TraAM 2016-2017 - Bilan

Thème de travail pour l'année 2016-2017

Comment les outils et les ressources numériques contribuent-ils à la mise en activité et aux apprentissages des élèves ?
Il s’agira de s’interroger :

  • sur les modalités de l’usage du numérique pour la mise en activité des élèves, que ce soit dans la classe ou en dehors de la classe (dans le cadre de la classe inversée ou autre), pour un travail individuel ou collectif, pour la préparation des élèves à l'enseignement post-bac (bac-3/+3),... ;
  • sur les ressources numériques qu’il est possible de mobiliser ;
  • et sur l'évaluation de cette mise en activité (formative, entre pairs, auto-évaluation, par compétences...).

Les 6 académies retenues étaient celle de Clermont-Ferrand, Lyon, Nantes, Orléans-Tours, Strasbourg et Versailles.

Remarques générales

Thème 1 : Usages de la classe inversée en SES

Le principe de la classe inversée est le suivant : en dehors de la classe, les élèves doivent travailler sur des ressources proposées par l’enseignant (en général des vidéos), accompagnées d’un questionnaire (qui permettra de s’assurer du travail effectué). Ensuite, on profite du temps libéré en classe pour organiser des activités, des projets de groupe et des échanges qui permettant de donner du sens au contenu scolaire. Les formalités de mise en oeuvre sont diverses, mais la finalité est de passer d’un modèle centré sur le professeur à un modèle centré sur l’élève afin de répondre aux besoins individuels de chacun. L’évaluation peut se faire à diverses étapes de façon à s’assurer que les objectifs pédagogiques ont bien été atteints et les compétences acquises par les élèves.

Le bilan de l’usage de la classe inversée est globalement positif, malgré certaines réserves émises par les différents groupes.

 

Voici quelques points positifs relevés dans les bilans académiques :

  • Il s’agit d’une nouvelle façon de travailler avec les élèves, ce qui a permis à une partie importante des élèves de s’investir et d’être plus motivés
  • Cela permet de diversifier les pratiques pédagogiques
  • Les élèves peuvent bénéficier du temps dont ils ont besoin en amont de la classe pour visionner les divers supports proposés (notamment les vidéos)
  • En classe, il est possible de dégager plus de temps pour mettre davantage les élèves en activité, ce qui leur permet de réellement progresser
  • Le travail de groupe en classe permet des échanges constructifs entre les élèves
  • Le fait de produire par soi-même (par exemple un §AEI) permet aux élèves de mieux mémoriser
  • De plus, non seulement les élèves deviennent producteurs de ressources qui vont leur permettre de mieux maîtriser le programme, mais ils vont également collaborer et élaborer une banque de ressources qui pourra être transmise aux élèves des années suivantes
  • Cela facilite la différenciation (en autonomie les élèves enregistrent à leur rythme, et dans les activités le professeur s’occupe des plus faibles)
  • Le fait de tester tous les élèves rapidement grâce à l’outil numérique et régulièrement permet de travailler sur l’erreur
  • Un rôle du professeur différent (aide, encadrement, guide… on passe du face à face au côte à côte) et moins de discipline ou de restitution « mécanique » du cours
  • L’usage de l’outil numérique est apprécié des élèves

 

Voici quelques réserves et questionnements :

  • L’aspect chronophage de la réalisation des vidéos (il vaut donc mieux utiliser des vidéos existantes), vidéos qui peuvent au demeurant devenir rapidement obsolètes lorsqu’on y inclut des statistiques
  • Le temps de travail à la maison peut devenir important, notamment si l’usage de la classe inversée se généralisait
  • Comment gérer les élèves qui ne travaillent pas à la maison ? ou en classe ?
  • La nouvelle gestion des élèves en classe et le bruit
  • Il ne faut pas généraliser cette pratique toute l’année, au risque de générer une certaine lassitude de la part des élèves : appréhender la classe inversée comme moyen de diversification des pratiques pédagogiques.
  • Le temps de mise en route est très important : les habitudes de travail (pédagogie inversée, numérique) sont nouvelles, elles nécessitent un temps d'adaptation important ; mais les élèves (et l'enseignant) s'habituent peu à peu ; en outre, le temps d'installation « numérique » peut être aussi important (accès aux salles, mise en route de  l'équipement, lenteur du réseau...).
  • Cette démarche suppose un degré d'autonomie des élèves, qui ne correspond pas forcément à la réalité ; le travail d'encadrement du professeur (de groupe à groupe) est donc important.
  • Quelques «bons » élèves ont exprimé des réticences pour ce mode de fonctionnement qui bousculent leur façon de travailler avec laquelle ils ont des repères ; on peut compenser aussi en leur proposant un contenu diversifié (préparation aux concours tels que IEP...).
  • Quelle trace écrite finale ? Réaliser par le collègue (au risque de désinciter les élèves de faire des synthèses ou fiches de révision ou faire réaliser de façon collaborative ces fiches par les élèves (avec une répartition des tâches)
  • D’un point de vue technique, certains fichiers vidéos peuvent être trop lourds pour être téléchargés vers l’ENT. Il faut donc anticiper et scinder éventuellement les vidéos.

