CR réunion interlocuteurs académiques 2009

Accompagner les nouveaux programmes de Sixième avec les TICE

Exemple d'apport des TICE en histoire

En histoire : les croyances des Grecs à travers l’Iliade et l’Odyssée (N. Rodallec – académie de Paris)

 

En ce qui concerne, la partie 2 « la civilisation grecque »,  thème 1: «au fondement de la Grèce, cité, mythes, panhellénisme »,  point 2 « L’Iliade et l’Odyssée témoignent de l’univers mental des Grecs (mythes, héros et dieux) »,  le programme invite à étudier les croyances des Grecs à partir d’extraits de l’Iliade et l’Odyssée et de représentations grecques (céramiques, sculptures…). L’enseignant est alors conduit à s’interroger sur les démarches pédagogiques à construire : notions, ressources mobilisées, capacités (en l’occurrence raconter), activités à envisager pour  la séance et les prolongements éventuels...


L’apport des TICE est de permettre la conduite de l’étude de cas parmi plusieurs configurations possibles  (voir tableau ci-dessous), selon les choix pédagogiques de l’enseignant et l’équipement des établissements, la principale ressource numérique mobilisée étant un dossier de l’offre pédagogique de la BNF : « Homère, sur les traces d’Ulysse » (http://expositions.bnf.fr/homere/index.htm).

Les TICE peuvent aussi favoriser des prolongements de l'étude par l'incitation donnée aux élèves à consulter de nouveau la ressource, soit depuis le CDI, soit depuis chez eux, hors du temps de classe et à leur rythme. L'enseignant peut également mettre à disposition un lien et des conseils de consultation sur un ENT (espace numérique de travail), sur un blog, ou sur le site de l'établissement.
 

grille h nr1.jpg     

NB : Préao = présentation assistée par ordinateur (diaporama)

         TNI = tableau numérique interactif

         B2i = Brevet Informatique et Internet


La séquence qui a été présentée est celle qui s’appuie sur l’utilisation en salle informatique de la ressource en ligne, à partir d’un questionnaire sur un support de  diaporama contenant des liens hypertexte vers le site de la BNF.
L’étude de cas vise à faire découvrir le polythéisme grec et à faire comprendre la notion de mythe et d’en saisir la portée jusqu’à nos jours, en liaison avec l’histoire des arts. Elle est  articulée  en deux temps. Les élèves sont répartis en binômes devant un poste informatique et répondent à un questionnaire intégrant la mise en œuvre de compétences B2i.
-  Après avoir réalisé une première découverte de l’œuvre et de son auteur, les élèves étudient le mythe du cyclope par le biais d’une mise en relation du texte original du chant IX de l’Odyssée et du décor d’une céramique grecque.
 
image1nr.jpg  image2 nr.jpg
 
-  Le travail sur la portée du mythe en liaison avec l'histoire des arts s'enrichit par l'étude du tableau d'Ingres : "le couronnement d'Homère" ; ou/et par l'écoute et l'analyse d'une chanson "Ulysse" de Georges Brassens, ou "Ulysse" de Ridan, plus proche dans l'actualité musicale... Les réponses sont enregistrées sur un support numérique à la fin de la séance.
La séquence présentée a fait apparaître que, parmi les différentes déclinaisons des outils TICE qui peuvent aujourd’hui être mobilisés, celle de l’utilisation d’un TNI offre une efficacité pédagogique plus probante. Que ce soit en salle informatique sur un fichier au format propriétaire ou en salle de classe sur le tableau interactif, les outils du programme TNI permettent en effet aux élèves de manipuler directement les objets et d’écrire leurs réponses dans les pages du fichier initial.
 

Le détail complet et les différentes variantes de ces propositions seront mis en ligne sur le site académique disciplinaire de Paris courant avril 2009 et renseignés dans l’EDU’Base, une fois le cycle des journées académiques d’animations autour des nouveaux programmes de 6e achevé dans cette académie.
 
Cette proposition a soulevé la question des droits pour l’utilisation des ressources et sa mise en ligne – comme c’est le cas dans nos nombreuses propositions. Il a été demandé à la SDTICE des éclaircissements au niveau national. La réponse a pointé sur un dossier Éduscol (….) et sur les analyses menées actuellement par une juriste, mais aussi et surtout sur des règles d’usage simple qui visent à identifier clairement la ressource et son éditeur dans le cadre d’un travail pédagogique avec la classe. On recommande d’ utiliser les banques d’images et de ressources libres de droit de préférence, ou bien encore à pointer vers les parties pédagogiques des sites institutionnels. Dans tous les cas de publication de production, il convient d’associer prudence et intérêt pour l’usage pédagogique, de citer encore une fois les sources.

