Compte-rendu 2012

Réunion des Interlocuteurs TICE en SES

Nouveaux programmes, nouvelles pratiques


1 Introduction à la réflexion…
2 Présentation des TraAM, sur le thème du nouveau programme de première
3 Exemples de travaux menés dans d’autres académies
4 La question des manuels numériques
5 Des pratiques pédagogiques intégrant la vidéo
6 Des pratiques pédagogiques liées à l’usage du TNI
7 Des témoignages autour de l’utilisation pédagogique des « jeux sérieux »
8 Des expériences concernant l’usage pédagogique des ENT
9 Des expériences concernant l’usage pédagogique des tablettes numériques
10 Un témoignage autour d’une expérience interdisciplinaire : le GRAF de l’Académie de Nantes
11 Des chantiers à poursuivre : les révisions d’ÉDU'base et la constitution d’une nouvelle base de sujets de Baccalauréat

1 Introduction à la réflexion

La réunion a été ouverte par Marc Montoussé (IGEN), qui a affirmé l’importance du travail autour des TICE en SES et qui a rappelé que la réflexion pédagogique et didactique, aujourd’hui, ne pouvait pas faire l’impasse sur l’usage des nouvelles technologies. Il a, par ailleurs, indiqué que l’usage des TICE ne devait pas être réduit, en terminale, au motif que ce serait « une perte de temps » dans l’optique de la préparation à l’examen : au contraire, l’usage des TICE doit garder toute sa place, en terminale, d’autant que les TICE peuvent avoir une bonne efficacité pédagogique eu égard notamment aux attentes qui sont celles des nouvelles épreuves. C’est en ce sens que le choix de centrer le travail des TraAM, l’année prochaine, autour du nouveau programme de terminale apparait comme tout à fait justifié.

La réflexion s’est poursuivie par une discussion autour de l’impact que les changements récents (réforme du lycée, nouveaux programmes, nouvelles épreuves) ont eu sur l’usage des TICE. Les différentes interventions des collègues ont souligné ce que l’enquête réalisée auprès des IATICE avait en partie mis en évidence : d’une part que la réforme du lycée a eu un impact presque « mécanique » sur les pratiques et d’autres part que les nouveaux programmes (et les nouvelles épreuves) ont, dans beaucoup d’académies, conduit les collègues à consacrer l’essentiel de leur travail à la production de nouvelles séquences, adaptées aux nouveaux contenus et aux nouvelles attentes. Concernant l’évolution des pratiques, les tendances déjà remarquées l’année dernière se confirment : sauf exception, on constate un accès moindre aux « salles informatiques », parfois compensé par un équipement en TNI ou par le développement de « classes mobiles » (avec ordinateurs portables ou tablettes). Ces évolutions, en partie induites par la nouvelle organisation des lycées, obligent aussi à repenser le contenu des productions, les demandes des collègues se portant moins sur des séquences complètes d’une heure que sur des contenus « granulaires », que l’on pourrait insérer dans des cours dont les TICE ne seraient que l’un des supports utilisés pendant la séquence.


2 Présentation des TraAM, sur le thème du nouveau programme de première


Les correspondants des 5 académies concernées (Besançon, Bordeaux, Nancy-Metz, Paris et Strasbourg) ont présenté un bilan de leurs travaux sur le nouveau programme de première.

2.1 TraAM Strasbourg :

Le groupe de Strasbourg travaille autour de trois axes.
Le premier axe de travail concerne la production d’exercices mobilisant les tableurs (en particulier des exercices sur les notions de coûts moyen et marginal, recette totale et marginal, seuil de rentabilité).
- Facilite la compréhension de notions complexes pour des élèves faibles en mathématiques
- Permet aux élèves de fixer les connaissances en construisant eux même les courbes
- Permet de gagner du temps dans la phase de calcul pour se concentrer sur l’analyse
- Permet la validation de compétences du B2i
- Forte adhésion des élèves et participation active
Le deuxième axe concerne la production d’exercices interactifs intégrant l’usage de la vidéo (en particulier des exercices autour des notions de groupes sociaux et de socialisation).
Des idées de vidéos (quarantaine) pour illustrer de nombreuses notions du programme : concurrence monopolistique, Etat de droit (Hadopi), différentes situations de marché, asymétrie d’information, aléa moral, externalités, innovation, mesure de la délinquance, financement de l’économie, instances de socialisation
Le troisième axe concerne la réalisation d’une enquête de victimisation qui mobilise l’application en ligne « google documents », pour réaliser un sondage et son traitement statistique. Un petit « didacticiel » a d’ailleurs été conçu par le groupe pour faciliter la prise en main de cette application par les collègues.
- Création très rapide du questionnaire (temps réservé à la construction en commun des questionnaires)
- Nombre de réponses important (environ 400)
- Traitement efficace (affichage des réponses dans google docs et affichage/liste pour isoler une variable). Chaque élève peut traiter une question et croiser des données.
- Une enquête passionnante pour les élèves
- Une initiation au travail de sociologue (hypothèse, enquête, traitement, contre hypothèse)
- Une forte visibilité dans l’établissement et un élément d’identité de la filière ES

