ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Réunion des interlocuteurs académiques de documentation, Paris, les 27 et 28 janvier 2004

I Participants

  • Jean-Louis Durpaire, inspecteur général, EVS

  • Josiane Balouard, IA-IPR EVS, académie de Rouen

  • Gérard Puimatto, Directeur adjoint du CRDP d'Aix-Marseille

  • Marie-Noëlle Cormenier, sous direction des technologies de l'information et de la communication pour l'éducation

  • Interlocuteurs académiques de documentation

 

Académies Prénoms Noms
Aix-Marseille Mireille Marchand
Amiens Florence Coulombs
Besançon Brigitte Mulat
Bordeaux Michel Roger
Caen Isabelle Estève-Bouvet
Clermont-Ferrand Jacqueline Rossignol
Corse bénédicte Herrgott
Créteil Claire Carrier
Dijon Odile Cognard
Grenoble Dominique Molin
La Réunion Eric Amiot
Lille Sylvie Lebon
Limoges Pascale Peurot
Lyon Claudine Thiry
Martinique Fernand Lin
Montpellier Claire Dulac
Nancy-Metz Evelyne Sondag
Nantes Christian Avarguez
Orléans-Tours Jean-Luc Neveu
Paris Martine Ernoult
Poitiers Nathalie Marc
Reims Valérie Scholtès-Fournier
Rennes Jean-Paul Thomas
Rouen Michel Treut
Strasbourg Valérie Laurent
Toulouse Pascale Bénévent
Versailles Michèle Toulouse

 

Académies non représentées : Guadeloupe, Guyane et Nice.

II Intervention de M. Durpaire, inspecteur général EVS

Jean-Louis Durpaire ouvre la réunion en soulignant l'importance des fonctions exercées par l'interlocuteur-documentaliste au sein de son académie, aux côtés de l'IA-IPR EVS et du CTICE. La mission de développement des usages des TIC est particulièrement importante pour la documentation. La question de l'évolution des systèmes d'information doit mobiliser les énergies. Un autre axe est celui de l'animation des réseaux de documentalistes. Il ne s'agit pas de se limiter à animer un ensemble de documentalistes volontaires, mais d'aller chercher les documentalistes isolés. Il y a un vrai retard dans la mise en réseau des établissements scolaires, sous l'angle de la documentation. Néanmoins des projets existent : il faut les encourager.

M. Durpaire présente ensuite les grandes lignes de l'étude sur le sujet La politique documentaire des établissements scolaires. Au titre du groupe EVS de l'IGEN, il pilote un groupe de travail de 8 IGEN (C. Degruelle, R.Denquin, J-L Durpaire, F. Hostalier, R. Riquier, P. Saget, M. Valadas, A. Warzée). Un questionnement de chaque académie a été réalisé : il porte sur l'existence d'une politique documentaire académique. Il est complété par des visites d'établissements. L'enquête associe les IA-IPR d'EVS dans le cadre d'un travail " collaboratif ". Enfin, des contributions d'experts sont sollicitées.
Au niveau de l'établissement, une série d'entretiens est réalisée : équipe de direction, documentaliste(s), CPE, enseignants, élèves (en lycée) ; le fonctionnement réel est observé. Enfin des enquêtes " usagers " sont proposées. Ce travail conduira à un rapport, en fin d'année scolaire.

 

III Plan d'actions de la SDTICE, Marie-Christine Milot, responsable réseau second degré

Le plan d'actions 2003 - 2006 de la SDTICE , accessible depuis éduscol,
adresse : http://eduscol.education.fr/plan/2003-2006.htm,

est centré sur une politique claire afin de donner du sens à l'introduction des nouvelles technologies dans l'enseignement en expliquant les enjeux et les objectifs de la STICE. L'enjeu fondamental est l'évolution de nos valeurs dans un monde nouveau. Cet enjeu dépasse le cadre de l'école, il concerne aussi les familles et plus généralement le grand public conformément au plan RE/SO 2007,
adresse : http://www.internet.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=61

Dans les trois prochaines années 78 actions seront menées. Les projets sont développés dans le cadre de cinq programmes et de la délégation aux usages de l'Internet. Ces cinq programmes sont :
1 - Services et infrastructures,
2 - Usages des TIC dans l'enseignement,
3 - Incitation à la production de contenus numériques pour l'enseignement scolaire et universitaire,
4 - Formation TIC et accompagnement,
5 - Qualité, veille et diffusion.

 

Les ENT

En ce qui concerne les ENT (Espaces Numériques de Travail), l'objectif est de proposer des services et des outils, sécurisés, stables et ergonomiques. Les solutions retenues doivent être déployables à grande échelle.

Dans le cadre du schéma directeur des ENT deux appels à projets ont été lancés courant 2003. Des conventions ont été signées ou sont en cours de signature entre les porteurs de projet et le MJENR et la Caisse des Dépôts et Consignations. Le schéma directeur des espaces numériques de travail est en téléchargement sur éduscol ainsi que les résultats de
l'appel à projet (volet 1 : second trimestre 2003, volet 2 , premier trimestre 2004).
http://eduscol.education.fr/ent/default.htm

Les dossiers retenus primaires/secondaires concernent les académies de : Montpellier (NUMA) - Grenoble (Cartable de Savoie) - Amiens (ENT2PI) - Nancy Metz ( Prisme Lorraine) - Strasbourg (ENTEA) - Bordeaux (ARGOS) - Poitiers ( Portées II) - Dijon (Ariane) et Besançon/Limoges (Primaire). Les acteurs impliqués sont : les rectorats - les inspections académiques, les conseils régionaux, certains conseils généraux, les mairies pour les projets du primaire. La synthèse de ces projets peut être consultée sur le site de la Caisse des Dépôts et Consignations, adresse : http://www.dent.caissedesdepots.fr/services/cartable_numerique.asp

Les grands chantiers actuels sont la vérification de l'interopérabilité des systèmes, les annuaires, l'authentification/identification (connexion des usagers une seule fois/ reconnus avec leurs droits) et les usages (indicateurs d'usages et mise en place d'un travail avec les
réseaux disciplinaires).
L'apport des ENT pour l'enseignant est de diminuer l'aspect technique pris en charge par ce dernier afin qu'il puisse se consacrer aux usages pédagogiques, qu'à partir de tout ordinateur connecté au Web, il retrouve ses outils de travail, qu'il dispose d'outils facilitant un suivi plus individualisé des élèves...
Pour l'élève : qu'il accède en toute sécurité à ses données scolaires, ressources personnelles, ressources organisées par les enseignants et par le documentaliste, qu'il accède sur le web à des outils qui lui permettent de développer et de valider ses compétences B2i, qu'il communique facilement vers ses camarades et ses enseignants, quand il en a besoin…
Les ENT permettront également aux familles d'accéder à un certains nombre de services.
Au niveau national la DT et la CDC garantissent la cohérence et l'interopérabilité des ENT via la publication du Schéma directeur des ENT, elle structure l'offre et la demande d'ENT. Elle a un rôle d'impulsion, de suivi, elle favorise les échanges entre les académies.
Les rectorats et les collectivités, eux, assurent ensemble la maîtrise d'ouvrage du projet ENT, ils choisissent la plate-forme ENT et construisent l'offre de services numériques pour les établissements. Ils organisent la maintenance, l'assistance, l'animation et la formation.

 

Le projet SCHENE

L'objectif du projet SCHENE (Schéma de l'édition numérique pour l'enseignement) est de mettre à disposition des enseignants davantage de ressources numériques, plus facilement accessibles et correspondant mieux à leurs besoins. Dans un premier temps, il vise à faire émerger les demandes issues de groupes de travail académiques. La démarche méthodologique est actuellement expérimentée dans une première étape sur les disciplines de la classe de quatrième ou du cycle central lorsque les programmes s'y prêtent. Elle intègre des apports interdisciplinaires, en particulier ceux des enseignants documentalistes, et doit favoriser les thèmes de convergence entre les programmes des différentes disciplines.

Les groupes de travail académiques ont pour mission de dresser un bilan des ressources existantes (produits disponibles, produits peu ou mal utilisés, produits à faire connaître ou à professionnaliser....), répondre à la question pour chacun des éléments du programme de la discipline, qu'attendons-nous comme " objet(s) numérique(s) " permettant de répondre à la problématique de notre enseignement ?
La mise en œuvre de ce projet réunit un grand nombre d'acteurs de l'Éducation nationale : corps d'inspection, conseillers TICE des recteurs, formateurs IUFM, professeurs usagers avertis mais aussi nouveaux enseignants.

 

Le programme concernant les usages des TIC dans le second degré

Son objectif est d'augmenter de façon significative les usages des TIC en classe avec les élèves. Il s'agit pour cela de développer et faire connaître des exemples d'usages des TIC, d'analyser et travailler sur les blocages au développement des usages, de développer la communication, de participer à l'élaboration d'enquêtes sur les usages.
Un travail est à mener en liaison avec le projet SCHENE. La réflexion porte sur la mise en évidence d'exemples simples à prendre en main par tout enseignant ayant déjà un usage professionnel personnel, faciles à mettre en œuvre en classe, adaptés aux besoins des enseignements.

