le portail Arts plastiques

Accéder au portail Arts plastiques

Navigation

Dossiers pédagogiques autour des nouveaux programmes

Natacha Petit et Lucien Félicianne de l'académie de Rouen proposent trois dossiers pédagogiques aux thématiques transversales permettant aux enseignants d'arts plastiques de réfléchir à des pistes didactiques pour le collège ou le lycée. A partir d'un travail de définition des termes et d'un corpus d'oeuvres illustrant le propos, ils dégagent des scénarios de séquences possibles à adapter en fonction des niveaux visés.

 Dossier 1 : Images, œuvre et fiction / Images, œuvre et réalité

Selon les nouveaux programmes d’arts plastiques, « les élèves de cinquième et de quatrième se familiarisent avec les images et leur diversité. Ils élaborent matériellement des images, découvrent les modalités de leur réception et de leur diffusion. Ils poursuivent à cette occasion l’étude des dispositifs et des codes de représentation, des valeurs expressives des composantes matérielles et plastiques des images, de la lumière et de la couleur. »

 

Le programme de cinquième Images, œuvre et fiction s’organise selon trois entrées où interagissent la pratique artistique et les connaissances culturelles :

La construction, la transformation des images, les interventions : recouvrement, gommage, déchirure, les opérations relatives au cadrage, au montage, au point de vue, à l’hétérogénéité et à la cohérence.

L’image et son référent : cette entrée permet d’explorer le sens produit par la déformation, l’exagération, la distorsion et d’ouvrir sur les questions de ressemblance et de la vraisemblance, de la citation, de l’interprétation.

Les images dans la culture artistique : cette entrée aborde la question du statut de l’image, interroge ses significations, les symboles auxquelles elle se réfère, ses relations avec les mythologies.

 

Le programme de quatrième Images, œuvre et réalité, s’organise selon quatre entrées :

La nature et les modalités de production des images : cette entrée permet d’interroger les relations entre la nature de l’image, les moyens de production, le geste et le support.

Les images et leurs relations au réel : cette entrée s’ouvre au dialogue entre l’image et son référent qui est source d’expressions poétiques, symboliques, métaphoriques, allégoriques ; elle met en regard la matérialité et la virtualité.

Les images et leur relation au temps et à l’espace : cette entrée permet de travailler la durée, la vitesse, le rythme. Elle permet d’étudier les processus séquentiels fixes et mobiles à l’œuvre

dans la bande dessinée, le roman-photo, le cinéma, la vidéo.

Les images dans la culture artistique : il s’agit d’aborder la question des supports et des lieux de diffusion des images artistiques ; de comprendre la place de l’art, acteur et témoin de son temps ; d’interroger les relations entre les images et les pouvoirs.

 

Ce dossier pédagogique propose des pistes de réflexion autour de ces deux axes des programmes, accompagnées de références artistiques, de citations, de propositions de sollicitations, de liens, afin que les professeurs se saisissent librement de ces apports pédagogiques dans l’objectif d’échanger leurs pratiques d’enseignement. Le projet fédérateur prendra forme par l’échange d’itinéraires pédagogiques lors de réunions, par le biais du site académique ou d’un support papier (plaquette, catalogue, cartes, ...).

Nous amènerons ainsi nos élèves à s’interroger sur ces questions au programme en favorisant des pratiques diversifiées. Amenons nos élèves à problématiser un concept, élaborer leurs projets et trouver des outils plastiques tels que la photographie, la vidéo ou le collage.

 

Dossier 2 : L'expérience du lieu

Espace et corps sont deux notions qui recouvrent presque tous les questionnements dans la conduite créatrice de l’histoire de l’art. Nous proposons de limiter ce vaste champ en nous concentrant sur l’espace, et de manière plus restreinte, en posant la question : « Qu’est-ce qu’un lieu ? » Le lieu est absorbé dans l’espace et y occupe un rôle subordonné. « Il s’agit d’un morceau d’espace » selon Newton, dépourvu de son caractère incommensurable. Le lieu est au paysage ce que l’identité est au portrait. Pour les élèves, s’interroger sur cette notion, c’est décrire leur relation au monde.

Le présent dossier propose des pistes pédagogiques sur cette « expérience du lieu ». Que ce soit au collège ou au lycée, nous favorisons la pratique des élèves du côté de la recherche, de l’exploration. Les élèves, en situation de problématiser un concept, tentent des réponses qui peuvent mettre en œuvre d’autres procédés que des réalisations bidimensionnelles ; l’espace de la classe peut alors devenir un lieu de réflexion et de création. Comment tenir compte de l’espace dans lequel travaillent les élèves ou dans lequel ils présentent leurs réalisations lorsque celui-ci en est parti prenante ? Que signifie travailler le corps dans une réalisation plastique sans tenir compte du lieu, du contexte où il se trouve ? Au-delà de la sphère de la classe, les élèves évoluent dans différents espaces : ruraux / urbains, intimes / publics, et sont confrontés à des espaces d’exposition où les artistes proposent des œuvres en adéquation avec le lieu où elles se trouvent.

Le travail autour du projet personnel de l’élève l’oblige à tenir compte de ces nouveaux paramètres et interrogations. Il faut trouver une cohérence à l’ensemble de leurs recherches, proposer des pratiques diversifiées : l’installation, les formes provisoires ou éphémères, le happening, les technologies informatiques... C’est, avec les élèves, une manière d’interroger l’espace, le lieu, de décloisonner les champs d’activité. 

Dossier 3 : "Qui suis-je, qui suis-je vraiment?"

« Qui suis-je, qui suis-je vraiment ? »  Cette thématique s’adresse plus particulièrement aux élèves de troisième. Le programme insiste sur le fait que « les élèves se sont engagés sur un mode personnel dans le travail plastique » et que cette « autonomie (...) trouve son plein épanouissement en classe de troisième. » Il convient de « privilégier les situations qui accordent la plus grande part à [leur] initiative ». Dans cette optique, le thème du « Qui suis-je » fait émerger à la conscience de l’élève sa singularité. En effet, l’année de troisième est le temps de l’adolescence vive avec ses explorations, ses joies, ses déceptions, ses tourments. Comment faire pour que l’adolescent trouve sa place d’individu unique dans un monde et dans un corps qu’il ne maîtrise pas encore ? De surcroît, la troisième est une période de réflexion intense de la part de l’élève (et de ses parents) sur l’orientation. Du choix qu’il fera dépendra une part de sa vie à court, moyen ou long terme. Quel sens donner à cette interrogation sur le futur ? Comment opérer un choix alors qu’ils se connaissent si peu ? Le thème que nous proposons s’inscrit au cœur de ces multiples questionnements, pour une conscience de soi plus déterminée et plus lucide.

Le présent dossier offre des pistes pédagogiques regroupées en thèmes ; il est agrémenté de références visuelles et culturelles, ainsi que d’une bibliographie. Différents outils qui sont autant de supports à la réflexion autour des relations entre le «je» et le processus créatif.