour du film, principalement les 2 derniers jours où nous avons écrit une critique de film. En dehors des ses activités, nous avions du temps libre pour manger et nous permettre de découvrir la ville même si l'une des activités était de se rendre en ville par groupe pour retrouver différents lieux. Ce séjour, malgré de grosses journées de travail pas très intéressantes, proposait des séances de films partout à travers tout le festival allant de 1h30 à 3h00. Des rencontres avec les réalisateurs ont été organisées et elles nous ont permis d'éclairer certains points et découvrir les véritables artistes du cinéma. Durant nos promenades en ville, nous avons pu admirer de magnifiques tenues portées par des hommes et des femmes qu'ils soient connus ou non.

Au retour de ce magnifique voyage, nous avons eu du mal à nous en remettre. Le travail en cours est très difficile après toute cette joie et cette bonne humeur accumulées durant ces quatre jours. Cette excursion au cœur du festival du film, nous a permis d'apprendre des éléments sur la rédaction d’une critique de cinéma et sur la façon dont les réalisateurs voient, organisent, font naître les choses.

Ce fut un séjour exceptionnel (merci monsieur le professeur) !

- Paul Courtois, élève au Lycée Emmanuel Héré, Laxou (académie de Nancy-Metz) :

photos Cannes Héré2Durant ce début de voyage nous nous sommes tous retrouvés jeudi 19 mai 2016 à 6h45 à la gare pour enfin (!) partir à Cannes.

Le trajet fut long… Il était 8h mais on a trouvé de quoi s’occuper comme jouer au Président (ou pas)…

Apres ces 8h de route nous sommes enfin arrivés à Cannes ! On a été accueilli immédiatement par un animateur qui nous guida de son (!) pas au lieu de rassemblement où on a pu faire connaissance des autres heureux élus qui venaient des autres lycées des quatre coins de la France. On était en tout 25.

Pour commencer la journée nous avons fait des activités avec les animateurs dans le but de mieux se connaitre : les noms de chacun et nos passions différentes pour les films, etc. Les premières activités finies, nous sommes passés à une activité qui avait pour but de visiter la ville de Cannes mais en fait c’était plutôt situer le théâtre Debussy ou la salle des Arcades, cela nous a pris le reste de l’après-midi. En groupe, nous sommes allés manger avec notre super prof sur la plage pour conclure cette première journée sur Cannes avant de rejoindre les animateurs qui nous ont conduits à l’Internat où nous allions dormir. C’était un endroit situé à25 km de Cannes avec des chambre plutôt sympas ou nous étions par 2 ou 3.                                      photos Cannes Héré3

Le lendemain matin nous nous sommes préparés et après le déjeuner, on était reparti pour une nouvelle journée à Cannes !

Revenus au centre de l’association CEMEA, nous avons encore fait des activités. Par exemple, on devait deviner l’histoire du film que nous allions regarder en début d’après-midi, un film intitulé « Yellow Bird ». Ils nous ont montré 5 images différentes et nous devions identifier ce que c’était : un sdf ? la guerre ?… Cela a duré la matinée, c’était trop long… Le midi est arrivé avec bonheur. On nous a offert un sandwich assez copieux et plutôt bon. Début de l’après-midi, on s’est rendu au théâtre la Licorne voir le film « Yellow Bird ».  C’est un film plutôt mystérieux et très silencieux où on a découvert la vie très dure d’un homme qui essayait de retrouver sa famille. A la fin du film on a rencontré le réalisateur indien K. Rajagopal qui est venu nous expliquer son film et répondre à toutes nos questions comme l’histoire du film, le message qui voulait faire passer dans son film… Ça, c’était très intéressant. A la fin de ce film, nous étions en temps libre. On en a profité pour visiter un peu la ville où nous avons pu voir le fameux tapis rouge ! Nous avons conclu cette journée par un fast food avec le professeur qui n’a pas du tout aimé les hamburgers, ni le Coca… Par la suite, nous nous sommes rendus à un deuxième film « Tombé du ciel » réalisé par Wissam Charaf qui était au cinéma L’Arcade.

