ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Édugéo

Des pistes pour commencer avec Édugéo

Quiberon : tourisme et développement durable

Situer la presqu'île de Quiberon à différentes échelles

Quiberon se situe dans l’ouest de la France, dans le sud Bretagne. On précisera cette situation par des zooms successifs et en ajoutant en mode outil de croquis des informations textuelles ou graphiques automatiquement redimensionnées en fonction de l'échelle choisie. Cette fonction est bien pratique pour placer un repère.
Quiberon1 echelle France.jpg Quiberon2 echelle Bretagne.jpg

Mais l'affichage de la toponymie en revenant en mode carte active (bouton dansle bandeau du haut à droite) rend peut-être inutile mon repère précédent, même si je peux passer du croquis à la carte et de la carte au croquis autant de fois que je le veux.
Quiberon3 carte topographique.jpg
 
De retour à la photographie aérienne et en zoomant encore, j'entre dans les vues à grande échelle
image presqu'île à son point le plus étroit Quiberon4.jpg
 
Cette vue montre l’isthme de Penthièvre, large de seulement 22 m. On a l’impression que la route et le chemin de fer forment la seule liaison solide avec le continent. Il suffirait d’une légère remontée du niveau de la mer pour que Quiberon redevienne une île.
 
 
image presqu'ile zone large Quiberon5.jpgCette langue rocheuse de 14 km de long, plateau granitique d’une vingtaine de mètre d’épaisseur forme une presqu’île aux contrastes forts entre à la cote ouest battue par le vent et la mer, avec nombre de falaises et de récifs, et la cote est plus abritée, et donc plus douce et accueillante avec ses petites plages de sable fin.

 

 
 
 
 
 

Comment faire face à l'afflux des touristes chaque année ?

Le problème posé : la presqu’île de Quiberon doit faire face chaque année à l’afflux de milliers de visiteurs. Comment gérer ces visiteurs tout en protégeant l’intégrité paysagère qui motive leur visite ?
 
La presqu’ile de Quiberon offre deux visages, sa côte sauvage offre l’un des plus beaux paysages de la Bretagne.
La lecture de la carte permet d’observer une inégale distribution spatiale de l’habitat qui privilégie la côte est, la plus abritée.
carte topographique  presqu'ile de Quiberon6.jpg
 
  • A très grande échelle (carte infra), on remarque le long de la « côte sauvage » le nombre important de parkings chargés de réguler les visiteurs, tandis que les campings sont situés à l’est, le long de la « côte civilisée » et à proximité de ses plages de sable fins. Ces parkings ont été aménages par les collectivités locales afin de mieux fixer les déplacements des touristes et ainsi mieux gérer ces espaces naturels. Le visiteur d’un jour, par ses choix de déplacements, est un acteur géographique majeur.
  • On note l’implantation de l’école nationale de navigation venue s’installer à Beg Rohu pour profiter des excellentes conditions nautiques offertes par le plan d’eau de la baie de Quiberon. On en retient le rôle de l’état qui par l’implantation de cette école a favorisé le développement touristique.
  • Les nombreuses lignes de tiretés noirs symbolisent des petits murets de pierre sèche qui délimitent un parcellaire très morcelé qui révèlent la particularité de l’appropriation de ce territoire très anciennement occupé par les hommes comme en témoignent les nombreux vestiges mégalithiques.
  • L’équipement de la presqu’île est pléthorique : casino, thalassothérapie, gare ferroviaire, gare maritime, aérodrome, palais des congrès, centre équestre, ports de plaisance… L’île ressemble à un gigantesque parc touristique !
  • On note au centre de Quiberon la conserverie, seule trace de l’activité industrielle passée (La Belle Illoise).
 
Incontestablement, nous sommes sur un territoire convoité, où la pression touristique est forte. On peut consulter le site internet quiberon.com pour découvrir l’offre touristique de la presqu’île.
 
carte topographique presqu'ile de Quiberon7 détail.jpg
 

Comment éviter la totale urbanisation du littoral ?

Comment éviter la totale urbanisation du littoral sur la presqu’île de Quiberon ?
La confrontation avec la carte ancienne de 1960 est riche d’enseignements.
caret topographique 1960  presqu'ile de Quiberon8.jpg

  • 1er constat, l’armée a joué un rôle dans la conservation de la côte sauvage par son champ de tir qui a indiscutablement freiné l’essor urbain de St Pierre-Quiberon.
  • 2e constat, la Conservatoire du Littoral est désormais propriétaires de 198 hectares gérés par les communes de Quiberon et St Pierre Quiberon en collaboration avec le Conseil Général.
  • 3e constat : la majeure partie de la côte sauvage est classée au titre de Natura 2000 (carte disponible sur le serveur Carmen du ministère de l’écologie).
    Natura 2000 est un réseau européen institué en 1992 par la directive 92/43/CEE sur la conservation des habitats naturels de la faune et de la flore sauvages.
Cela permet de montrer le rôle de l’Europe dans l’émergence en France d’une prise de conscience écologique.
Cette étude de cas permet de faire émerger des enjeux : comment garantir aux générations futures l’intégrité des paysages de la côte sauvage ?
Communes, conseil général, état n Europe : chaque niveau exerce une part de responsabilité dans la préservation de ces espaces naturels; l’attitude de chaque visiteur est également primordial.
 
Inscription dans les programmes
  • La question du développement durable (Cinquième)
  • Acteurs et enjeux de l'aménagement des territoires français : le Conservatoire du littoral (Terminale professionnelle)
  • Gérer les espaces terrestres. Les littoraux espaces convoités (Seconde générale)
Pour en savoir plus :
Le site du Conservatoire du littoral propose des informations sur chacun des sites protégés : rechercher côte sauvage dans la rubrique Les sites du littoral.http://www.conservatoire-du-littoral.fr/
Pour tout savoir sur la zone protégée sur la presqu’île de Quiberon :