Histoire-Géographie

La politique académique TICE de Paris

-    Le plan de développement académique des usages pédagogiques des TICE, repose sur quelques principes découlant des constats réalisés dans l’académie de Paris. Paris avait pris du retard dans la pratique des TICE par les enseignants. Les collectivités ont équipé massivement les établissements. La création des GPITIC (Groupes d'Intégration Pédagogique des TIC) dans quatre disciplines est destinée à produire des ressources, réaliser une veille technique et animer des formations. Les établissements scolaires sont chargés de faire remonter les besoins de formation, le problème se pose des référents numériques qui bien souvent ne s'intéressent qu'à leur discipline. Les membres du GIPTIC répondent aux sollicitations de formation, ils vont en établissement montrer des usages simples, et ont pour projet de retourner sur le terrain afin d'entretenir des relations avec les collègues et sonder les effets des formations.
-    Ce groupe a entraîné un changement structurel entre les relations DSI, DALFOR, CRDP et Inspection. Ce projet répond à trois principes : principe de porosité, principe de proximité, principe de partage de compétences.
-    Plusieurs évolutions seraient souhaitables pour  l’Académie : une demande aux chefs d’établissement de faire remonter les demandes en formation dans plusieurs disciplines (ce qui nécessite une entente entre les Inspections de 3 ou 4 disciplines), une décharge pour les coordonnateurs de chaque groupe disciplinaire, une formation organisée autour des capacités en collège et lycée assurée par les GIPTIC de plusieurs disciplines.