« Tombé du ciel » est encore un film étrange du fait que l’un des personnages soit un fantôme mêlé à d’autres personnages avec leurs vies qui se répètent en boucle sans réussir à en sortir… A la fin nous avons pu découvrir le réalisateur, Wissam Charaf, et quelques personnes de son équipe qui nous répondaient à nos questions et expliquaient aussi le message qu’ils voulaient faire passer, mais plus que ça encore parce que un film ce n’est pas simplement un message... Le prof a profité à la fin de la rencontre pour aller discuter avec le réalisateur. Ils ont bien discuté parce qu’il a fallu l’attendre 20 minutes avant de rentrer à l’Internat.

Et déjà la troisième journée ! Dès la matinée nous nous sommes rendus au théâtre Debussy afin de voir la projection pour une palme d’or de 10 courts métrages sur un temps de 2 heures. Tous ces courts étaient vraiment intéressants : différentes façons de penser, différentes façons de voir différents sujets parfois tabous. Il y avait quand même des drôles de petits films avec une façon de filmer marrante et de bonnes chutes à la fin. Après cette projection, nous sommes retournés à la Maison des Associations, notre QG, où nous avons mangé et commenté tous ces courts-métrages. Nous avons ensuite réalisé un article critique qui prenait en compte tous nos travaux. Puis comme le prof nous a laissé du temps libre, nous en avons profité du soleil sur la plage !

Le lendemain c’était déjà la dernière journée ! Nous avons rejoint la Maison des Associations où nous avons parlé du séjour et nous avons fini par ranger et nettoyé toute la salle. Après cela, il nous resta quelques heures à Cannes avant de prendre notre train et rentrer à Nancy. Pour nous occuper, le prof nous a parlé cinéma et il a nous a bien fait rire parce qu’il était un vrai cinéma lui aussi !

Je tiens à remercier monsieur SKORIC (et le lycée Emmanuel Héré !) qui m’a offert ce trop petit séjour à Cannes où j’ai découvert un autre aspect du cinéma et où je n’ai absolument rien payé à l’exception d’un muffin à 2€ !!! Merci pour tout !

- Clélia et Pierre-Antoine Courtois, élève au Lycée Emmanuel Héré, Laxou (académie de Nancy-Metz) :

Nous sommes partis au Festival de Cannes du 19 au 22 Mai, en récompense du prix Jean Renoir des lycéens. C'est les copains du lycée qui ont réalisé un trophée et une critique.

  Sur place nous avons été accueillis par une association qui nous a pris en charge durant ces quatre jours. Ils nous ont fait faire des ateliers, certains intéressants (faire la petite scénette avec bruitage), d'autres tout simplement sans intérêts. N'ayant pas eu de projection de film le premier jour, on a pu visiter un peu la ville et surtout la croisette (après 8h de train, cela fait du bien de marcher un peu!), nous avons ainsi pu voir le Palais des festivals ainsi que la plage et la Croisette. Nous étions logés dans le CIV, mais les douches étaient glacées et les prises de courant ne marchaient pas vraiment, hélas ! Mais, à bien y regarder, cela nous a fait des souvenirs.

  Les autres jours nous avions les mêmes ateliers mais nous n'avions pas vraiment approfondi le cinéma en lui même, c'est bien dommage. Heureusement nous avons pu assister à trois film, «Yellow bird» et «Tombé du ciel», deux films d'auteurs que nous n'avons pas vraiment aimé et «La tortue rouge», un film d’animation de Michael Dudok de Wit qui nous a beaucoup plu. Nous avions également assez de temps libre, notamment le soir grâce à notre gentil prof. Ces moments ont été, à notre goût, avec les films, les meilleurs moments du séjour !

Les plus :

  • Le séjour qui a permis de faire connaissance et de rencontrer de l'autre bout de la France des personnes que nous ne connaissions pas et qui étaient supers !
  • Assez de temps libre pour se balader, découvrir l'ambiance et ... bronzer un peu !           photos Cannes Héré4
  • Voir des film au festival de Cannes est quelque chose de fantastique !
  • Et évidemment on avait un prof super ! (bien qu'un peu "flippant" par moments …)

Les moins :

  • Ateliers sous alimentées plutôt pour des colonies de vacances et pas vraiment adaptées. Nous n'avons pas appris de choses nouvelles sur le cinéma et ça c'est bien dommage.
  • Comme dans toute réunion de personnes, certaines personnes étaient très agréables et d'autres un peu moins...