 

  • Le brevet informatique et internet (B2i)

    Un groupe national d'évaluation et de suivi (GNES) de la mise en œuvre de l'ensemble des niveaux du B2i a été constitué. Il doit aider à la généralisation du B2i. Son premier travail consiste en un recueil d'informations concernant la mise en oeuvre du B2i afin d'avoir une vue globale de l'ensemble des niveaux (informations existantes pour le niveau 1 car les compétences font partie des programmes 2002), clairsemées pour le niveau 2).
    Dans le cadre du projet de modification du diplôme national du brevet, la DT a proposé la prise en compte dans le brevet de l'attestation du niveau 2 du B2i. Cette proposition est à l'étude.
    L'expérimentation concernant le B2i niveau 3 en LEGT, LP et CFA (120 établissements) se poursuit, elle doit permettre d'obtenir, fin juin, des conclusions sur les besoins de compétences spécifiques pour ce niveau.


  • Des enquêtes concernant l'usage des TICE sont à analyser ou à susciter.

    Une analyse est cours pour étudier l'existant (enquêtes académiques, DEP, IGEN ...). Le recensement n'est pas terminé et le réseau des interlocuteurs peut y contribuer. Chaque discipline peut aussi contribuer à définir des besoins, soit de données simples que le réseau des interlocuteurs peut directement recueillir, soit d'informations plus fines dans le cadre d'enquêtes plus globales.


  • C2i

    Il est destiné aux étudiants en formation dans les établissements d'enseignement supérieur. Le niveau 1 sera nécessaire pour entrer à l'IUFM. Le niveau 2 est professionnalisant, il sera nécessaire à la sortie de l'IUFM.
    Sur educnet sont présentés : les référentiels du C2i (référentiel général et transversal et référentiel spécifique), des activités liées aux compétences répertoriées, le test de positionnement relatif à chacune des compétences, une liste de logiciels suggérés…
    Adresse : http://c2i.education.fr/index.htm

 

En complément vous pouvez visualiser sur éduscol le diaporama : "Une présentation de la politique de la SDTICE aux interlocuteurs académiques",
adresse : http://eduscol.education.fr/secondaire/conseillers.htm

 

IV outils d'échange et de communication des interlocuteurs académiques de documentation

Liste de diffusion : Interlocdoc

La liste de diffusion Interlocdoc est destinée aux interlocuteurs académiques de documentation. Elle est gérée par educnet. Elle est non modérée et réservée aux seuls interlocuteurs académiques de documentation. Son objectif est de faciliter l'échange entre les interlocuteurs académiques de documentation, de s'informer mutuellement de projets académiques, de poursuivre les débats amorcés lors des réunions...
Adresse : dt-interlocdoc@education.gouv.fr

 

Espace collaboratif

Cet espace a été créé afin de disposer d'un espace collaboratif permettant aux interlocuteurs académiques de documentation d'élaborer en commun des documents, d'échanger, de mutualiser des ressources… De nombreux documents préparatifs ou consécutifs aux réunions des interlocuteurs y sont stockés.
Cet espace est hébergé sur le serveur de l'académie de Toulouse. La mise en œuvre technique et la gestion en sont assurées par Pascale Bénévent, interlocutrice de l'académie de Toulouse. L'accès est soumis à l'attribution d'un nom d'utilisateur et d'un mot de passe.
Adresse : http://www-quickplace.ac-toulouse.fr/QuickPlace/interlocdoc/Main.nsf/


Base de données des publications académiques et du ministère relatives à la documentation et au CDI

 

En 2001, a été créée une base de données des publications académiques et du ministère relatives à la documentation et au CDI. Son objectif était de porter à la connaissance des interlocuteurs académiques de documentation et plus largement à toute personne intéressée l'ensemble des productions académiques et du ministère concernant la documentation et les CDI.
Cette base est réalisée en php, elle est consultable depuis
educnet
à l'adresse : http://eduscol.education.fr/bd/cdi/publiaca.php
Les interlocuteurs académiques de documentation ont la possibilité de mettre à jour cette base pour les publications concernant leur académie. L'écriture dans la base est soumise à l'attribution d'un nom d'utilisateur et d'un mot de passe.

 

V Espaces collaboratifs académiques

Trois collègues présentent des espaces collaboratifs développés dans leur académie (Reims - Clermont-Ferrand - Rennes).

 

Académie de Reims : espace de travail partagé

Définition

A la différence du site académique de documentation qui présente des documents finalisés et validés par le corps d'Inspection, l'espace partagé est un espace de travail collaboratif où des groupes de collègues constitués et identifiés par un administrateur, échangent des documents.

Le dépôt de document n'est pas modéré. Les documents peuvent être inachevés et ne sont pas soumis à l'Inspection. Malgré tout, la participation à l'espace partagé est soumis à l'acceptation d'une Charte de bon usage et de respect de la législation en vigueur, notamment celle relevant du droit d'auteur.
Ces documents sont des fichiers ou des URL que l'on peut organiser de manière arborescente.
Les documents peuvent être consultés, chargés, déposés, ou modifiés.
Ces droits sont donnés à un groupe déterminé, ou à tous.
C'est le dépositaire du document qui détermine les droits qui lui sont attachés, pour un groupe donné.

L'administrateur crée les groupes d'utilisateurs et a tous les droits sur tous les fichiers. Il peut notamment supprimer tous fichiers ne correspondant pas à la Charte en vigueur.

 

L'espace partagé est un service proposé par le DATICE de l'académie, adapté du logiciel "Owl intranet engine",
adresse : http://owl.sourceforge.net/

 

Application

L'espace partagé n'est pas encore utilisé en Documentation.
Cependant, les journées d'animation mises en place cette année dans la Marne seront peut-être l'occasion de manipuler ce nouvel outil de travail.
Une page de test est accessible à l'adresse : http://dialog.ac-reims.fr/espaces de laquelle il est possible de contacter l'administrateur pour s'informer et manipuler.

Valérie Scholtès-Fournier, académie de Reims

 

Académie de Clermont-Ferrand : un outil pour l'accueil des nouveaux documentalistes dans l'académie

L'académie de Clermont-Ferrand se caractérise en particulier par un nombre important de très petits collèges situés en zone rurale (souvent de 100 élèves) avec un demi-service de documentation et des ressources évidemment limitées (2 à 4 abonnements seulement). D'autre part on note depuis plusieurs années un nombre croissant de personnel sur un 1er ou un 2ème poste et de personnel non-titulaire. Cette situation devant encore évoluer en raison des départs à la retraite (plus d'un quart des effectifs d'ici quatre ans). Face à cet état des lieux, il a semblé nécessaire de mettre en place un projet d'accueil de ces nouveaux personnels en liaison avec le projet académique. Un des axes de ce dispositif est la mise en place d'un site collaboratif en documentation proposant une sorte de valise ressource pour la prise de service proposant des ressources primaires et des liens vers des sites de références. Cet espace doit aussi permettre une mutualisation, un soutien en ligne entre ces personnels et les différents interlocuteurs en documentation de l'Académie.

 



Page d'accueil de l'espace destiné aux nouveaux documentalistes contractuels/ vacataires de l'académie de Clermont-Ferrand

Adresse : http://www.ac-clermont.fr/formations/formati1.htm
Rubrique : Nouveaux dispositifs de formation
Sous- rubrique : Portails de plate-formes de travail et de formation à distance

Les différents espaces de travail mis en place par l'académie sont gérés par Quick Place avec accès réservé.

Jacqueline Rossignol, Académie de Clermont-Ferrand

 

Plate-forme Phare documentation, Académie de Rennes

Cette plate-forme propose un espace collaboratif pour mutualiser des documents, des notices biblographiques et échanger entre les documentalistes de l'académie.

Phare (Projet Hypermédia de l'Académie de Rennes pour l'Intranet/Extranet), Phare Documentation, adresse :
http://phares.ac-rennes.fr/doc/index.php

 

Présentation de la plate-forme

Les "Espaces de groupe"

Les responsables de groupe de secteur ou de groupes de travail particuliers en documentation peuvent bénéficier sur la plateforme Phare Documentation d'un espace partagé dans la rubrique "Espaces de groupe".Cet espace partagé est un espace privé non accessible aux autres membres de Phare Documentation. Il permet de disposer d'un répertoire commun pour échanger des fichiers, des données, des notices... et donc pour expérimenter le travail coopératif. Phare Documentation compte à ce jour quatre espaces privés différents. L'interface permet de prévenir les membres du groupe qu'un document a été déposé sans avoir à utiliser la messagerie.

 

Un espace personnel pour chaque participant

C'est un espace privé permettant de stocker des fichiers et d'accéder, sans avoir à s'authentifier une seconde fois, au webmail académique.

 

La rubrique Webzine "Proposer un article"

Elle permet de proposer un article en choisissant une rubrique en fonction du sujet traité (liste des rubriques) : il peut s'agir d'animations locales, d'actions lecture, d'un article ayant trait à la pédagogie documentaire, aux nouvelles technologies...
Une fois écrit, l'article est "posté" et il sera publié environ un jour plus tard.
La méthode de publication est indiquée dans la rubrique "Premiers pas".

