TraAM 2017-2018 - Présentation

Thème des TraAM SES pour 2017-2018 et liste des 6 académies sélectionnées

Six académies ont été retenues pour les Travaux Académiques Mutualisés de l'année 2017-2018.

 

Thème en SES pour 2017-2018 : 

De l’usage des ressources libres en SES

  • Comment les ressources libres (qu'il s'agisse de données publiques, de logiciels, d'applications...) peuvent-elles être utilisées dans le cadre de l'enseignement des SES?
  • Comment les enseignants s'emparent-ils de ces ressources et les travaillent-ils (sélection, transformation, échange)?
  • Comment les enseignants peuvent-ils produire et utiliser ces ressources libres en collaborant?
  • Quels usages pour et par les élèves?

 

Académies retenues pour 2017-2018

Besançon

Catherine Bruet (IA-IPR) / Anne-Gaëlle Battu (professeur référent)

Bordeaux

Christian Feytout (IA-IPR) / Nathalie Lagu (professeur référent)

Caen

Véronique Couture (IA-IPR) / Cédric André (professeur référent)

La Réunion

Sébastien Asseraf-Godrie (IA-IPR) / Julien Lafon (professeur référent)

Lyon
Catherine Bruet (IA-IPR)  / Pascal Cheynet (professeur référent)

Versailles
Dominique Chamblay (IA-IPR) / Bruno Dechamps (professeur référent)

 

Détail des projets académiques

Académie de Besançon

Dans le cadre d'un travail interdisciplinaire (math/SES) mené dans l'académie depuis plusieurs années, nous proposons de réaliser des scénarios pédagogiques (création de graphiques, cartes, questionnaires etc) sur la transformation, l'analyse de données publiques en contribuant éventuellement au site data.gouv.fr

Afin de poursuivre le travail mené dans l’académie sur la pédagogie inversée, nous proposons de travailler sur des activités en classe ou en dehors de la classe (edpuzzle, Plickers ou logiciel libre équivalent) qui permettent de vérifier la compréhension des élèves sur des cours en ligne : rédigés ou en vidéos (ex : ses.webclass, ou intégration de questionnaires dans les vidéos de Versailles si celles-ci deviennent officiellement libres)

Enfin, nous souhaitons faire un inventaire des logiciels libres utilisables dans l’enseignement de notre discipline et réaliser un tutoriel et des exemples de séquences pour les logiciels particulièrement intéressants.

 

Académie de Bordeaux

Dans le cadre des Travaux Académiques Mutualisés (TraAM) 2017.2018, le projet du groupe de travail dans l’académie de Bordeaux pour les Sciences Économiques et Sociales portera sur l’écriture de scénarios pédagogiques à destination des élèves de seconde, Première et Terminale, s'appuyant sur des données ouvertes (open data) favorisant la mise en activité des élèves, leur autonomie, et développant la personnalisation, la différenciation et la collaboration lors des apprentissages. On s’intéressera plus particulièrement à la question de la sélection de ces données ouvertes et de leur visualisation par les élèves, mise en perspective par les référentiels.

Les leviers

- les membres du groupe TraAM SES de Bordeaux développent depuis plusieurs années des usages pédagogiques liés aux technologies de l’information et de la communication ;

- un membre du groupe TraAM de Bordeaux est formateur aux usages numériques auprès des étudiants de master MEEF SES et des enseignants de SES ;

- les membres du groupe TraAM de Bordeaux sont à la fois créateurs d’activités et font un travail de relecture des productions académiques. Dans ce cadre, l’application M@gistere est utilisée ;
- un parcours M@gistere « Open data, big data et datavisualisation » a été lancé en 2015 dans le cadre du PAF SES. Deux prolongements durant l’année 2016-2017 : TraAM EMI « datavisualisation et cyber-citoyenneté » et projets pédagogiques  numériques sur la datavisualisation dans le cadre de la formation initiale des professeurs de SES ;

- un stage du Plan Académique de Formation en SES a été consacré, durant l’année 2016-2017, aux usages du numérique et plus particulièrement à l’utilisation des données ouvertes. ;

-  un membre du groupe de travail participe depuis septembre 2016 à un projet (porté par l'équipe RUDII du laboratoire IMS de l'Université de Bordeaux en collaboration avec l'ESPE d’Aquitaine) sur les données ouvertes et leur exploitation à des fins pédagogiques.

http://dcultures.hypotheses.org/.