 Cela restera malgré ces petits détails un séjour inoubliable !!!

- Hadriel, élève au Lycée Langevin-Wallon, Champigny-sur-Marne (académie de Créteil) :

Nous sommes partis à 6, Mme Rodrigues, Loréna, Cassandra, Zaïnab, Rayan et moi (Hadriel), pour un séjour de 4 jours à Cannes. L'objectif était de découvrir Cannes durant son festival ainsi que le monde de la cinématographie qui l'entoure.

Jeudi 19/05

Départ à 7h, nous voilà dans le TGV, direction Cannes. Le voyage s'est bien passé malgré un petit arrêt. Ainsi après 6h de trajet, nous passions du ciel gris de Paris au grand soleil de Cannes. A 14h, nous sommes arrivés à la maison des associations où nous attendaient les animateurs qui nous ont accompagnés tout au long du séjour. Mais certains groupes n'étant pas encore arrivés, on nous a proposé différentes activités. Nous avons décidé d'aller interroger les commerçants du coin pour savoir ce qu'ils pensaient du Festival, ce qui nous a aussi permis de visiter les alentours de la Maison des Associations de Cannes.  

Résultat intéressant, sur les six commerçants interrogés, il est ressorti que le festival augmentait un peu leur travail, mais surtout qu'il compliquait toute la circulation dans la ville. Ils se plaignaient aussi de ne pas pouvoir en profiter. Suite à cela, nous sommes descendus jusqu'à la Croisette pour connaître un peu mieux la ville. De retour à la maison des associations, les encadrants ont organisé des petits jeux afin de faire plus ample connaissance. Ensuite, nous nous sommes séparés en petits groupes pour visiter la ville. Nous avons pu voir l'arrivée des invités jusqu'au tapis rouge. Puis temps libre pour le repas du soir, après un sandwich en groupe, Rayan et moi sommes partis marcher le long de la Croisette jusqu'au phare qui termine la baie, à l’opposé du palais du festival. Nous avons fini par l'atteindre, après avoir crapahuté sur 300 m de rochers, pour avoir une vue de l'ensemble de la croisette. Le soir nous avons regagné nos logements au CIV de Valbonne. Quelle agréable surprise d'avoir des chambres de 3 personnes avec salle d'eau, terrasse et télévision. J'imaginais plus des dortoirs en lits superposés avec une salle d'eau commune. Le nom de l'aile où nous étions logés, "Hôtel", n'était pas volé !

Vendredi 20/05

Le lendemain matin, nous avons débuté la journée par des ateliers pour approcher le film qui allait nous être diffusé l'après-midi, Yellow Bird de K. Rajagopal, dans le cadre de la semaine de la Critique. J'ai trouvé le film intéressant mais se répétant un peu trop par moment. Suite à cela, nous avons eu 2h30 de temps libre pour le repas du soir avant la projection d'un autre film. Les deux lieux de projection étant assez éloignés, Rayan et moi en avons profité pour aller de l'un à l'autre à pied en longeant la côte et en nous offrant une pizza au passage. Le soir arrivé, nous avons vu le film Tombé du ciel de W.Charaf dans le cadre de la Programmation ACID Cannes 2016. Un film intéressant aussi mais avec un burlesque que je n'ai pas apprécié.

Samedi 21/05

Une journée un peu particulière au niveau de l'organisation, nous avons été séparés en deux groupes, ceux qui voyaient la sélection des courts métrages pour la Palme le matin et ceux qui voyaient The red turtle, l’après-midi. J'ai choisi The red turtle car j'aime l'animation et particulièrement le travail du studio Ghibli. Je n'ai pas été déçu. Nous avons aussi eu des ateliers de réflexion sur les films que nous avions vus la veille. Finalement, nous avons écrit une critique pour chacun des films. Durant le temps libre du soir, Rayan et moi (encore eux !) avons marché le long de la côte depuis la Croisette jusqu'à la sortie de la ville (d'où la photo du panneau de fin de la commune de Cannes). De retour au CIV, nous avons dû essuyer quelques attaques dites de « polochons ».