 

La rubrique Mutualisation "Réservoir de notices"

Cette année 2003/04 doit voir la migration de Barde (Base Académique de Ressources Documentaire pour l'Education) vers Phare. Au cours de l'année, les possibilités d'interrogation de Barde en ligne devraient être intégrées à Phare.

Pour l'instant les documentalistes peuvent télécharger la base de Phare dans "Réservoir de notices". Pour l'envoi de nouvelles notices (mutualisation), ils peuvent continuer de les envoyer à Barde tant que la migration n'est pas faite.
Barde : http://www2.ac-rennes.fr/barde/HTML/basesenligne/BasesenligneFrdebut.htm

 

La rubrique Mutualisation "Téléchargements"
On peut y trouver ou y proposer des logiciels, des supports de cours...

 

La rubrique "Outils de communication"

Un forum est disponible avec 4 sujets pour l'instant :

    - A quoi sert la plate-forme Phare documentation : présentation des différentes fonctionnalités de la plate-forme, débat sur son utilité et son ergonomie.

    - Comment améliorer Phare documentation : les outils ou fonctions que l'on souhaiterait y intégrer. Ce qui pourrait être amélioré, modifié...

    - Aide utilisateur : pour poser une question concernant certaines fonctionnalités...

    - Aide "personne-ressource"

Le forum permet une entraide collective et des discussions en différé, c'est le moyen le plus pratique de communiquer et de discuter à distance.
En postant un message dans le forum une réponse est reçue dans les 24 heures, de la part d'un des participants de Phare Documentation.
Un chat sera mis à disposition dans l'année dans la rubrique « Outils de communication ».

 

Les "Espaces de groupe"

Les responsables de groupe de secteur ou de groupes de travail particuliers en documentation peuvent bénéficier sur la plateforme Phare Documentation d'un espace partagé dans la rubrique "Espaces de groupe".Cet espace partagé est un espace privé non accessible aux autres membres de Phare Documentation. Il permet de disposer d'un répertoire commun pour échanger des fichiers, des données, des notices... et donc pour expérimenter le travail coopératif. Phare Documentation compte à ce jour quatre espaces privés différents. L'interface permet de prévenir les membres du groupe qu'un document a été déposé sans avoir à utiliser la messagerie.

 

Un espace personnel pour chaque participant

C'est un espace privé permettant de stocker des fichiers et d'accéder, sans avoir à s'authentifier une seconde fois, au webmail académique.

Jean-Paul Thomas, académie de Rennes

 

VI Projets numériques en ligne accompagnés par le CRDP de Rennes

4 programmes sur le haut-débit en Bretagne

  • Éduvisites
  • Gens de Bretagne
  • Océanimages
  • lesite.tv

Une expérimentation pilotée par le Scérén/CRDP de Bretagne, en collaboration avec l'académie de Rennes et en partenariat avec la Région Bretagne.

  • Eduvisites
    Service de visite en ligne de sites d'intérêt pédagogique :

    - Château d'Angers
    - Monts d'Arrée
    - Musée du Maquis de Saint-Marcel
    - Marais salants de Guérande
    - Usine de traitement des eaux de Beaufort

  • Gens de Bretagne

    Des portraits de bretons impliqués dans la vie économique, culturelle et sociale de leur région.
    Parcours individuels révélateurs de l'évolution d'une région, ils confrontent l'élève à une diversité de points de vue et l'amènent à développer un esprit de tolérance.

 

  • Océanimages
    Une banque d'extraits vidéo sur le thème de la mer :

    - la course au large,
    - les paysages côtiers,
    - la pêche,
    - les phares
    - le plancton,
    - la mer dans tous ses états…

    pour :
    - réaliser un court-métrage documentaire,
    - illustrer une interview, un poème, un chant, un conte…,
    - travailler sur l'image en arts plastiques,
    - accompagner une séquence pédagogique…

  • lesite.tv
    Pour offrir en ligne des programmes audiovisuels libres de droits pour une utilisation collective en classe.
    Adresse : http://www.lesite.tv

 

Calendrier

Janvier 2004 - juin 2004 :

- déploiement du matériel et des applications, formation des équipes pédagogiques, animation, premières utilisations en classe, premier bilan,
- préparation des projets pédagogiques pour la rentrée 2004.

Septembre 2004 - juin 2005 :

- lancement des projets pédagogiques, animation, évaluation, bilan.

 

Rôle de la cellule d'accompagnement

Elle fournira aux établissements:

- des formations spécifiques à ces nouveaux outils;
- une assistance technique(interventions dans chaque établissement, téléphone);
- une animation et un suivi pédagogique (mutualisation, conseils, rencontres…)

L'établissement sera doté :

- d'un serveur permettant de stocker les vidéos ;
- des logiciels « GUNT » (gestionnaire d'utilisateurs) et « ESU » (Gestionnaire des environnements clients).

Vous trouverez le descriptif de ces logiciels,
à l'adresse : http://www.esugunt.net

 

Les enseignants s'engagent

- à participer aux formations qui se dérouleront dans le cadre des formations inscrites au plan académique de formation ;
- à définir et rédiger un projet en juin 2004 ;
- à utiliser régulièrement les programmes ;
- à participer aux animations qui se dérouleront tout au long de l'expérimentation ;
- à participer à l'évaluation du projet ;
- à utiliser les documents mis à leur disposition uniquement dans le cadre de leurs activités pédagogiques.

 

La méthode est libre

Chaque enseignant utilisera les programmes comme bon lui semble en fonction des réalités de sa classe et de ses objectifs pédagogiques.

Jean-Paul Thomas, académie de Rennes

 

VII Recherche d'informations et TICE : quels apports nouveaux de la psychologie cognitive ?

Jérôme DINET, Université de Poitiers, Laboratoire Langage et Cognition (CNRS FRE 2725)

Préambule :
Ce document correspond à une partie de l' intervention réalisée par Jérôme Dinet lors de la " Réunion des interlocuteurs académiques de documentation " qui s'est déroulée à Paris les 27 et 28 janvier 2004.
L'auteur peut être contacté pour toute demande de renseignement et/ou pour tout commentaire : jerome.dinet@univ-poitiers.fr

Consulter le document

 

VIII "Apprendre la télé : le J T", Jean-Noël Rey, responsable audio-visuel du CLEMI

Jean-Noël Rey, responsable audio-visuel du CLEMI, présente le DVD "Apprendre la télé : le J T".
Ce DVD, publié en 2003 et réalisé par une équipe de douze personnes, est une coédition CEMEA - Jériko. Il est le fruit d'une collaboration entre l'INA, le CLEMI et le CEMEA. Ce projet, dont le porteur de projet était l'INA, a été soutenu par le ministère de la Jeunesse, de l'Éducation nationale et de la Recherche et a été reconnu d'intérêt pédagogique en octobre 2003.

 

Contenu du DVD

L'objectif de ce DVD est de présenter le journal télévisé et d'établir des comparaisons entre différents journaux. Pour cela, des JT d'une même journée ont été choisis en privilégiant une journée où l'actualité n'était pas marquante (celle du 20 novembre 2001). Le corpus retenu est celui du journal télévisé de cinq chaînes françaises (TF1, France 2, France 3, ARTE, M6, deux chaînes francophones (RTBF et Radio-Canada), de cinq Unes de journaux nationaux et de l'émission "Les guignols de l'info".

 

Ce DVD comprend 3 rubriques principales :

 

  • La médiathèque :

    - Une journée à la loupe (documents et outils pour comparer et analyser le traitement de l'actualité d'une même journée )
    - Histoire du JT (fresque de 70 extraits d'archives relatant l'histoire du JT)
    - Le JT vu de l'intérieur (documents pour donner différents éclairages du JT).


  • Les parcours pédagogiques :

    4 Activités thématiques :
    - L'offre d'actualité
    - La mise en scène et ses dispositifs
    - Le traitement de l'information
    - Le JT et son public, (ce sont 4 modules interactifs et 28 notions développées à travers des exemples en images, des quizz et des exercices d'analyse)

    4 ateliers-projets :
    - Faire une revue de presse

    - Condenser un JT
    - Ecrire un commentaire - Arrêt sur images.
     
  • Des ressources transversales :

    - une visite guidée
    - un glossaire
    - des fiches techniques
    - des textes et des références
    - un moteur de recherche
    - un bloc-note multimédia pour créer des extraits vidéo, des notes et des marque-page.
    - une aide

 

Un livret accompagne ce DVD, il propose des situations pédagogiques et des contextes d'usages, allant d'une activité de 20' à des ateliers de deux à trois demi-journées.

Des projets complémentaires sont à l'étude : ils consisteraient à développer une série Apprendre la télévision concernant différents programmes : la publicité - la parole à la télévision...