Certains des travaux présentés sont déjà en ligne sur le site de l’académie de Strasbourg : http://www-zope.ac-strasbourg.fr/sections/enseignements/secondaire/pedagogie/les_disciplines/sciences_economiques/tice_et_ses


2.2 TraAM Nancy-Metz :

Le groupe de Nancy-Metz a travaillé sur trois thèmes liés au programme de première : l’agenda politique, les stratégies d'entreprises et les marchés concrets. Il s’agit d’une production très riche (comportant souvent une « version élève » et une « version professeur »), mais dans la mesure où les exercices ne sont pas totalement finis et n'ont pas encore été validés par l'inspection, ils ne sont, pour le moment, pas encore directement accessibles sur le site académique, si ce n’est avec un code d’accès. Dès qu’ils seront ouverts à la consultation de tous, un lien sera signalé.

2.3 TraAM Besançon :

Le travail du groupe TraAM de Besançon se caractérise par la variété des sujets abordés et par la pluralité de supports proposés. Il est présenté à la page suivante :

http://artic.ac-besancon.fr/s_e_s/TRAM/TRAAM%202011-2012.htm

2.4 TraAM Bordeaux :

Les TraAM dans l’académie de Bordeaux se sont centrés
- sur les activités interactives pour l’apprentissage de la dissertation et de l'épreuve composée en classe de première :
http://ilias.catice.ac-bordeaux.fr/goto.php?target=fold_341176&client_id=lyceesaquitaine
- sur des activités de sensibilisation et d'analyse en classe de première :
http://ilias.catice.ac-bordeaux.fr/goto.php?target=fold_337461&client_id=lyceesaquitaine
 

2.5 TraAM Paris

Les TraAM dans l’académie de Paris ont abouti à la production d’exercices interactifs réalisés avec le logiciel Mos Solo et portant sur différents points du nouveau programme de première :
http://www.ac-paris.fr/portail/jcms/pre1_432771/exercices-interactifs-premiere


3 Exemples de travaux menés dans d’autres académies


Les collègues des Académies de Créteil et Versailles ont présenté les travaux réalisés dans leurs académies.

3.1 L’apprentissage de l’argumentation

Pour l’académie de Créteil, Erwan Le Nader nous montré un travail réalisé autour de l’apprentissage de l’argumentation : http://ses.ac-creteil.fr/cms2/spip.php?article304
Ce travail, réalisé sur des sujets relatifs au programme de seconde est exploitable y compris en première et en terminale et fournit des pistes intéressantes pour la préparation des nouvelles épreuves du baccalauréat.

3.2 Projets arbrES et A.C.T et générateur de carrés magiques

Pour l’académie de Versailles, Bruno Déchamps nous a présenté un certain nombre d’éléments présents sur le site SES de l’académie : http://www.ses.ac-versailles.fr/index.php
En particulier il a engagé les collègues à participer aux projets arbrES et A.C.T et il a signalé la mise en ligne d’un nouvel outil exploitable en cours : un générateur de carrés magiques (http://www.ses.ac-versailles.fr/spip.php?article158). A noter que ce générateur ne fonctionne pas sous Internet Explorer.


4 La question des manuels numériques


Après une présentation du bureau DGESCO A3-2, Corinne Martignoni, (adjointe d’Alain Thillay, chef de bureau, qui n’a pu être présent), nous a proposé une intervention qui a fait le point sur le dossier des manuels numériques (voir la présentation : /ses/animation/interlocuteurs/cr_iante/presentations2012/manuelsnumeriques).