Dimanche 22/05, jour du retour

Un dernier atelier, pour terminer le séjour, puis le rangement des locaux de la Maison des Associations. Comme il nous restait un peu de temps avant le départ de notre train, nous en avons profité pour faire un tour dans la veille ville et pour ne pas perdre les mauvaises habitudes, nous avons fini au MacDonald’s. 14h, nous voilà dans le TGV pour le retour à Paris. De la même manière qu'à l'aller, nous quittions le soleil de Cannes pour le temps pluvieux de Paris, ce fut un retour rafraîchissant ! J'aurais apprécié avoir plus de temps pour visiter la ville durant le séjour, malgré ça, ce fut un très bon moment, enrichissant et sortant de l'ordinaire.

Une mention spéciale à Mme Rodrigues, de qui nous nous séparions toujours en prenant des directions opposées et que nous finissions par croiser au détour d'une rue, à croire que Cannes est une petite ville, et je la remercie pour ce séjour.

- Rayan, élève au Lycée Langevin-Wallon, Champigny-sur-Marne (académie de Créteil) :

Nous nous sommes lancés à la conquête de Cannes, Madame Rodrigues, Cassandra, Zaïnab, Loréna, Hadriel et enfin moi, Rayan. Nous sommes partis le jeudi 19 mai, tôt le matin vers les terres du Sud... L'objectif de notre voyage ? Explorer Cannes, ville réputée pour son festival cinématographique, voyons ce qu'elle a à nous offrir ! Vers les coups de quatorze heures, nous sommes arrivés à Cannes. La première chose qui me changeait de la région parisienne fut la chaleur, étant du genre à apprécier la fraîcheur du Nord, le temps n'était pas réellement en ma faveur... Une fois à la Maison des Associations, nous avons rencontrés les animateurs dans la salle dans laquelle nous allions nous réunir, nous, eux et les autres groupes, tout au long du séjour. En attendant l'arrivée des derniers groupes, nous sommes allés interroger les commerçants et habitants des environs pour leur demander leur avis sur le fameux festival de Cannes ainsi que l'influence qu'il a sur leur vie. Beaucoup ne semblaient pas enthousiastes par rapport à celui-ci, notamment à cause de la circulation en ville qui devient difficile en cette période de l'année, et d'autres semblaient indifférents, ne pouvant pas vraiment participer à celui-ci. Nous avons ensuite participé, dans la Maison des Associations, notre QG en quelque sorte, à un atelier avec tous les autres groupes pour faire connaissance avec nos compagnons de séjour. Après quoi, nous avons commencé à visiter la ville et vu quelques invités sur le tapis rouge, le fameux ! Nous avions, après cela, du temps libre durant lequel, moi et Hadriel, avons continué notre exploration de la ville, afin de nous familiariser avec les environs. Une fois la nuit tombée, nous nous sommes rendus à l'endroit qui allait devenir notre zone de repos, l’internat du lycée international de Valbonne. L'endroit était confortable, moi qui m'attendais à quelque chose de peu « cosy », j'étais plutôt surpris. J'ai partagé ma chambre avec Hadriel et une autre personne que nous venions de rencontrer. Cette première journée était plutôt axée sur la découverte de notre lieu de « travail », si je puis dire...

Les autres journées ont suivies le même schéma, c'est-à-dire : lever, petit-déjeuner, atelier (ou séance de film), déjeuner, séance de film (ou atelier), temps libre (repas) et retour à l’internat.

Vendredi 20 mai, nous avons vu notre premier long métrage du séjour, Yellow Bird de K.Rajagopa, qui raconte la vie d'un homme, d’une ethnie noire de peau, après sa sortie de prison à Singapour. Le film traitait plutôt bien son sujet. Etant bon public, je n'ai pas réellement déniché de défauts. Je sais cependant que certaines personnes l'ont trouvé répétitif ou peu rythmé. Le soir, nous vîmes le second film de ce séjour, Tombé du Cie, film alliant comique et portée critique dont l'humour burlesque m'a beaucoup plu. Il raconte l'histoire d'un ancien soldat, sensé être mort, qui retrouve son frère dans le contexte de l'après-guerre civile au Liban.