Les actions envisagées pour l’année 2017-2018

- Produire des ressources pédagogiques à partir de données ouvertes favorisant l’activité et l’autonomie des élèves.

- Réaliser des tests de productions de notre académie et des autres académies engagées dans les TraAM.

 

Académie de Caen

Dans la continuité des TraAM menés par les professeurs de SES dans l'académie de Caen en 2014-2015 et en 2015-2016, l'objectif pour l'année 2017-2018 est de mettre en oeuvre les compétences acquises lors des années précédentes, tout en tirant profit de la dynamique créée, afin de construire de manière collaborative, avec les enseignants et les élèves, une "plateforme" donnant accès à des ressources libres (données statistiques, sujets d’actualité…) et à des exercices permettant aux élèves de s’approprier ces ressources libres, pour chacune des questions du programme de terminale (enseignement spécifique).

Pour chaque question du programme de terminale (enseignement spécifique de SES, 12 questions au total) dont il aura la charge, chaque professeur, avec sa classe de terminale (ou de première ou de classe préparatoire), devra, via une plateforme (à définir, accessible depuis le site disciplinaire des SES de l’académie) :

  • donner accès à cinq sujet d’actualité en relation avec la question ;
  • donner accès à des liens permettant de collecter des données statistiques récentes, issues de sources institutionnelles (description des façons dont sont construits les indicateurs tels que PIB, taux de chômage...)
  • produire un « td », réalisé via un questionnaire numérique, permettant aux élèves des autres classes, des autres lycées, de s’approprier ces ressources ; avec son corrigé ;
  • produire un test numérique d’évaluation formative (socrative, kahoot…), là-encore pour les élèves des autres classes, des autres lycées ; avec son corrigé ;
  • Il est également projeté :
  • la construction (de façon collaborative ?) d’une fiche méthodologique d’utilisation des ressources libres pour les élèves, afin de permettre aux élèves de démêler parmi toutes les ressources « libres » auxquelles ils ont accès les « vraies » des « fausses », autrement dit un moyen pour les élèves d’exercer leur esprit critique.
  • une fiche de suivi de compétences statistiques pour chaque élève (lecture d’une proportion, d’un indice, citation de la source, type de document…).
  • un test final (de type « concours kangourou ») mutualisant toutes les questions (en guise de révision pour le bac) et permettant de mettre en place un challenge entre les différentes classes ayant participé à ce projet.

Ce projet TraAM s'appuie sur un groupe déjà constitué et dynamique. Les personnes ressources (IAN, CARIM et le responsable de la Formation continue) animeront ce groupe de travail. L’IA-IPR de la discipline réunira régulièrement (au moins 3 fis en présentiel) les personnes ressources pour s’assurer du suivi des travaux, et de leur transmission aux autres enseignants par les listes de diffusion et le site disciplinaire de l'académie.

 

Académie de La Réunion

Le projet repose sur deux axes de réflexion autour des données publiques: le travail des enseignants et le travail des élèves. Les objectifs (dans le cadre des savoir-faire inscrits aux programmes de SES du lycée) sont la recherche, la sélection, le traitement, la présentation et l'analyse des données statistiques.