La réflexion s’est poursuivie dans le cadre de l’un des ateliers, consacré à un compte-rendu d’expérience mené dans l’académie de Nantes. (Un atelier Animé par Pascal Van Der Gucht, Académie de Nantes)
L'atelier débute par la présentation d'une enquête par questionnaire réalisée dans l'académie de Nantes auprès de 4000 enseignants du secondaire afin de mesurer leur niveau d'utilisation des ressources numériques et des matériels qui s'y rattachent, mais aussi les obstacles qui s'opposent à l'extension des usages. L'enquête explore également les désirs des enseignants en matière de ressources numériques et plus précisément en terme de manuels numériques. 
Les résultats de l'enquête seront publiés sur la rubrique TICE de l'espace pédagogique de l'académie de Nantes au cours ud mois de juin 2012.
Parmi d'autres caractéristiques, il apparaît que les enseignants interrogés sont, d'une part largement utilisateurs de ressources numériques et d'autre part qu'ils sont surtout en recherche d'objets numériques (vidéos, animations, exercices interactifs) à intégrer dans leur cours. Peu recherchent des cours "clés en mains".

Il est souligné par les membres de l'atelier que ces enquêtes sont intéressantes mais doivent être enrichies d'entretiens pour mieux percevoir les logiques comportementales et si possible comparer avec la situation antérieure afin de mettre en évidence l'éventuelle valeur ajoutée induite par le recours aux  ressources numériques.

Lors des échanges il est rappelé que les défenseurs de l'existence d'un manuel sont surtout les familles (que le manuel rassure) et l'Inspection (au nom de la vue d'ensemble procurée par le manuel).  Les enseignants et les élèves estiment l'existence d'un manuel moins indispensable.

En écho à l'enquête montrant le désir des sondés de trouver dans les manuels numériques à la fois le pdf du manuel mais aussi des exercices  interactifs, des animations, des vidéos, il est précisé qu'au ministère un groupe de travail s'active autour d'une plateforme de création d'outil pédagogiques d'individualisation.

Cependant, les éditeurs de manuels sont plutôt frileux ou dans l'expectative car le système papier correspond à un modèle économique qu'ils maîtrisent et dont ils mesurent la rentabilité. Le passage à la version numérique avec les coûts qu'induiraient des apports de ressources granulaires (droits) présente à leur yeux bien des inconnues.
 


5 Des pratiques pédagogiques intégrant la vidéo


Un atelier, (animé par Yannick Schaffar, Académie de Strasbourg) a fait le point sur les séquences utilisant la vidéo.

Pratiques pédagogiques :
De plus en plus de collègues utilisent des vidéos courtes (2 à 3 min) comme cela avait été préconisé les années précédentes.
On retrouve d’ailleurs aujourd’hui dans tous les manuels numériques des vidéos de l’INA dont l’usage avait été fortement recommandé lors des TraAM des années précédentes.
Les collègues abandonnent peu à peu, semble-t-il, les vidéos plus longues (film ou documentaire) car d’une part ils sont chronophages et d’autre part l’utilisation de vidéos courtes se révèle plus efficace. Les notions / exemples abordés dans des vidéos courtes sont davantage réinvestis par les élèves dans les évaluations.
Au total, l’utilisation de vidéos courtes semble particulièrement pertinente avec les nouveaux programmes qui insistent sur une phase de sensibilisation.
Vidéos utilisées :
Les usages restent centrés sur les extraits de JT (France télévision, tf1-Lci, INA). De nouvelles ressources néanmoins apparaissent comme dessine moi l’éco, Dr CAC qui ont une visées plus ouvertement pédagogique)
Outils :
Il est parfois préconisé par certaines académies de télécharger les vidéos en streaming pour les mettre sur le réseau à disposition des élèves et éviter ainsi des problèmes de bande passante.
Différents outils existent. Le logiciel Orbit permet de capturer les vidéos en streaming de même que l’add on Vidéo download Helper sur Firefox.
On pourra aussi utiliser Captvty pour télécharger des émissions déjà diffusées sur les chaines de la TNT et disponible en replay. Ce logiciel incorpore un moteur de recherche qui permet d’éviter de chercher sur chaque site où se trouve l’émission en replay.
On pourra utiliser le logiciel Realplayer pour découper (mais aussi télécharger) des vidéos si cela s’avère nécessaire.