 

IX Intranet d'établissement

Expérimentation nationale de la SDTICE

Une nouvelle expérimentation nationale est mise en place cette année à l'initiative de la SDTICE. Elle concerne l'interaction entre les disciplines et la documentation dans la mise en place et le développement d'un intranet d'établissement - avec pour cas particulier les lettres et les ressources documentaires.
Les points qui seront abordés dans cette expérimentation sont les suivants : la constitution d'une équipe de pilotage, l'élaboration des objectifs de l'intranet pour en déterminer les fonctionnalités, les ressources mises à disposition, les acteurs et les utilisateurs de l'intranet (professeurs, élèves, CPE, parents…), les rôles de chacun au sein de l'équipe pédagogique, celui spécifique du documentaliste dans l'organisation des ressources de l'intranet, l'indexation de ces ressources, le choix de moteurs de recherche... le lien entre l'intranet et la politique documentaire de l'établissement.
Cette expérimentation, prévue sur deux ans, s'inscrit dans une perspective plus globale des espaces numériques de travail pour les usagers d'un établissement scolaire, enseignants, élèves, parents… Les équipes qui participent à cette expérimentation sont composées de trois enseignants par établissement dont un documentaliste et un enseignant de lettres. Les établissements sont les suivants : LPI de Jaunay-Clan (Poitiers) - Lycée Emile Combes de Pons (Poitiers) - LP Pierre Boulanger de Pont-du-Château (Clermont-Ferrand) - Collège Jean Moulin de Montreuil (Créteil) - Collège Edmond Albius, le Port (La Réunion).

Dans ces différentes équipes trois interlocuteurs académiques de documentation sont impliqués, ils présentent lors de cette réunion le projet d'intranet de leur établissement.

 

Lycée Pierre Boulanger, Pont-du-Château - Académie de Clermont-Ferrand, Jacqueline Rossignol

Pourquoi ce projet ?

Le lycée professionnel Pierre Boulanger fait parti d'un panel de lycées où la région a décidé de mettre en place un réseau intranet/extranet. Cette expérimentation nous semble un moyen pour nous aider à réfléchir à la mise en place de l'outil en particulier par une confrontation avec les démarches d'autres équipes. Elle nous apparaît aussi comme un temps de réflexion pour favoriser la vulgarisation de l'usage des TICE dans l'établissement en impulsant en particulier des pratiques pédagogiques nouvelles.
Devant le retard pris par la mise en place du système technique nous nous employons surtout à créer et tester des outils, des démarches.

Le CDI

Au niveau du CDI, un portail pour les élèves est mis en place, une politique de valorisation des travaux d'élèves est aussi impulsée par une mise en ligne sur le site du lycée. L'aspect centre de ressources du CDI est renforcé par une saisie systématique des documents techniques, par une veille documentaire sur les secteurs professionnels spécifiques au lycée avec la mise en ligne de signets. Des échanges sont développés en direction des enseignants par l'usage le plus fréquent possible de courriel pour communiquer sur les nouveautés du centre ou pour diffuser les résultats de la veille documentaire.

Un portail spécifique documentation vient d'être développé il pourrait servir de base à la mise à disposition de portail disciplinaire ou de classe.

Un travail de mutualisation est amorcé en particulier en français, anglais et documentation avec la mise en ligne de séquences, de séances sur le web.

 

Séances en EAO

Enfin, en prenant appui sur les démarches mises en place en atelier nous commençons à structurer des séances en EAO pour l'enseignement général en prenant pour le moment comme support privilégié la recherche et la prise d'information.

 

ENT

Dans ce contexte nous menons aussi une réflexion sur l'environnement numérique de travail à mettre en place et pour cela nous étudions la solution proposée par Scolastance (développé dans l'académie de Strasbourg dans le cadre des appels à projet).
Adresse : http://www.scolastance.com/pages/accueil.asp

 

Lycée Emile Combes, Pons - Académie de Poitiers, Nathalie Marc

Dans le cadre d'une expérimentation nationale à l'initiative de la SDTICE, et dans le prolongement d'une réflexion engagée depuis plusieurs années (cf compte rendu des rencontres 2003), une équipe pluridisciplinaire composée d'une enseignante documentaliste, d'une enseignante de lettres et d'un enseignant d'histoire-géographie s'est engagée plus particulièrement dans la mise en place de l'Intranet du lycée.

 

Etat des lieux

Cet établissement bénéficie d'un parc informatique de 450 PC et d'un réseau efficient couvrant l'ensemble de l'établissement. Un comité de pilotage TICE est présent depuis plusieurs années. L'administration et la maintenance informatique sont faites par un administrateur réseau et un assistant technico-pédagogique présent à temps plein au lycée. L'animation pédagogique TICE est assurée par deux des enseignants (dont la documentaliste) impliqués dans l'expérimentation Intranet [cf " Dispositif académique " ci-dessous]. Outre son réseau, le lycée a également un site servant de trame au projet Intranet/Extranet.
Malgré la présence indispensable de ce type d'infrastructure, force est de constater la sous-utilisation de ces équipements. Plusieurs facteurs nous semblaient l'expliquer (problème des capacités d'accueil des salles informatiques/effectifs des classes, problème de formation des enseignants, ...). Un élément plus particulièrement nous paraissait freiner les pratiques : la multiplicité et la juxtaposition des environnements pour un public hétérogène tant dans l'approche purement instrumentale que dans les objectifs.
L'utilisation d'un accès unique à l'ensemble des ressources par le biais d'un navigateur, l'Intranet, nous a semblé une piste à explorer. La communauté scolaire avait jusqu'alors à sa disposition des espaces de travail sur le serveur : un fichier personnel, un fichier par classe dans lequel il est possible de trouver et de déposer des devoirs ou des productions, un fichier collectif pour les enseignants, et l'accès aux navigateurs et à notre base de données BCDI. Les applications logicielles sont installées sur chaque unité centrale, avec la volonté de privilégier les mêmes outils, notamment bureautiques (Suite Open Office). Les ressources pédagogiques TICE (accompagnement de cours, ressources documentaires) disponibles se trouvent également sur le site de l'établissement. Depuis décembre, nous expérimentons l'ENS.

 

Présentation de l'espace Information-Documentation et du rôle du documentaliste

Une des utilisations principales des TICE est la recherche d'information, notamment dans les nouveaux dispositifs (TPE, ECJS, PPCP). Face à la multiplicité des espaces déjà évoquée (BDD, ENS, Internet, Réseau local) et à la volonté d'une généralisation des pratiques, la mise en cohérence de l'offre de ressources par l'implication forte dans la coordination d'un système d'information, appuyée par des fiches méthodologiques en ligne et une formation locale proposée aux collègues, sont les priorités de mon action professionnelle.

Un espace Information-Documentation est en construction et en phase de validation auprès du comité de pilotage. Dans sa version actuelle, il offre 4 rubriques :
- " Ressources documentaires " (BCDI et liens vers d'autres BDD comme celle du réseau Scérén académique [préfiguration du " Projet Basinter ", présenté ci-dessous]),
- " Recherche d'information " (ENS, webographie, modules interactifs de recherche d'information abordant l'ensemble de la démarche, liens vers des outils de recherche),
- " Nouveautés " (dernières acquisitions)
- et " Actualités culturelles " (expositions locales et régionales, opérations nationale telle " Lire en fête "...).
Il répond au double objectif d'offrir des ressources et d'accompagner la démarche de recherche documentaire. Une précision ici sur le choix fait concernant notre mission pédagogique. Face à la masse des élèves et à l'objectif premier, à mon sens, de permettre à tous de s'approprier cette démarche, il m'est apparu comme évident que notre mission principale est d'accompagner, d'offrir un appui aux enseignants disciplinaires, parfois en présentiel, mais essentiellement par le biais d'un système d'information organisé et des ressources pédagogiques (présentation de la démarche et fiches méthodologiques plus instrumentales) explicitées lors d'une formation locale. La complémentarité induite par le fait que nous sommes deux documentalistes au CDI facilite ce choix, ainsi que le contexte précis de l'établissement offrant à la fois un équipement informatique et un fonctionnement opérant.

 

Présentation rapide du travail en lettres

Avant la mise en place d'une équipe de travail spécifique sur l'Intranet, les enseignants de français utilisaient très peu les TICE dans leurs séquences pédagogiques. Un des intérêts de l'expérimentation réside d'ailleurs dans l'implication d'une équipe pluridisciplinaire. Nous en sommes aujourd'hui à développer des pratiques autour du débat argumentatif d'une part et de l'écriture collaborative d'autre part (fables). Pour ce faire, seul le réseau est utilisé. Les séances permettent à tous de se familiariser avec les outils, de détecter les inévitables problèmes techniques (utilisation des logiciels, repérage dans cet environnement en réseau, pratique du travail collectif, gestion des sauvegardes et des traces du travail [notions d'auteurs]), l'objectif étant la communication des productions par le biais de l'Intranet. Mon rôle ici est de co-animer les séances de recherche en préalable au débat argumentatif et de présenter les ressources disponibles, l'ENS notamment. En qualité d'animatrice TICE et de coordinatrice de l'expérimentation Intranet, j'assure la liaison avec l'administrateur réseau et ATP (CF Dispositif TICE ci-dessous) afin de trouver des solutions aux problèmes rencontrés.

 

Mise en place du B2I

Avec la mise en place du B2i, à titre expérimental cette année, et l'utilisation du logiciel GIBII, l'Intranet va servir d'appui à la généralisation de ce dispositif. Là encore, les missions de l'enseignant documentaliste se superposent aux fonctions d'animateur TICE, faisant le lien entre le projet TICE et la politique documentaire (accès aux ressources et formations afférentes) du lycée.

