Un outil adapté à cette activité pédagogique

Témoignages des élèves de Sud Médoc

Penses-tu que sans Argos ce travail aurait été possible ? - quel(s) avantage(s) trouves-tu à Argos pour ce type d'activité ?
Thibault : " Disons que photocopier des notes de cours aurait été source de gaspillage, sachant que ces photocopies auraient certainement fini à la poubelle... Argos a permis à certains d'utiliser des graphiques et schémas plus efficacement que sur des photocopies. Argos permet d'avoir accès aux notes de cours quand on le désire. On n'est pas obligé de déranger le prof. Cela permet une liberté d'accès, assez avantageuse. "
Laura : " non je ne vois pas trop comment on aurait pu faire. Argos est très pratique pour ce genre de travail parce que tout le monde peut aller voir sans aucun souci, il suffit juste d'envoyer un message pour avertir.
Elodie S. : " je pense que ce travail aurait été possible mais qu'il aurait nécessité plus de temps pour le faire passer au prof, et je ne pense pas qu'autant de personnes se seraient déplacées pour récupérer les notes de cours. Pour ce type d'activité Argos est utile car il nous permis d'être toujours en liaison avec le prof, on peut donc communiquer même en dehors des heures de cours et revenir sur certains points qui ne sont pas compris."

Pour l'enseignant

· Le recours à un espace virtuel de travail pour cette activité trouve d'abord des justifications évidentes. L'usage de photocopies pour faire circuler les notes de cours entre élèves serait coûteux et difficile à organiser. D'autant que rien ne dit que ces photocopies intéresseraient l'ensemble des élèves. L'usage d'un site Web sur un intranet (ou l'Internet) peut apporter une réponse correcte à ce besoin de mutualisation mais la compétence informatique des élèves, du professeur (réaliser des pages web) devient rapidement une contrainte qui freine l'initiative. L'espace virtuel de travail est un bon outil pour mettre à disposition des usagers une zone de partage, une messagerie, autant d'outils de travail collaboratif qui ne demandent pas d'apprentissages informatiques : traitement de texte, utiliser une arborescence réseau pour poster et télécharger des documents.
· Ensuite, cet environnement numérique de travail est respectueux du libre choix de l'élève pour poster et télécharger des contributions.
· Enfin et surtout, sur le plan pédagogique, l'espace virtuel de travail valorise les initiatives des élèves. En effet, celles ci se trouvent être renforcées par la facilité d'utilisation des différents outils de la plate-forme. L'essentiel de l'apprentissage de cette démarche ne repose donc pas sur l'apprentissage de l'outil informatique mais sur la compréhension de l'intérêt de la collaboration, de l'importance de la préparation des cours, sur l'apprentissage de cette prise de notes. L'espace virtuel de travail comme lieu de convergence de différentes pratiques pédagogiques du coup les rend cohérentes entre elles. Ainsi en est-il de l'activité de prises de notes et de l'organisation du travail scolaire de l'élève avec les fiches de guidage. Cette cohérence place également dans l'ordre du possible l'usage pédagogique d'autres outils comme le forum ou l'éditeur de cours.

Des modalités de mise en œuvre différentes

Au CIV, les fonctionnalités de l'environnement ont été conçues pour en faire un outil adéquat pour cette activité là.
B. Conte " on constate que l'élaboration du cours est effective, même si elle intervient en décalé dans le temps, il en est de même pour les productions liées aux Travaux dirigés. Tous les liens ci-dessous ont été complétés (et bien d'autres encore ) par les élèves de première ". J. Silvano " A travers la fonction " récupérer des devoirs et rendre des corrigés ", les élèves envoient le cours ensuite au professeur qui corrige les erreurs éventuelles. Il est enfin affiché dans la partie "cours" de la classe virtuelle "
A Sud Médoc, sur Argos, l'activité de mutualisation des notes de cours s'organise autour du porte documents de la classe. Il s'agit là d'un groupe fermé (seuls les membres du groupe y ont accès). Dans ce porte document, nous avons décidé de créer une rubrique " cours brouillon " structurée par chapitre du cours. Les élèves ont alors loisir d'y déposer leurs notes de cours mais aussi d'y consulter des cours à l'aide de la fonction de postage / téléchargement proposée par l'ENT. Pour cela l'élève utilise tout simplement le traitement de texte. Des élèves vont parfois plus loin. Ils proposent des graphiques scannés ou des schémas sous forme d'image.
Nous avons convenu que pour chaque apport de cours sur cette zone, l'élève prévenait la classe ou tout au moins le professeur par messagerie électronique. Le professeur par la suite accède au document, le corrige avec une couleur différente et le poste à nouveau à l'aide de la fonction " changer ". On remarque alors que le numéro de version du document est incrémenté. Le professeur adresse à son tour un message à la classe pour l'informer de la mise en ligne des notes corrigées. Ainsi progressivement, cette zone va contenir les productions des élèves en libre consultation.

Des limites

L'ENT Argos propose la mutualisation de fichiers texte dans le porte documents. Cela présente une triple limite :
· Il est difficile d'y placer des hyperliens (pas impossible cependant)
· Le porte documents expose des fichiers à télécharger. Cela est peu convivial et peu explicite. Il faut des noms de fichiers rigoureux. On est loin d'un site web qui contextualise et relie les différentes ressources entre elles. Il faudrait en fait ici un CMS (Content Mangement System, programme de Web dynamique) qui offrirait aux élèves la possibilité d'une publication dynamique sur l'extranet et cela de façon collaborative (formulaire à poster avec une mise en ligne après validation du professeur - à la mode Spip). Certes Argos propose un éditeur multimédia mais il ne s'agit pas d'un outil de travail collaboratif.
· Surtout ce porte documents n'offre pas l'occasion d'un apprentissage de la lecture hypertextuelle. Les élèves sont en fait invités à lire des fichiers texte, linéaires, à l'horizon fini.