6 Des pratiques pédagogiques liées à l’usage du TNI

 

Un atelier (animé par Michel Coudroy, Académie de Lyon et François Debesson, Académie d’Orléans-Tours) a permis de partager des ressources et des pratiques liées à l’usage du TNI

Michel Coudroy nous a présenté un travail réalisé dans l’académie de Lyon autour du thème « Faire des SES avec un écran connecté au tableau ». On trouvera ici http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/ses/spip.php?article24 un compte-rendu de ces travaux.

Par ailleurs, François Debesson nous a proposé une présentation du logiciel Sankoré :

Présentation de Sankoré
La charte Sankoré
Tout le monde sait quelque chose, personne ne sait tout, on gagne tous à échanger nos savoirs.
Partager le savoir est le seul partage où l’on ne s’appauvrit pas en donnant ce que l’on sait.

Sankoré est le nom de l’une des plus anciennes universités au monde, créée à Tombouctou au Mali au XVème siècle, avec celles d’Oxford ou de la Sorbonne.
Sankoré, un programme dédié au développement de l’éducation
Le Programme Sankoré est un programme gouvernemental français dédié au développement de l’éducation numérique libre et gratuite pour tous et en particulier pour l’Afrique.
Ce programme tente d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement de l’ONU adoptés en 2000 (Objectif 2 : Assurer l’éducation primaire pour tous è Cible : D’ici à 2015, donner à tous les enfants, garçons et filles, partout dans le monde, les moyens d’achever un cycle complet d’études primaires) pour l’éducation sur le continent africain, c’est-à-dire contribuer à la scolarisation de tous les enfants africains d’ici 2015 et participer à la lutte contre l’analphabétisme.
La France a pris l’engagement de participer à cet objectif lors du sommet franco-britannique en mars 2008.
À ces fins le gouvernement français a procédé à :
-> La nomination d’un Délégué interministériel pour l’éducation numérique en Afrique, le Pr. Albert-Claude Benhamou (DIENA).
-> La création d’un Groupement d’Intérêt Public pour l’Éducation Numérique en Afrique (GIP ENA) dont la présidence est assurée par Alain Madelin, Ancien Ministre.
D’après http://sankore.org/fr/le-programme.

Pourquoi utiliser Open-Sankoré en classe ?
Un constat : lors de formations disciplinaires ou pluridisciplinaires, j’ai pu observer les difficultés rencontrées par les collègues pour s’approprier les logiciels fournis avec les TNI (Workspace, ActiveInspire, NoteBook,…). Par ailleurs, l’absence de compatibilité entre les logiciels ou entre les différentes versions d’un même logiciel est un frein à des utilisations pédagogiques des TNI.
Open-Sankoré pourrait, me semble-t-il, favoriser l’utilisation des TNI en classe.
Les atouts d’Open-Sankoré
- Un logiciel libre et gratuit.
- Un logiciel universel : compatible avec tout type de TNI.
- Un logiciel simple à utiliser : doté d'une interface ergonomique, il combine la simplicité des outils d'enseignements traditionnels avec les avantages qu'apportent les TICE.
- Un logiciel qui intègre un navigateur web.
- Un logiciel qui intègre des applications qui permettent d’enrichir le contenu du cours (création de QCM à l’aide de l’application Choisir).
- Un logiciel qui offre la possibilité de capturer des images, des animations flash depuis n’importe quel support (page web, document texte, pdf,…).
- Un logiciel qui permet d’insérer facilement du texte, des sons, des vidéos (copier-coller ou utilisation de la bibliothèque).
- Enfin, un projet solidaire de développement des classes numériques en Afrique.
Les limites
- Un logiciel qui offre beaucoup moins de fonctionnalités que les logiciels propriétaires (contrepartie de la simplicité). Les fonctionnalités proposées me semblent suffisantes pour un usage basique.
- Les annotations ne sont pas intégrées aux documents utilisés (page web, tableur, texte, pdf,…) ; il faut donc faire des captures des documents annotés.