 

Objectifs à moyen terme

Les objectifs à moyen terme de cet Intranet sont d'offrir aux utilisateurs une plate-forme de ressources documentaires, pédagogiques (accompagnements de cours, rubrique TPE, PPCP, B2i, ...)et de services plus orientés " Vie scolaire " tels que la saisie des bulletins, des absences, ...
Avec le projet ENT, nous nous posons évidemment la question de temporiser la mise en ligne (hormis quelques espaces bien spécifiques tels que l'espace Info-doc) dans l'attente de cet environnement au cahier des charges si prometteur ...

 

Dispositif TICE dans l'Académie Poitou-Charentes

En partenariat avec la Région, le Rectorat de l'académie de Poitiers propose dès cette année scolaire un dispositif offrant à 28 lycées de notre académie :

· le câblage haut débit 2MBits,
· le recrutement d'un Assistant technico-pédagogique (ATP, niveau Bac+2) présent à temps-plein dans le lycée (sauf particularités dues à la taille et à la situation géographique des établissements),
· des moyens en heures supplémentaires (2x108 heures cette année) pour un ou plusieurs enseignants volontaires afin d'assurer la fonction d'Animateur TICE (ATICE). Une formation de 200 heures assurée par l'Université de Poitiers est proposée pour appréhender ces nouvelles fonctions.

Ce dispositif, inscrit dans le Contrat de Plan Etat-Région est amené à se généraliser à l'ensemble des lycées de l'académie dans les années à venir.

Opérationnel depuis janvier au Lycée Émile Combes, il permet de bénéficier d'un appui technique efficace et d'un dispositif permettant de bien différencier et de faire coïncider les fonctions techniques aux objectifs pédagogiques.

 

Projet Basinter

A l'initiative de l'IA-IPR Vie scolaire M.Duprat et coordonné par le CDDP 17, ce projet vise à mutualiser les bases de données d'établissements ruraux du Sud de la Charente Maritime pour faire face à l'hétérogénéité des moyens des CDI concernés et permettre à terme l'échange de documents et la mise en place d'une politique d'acquisition cohérente entre petits établissements ruraux.

 

Collège Edmond Albius, Le Port - Académie de la Réunion, Eric Amiot

Objectifs de l'intranet

Dans un premier temps, deux objectifs principaux :
- faciliter l'accès à des ressources documentaires ou pédagogiques,
- favoriser la communication et la circulation de l'information au sein du collège.

Depuis la rentrée 2003, un autre objectif s'est greffé : l'ouverture sur l'extérieur de l'établissement avec la création d'un extranet (le collège disposant d'une liaison ADSL et d'une adresse IP fixe depuis septembre 2003). Certaines parties du site sont publiques, d'autres accessibles uniquement après s'être authentifié (annuaire du personnel - réservation des salles - notes de services…) ou accessibles seulement depuis le réseau interne de l'établissement.

 

Favoriser la communication et la circulation de l'information

Diffusion des informations sur l'intranet, dans deux rubriques :

- Directement sur la page d'accueil par un fil d'info, les informations générales de l'établissement.
- Dans la rubrique CDI, une page actualité sur laquelle sont publiés les avis de concours, expositions, la programmation des théâtres ….

En cours de réalisation :
L'installation d'un serveur de messagerie et la création d'une adresse email pour chaque personnel. Cette adresse permettra ainsi au documentaliste de communiquer avec les enseignants pour :
- envoyer des informations personnalisées
- diffuser des bibliographies thématiques.
Il est envisagé à terme la possibilité de créer des adresses pour les élèves, mais ce ne sera mis en place qu'après l'adoption par le conseil d'établissement d'une charte d'utilisation d'Internet et du réseau informatique qui est en cours d'élaboration.

 

Les ressources en ligne sur l'intranet

- Recensement des ressources documentaires de l'établissement (CDI et les laboratoires de disciplines) dans BCDI. La base est directement consultable sur le site avec un navigateur. Ceci en utilisant un module complémentaire de BCDI, BCDI3WEB.

- Publications de ressources documentaires sur le site. Exemple : les lithographies de l'Album de la Réunion d'Antoine Roussin, (collection de lithographies de la seconde moitié du XIX° siècle, numérisée et publiée sur le site).
D'autres ressources pour des questions de droit ne sont accessibles que depuis le réseau du collège (filtrage des adresses IP), comme les fiches métiers de l'ONISEP ou des applications pédagogiques en SVT.

- Développement d'un annuaire de sites enrichi par les enseignants du collège

- Des rubriques disciplinaires où les enseignants publient des séquences pédagogiques, fiches de cours, exercices en ligne…

 

Faciliter l'accès aux ressources de l'intranet

Deux moyens pour accéder aux ressources :

- en naviguant dans les rubriques du site
- ou en consultant le catalogue avec BCDI,

Toutes les ressources de l'intranet sont peu à peu intégrées dans la base par le documentaliste, celui-ci ayant un rôle primordial dans l'organisation et le repérage des ressources de l'intranet.

 

X Opération "Cartable électronique", académie de Grenoble et "Ordina 13" dans les Bouches-du-Rhône

Académie de Grenoble - Le Cartable électronique

Le "Cartable électronique" s'inscrit dans le cadre des appels à projets ENT (Espaces Numériques de Travail) lancés courant 2003, cf le schéma directeur des espaces numériques de travail en téléchargement sur éduscol ainsi que les résultats des
l'appels à projet (volet 1 et volet 2).
http://eduscol.education.fr/ent/default.htm

 

Présentation du "Cartable électronique" par Dominique Molin, IANTE documentation, Académie de Grenoble

Des établissements

  • en Savoie
  • en Isère

Des collectivités territoriales

  • Conseil Général de la Savoie
  • Conseil Général de l'Isère.

 

Equipements :

Objectifs :

  • Maîtrise d'un outil présent dans l'environnement professionnel
  • Lutte contre la fracture numérique
  • Lutte contre l'échec scolaire

 

Etablissements impliqués :

  • Savoie :
    • Collège UGINE
    • Collège ST JEAN MAURIENNE
    • Collège MOUTIERS
    • 2 Collèges ALBERTVILLE
    • 3 Collèges CHAMBERY (1 public et 2 privés)
  • Isère :
    • Collège VILLEFONTAINE
    • Collège ST MAURICE L'EXIL
    • Collège TULLINS
    • Collège MEYLAN
    • Collège VIF
    • Collège ECHIROLLES

Un certain nombre d'établissements peuvent rejoindre le dispositif en cours d'année.

 

Pour quels services

  • Annuaire : tous les " abonnés "
  • Webmail : messagerie sans logiciel dédié
  • Groupes : espaces de travail partagés
  • Agence de presse : espace dépêches
  • Service(s) en ligne : Dictionnaire Hachette multimédia - un agenda partagé
  • Cahier de textes

En projet :

  • Les bulletins scolaires

 

Quelle plate-forme ?

Un butineur permet l'accès à tout type de document numérique

  • Avantages d'un hébergeur privé…
  • Accessibilité permanente (depuis établissement ou domicile)
  • Gestion assurée

http://savoie.cartable-electronique.org/Portail

 

Accompagnement : qui ?

  • CRDP : " Espace-doc ". Le CRDP a pris l'initiative d'une assistance-formation pour les documentalistes impliqués dans le dispositif.
  • Iante - Documentation.
  • Une réunion de tous les IANTE est prévue : ce dispositif sera évoqué.

 

De quelle manière ?

  • 3 réunions des documentalistes impliqués (juin, octobre2003, mars 2004) et des concepteurs de cet environnement
  • Présentation des outils,
  • mise en commun des difficultés,
  • évocation de ces nouvelles pratiques,
  • mise au point d'applications,
  • questions techniques…

 

Du côté des collègues :

La plus grosse difficulté vient du positionnement dans ce dispositif : quelle contribution du documentaliste ? Quelle implication spécifique ?
Certains sont très avancés et ont d'emblée perçu l'intérêt de cet outil : plate-forme commune, ouverture à tous, mise à disposition permanente :

  • défi lecture,
  • rallye sur la Justice,
  • Pages d'aide à la recherche (Web et logiciel documentaire)
  • D'autres perçoivent moins l'intérêt.
  • Pour certains même, le cartable est perçu comme un outil de plus.
  • D'où un accueil réservé à l'implication du CRDP.

 

Questions :

Le cartable électronique soulève des questions auxquelles on n'avait pas songé au départ.

  • Quelle responsabilité lorsque des élèves créent un groupe privé ?
  • Lorsqu'un élève mineur transfère sur sa machine des fichiers illicites ?

On commence à parler de charte pour le Cartable…

  • Comment se former lorsqu'on arrive dans le dispositif ?
  • Le cartable risque-t-il de changer la perception du métier de documentaliste ?

 

Quelques remarques :

  • Comment situer les nouveaux produits tels lesite.tv par rapport au Cartable ?
  • Et le CNS ?
  • Quel positionnement des logiciels documentaires ?
  • Quelle conséquence pour la politique d'achat ?

Dans les établissements, quel outil sera privilégié ?

  • Le réseau ?
  • Le cartable ?