 

 

Exemple d'apport des TICE en géographie

En géographie : Habiter le monde rural (A. Lamotte – académie de Créteil)

 En partant du thème de programme « habiter le monde rural » qui demande une mise en relation sur « vivre » et « travailler » en partant d’une étude de paysage pour souligner « les multiples facteurs », il est proposé d’utiliser les TICE pour une autre approche du paysage et la cartographie interactive pour inscrire les éléments dans l’espace, y compris les jeux d’échelle. A partir d’une démarche simple et les concrète, on peut aller plus ou moins loin avec élèves en partant de leur espace vécu.
 
 La démarche consiste à demander aux élèves de sélectionner un paysage à partir d’une banque d’images (en l’occurrence depuis le site http://survoldefrance.fr – dont un bandeau à droite souligne le libre pédagogique) pour partir non pas de l’image choisie par l’enseignant mais par celles des élèves. C’est l’occasion de vérifier des représentations mentales et de valider des compétences B2i. On peut ensuite passer de ces photos à celles du Géoportail (IGN) et à la carte pour poursuivre l’exercice en jouant sur les échelles d’observation – la situation géographique et les mises en relation. L’exemple retenu ici, Thénac près de Saintes, doit permettre de réfléchir à la notion de péri-urbain.
 
habrural1.jpg habrural2.jpg habrural3.jpg  habrural4.jpg habrural5.jpg
 
« Habiter et travailler, de multiples facteurs » est ensuite abordé par l’étude de la typologie des espaces grâce aux données de la Diact (http://www.territoires.gouv.fr/indicateurs/ind_gcp/docs/doc_liste.pdf) que l’on peut intégrer dans Géoclip (http://www.geoclip.fr/danseuse/carto.php?lang=fr). Cartes et graphiques sur la démographie, les activités sont alors exploités. On peut également convoquer les cartes de l’inventaire communal (Insee) pour mesurer qui habite loin de tout…
 
image1al.jpg
 
Alain Lamotte indique une carte de référence de la Diact sur la typologie des espaces ruraux :

 

Les ressources numériques sont ainsi mises au service d'approches géographiques et de démarches pédagogiques concrètes.

 

 Voir la présentation

Démarches et ressources TICE en histoire (6ème)

Atelier organisé dans l’esprit des présentations précédentes
 
Il ressort des débats la nécessité d’associer des ressources à une démarche cognitive et pédagogique, non pas seulement d’identifier une ressource, mais d’y associer une stratégie simple pour rendre l’élève acteur de son apprentissage. L’objectif est aussi de profiter de la convocation « multimédia » des ressources numériques, de la convocation fluide de documents de natures diverses pour aborder un cas et faire ainsi réfléchir sur une notion et des éléments de contenu les élèves en groupe classe, en petits groupes ou de manière autonome dans toutes les configurations de classe possibles. La piste des jeux sérieux est évoquée (simulation-confrontation).
 
L’interrogation ne porte pas tant sur les ressources – l’évocation des dossiers pédagogiques de la BNF ou bien du site Texteimage en témoigne – mais insiste davantage sur les démarches pédagogiques. On insiste toutefois sur l’utilité qu’il y aurait à demander aux élèves de partir du patrimoine local sur la romanisation en particulier, ou bien d’une sélection d’images à justifier, pour entrer dans les représentations et les notions… Plusieurs fois il est fait mention de monuments, de sites… Occasion est donnée d’exploiter le local et de le confronter aux exemples patrimoniaux. Des démarches actives sont à inventer et peuvent trouver prolongation sur des sites de classe, ou la construction de livres numériques avec Didapages par exemple. Le thème de la ville mérite un effort de combinaison avec les traces actuelles, la carte actuelle. Des exercices de repérage et de simple croquis sont envisageables avec le Géoportail ou Google.
 
La place de l’image, ou du texte et des représentations iconographiques associées (et parfois plus tardives – lien histoire des arts), conduit aussi à poursuivre les efforts d’éducation à l’image. La sélection d’image par l’élève sur internet donne parfois de curieux résultats à exploiter tant sur le plan des domaines du B2i que du simple apprentissage critique et des réflexes de référencement (présenter le document). Parmi les pistes évoquées, l’utilisation des films de fictions (pas d’archives cinématographique pour cette période). Là encore, on peut partir d’un court extrait du film Gladiator (entrée à Rome-Colisée) pour interroger sur les lieux, les personnages, et s’interroger sur la véracité… avant de proposer d’autres ressources numériques pour confronter les éléments. On apprend alors à décrypter l’information et l’activité TIC peut passer par des captures d’écran pour une analyse d’images ou une présentation avec support numérique.
 