Samedi 21 mai, dernier jour durant lequel nous avons la chance de visionner des œuvres cinématographiques. Nous avons eu le choix entre Le tortue rouge, un film d'animation des studios Ghibli et une série de court-métrages. Ayant envie de diversité artistique, j'ai opté pour la série de courts-métrages. Lors d’un atelier sur les films, nous avons commencé à rédiger des articles critiques en donnant notre avis sur un des courts-métrages, à en faire l'éloge ou non. Certains étaient moins poignants que d'autres mais je n'ai pas regretté mon choix. Les journées de vendredi et samedi étaient consacrées à la découverte de films ainsi qu’à la découverte de la ville.

Dimanche 22 mai, dernier jour du séjour, pas de film. Nous nous sommes retrouvés une toute dernière fois, tous ensembles, pour un dernier atelier. Nous avons ensuite quitté notre « QG » et attendu notre train... Quatorze heures, le TGV est là, l'heure des adieux est arrivée ! Dix-neuf heures trente, nous sommes de retour dans cette bonne vieille banlieue parisienne. Malgré l'enrichissement du voyage au Festival de Cannes, ma ville et son climat pluvieux m'avait manqué ! Et c'est ainsi que se termina notre périple dans le Sud de la France.

Merci à Madame Rodrigues de nous avoir accompagnés et de m'avoir appris l'art de la photographie, votre enseignement aura porté ses fruits...Enfin, j'espère !

- Loréna, élève au Lycée Langevin-Wallon, Champigny-sur-Marne (académie de Créteil) :

Jeudi 19 mai 2016 :

Nous nous sommes tous rejoints Gare de Lyon à 7 h pour prendre le train de 7h19. Nous nous sommes installés dans le TGV pour cinq heures de trajet. Dans ma tête je me posais plein de questions au sujet des personnes que nous allions rencontrés à l'internat ainsi que les différentes activités prévues. Durant le voyage, nous avons pu découvrir les paysages. Nous sommes arrivés à destination à 13h et avons rejoint les animateurs qui nous encadraient. Peu à peu, les autres groupes sont arrivés. Les animateurs nous ont fait faire différents ateliers pour que l'on puisse s’intégrer et apprendre à se connaître. Après ces différents ateliers, nous sommes partis chacun de notre côté visiter Cannes puis nous avons dîné. Nous avions rendez-vous à 21h à la Maison des Associations pour aller à l'internat; nous avons pu découvrir nos chambres.

Vendredi 20 mai 2016 :

Départ de l'internat à 8h pour débuter les ateliers qui commencent à 9h. Déjeuner à 11h30. A 13 heures nous avons quitté la Maison des Associations pour aller au théâtre Debussy afin de regarder Yellow Bird, un film venant de Singapour. De 17h à 19h30, temps libre. Nous nous sommes donné rendez vous à 19h30 pour regarder un deuxième film qui s'intitule Tombé du ciel, un film libanais.

photos cannes LW2Samedi 21 mai 2016 :

A 8h30, nous nous préparons à une séance de courts-métrages au palais du Festival de Cannes. Rentrés à 14h30, nous avons pu déjeuner et avons enchaîné par un atelier de réalisation d’une critique sur l'un des courts-métrages. A la fin de cet atelier nous avons eu du temps libre pour nous promener une dernière fois car le lendemain nous partions. A 21h nous sommes rentrés pour faire nos valises puis nous avons décidé de faire une petite soirée entre jeunes

  Dimanche 22 mai 2016 :                                                                                                                                             

C'est l'heure des adieux, l’échange des numéros. Personne n'avait envie de partir mais nous n'avions pas le choix.

Je tiens à remercier madame Kapfer, proviseure du lycée, pour m'avoir choisie ainsi que madame Rodrigues car j'ai passé un magnifique séjour.

- Cassandra, élève au Lycée Langevin-Wallon, Champigny-sur-Marne (académie de Créteil) :

Mon séjour de quatre jours à Cannes pour représenter le Lycée Langevin Wallon a été une expérience inoubliable, magique, et magnifique. Durant ces quatre jours j'ai découvert de nouveaux aspects du cinéma que je ne connaissais pas comme les courts métrages, et partager, échanger des idées avec d'autres personnes ou des inconnus...