 

"Ordina 13" : les Portables dans les Bouches-du-Rhône

Des portables sont distribués aux élèves de 4ème dans les Bouches-du-Rhône, un des quatre départements de l'académie d'Aix Marseille. L'opération, récente et d'envergure, est incluse dans un projet plus vaste, Ordina13.
Le Conseil Général s'est engagé dans une politique d'informatisation des établissements. Dotés en juin 2003 d'un ordinateur pour 13 élèves, les collèges devraient être équipés progressivement d'un poste pour 5 élèves. De plus, le Conseil général a décidé de doter -sous forme de prêt- les élèves de 4ème des collèges publics et privés (sous contrat d'association avec l'Etat) d'un ordinateur portable.
Cette opération concerne 180 Collèges : 130 établissements publics et 50 établissements privés.
En janvier 2004, le déploiement est en cours. 32 000 portables seraient distribués cette année, aux élèves de 4ème, aux enseignants ayant en charge le niveau 4ème, ainsi qu'à d'autres personnels comme les enseignants documentalistes et les formateurs.

 

Caractéristiques des portables

La machine, une fabrication spécifique, est sécurisée. Elle est marquée : coloris bleu et gris, incrustations dans le couvercle, inscriptions au nom du Conseil Général, numéro de matricule, numéro de téléphone à appeler en cas de découverte de l'appareil, plaque indiquant la protection contre le vol. C'est un modèle NEC, Versa C2OO, équipé d'un processeur AMD Athlon XP 1800, de 4 ports USB, d'un 1 lecteur DVD, d'un lecteur de carte universelle photo, d'un port spécial caméra, d'un port Ethernet et un modem, d'un système wi-fi ; la capacité du disque dur est de 30 Go, l'écran de 15 pouces ; il n'y a pas de lecteur de disquette.
L'appareil est protégé contre le vol. Tous les ordinateurs sont assurés par le Conseil Général, qui en demeure propriétaire. Chaque appareil est spécifique à chaque collège : le portable du collège A ne peut pas se connecter dans le collège B. Les collèges sont équipés en casiers pour ranger les portables dans la journée. Les pièces ne peuvent pas être réutilisées séparément, pour d'autres appareils : chaque composant est identifié.
Le branchement sur l'internet est possible à la fois sur le réseau du collège avec câble ou par wi-fi et au domicile, sur la ligne téléphonique, pour un forfait, pris en charge par le Conseil général, de 10 heures par mois. Un centre d'appel commun est ouvert de 8 heures à 18 heures pour aider à résoudre les incidents liés à l'utilisation quotidienne.
L'encyclopédie Hachette multimédia, Star Office version 6 complet, Norton anti-virus sont installés sur les portables.

 

Les ATI (Accompagnateur Technique Informatique)

La distribution est accompagnée d'une convention tripartite entre le Conseil Général, le collège et les parents.
Pour la distribution et la maintenance, une personne est affectée dans chaque collège : c'est l'ATI (Accompagnateur Technique Informatique). Recrutés à bac + 2, par une association, les ATI sont placés sous la responsabilité des Chefs d'établissement.
Après la distribution, des ajustements nécessaires sont opérés. Des problèmes techniques sont pris en compte et progressivement corrigés.

 

Quelques constats

Il y aurait très peu de vols ; des machines sont retrouvées, bloquées. Dans les collèges, un serveur spécifique a été installé. Les bornes wi-fi ne supportant pas plus de dix connections simultanées ne sont utilisées que pour des usages individuels. Pour l'installation de nouveaux programmes, l'intervention de l'ATI est nécessaire ; tous les programmes ne sont pas actuellement acceptés par la machine.

Les établissements ont reçu un crédit spécifique pour acheter des logiciels RIP.
La formation des enseignants utilisateurs est assurée par l'Éducation nationale. Un dispositif d'accompagnement disciplinaire ou transversal est mis en place.

Les sites disciplinaires proposent des pages " Ressources en 4ème " ainsi que les notes de Monsieur Le Recteur adressées aux chefs d'établissement et enseignants concernés par l'opération.

 

Suivi de l'opération

Le suivi de l'opération est assuré en commun par le Conseil Général et les services du Rectorat.
Tous les portables doivent être rendus en juin 2004. Ils seront vérifiés et reconfigurés. Des modifications seront apportées pour résoudre les problèmes techniques soulevés cette année.
Le dispositif devrait être étendu aux classes de 3ème au mois de septembre 2004.

Deux adresses pour plus d'informations :

Mireille Marchand, Académie d'Aix-Marseille

 

XI Site e-Profs Docs, CRDP d'Aix-Marseille

Le site e-Profs Docs, aboutissement d'un projet depuis longtemps en gestation, a été mis en ligne récemment, en mars 2003.
Il bénéficie de deux entrées, l'une sur le site du Rectorat, l'autre sur le site du CRDP. La construction et la gestion sont assurées par le CRDP de Marseille.

 

Contenu

Il a été réalisé avec le logiciel gratuit SPIP. Ce logiciel propose un système de publication, orienté vers la création d'un site structuré comme un magazine, avec rubriques et sous rubriques, dans lesquelles sont insérées des brèves et des articles. Cela permet de séparer et de distribuer les tâches : composition graphique, contribution rédactionnelle et gestion éditoriale.

L'analyse de la page d'accueil fait apparaître les zones des informations permanentes (sommaire, logos) et les zones actualisées : mise en valeur d'une manifestation et signalisation des articles récents. Les dates affichées et la composition accentuent l'impression d'actualité et de dynamisme. L'appel à la mutualisation est à remarquer particulièrement, sur la première page, mais aussi à l'intérieur des rubriques.
e-Profs Docs permet l'accès à une information actualisée sur le système éducatif et son évolution, les ressources documentaires et leurs usages. En janvier 2004, 481 références sont proposées.

 

Mutualisation

Ce site est aussi un outil de mutualisation. Pour exploiter cet aspect, le maillage académique existant en Documentation est essentiel. La première rubrique, Professeur-Documentaliste, détaille ce maillage : coordonnées et missions des personnes ressources, calendrier des travaux engagés.

En effet, depuis quatre ans, un réseau a été mis en place par les IA-IPR EVS : 14 enseignants documentalistes personnes ressources participent à l'animation des bassins de formation. Les missions des personnes ressources sont d'aider au développement d'une politique documentaire en liaison avec les projets d'établissement, d'accueillir les collègues nouvellement nommés, d'animer les réunions de travail des groupes des documentalistes avec l'aide des CDDP et des 7 enseignants documentalistes qui travaillent avec le CRDP. Il s'agit aussi d'échanger les pratiques, de formaliser les productions. Ces personnes ressources communiquent lors de rencontres académiques et par l'intermédiaire d'une liste de diffusion avec espace de stockage pour les diverses productions. Elles bénéficient d'une formation spécifique.

Ainsi, une formation à l'utilisation de SPIP a été dispensée. Les enseignants documentalistes personnes ressources disposent d'un login et mot de passe pour entrer dans l'espace rédactionnel du site. Ils ont communiqué dans les bassins l'appel à mutualisation, les consignes de mise en forme et d'envoi de travaux.

La diffusion des travaux paraît actuellement favoriser le dépôt de nouvelles contributions. Nous sommes dans une phase de développement. Le site est récent, il devrait encore évoluer, au service de la mutualisation.

Les adresses du site :
http://www.ac-aix-marseille.fr (rubrique L'Action Pédagogique, puis Disciplines)
http://www.crdp.ac-aix-marseille.fr (rubrique Documentation)

Mireille Marchand, Académie d'Aix-Marseille

 

XII Projet de module d'aide et de remédiation aux apprentissages documentaires

Le GRID Infodoc de l'académie de Créteil (groupe de réflexion informatique et documentation) est en train de concevoir un outil interactif d'aide et de remédiation aux apprentissages documentaires.

 

Objectif

L'objectif est de permettre aux élèves à la fois une évaluation de leurs compétences et une possibilité de remédiation, en autonomie et à leur propre rythme. Il ne saurait se substituer aux séquences d'apprentissage à la recherche documentaire proposées par les documentalistes au collège et au lycée.

ARDI (Apprentissage à la Recherche Documentaire Interactif)

L'outil, baptisé ARDI (Apprentissage à la Recherche Documentaire Interactif), est réalisé avec Médiator, logiciel de conception multimédia. Il s'appuie sur la recherche avec BCDI. Une réflexion sur les compétences documentaires nécessaires pour aborder la recherche dans le cadre des TPE a conduit à envisager plusieurs modules.

 

Premier module

Un premier module est destiné à la lecture d'une notice documentaire et au prélèvement des informations nécessaires pour accéder au document, quels qu'en soient le support et la localisation dans le CDI, sur le réseau ou sur le web. Une batterie d'exercice est ainsi proposée pour prélever les éléments nécessaires selon la nature du document. Ainsi, pour un support livre, l'élève sera-t-il amené à repérer d'abord la cote, puis l'auteur et enfin le titre. Pour un périodique, il devra repérer d'abord le titre du périodique, puis sa date et son numéro et enfin le titre de l'article. Pour un document sur internet, il devra afficher la notice complète pour voir apparaître l'icône sur laquelle est faite le lien vers le site.
Des exercices sont prévus pour tous les types de supports et se veulent variés dans leur forme : cases à cocher ou éléments à glisser-déplacer par exemple.
Visualisez une page écran du premier module

 

Modules en préparation

D'autres modules sont en préparation et notamment :

- un module destiné à repérer dans une notice les éléments qui permettent de déterminer si un document correspond à une question donnée (adéquation entre les termes de la question et les descripteurs, exploitation du résumé) ;
- un module destiné à analyser les termes d'une recherche pour les traduire en mots-clés ;
- un module destiné à la formulation de requêtes en utilisant les opérateurs booléens.