7 Des témoignages autour de l’utilisation pédagogique des « jeux sérieux »


Sur le thème des jeux sérieux, Jacques Ghiloni (Académie de Reims) nous a présenté un certain nombre de liens présents dans sa dernière lettre TICE’Edu (http://eduscol.education.fr/ses/edunum/ticedu-mai-20112)
La réflexion a été complétée par un certain nombre de témoignages des IATICE présents. En particulier André Pégeot, (Académie de Toulouse), signale des comptes rendus d’expérience disponibles sur cette page du site de son académie : http://automne-ses.ac-toulouse.fr/web/562-comptes-rendus-stages.php


8 Des expériences concernant l’usage pédagogique des ENT


8.1 L’expérience de l’académie de Bordeaux

Sur le thème des usages pédagogiques des ENT, Eric Duclos (Académie de Bordeaux) nous a présenté des expériences menées dans son académie :

L’ENT a été utilisé, par les enseignants de SES de l’académie de Bordeaux, de multiples façons.
- L'utilisation de l'ENT entre les formateurs de l'académie de Bordeaux (pour préparer les stages sur nouvelles épreuves du bac, sur les nouveaux programmes de première et de terminale), dans le groupe TraAM Bordeaux (déposer des productions pour relecture, pour les tester...) et pour l'ensemble des professeurs de SES de l'académie de Bordeaux (rendre des productions accessibles aux collègues alors qu'elles ne sont pas encore totalement finalisées...). On utilise souvent le forum pour confronter des avis entre formateurs...
- Un support pour réserver des salles ; valider le B2i ; accès à un cahier de texte ; accès à un logiciel pour évaluer par compétences...
- Utilisation d'une plateforme de communication et d'apprentissage en ligne : mettre à disposition des élèves des documents (plan de cours, correction de devoir, synthèse de cours, documents d'actualité, exercices interactifs pour la remédiation, activités d'approfondissement pour les élèves préparant certaines filières post bac comme sciences po...), création de groupes pour les élèves par exemple dans le cadre des TPE (permet de poursuivre les activités en dehors de la classe et une collaboration entre les élèves), utilisation d'une messagerie, d'un forum, glossaire, enquête, tests, galerie multimédia... Ces outils permettent d'assurer un suivi plus personnalisé et plus efficace.
Un lien qui illustre l’un de ces usages :
http://ilias.catice.ac-bordeaux.fr/goto.php?target=fold_341176&client_id=lyceesaquitaine

8.2 D’autres expériences

La réflexion d’Eric Duclos a été complétée par les témoignages d’autres collègues et, en particulier, par André Pégeot IATICE de l’Académie de Toulouse, qui nous a présenté un exemple d’usage de l’ENT dans le cadre des TPE :

Travaux personnels encadrés et ENT

Tenue des tableaux de bord et synthèses en ayant recours à l’ENT

Il s’agit ici de construire une architecture transparente tant pour l’élève que pour les professeurs encadrant que pour les examinateurs qui seront amenés à consulter et à évaluer tableaux de bord et synthèses.

Cette construction recherche plusieurs objectifs :

- un objectif écologique : tendre vers le zéro papier
- un objectif pédagogique : permettre aux élèves de pouvoir suivre l’évolution de leur travail de TPE en situation de nomadisme. Le carnet de bord n’est plus un cahier détenu par un membre du groupe et il peut, par conséquent, être facilement consulté et/ou abondé à tout instant par les autres membres du groupe.
- un objectif en termes d’évaluation : la tenue en ligne des carnets de bord permet un suivi plus aisé des professeurs en charge de l’encadrement d’une part mais aussi facilitera l’évaluation des professeurs examinateurs qui pourront consulter et apprécier plus facilement le travail des élèves (pas de contraintes d’attente de disponibilité des documents : les tableaux de bord et les synthèses deviennent ainsi des biens non rivaux au sens économique du terme.

Chaque groupe d’élèves dispose d’un dossier partagé dans lequel chacun pourra déposer ses documents de travail. Ce dossier n’est accessible qu’aux membres du groupe et aux professeurs qui encadrent le TPE.