Nous proposons pour cela plusieurs pistes de travail possibles:

- répertorier les sources de données publiques (locales, nationales, internationales) en lien avec les programmes du lycée et proposer des outils pertinents de mise à disposition des enseignants dans une logique de "push" (plateforme de mutualisation ad-hoc, site académique, liste de diffusion, viaéduc, myriaé, pad, wiki, plateforme de curation...) ;

- répertorier et utiliser des outils simples et pertinents pour le traitement, la transformation et la visualisation de ces données (tableurs, logiciels de traitement statistiques, applications en ligne type infogr.am, gapminder, public data explorer...) et réfléchir aux moyens de les faire connaître et les mettre à disposition des enseignants et des élèves (toujours dans une logique de "push");

- produire des ressources pédagogiques à partir des données publiques en travaillant avec des outils collaboratifs (afin de pouvoir compléter et actualiser régulièrement)

- concevoir des scenarii ou des activités pédagogiques pour que les élèves apprennent à rechercher, sélectionner et traiter les données publiques en utilisant les applications ou logiciels (libres) ad-hoc. Exemples: des activités de construction de graphiques, d'infographies, de cartes ou d'animations qui donnent du sens aux données statistiques.

Enfin, parallèlement à ce travail et en s'appuyant sur la collaboration de l'IEDOM (qui intervient depuis 2 ans dans la formation des enseignants de SES de notre académie) et de l'INSEE, nous nous interrogerons sur la pertinence et les modalités de l'utilisation des données locales (région, département, communes) pour illustrer certains thèmes des programmes.

 

Académie de Lyon

Un outil de simulation numérique est une application informatique modélisant un domaine économique et offrant la possibilité à l'utilisateur de modifier les valeurs des variables d'entrée et ainsi générer des résultats calculés par ce modèle. L’internet fourmille d’outils de simulation libres.  Certains ne sont pas dédiés à l’enseignement : simulateur de crédit, d’impôt sur le revenu, de cotisations sociales et de salaire net, d’indice des prix, d’indice de bien être, d’empreinte écologique, etc. D’autres reposent sur des modèles plus complexes et sont dédiés à l’enseignement : simulation des choix de politique monétaire par exemple. Nous proposons de construire des exercices mobilisant ces simulateurs pour que les élèves travaillent des notions ou des mécanismes des programmes de SES : le coût du travail, la progressivité de l’impôt, l’influence du niveau des taux d’intérêt dans la décision d’investir, la mesure de la production et du bien-être, etc.

 

Académie de Versailles

Les thèmes des programmes, ainsi que les savoir-faire qui les accompagnent, imposent aux professeurs de SES de manier fréquemment des données statistiques publiques. Leur actualisation est également un souci permanent de notre discipline qui se concentre sur l'actualité, tout en prenant, autant que faire ce peut, un certain recul historique.

Le développement des sites web des institutions productrices de données statistiques publiques (INSEE, INED, Banque de France, EUROSTAT, OCDE, FMI, Banque Mondiale, PNUD,...) constitue une mine d'informations dans laquelle nous puisons largement mais dans laquelle nous pouvons nous perdre facilement. Il faut en effet maîtriser les différents systèmes d'accès à ces données statistiques proposées par ces sites (souvent en anglais) pour en extraire ce dont nous avons besoin. Il convient donc de proposer aux collègues des tutoriels vidéos faciles d'accès pour extraire ces données utiles. Dans une optique plus large, nous pourrions demander au Ministère de l'Education Nationale de se rapprocher de ces institutions publiques productrices de données statistiques afin de constituer une méta base de données qui faciliterait grandement l'accès à celles-ci. Il serait alors possible de développer des outils de traitement en ligne de ces données (calculs, représentations graphiques) ce que le site de l'Académie de Versailles a commencé à réaliser à une échelle bien modeste avec son générateur de carrés magiques de N. Kaldor (http://www.ses.ac-versailles.fr/extras/bd/carre/carre.html) adossé à une base de données statistiques constituée de données publiques. Une autre application de ce type est aussi disponible, Cartoses (http://www.ses.ac-versailles.fr/cartoses/cartoses.html), qui propose la réalisation en ligne de cartes présentant des données statistiques. Ces deux applications permettent de compléter les tableurs que nous utilisons habituellement et qui ne peuvent réaliser ces types de représentations graphiques.

Tout ceci permet aux professeurs d'illustrer leurs cours, de construire des sujets de bac, d'entrainer leurs élèves à la maîtrise des savoir-faire indispensables.