Démarches

Le cadre institutionnel

Dans un premier temps, il est nécessaire de rappeler que toute demande d’ouverture d’une option théâtre doit s’inscrire dans le cadre de la procédure décrite par les textes fondateurs. Cette demande suit une procédure qu’il s’agit d’anticiper très tôt dans l’année pour une ouverture éventuelle l’année suivante. Cette procédure requiert un temps long et nécessite l’élaboration d’un projet artistique et pédagogique. Le projet artistique et pédagogique se noue entre l’établissement et une structure culturelle ou  une compagnie. Au cours de l’élaboration du projet, un dialogue se noue avec les services du Rectorat et de la DRAC, via notamment son instance conjointe, la CASEAT (Commission Académique de Suivi des Enseignements et des Activités de Théâtre), qui décideront ensemble de l’ouverture éventuelle.

La constitution du dossier

Tout dossier doit faire, au préalable, état d’un historique des activités théâtrales dans l’établissement. En effet, avant de pouvoir obtenir l’ouverture éventuelle d’un enseignement de théâtre, des étapes sont souvent nécessaires afin de conforter des équipes, des partenariats, et de préparer un enseignement. La mise en place d’un atelier artistique, l'implication dans l'un ou l'autre des  dispositif  territoriaux mis en place conjointement par la DRAC, l'académie et les collectivités territoriales, l’élaboration d’un parcours du spectateur construit et réfléchi, voire l’existence avérée d’un club théâtre de qualité constituent autant d’atouts pour une ouverture. Il est nécessaire qu’un enseignant, au moins, soit le garant de ces pratiques et de cette histoire. Il deviendra plus facilement le référent du projet.

Cependant, l’enseignement de théâtre qui sera mis en place repose obligatoirement sur une équipe composée d'au moins deux enseignants aux compétences reconnues en matière théâtrale. Cette obligation permet de garantir le suivi et la pérennité de l'enseignement. Cette équipe travaillera donc en partenariat avec une compagnie ou une structure qui, selon les cas, est proposée ou validée par la DRAC afin de mettre en place un enseignement de la seconde à la terminale. Cet enseignement développera des compétences pratiques, culturelles et proposera un parcours du spectateur.

Les moyens nécessaires

De même, les établissements s’engagent, sur leurs moyens propres, à mettre en œuvre tout ce qui s'avère nécessaire au bon fonctionnement de l'enseignement (heures d’enseignement, investissement en matériel, locaux appropriés etc.).

La décision d'ouverture

Outre toutes les qualités et compétences requises, une option théâtre est également le reflet de la dynamique éducative et culturelle d’un territoire. Aussi, la DRAC, l'académie et la CASEAT veillent à ce qu'il y ait équité  entre les différents bassins d'éducation ou de vie de la région tout en œuvrant à un maillage, le plus fin possible, de celle-ci.

Une décision d’ouverture a toujours lieu de manière probatoire, pour un temps précisément, à chaque fois, déterminé, et peut être remise en question si le projet initial, approuvé par toutes les parties, n’est pas respecté ou ne peut, pour une raison ou une autre, être tenu, à terme.

Le calendrier

Dans un premier temps, il convient donc de prendre contact avec le Rectorat et la DRAC via la CASEAT. Les membres de cette commission se proposent, conformément à la mission de cette commission,  d’accompagner  dans cette lourde tâche les équipes d'établissements désireuses de proposer un enseignement de théâtre, sans toutefois leur garantir une ouverture systématique. 

La consultation de tous les partenaires nécessite que le dossier soit transmis très tôt dans l'année au recteur pour une mise en place de l'enseignement en début d'année scolaire suivante. Le 31 décembre de l'année N-1 est donc la date limite de transmission de la demande au recteur par le chef d'établissement.