Pour poursuivre cet atelier, les interlocuteurs s’engagent à renseigner le tableau suivant de manière à suggérer des démarches pédagogiques associées à des ressources numériques. Les colonnes « connaissances » et « capacités » des programmes servent à vérifier la bonne adéquation des propositions.  L’intérêt est de pouvoir comparer, compléter, mutualiser les propositions académiques – en liaison avec la publication sur site académique et sur EDU’Base. Les pistes sont attendues dans le mois de mars de manière à intégrer les productions dès la création des nouveaux identifiants de programme dans EDU’Base (avril ?) jusqu’en mai-juin et disposer ainsi d’une base de départ.
 
 
Travail à consuire (mutualisation interacadémique proposée)
Thème de programmeDémarchesRessources, outils, pistes TiceSéquence proposée
1 – L’Orient ancien

Étude au choix : un site ou un monument de Mésopotamie ou d’Égypte du IIIe millénaire av. JC (œuvres de référence à l’école primaire : une sculpture égyptienne, un bas-relief mésopotamien…)

Cette étude est remise en perspective dans l’espace de l’Orient ancien.
  
2 – La civilisation grecque

- La carte de la Méditerranée grecque est mise en relation avec des images et monuments significatifs (trières, temples de Sicile…).

- On présente la cité-État et la colonisation à partir d’un exemple librement choisi.

- L’étude est conduite à partir d’extraits de l’Iliade et de l’Odyssée et de représentations grecques : céramiques, sculptures...

- L’étude est conduite au choix à partir du site de Delphes ou del’évocation des Jeux olympiques.

Site de la BNF «Homère,

sur les traces d’Ulysse »

 
http://expositions.bnf.fr/homere/index.htm

Les croyances

des Grecs à travers l’Iliade et l’Odyssée

(ac Paris)

 

L’étude est conduite à partir de la fête des Panathénées, et d’exemples au choix :

- de l’engagement militaire d’un citoyen (hoplite à Marathon, marin à Salamine…) ;

- d’un débat à l’Ecclesia (pendant la guerre du Péloponnèse par exemple…).
  
 

- L’étude repose sur le récit de l’épopée d’Alexandre appuyé sur des témoignages ou des représentations de cette épopée au choix.

Au choix Alexandrie ou Pergame.
- Un exemple au choix : Hippocrate de Cos (vers 460 – vers 370 av. J.-C.), le père de lamédecine ;  Aristote (384 av. J.-C., 322 av. J.-C.), philosophe et naturaliste, lepère de la biologie ; Archimède de Syracuse (287 - 212 av. J.-C.), mathématicien etphysicien ; Eratosthène de Cyrène (276 – 194 av. J.-C.), mathématicien etgéographe.
  
3 – Rome

- L’étude est conduite à partir d’extraits de textes sur la fondation de Rome (l’Enéide de Virgile, l’Histoire romaine de Tite-Live…)

- Au choix : une journée d’élection à Rome, une promenade à travers les lieux de la vie politique…

- L’étude s’appuie sur l’exemple de la conquête de la Gaule par César
  
 

- Étude du personnage d’Auguste et d’un autre empereur important au choix.

- L’étude est conduite au choix à partir d’une villa gallo-romaine ou du trajet d’un produit (vin, huile, métaux, céréales…).

- L’étude est conduite à partir d’une visite de l’Urbs (monuments, sanctuaires, statuaire) et d’un exemple au choix d’une ville romaine en Gaule ou en Afrique du Nord.
  

4 – Les débuts

du judaïsme et

du christianisme

- L’étude commence par la contextualisation de l’écriture de la Bible, (l’impérialisme des empires mésopotamiens, le roi Josias, l’exil à Babylone).

- Extraits de la Bible au choix : le récit de la création, Abraham et sa descendance, Moïse, le royaume unifié de David et Salomon…

- L’étude débouche sur une carte de la diaspora.
  
 

- L’étude commence par la contextualisation des débuts du christianisme qui, issu du judaïsme, se développe dans le monde grec et romain.

- Les sources romaines permettent de situer l’apparition des chrétiens ; le personnage de Jésus et son enseignement sont étudiés au travers de quelques extraits des Évangiles.