 

Utilisation de l’outil Moodle

Pour les professeurs, cette plate-forme est un outil pertinent pour mettre en œuvre les principes de la classe inversée ainsi que pour évaluer les acquis des élèves.
Il y a un temps d'appropriation de l’outil par l’enseignant (cette plate-forme est complexe à maîtriser et à paramétrer, peu intuitive, peu ergonomique et manque de convivialité). Une formation spécifique destinée à l’enseignant est donc nécessaire. Et pour profiter pleinement des fonctionnalités de Moodle, il faut disposer d’une salle informatique et d’un réseau de qualité.
Il y a également un temps d’appropriation avec les élèves. Lors de la première mise en œuvre, il faut un certain temps pour inscrire les élèves qui doivent avoir une adresse mail.
Moodle est une plate-forme éducative qui a l'avantage de réunir de nombreux outils interactifs permettant de diversifier les activités :

  • on peut utiliser de activités « externes » (exercices en ligne à partir de Hot Potatoes, Netquiz Pro 4 ou Learning Apps, travail collaboratif avec framapad ou le wiki intégré à Moodle, les cartes mentales…),
  • mais également des activités « internes » (tests, dépôts de fichiers, wikis, forums, chat). Cette variété permet de remobiliser les élèves et d’accroître leur motivation.

Elle peut être utilisée comme moyen de préparer les élèves au cours en amont en proposant notamment des capsules vidéos ou des textes suivis de tests. Ces tests sont un moyen efficace de voir si les élèves ont bien fait le travail demandé car les résultats des élèves sont enregistrés.
On peut aussi utiliser Moodle pendant le cours, il faut dans ce cas du matériel informatiques (tablettes, ordinateurs, smartphones).
Il est aussi possible de récupérer les devoirs, dans ce cas Moodle devient un Espace Numérique de Travail.
On peut aussi utiliser Moodle pour voir si les élèves ont bien compris le cours à l'aide d'évaluations sommatives.
A l'aide de l'activité test et des retours, la plate-forme permet aux enseignants de repérer immédiatement les difficultés de chaque élève et à ceux-ci de voir leur niveau et d'approfondir. L’exploitation des résultats de chaque activité est également un atout, avec la possibilité de suivre la progression des élèves, d’exporter les résultats, d’enregistrer les réussites.
Il est aussi possible de réaliser des parcours différenciés par élève en utilisant le paramétrage sur les activités conditionnelles (un élève ne réalise un test que s'il a obtenu une note minimum aux tests précédents).

 

Le travail dans les académies

Académie de Clermont-Ferrand (lien vers le bilan académique)

Le groupe TraAM de l'académie de Clermont-Ferrand, composé de 8 collègues, a réalisé 10 productions, autour de 2 axes :

  • d'une part, la production d'activités, d'exercices par "briques" permettant l'auto-évaluation des élèves et la récupération de données pour le suivi longitudinal ;
  • d'autre part, la création de séquences pédagogiques où les élèves ont à créer eux-mêmes des activités, des exercices numériques avec une mise à disposition pour la classe.