Cet outil est en cours d'élaboration et les modules actuellement envisagés pourront être modifiés ou fusionnés, d'autres pourront y être ajoutés. Il s'adresse principalement aux élèves de 4e-3e et de 2nde mais, compte tenu de la variété d'exercices proposés, il pourra aussi être exploité ponctuellement dans d'autres classes.

Claire Carrier, académie de Créteil

 

XIII Evolution d'ENS (Espace Numérique des Savoirs) - échanges sur les usages

La constitution d'une offre numérique en ligne est l'une des priorités du service public d'éducation. Elle s'adresse aux élèves, aux étudiants, et aux enseignants des écoles, collèges, lycées et universités. Elle vise à mettre à leur disposition des données essentielles dans les principaux domaines du savoir, sous forme de textes, d'images fixes ou animées, de ressources sonores, libres de droits pour un usage scolaire. Les ressources sont pour la plupart téléchargeables afin de permettre un usage hors ligne essentiel dans le cadre scolaire.

Les ressources actuellement disponibles

Dans les écoles (E) - les collèges (C) et les lycées (L)

  • Les dictionnaires "Le Robert " et "Le Robert Junior" (E, C, L)
  • Les encyclopédies " Tout l'univers " (E, C), " Hachette multimédia pro " (E, C, L), " Universalis " (L, collège sur demande)
  • Les "Balises de la mémoire" : archives audiovisuelles sous forme de clips numérisés et téléchargeables extraits des fonds de l'INA avec en fil conducteur des repères chronologiques de l'histoire de France du XXè (E, C, L)
  • " Et c'est sur France 5 " : clips audiovisuels numérisés et téléchargeables, traitant de questions d'actualités ; trois à quatre nouveaux extraits sont disponibles chaque semaine (E, C, L)
  • Des données économiques et statistiques de l'INSEE (E, C, L)
  • Le site "Louvre.edu" (E, C, L) : analyse des œuvres du musée du Louvre, dictionnaires d'art
  • Le site "Texteimage" (E, C, L) : pour mieux comprendre l'iconographie occidentale. "La Bible" et "Les Métamorphoses" d'Ovide accompagnées d'œuvres d'art
  • Le site " Basile " : corpus de textes de la littérature narrative française, réalisé par le CNED et les éd. Champion (C, L)
  • "Animedu" : 30 animations scientifiques, en mathématiques, sciences-physiques et sciences de la vie et de la Terre, réalisées avec la technologie flash, modulaires, brèves et interactives, pour illustrer des notions de programme nécessitant un recours à une représentation dynamique (E, C, L)
  • "Lexibase Collins" : dictionnaire bilingue français-anglais et dictionnaire monolingue anglais (E, C, L)
  • Un site spécifique de l'Agence France Presse (C, L)
  • Les sites de journaux de la presse quotidienne nationale (L,C) avec un crédit d'archives prépayées et téléchargeables

 

  Offre collège Offre lycée
La Croix le quotidien du jour + archives illimitées le quotidien du jour + archives illimitées
La Tribune le quotidien du jour le quotidien du jour + archives illimitées
Le Figaro le quotidien du jour + archives illimitées le quotidien du jour + archives illimitées
Le Monde le quotidien du jour le quotidien du jour + archives limitées à 800 articles par établissement
Les Echos le quotidien du jour le quotidien du jour + archives illimitées dans un fonds présélectionné
L'Humanité le quotidien du jour + archives illimitées le quotidien du jour + archives illimitées
Libération le quotidien du jour le quotidien du jour + archives

Les ressources disponibles prochainement

  • 90 autres animations scientifiques, en mathématiques, sciences-physiques et sciences de la vie et de la Terre (E, C, L)
  • " Cités du monde " : présentation de grandes métropoles par TV5
  • Les sites de journaux de la presse quotidienne régionale (L, C, E) avec un crédit d'archives prépayées et téléchargeables
  • "L'encyclopédie Larousse"

 

L'Expérimentation

Une préfiguration de l'Espace Numérique des Savoirs est actuellement testée sur un panel limité d'établissements volontaires (1500).
Ce panel est aujourd'hui constitué, à l'issue d'un appel à candidatures qui a été lancé auprès des académies en mai 2002. Il comprend les IUFM et leurs antennes (environ 130 établissements), les centres de documentation pédagogique du réseau Scérén (environ 170 établissements), des écoles (environ 550), des collèges (environ 390) et des lycées d'enseignement général ou professionnel (environ 330). L'utilisation de l'ENS dans ces établissements est évaluée jusqu'en juin 2004.

 

Evaluation

Trois volets constituent cette évaluation :
1. Les statistiques d'utilisation
2. Des questionnaires d'évaluation
3. Des enquêtes et entretiens dans les établissements

 

1. Les statistiques

Un module statistiques est intégré à la gestion du client ENS. Les correspondants académiques d'ENS y ont accès.

2. Les questionnaires

Quatre types de questionnaires seront diffusés :
- pour le correspondant d'établissement
- pour les professeurs de discipline
- pour l'enseignant documentaliste
- pour les professeurs des écoles.
Ces questionnaires seront mis en ligne pour le 1er mars 2004. Ils seront à remplir pour jusqu'au 15 mai au plus tard.

3. Les enquêtes

Les correspondants académiques ENS ont déjà commencé à repérer les pratiques pédagogiques dans leurs académies. Le département " animation pédagogique " du CNDP a proposé de mobiliser son réseau pour effectuer entretiens et enquêtes dans les établissements particulièrement actifs.

Aujourd'hui on constate qu'un tiers des utilisateurs sont de grands utilisateurs des ressources de l'ENS, un tiers l'utilise moyennement et un tiers ont moins de cinq connexions par mois. Pour la poursuite de l'expérimentation, la liste des établissements retenus sera établie par les correspondants académiques, environ deux tiers devraient être retenus.

 

Objectifs pour 2003-2006

Le premier objectif

C'est celui de la réussite de la diffusion de l'ENS dans le panel de préfiguration.
Ce déploiement est délicat sur plusieurs points : technique, éditorial, assistance… mais les premiers retours des établissements concernés sont très encourageants.

 

Le second objectif

C'est celui de la transformation de cette préfiguration en une généralisation. De nombreuses demandes émanent aujourd'hui de collectivités locales, d'organismes publics (hôpitaux, bibliothèques,…), d'établissements scolaires qui amènent à étudier plus rapidement que prévu l'ouverture de l'ENS à d'autres usagers que ceux participant à la phase de préfiguration. Par ailleurs, de nombreux éditeurs demandent à entrer dans cette offre de contenu.

Deux principes sont à la base de cette évolution de l'ENS pendant cette période :
- choix des ressources par l'utilisateur ;
- transparence de l'intégration dans l'ENS et respect des règles de la concurrence.
Il est prévu que l'ENS devienne un " Canal Numérique d'Education " en ligne. Les règles d'entrée dans celui-ci devront être simples et lisibles pour les éditeurs et les utilisateurs. La gestion de l'ENS sera alors assurée par les éditeurs sous réserve d'un arbitrage de l'administration.
Une structure spécifique, un GIE (Groupement d'intérêt économique), a été créée dans ce but à la fin de l'année 2003. Le GIE veillera au respect des principes énoncés précédemment concernant l'intégration des ressources. Il assurera également la maintenance et l'évolution de la plate-forme technique, le portage de l'offre commerciale et la répartition des droits. Cette structure de gestion de l'ENS doit maintenant être capable de porter l'offre, de l'ouvrir à de nouveaux éditeurs et de la proposer à l'ensemble des élèves, étudiants et enseignants des écoles, collèges, lycées et universités français.
Les établissements expérimentateurs devront s'adresser à cette structure pour continuer à bénéficier des ressources numériques dont ils disposent actuellement via l'ENS.
Toutefois, compte tenu des problèmes techniques qui ont été rencontrés et ont entraîné un déploiement plus long que prévu, le ministère étudie une solution financière pour poursuivre et affiner l'expérimentation avec les établissements qui se sont engagés activement dans cette expérience.