J'ai aperçu ce qu'était le monde du cinéma, et surtout la difficulté de réaliser un film et le temps que cela demande.

Premier jour : C'est le jour J, nous sommes cinq. Nous arrivons enfin à Cannes : il fait super beau, le décor est magnifique, les palmiers puis tous ces tapis rouges qui dégagent quelque chose dans les rues. Nous découvrons aussi pour la premières fois la Maison des Associations ainsi que nos vingt autres camarades venus de toute la France. Nous entrons directement dans l'esprit d'équipe en faisant des activités ensemble, ce qui nous a permis d'apprendre à nous connaître. Ensuite par petits groupes nous avons découvert la ville (surtout la plage). De retour à la Maison des Associations un petit « débrif » de notre promenade puis nous allons manger. Après le repas, il est l'heure de rentrer à l'internat.

Deuxième jour : Petit déjeuner à 7h30 puis nous sommes partis à Cannes à 8h10. Une fois arrivés, nous avons eu le programme de la journée. Nous sommes partis assister à une projection Yellow bird de K. Rajagopal puis nous nous sommes retrouvés pour le déjeuner. Nous avons eu un temps libre pour nous promener en ville et nous restaurer avant le second film Tombé du ciel, précédé d’un court métrage du réalisateur, W. Charaf. Enfin nous sommes rentrés à l'internat.

Troisième jour : Après la présentation des activités de la journée : soit la projection des dix courts métrages en compétition soit le film d’animation The red turtle, j’ai choisi les courts métrages. Dans l’après-midi nous avons eu un atelier d’écriture d’une critique de film.

Quatrième jour : le départ. La matinée a été consacrée à une activité d’écriture puis certains sont partis prendre leur train. Nous avons rangé les locaux mis à notre disposition. Nous avons visité la vieille ville avec notre professeur avant de prendre le train.

Je remercie du fond du cœur le Prix Jean Renoir de m'avoir permis de participer à ce magnifique séjours qui a enrichi ma culture sur le cinéma et m’a permis de faire de belles rencontres et partager des moments inoubliables.

- Zainab, élève au Lycée Langevin-Wallon, Champigny-sur-Marne (académie de Créteil) :

Je voudrais remercier le Prix Jean Renoir des lycéens de m’avoir permis de découvrir la ville de Cannes et son célèbre festival de cinéma.photos cannes LW1

Ce voyage a commencé par le départ de Paris avec l'enseignante et des élèves de mon lycée. Une fois arrivés à destination nous avons été accueillis très chaleureusement par les animateurs qui nous ont proposé quelques activités en attendant les autres participants au parcours cinéma à Cannes. Une fois qu'ils nous ont rejoints, les animateurs nous ont décrit le déroulement du séjour puis nous avons fait quelques petites activités pour découvrir les autres personnes. Ensuite nous avons diné avec notre professeur et sommes partis nous promener avec elle. A 21h, nous sommes partis à Valbonne pour découvrir l’internat où nous dormions, nous avions une très belle chambre avec trois lits, une télé, un balcon et une belle salle de bain.

Le deuxième jour nous nous sommes retrouvés à 9h dans la salle de réunion de la Maison des Associations pour débriefer la journée, avec deux films au programme.

Le troisième jour nous avions le choix entre un film d’animation The red turtle et une sélection de courts métrages. La journée comprenait aussi un atelier d’écriture. Le soir nous avons eu un temps libre pour nous promener dans la ville, discuter avec les autres élèves, prendre plein de photos, croiser des stars et découvrir la ville par nous même.

Le dernier jour une dernière activité nous a permis d'écrire une critique sur le film de notre choix, certains ont eu le temps de la terminer, d'autres non. Certains groupes sont partis et nous avons rangé la salle. Après une visite de la vieille ville nous avons pris le train…

Durant ce séjour nous avons fait de très belles rencontres, nos nouvelles/nouveaux ami-e-s.

- Lycée Philadelphe de Gerde, Pessac (académie de Bordeaux) :

photos Cannes P. de Gerde2

photos Cannes P. de Gerde1

Commentaires