Les outils utilisés sont Padlet, Learningapps, Prezi, Clouschool, Netoutils.
Voici les productions réalisées :

Académie de Lyon (lien vers le bilan académique)

Le groupe TraAM de l'académie de Lyon, composé de 11 collègues, a réalisé 18 productions.
La problématique des TraAM était très large, la réflexion de ce groupe a porté sur les reportages des JT, plus précisément sur la problématique suivante : comment mobiliser les reportages des journaux télévisés pour favoriser les apprentissages des élèves ? La réponse à cette problématique s’est articulée autour de 2 axes :

  • Imaginer des types d’activités sur des reportages
    Les reportages sont-ils de bons supports pédagogiques ? Quels intérêts présentent-ils pour les apprentissages ? Quels types d’activités peut-on construire à partir des reportages des JT ?
  • Développer des activités pour SES.Webclass
    SES.Webclass propose un cours de terminale, un répertoire des notions et une banque des reportages des JT. Nous souhaitions développer une nouvelle ressource pour SES.Webclass : des activités qui amènent les élèves à analyser des faits présentés dans des reportages en s’appuyant sur les autres ressources du site (le cours et le répertoire des notions) afin de les articuler entre elles.

Voici les productions réalisées par ce groupe TraAM :

Académie de Nantes (lien vers le bilan académique)

Le groupe TraAM de l'académie de Lyon, composé de 8 collègues, a réalisé 15 productions.
L'académie de Nantes a travaillé sur la classe inversée. Toutes les activités proposées reposent sur les mêmes principes : en amont de la séance, les élèves doivent regarder un extrait de JT permettant de réincarner les contenus et de créer une sensibilisation aux enjeux et implication des sujets abordés et répondre à un court QCM en ligne visant à tester l'effectivité du travail, aider à pointer des aspects des documents et apprécier le niveau de compréhension de certains points. Durant la séance, des îlots sont constitués, les résultats des QCM sont collectivement visualisés pour mettre en évidence les points d'accords, de désaccords entre les élèves sans pour autant effectuer un corrigé. Puis les élèves sont mis en activité (travaux sur documents permettant de reprendre les notions théoriques). Enfin synthèse collective sous diverses formes (cartes mentales, tableau, schéma...).
Voici la liste des productions du groupe TraAM de Nantes :

Académie d'Orléans-Tours (lien vers le bilan académique)

Le groupe TraAM de l'académie d'Orléans-Tours, composé de 11 collègues, a réalisé 5 productions.
Les collègues de l'académie d'Orléans-Tours ont construit des cours Moodle, plateforme intégrée à l’ENT, portant sur un item du programme de première. Les objectifs étaient de construire des scénarios permettant un parcours différencié pour favoriser les apprentissages, de mettre en activité les élèves en classe et/ou hors la classe, de mener des évaluations formatives, et en fin de parcours, une évaluation sommative est proposée. Pour chaque activité l’élève dispose de ressources et/ou réalise un test d’évaluation formative. La réussite à ce test lui permet de poursuivre dans le parcours, sinon il doit passer par un travail de remédiation.
Voici la liste des productions réalisées :

Académie de Strasbourg (lien vers le bilan académique)

Le groupe TraAM de l'académie de Strasbourg, composé de 7 collègues, a réalisé 18 ressources.
L'académie de Strasbourg a travaillé sur 3 axes différents :

  • l'accompagnement personnalisé, avec une activité sur l'orientation, qui sert de support à un travail de réflexion des élèves sur les débouchés et la mise en relation des points de l'élève et de ces débouchés ;
  • l'EMC, avec la création d'une activité pour la classe de première sur les enjeux moraux et civiques de la société de l'information, et ce en travaillant sur la rumeur et la théorie du complot ;
  • la méthodologie, avec un ensemble d'activités numériques sur l'épreuve composée pour la classe de première (capsules vidéos et exercices d'application).

Voici la liste des productions réalisées :

EC1

EC2

EC3

Accompagnement personnalisé

EMC

Académie de Versailles (lien vers le bilan académique)

Le groupe TraAM de l'académie de Versailles, composé de 7 collègues, a réalisé 19 productions.

L'objectif des collègues de l'académie de Versailles a été de produire des scénarios pédagogiques mettant en oeuvre la pédagogie inversée, et ce de façon clef en mail pour les collègues : vidéos en ligne et fichiers d'activité. Tous les programmes de seconde, première et terminale ont été couverts.

Voici la liste des productions du groupe TraAM de l'académie de Versailles :