Il bien sûr possible d’étendre ce dispositif pour les productions qui seraient sous la forme d’un dossier, diaporama ou même blog (si l’ENT dispose de cette fonction)

Au terme de l’encadrement, il suffira de retirer les droits d’écriture aux élèves et d’accorder un droit de lecture aux professeurs examinateurs


9 Des expériences concernant l’usage pédagogique des tablettes numériques


Michèle Monteil (Dgesco A3-2) nous a présenté un tableau général concernant les usages pédagogiques qui en sont faits et les bilans que l’on peut en tirer (voir la présentation : /ses/animation/interlocuteurs/cr_iante/presentations2012/Tablettes).
D’autre part, Didier Anselm (Académie de Grenoble) nous a présenté un bilan de l’expérience sur l’usage des tablettes numériques qu’il mène dans son académie. On peut trouver ici les comptes rendus détaillés présentes sur le site académique de Grenoble : http://www.ac-grenoble.fr/disciplines/ses/Content/Pratique/Tablettes/Tablettes.htm


10 Un témoignage autour d’une expérience interdisciplinaire : le GRAF de l’Académie de Nantes


Pascal Van Der Gucht (Académie de Nantes) nous a présenté le GRAF de Nantes (travail interdisciplinaire des IATICE).
Dans l'académie de Nantes, les IATICE de l'ensemble des disciplines du secondaire sont organisés en GRAF. Chaque IATICE se voit assigné une charge lettre de mission.
Ce GRAF se réunit 5 jours par an et existe pour la 4ème année.
Les activités permises par ce regroupement sont :
- l'échange d'informations entre les IATICE, la cellule TICE et les IATICE. Une espace collaboratif CARAÏBES permet de prolonger l'activité hors présence.
- Une réflexion commune des IATICE au service de projets  prioritaires comme  la conception et l'évolution de l'ENT académique e-lyco. Un certains nombre d'entre eux se retrouvent ainsi formateurs académiques lors de la mise en place de l'ENT dans les établissements.
- La présentation par chaque IATICE des caractéristiques des usages en matière numérique dans sa discipline lors de conférences au groupe.
- Des productions simultanées sur des axes communs (le TNI, les ENT, le cahier de textes numérique) aboutissant à des mises en ligne dans l'espace TICE de l'espace pédagogique d'articles à la fois disciplinaires mais aussi transversaux.
cf cahier de texte : http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/06662854/0/fiche___pagelibre/&RH=TICE&RF=1333306621555

cf TNI : http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/57962530/0/fiche___pagelibre/&RH=1333306621555&RF=1228660183190

cf ENT : http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/92169255/0/fiche___pagelibre/&RH=1333637380538&RF=1333192093163

Ainsi pour l'année qui se termine, l'ensemble des IATICE a enrichi l'enquête quantitative menée académiquement sur les ressources numériques...

cf : http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/43804371/0/fiche___pagelibre/&RH=TICE&RF=1335018093709

... de même qu'ils participent au projet USATICE coordonné par le Centre de Recherche en Education de Nantes sur les usages du numérique en lycée.
voir : http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/80666018/0/fiche___pagelibre/&RH=1333522260162&RF=1334780605691

De même, la candidature académique au Chèque Ressource Numérique s'est appuyée sur les réflexions et projets dégagés par l'activité commune des IATICE.


11 Des chantiers à poursuivre : les révisions d’ÉDU'base et la constitution d’une nouvelle base de sujets de Baccalauréat


En ce qui concerne l’évolution d’ÉDU'base SES et la constitution d’une nouvelle base de sujets de bac, un certain nombre d’orientations ont été évoquées :

11.1 Les révisions d’ÉDU'base

Pour Edubases, il a été rappelé qu’un certain nombre d’ajustements ont déjà été proposés pour permettre l’indexation des nouvelles séquences, adaptées aux nouveaux programmes (ajouts de nouveaux thèmes, disparition d’un certain nombre d’entrées obsolètes…). Il est entendu que ce travail d’ajustement devra être poursuivi l’année prochaine pour permettre l’indexation des nouvelles fiches portant sur le nouveau programme de terminale. Il est entendu, aussi, qu’à l’issue des différents changements de programme (2nde, 1ère, Term et EDS) une grande opération de « toilettage » d’ÉDU'base s’avèrera nécessaire et devra être engagée de le début de l’année prochaine.

11.2 La nouvelle base de sujets

Pour la base de sujets, il a été entendu que, dans l’académie de Versailles, un travail est déjà engagé pour pouvoir proposer un outil qui a vocation à remplacer l’outil existant (avec une réflexion qui peut être menée y compris au sujet de l’accessibilité à d’éventuels corrigés…).