le portail Arts plastiques

Accéder au portail Arts plastiques

Navigation

Exposition virtuelle sur le portrait photographique - BNF

Simultanément à l'exposition de 2003 intitulée "Portraits/Visages", la BNF avait construit une exposition virtuelle commentée toujours en ligne. Une approche iconographique du portrait photographique thématisée (portrait et photographie, le visage en question, photographe et modèle) des origines de la photographie à nos jours. Ce site est abordable tant avec des élèves de lycée que de collège. Une source documentaire complémentaire de référence pour les enseignants de Spécialité de Terminale L dans le cadre de la question limitative du portrait photographique après 1960.

Présentation extraite du site de la BNF

Portraits/Visages est une exposition à deux faces et en deux mouvements. Le portrait suppose tout ce que le modèle porte sur lui de signes sociaux, de psychologie. ll transmet une histoire personnelle ou se fait miroir d’une idéologie dominante : redingote et joyaux, éventails et bonnets d’astrakan, ou attitude modeste du jardinier en vêtements de travail…Le visage renvoie à la solitude de l’individu ramené à lui-même, émergeant du grain de la photographie pour y disparaître de nouveau, dépourvu d’autre qualité que celle de sa présence énigmatique. Les chefs-d’œuvre les plus célèbres peuvent côtoyer des chefs-d’œuvre méconnus, pour présenter ce double visage d’ombre et de lumière. La position du portrait au carrefour de toutes les pratiques photographiques permet le croisement de perspectives multiples. Le portrait au XIXe siècle peut être bien autre chose qu’une galerie de sombres barbus entre une colonne tronquée et un rideau. Nombre d'œuvres renversent les conventions ou les tournent en dérision, révélant combien les stéréotypes du genre étaient déjà perceptibles. Les virtualités du hasard et les singularités de la forme, involontaires ou expérimentales, préfigurent de loin les photographies de certains artistes actuels. Le portrait photographique se défait, au cours du XXe siècle, d'un mode de traitement encore proche du portrait peint, destiné à immortaliser les traits du modèle pour son entourage ou la postérité. L'invention du portrait anthropométrique constitue un des moments clés de cette évolution. Elle inaugure une volonté d'assimiler la connaissance d'un être à la représentation photographique de son visage questionnée et mise à mal par la photographie au cours de tout le XXe siècle.
 

expositions.bnf.fr/portraits/index.htm