- L’étude est fondée sur des extraits de textes, le récit d’un épisode des persécutions, la présentation du rôle de Constantin ou d’un exemple d’art paléochrétien au choix du professeur
  

5 – Les empires chrétiens

du haut

Moyen-Age

- La caractérisation de chacun des deux empires se fait à partir d’exemples au choix : de personnages (Justinien et Théodora, Charlemagne, Irène…) ; d’événements (le couronnement de Charlemagne, d’un empereur byzantin…) ; ou d’œuvres d’art byzantines et d’œuvres d’art carolingiennes (Sainte- Sophie, la chapelle d’Aix, mosaïques, icônes, orfèvreries…).

- L’étude débouche sur une carte de l’Europe où sont situées les chrétientés latine et orthodoxe.
  

6 – Regards sur

les mondes lointains

Étude au choix d’un ou deux aspects de quelques aspects de la civilisation chinoise sous ce règne (ouverture de la route de la soie, prolongement de la grande muraille, recrutement des fonctionnaires, floraison artistique et technique).

Étude au choix.

- Un mythe hindou.

- Un site de l’époque des Gupta.

  
 
 

Démarches et ressources TICE en géographie (6ème)

Un atelier est organisé dans l’esprit des présentations précédentes.
 
Une très forte demande est à prévoir avec un risque de résumer l’étude de cas à l’étude du paysage dans la perspective de l’ancien programme ou de retomber sur la représentation classique de chaque type de territoire. Aussi quelles pistes les TICE permettent-elles d’envisager pour renouveler les approches pédagogiques et correspondre au nouveau programme ?
 
Quelles démarches avec quelles ressources et quels outils ?
           
 
I – mon espace proche : paysages et territoires (10%)
TICE
CONNAISSANCES
 
 
DEMARCHES
Manipuler des documents du quotidien : plan du quartier et de la ville, plan de réseaux de transports, carte touristique, un système d’information géographique (SIG) d’usage courant.
 
 
CAPACITES
Sortie sur le terrain.
 
La France sur différents planisphères et à l’aide d’un globe virtuel….
Capacité à décrire un espace et réaliser un croquis simple.
 
 
 
II – Où sont les hommes sur la Terre ?
 
 
 
 
 
 
 
 
III – Habiter la ville, le monde rural, les littoraux, les espaces à forte contrainte.
 
CONNAISSANCES
Les paysages urbains et la vie en ville dépendent de multiples facteurs au nombre desquels la culture et l’histoire, le cadre naturel, les activités, la situation démographique et le niveau de développement.
 
DEMARCHES
Deux études. de cas reposent de manière privilégiée sur l’étude de paysages :
-          Deux aires culturelles différentes pour ville et campagne
-          Littoral touristique et industrialo-portuaire.
-          Espace à forte contraintes : choisir parmi – un désert chaud, un désert froid, une haute montagne, une île.
 
Dégager des caractéristiques communes et des éléments de différentiation.
 
CAPACITES
 
 
           
Proposition autour d’une sortie sur le terrain en Guadeloupe  (5 heures)
Sortie sur une petite colline au dessus du quartier du collège : les différents types d’espace étaient présents. Décrire ce qui était vu et faire un croquis simple.
Localisation sur une carte vierge par rapport à la France et notion d’échelle. Points cardinaux… Appui avec GoogleEarth pour le professeur. Pour aider aux repérages.
Géoportail (2 h): observation de la carte IGN (le premier cours sur ordinateur) description des composantes d’une carte…. Repérer les différents espaces vus. Localiser sur la carte et l’image satellite. Choix d’un quartier qui est ensuite décrit à partir de la carte et de l’orthophoto : identifier les composants pour déboucher sur un croquis.
En évaluation, description d’un autre quartier choisi par l’enseignant. Un résultat plutôt satisfaisant pour ce premier contrôle de sixième.
Après le contrôle, sondage dans le collège : calculer les distances pour aller au collège et identifier les endroits dangereux sur la route. Il interrogeait 10 personnes, cumulaient les résultats et faisaient des calculs de base avec le professeur de mathématiques.
 
Discussion sur d’autres possibilités et suites à donner sur les sites académiques et dans EDU’Base.
- Possibilité de faire prendre des photos que l’on va ensuite mettre en relation avec Géoportail ou Edugéo, cartes et autres… Possibilité de partir des représentations des élèves (texte, croquis, dessins…). Utilisation éventuelle du GPS pour ajouter le trajet. Placer des photos dans un logiciel de Préao en insérant des liens par rapport à une carte de repérage.
- Sur l’IAURIF : cartographie possible des déplacements domicile-travail (et dans les autres SIG régionaux ?), possibilité de faire sa propre cartographie par la suite,  en reprenant les données source.
- Pistes Edugéo à creuser pour mettre en place les nouveaux programmes de sixième.