Pour tout complément d'information consultez :

- le dossier de presse du ministère de la jeunesse, de l'éducation nationale et de la recherche, du 13 février 2004, annonçant le regroupement d'une quarantaine d'éditeurs dans deux groupements d'intérêt économique ( GIE) : le Canal Numérique des Savoirs (CNS) et le Kiosque Numérique de l'Education (KNE), afin d'offrir deux larges offres de contenus pédagogiques en ligne :
Adresse : http://www.education.gouv.fr/actu/element.php?itemID=2004213105

- la Lettre Flash, du ministère de la jeunesse, de l'éducation nationale et de la recherche, du 8 mars 2004, intitulée Lancement du Canal numérique des savoirs et du Kiosque numérique de l'éducation.
Adresse : ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/flash/0803canal_numerique.pdf

 

Pour découvrir l'offre actuelle des catalogues :

 

- adresse du site du Canal Numérique des Savoirs (CNS) :
http://www.cns-edu.net

- adresse du site du Kiosque Numérique de l'Education (KNE),
http://www.kiosque.edu.com

 

Quelques remarques sur les usages dans les académies

- L'utilisation des ressources de l'ENS ne peut être envisagée sans une connexion haut débit, ce manque de connexion a nui à certains.
- Quand le correspondant est le documentaliste, il a la possibilité d'être moteur pour l'établissement.
Dans l'académie de Besançon, 6/20 documentalistes étaient impliquées au début de l'expérimentation, 1/20 a participé réellement au projet d'expérimentation.
Dans l'académie de Versailles : cinq établissements sont très actifs, les professeurs regrettent de ne pouvoir accéder aux ressources depuis leur domicile.
Dans l'académie de Créteil, l'animation pédagogique est faite par les points média conseils (pôles de proximité). En interrogant les documentalistes, on s'aperçoit que certains ignorent l'existence de l'ENS, d'autres l'utilisent et enfin d'autres ont un projet en particulier dans le cadre de la semaine de la presse.

 

XIV Politique documentaire de l'académie de Montpellier

Une politique documentaire académique au service de la cohérence de l'action pédagogique, Claire Dulac, académie de Montpellier

Origine de cette démarche :

  • Une nouvelle Inspectrice Vie scolaire, Madame Cécile Brenan Sardou, dans une académie où la documentation a une histoire particulière,

  • entourée de documentalistes en établissement, dont les présidentes des deux associations de documentalistes et la documentaliste IANTE, de documentalistes de CRDP et CDDP, documentalistes responsables du centre de documentation en IUFM, formateurs IUFM, un chef d'établissement, un responsable ONISEP...

  • la volonté de fournir, notamment aux chefs d'établissement, un document présentant la fonction de documentaliste de façon claire (en référence aux différents textes officiels).

  • un travail sur pratiquement toute l'année 2002-2003,

  • la volonté des participants documentalistes de terrain de faire remonter ce qui se passe réellement dans l'établissement,

  • la publication en juin 2003 d'un document A3 recto-verso, préfacé par Monsieur Marois, Recteur de l'Académie de Montpellier, diffusion en juin dans les établissements, présentation aux documentalistes lors des réunions départementales IPR Vie Scolaire-CDDP.

 

Contenu

Un contexte social :

  • L' utilisation croissante des technologies de l'information et de la communication,

  • l'accompagnement du développement de l'autonomie chez l'élève,

  • les nouveaux dispositifs pédagogiques, fondés sur la recherche d'information et le travail entre pairs, favorisent la construction autonome des savoirs dont aura besoin tout futur citoyen.

    Un contexte scolaire :

  • Des difficultés de certains jeunes à réussir pleinement leur parcours scolaire et leur insertion sociale et professionnelle,

  • Une volonté affirmée... clarifier le rôle d'un acteur clé : l'enseignant documentaliste,

  • décliner en équipe, à l'intérieur de chaque établissement, la politique documentaire académique en cohérence avec les grandes orientations du projet d'établissement.

    Donc, un acteur : l'enseignant documentaliste,


  • responsable d'un service spécialisé d'information et de communication interne et externe à l'établissement,

  • spécialiste de la gestion documentaire et du traitement de l'information,

  • est le chef de service du CDI

  • organisateur (en partenariat avec les enseignants) des actions de formation à la maîtrise de l'information.

 

La politique d'information et de communication de l'établissement

Le CDI

  • Un système d'information modernisé...

  • Circulation interne : réseau réel et virtuel (Intranet, salles multimédia, postes accessibles dans les lieux clés). La documentation pédagogique est présente sur ce réseau (mise en ligne de la base de données...).

  • Intégration à l'équipe gérant ce réseau.

  • Place des ressources culturelles et économiques locales ...dont le CDI est le centre.

  • Le CDI est le lieu central de mise à disposition de toutes les ressources documentaires.

  • Espaces avec des fonctions spécifiques.

  • Un espace pédagogique original.

  • Le CDI, du fait de son organisation spécifique, est un outil pédagogique : il permet à l'élève une appropriation autonome de connaissances et à l'équipe pédagogique un travail en projet et en partenariat interdisciplinaire.

 

L'enseignant documentaliste responsable d'un service spécialisé d'information et de communication

  • Professionnel du traitement de l'information (catalogage et analyse documentaire : condensation, indexation) et de sa diffusion (catalogues).

  • Spécialiste dans l'établissement des ressources pédagogiques, informationnelles et professionnelles dont la communauté scolaire a besoin. (veille informationnelle).

  • Responsable de la coordination des acquisitions pour l'établissement (fonds, projets et publics,... conseils d'enseignement).

  • Gestionnaire des divers personnels (répondre aux objectifs prioritaires du projet documentaire de l'établissement). Dans le cas d'un établissement comportant plusieurs postes de documentalistes, un coordonnateur pourra être désigné.

 

Formateur à la maîtrise de l'information

  • Actions de formation à la maîtrise de l'information,

  • dispositifs pédagogiques interdisciplinaires (projets pédagogiques, TPE, PPCP, IDD) : formation à la recherche documentaire et au traitement de l'information,

  • dispositifs d'aide et de soutien aux élèves en difficulté : tutorat, ateliers lecture en 6e

  • dispositifs de mises en relations inter-cycles (CM2 / 6e, collège / lycée) : formation à la connaissance des espaces, des fonctions, des sources d'information

  • Il peut former les enseignants à la maîtrise de l'information pour leur usage professionnel et personnel.

  • Formateur à la maîtrise des langages

  • un passeur culturel.

  • Il propose des activités de lecture aux modes variés sur des supports différents.

  • C'est un formateur spécialiste des enjeux des TICE : lecture d'écran (interactivité, hypertexte, multimodalité), validité et pertinence de l'information en ligne.

 

Pilote d'un conseil en documentation

  • Sous la responsabilité du chef d'établissement, il anime le Conseil en documentation réunissant les coordonnateurs de disciplines et les autres personnes concernées pour définir et réguler la politique documentaire de l'EPLE.

  • En lien avec le(s) pré-TICE, il engage au sein de l'établissement, une réflexion éthique sur l'évolution des ressources en ligne.

  • Mise en oeuvre de la politique documentaire académique : quelques ressources et moyens sont recensés dans une plaquette académique, sous la rubrique "Ce qui se fait dans l'académie"

  • Singularités de cette politique documentaire

  • Le désir de communiquer aux chefs d'établissement autour de la documentation semble intéressant peut-être même entièrement nouveau. Certains vivant des situations d'incompréhension de la part de leur chef d'établissement, attendent beaucoup de cette démarche.

  • Le conseil en documentation est une nouvelle instance dans l'établissement ; il est appelé à donner à l'enseignant-documentaliste une place qu'il était amené à prendre de façon souvent informelle (en participant activement au Conseil d'Administration, en instaurant une relation privilégiée avec ses interlocuteurs). Il devrait donner une cohérence à notre action dans les établissements (légitimité dans certains cas).

  • La réflexion éthique sur l'évolution des ressources en ligne (notamment au sein du conseil en documentation, mais également avec les pré-TICE), permet d'envisager sous un angle plus global un problème que l'on a souvent abordé auparavant dans « l'établissement d'une charte Internet ».

  • Suite donnée par une réflexion dans les bassins avec « remontée » vers l'Inspection pédagogique par le biais des animateurs de bassins.

Les premières lectures du terrain

Inquiétudes relevées actuellement

  • Craintes de voir cette politique comme une « prescription »... du coup extrêmement abondante... et difficile à satisfaire. Il a été précisé lors de la journée de l'inspection que cette crainte n'était pas fondée : si le document présente un ensemble de propositions, il n'est pas question de tous les mettre en place de façon rigoureuse mais plutôt de s'intégrer à l'établissement dans sa spécificité (projet d'établissement) en valorisant tels ou tels aspects.

  • Craintes pour mettre en place ce conseil en documentation : lourdeur, difficulté à faire fonctionner un tel conseil, questions quant à son fonctionnement réel, sa composition...

  • Inquiétude dans l'énonciation même du document : où la pédagogie est présentée en fin de document (bas de la page centrale) ; valeur de la place ? Les outils doivent-ils précéder l'action pédagogique ou l'inverse ? Quel avenir pour la fonction pédagogique de « l'enseignant-documentaliste » ? Propos de type institutionnels, qui peuvent parfois gêner.

  • Diffusion en cours... d'où peu ou pas de remarques ou réactions de la part du chef d'établissement. A suivre...

Aides proposées

  • Réflexions au sein des bassins (réinstaurés de façon « forte » cette année) avec mise en relation de la politique académique avec les thèmes et problématiques de terrain abordés lors de ces réunions.

  • Aide du réseau SCEREN; les CDDP et le CRDP de l'Académie de Montpellier (qui ont participé à l'élaboration de cette politique documentaire) proposent leur aide pour des points pratiques (réponse au terrain) de type documentation administrative, bibliographies sélectives... et particulièrement en réponse à la question sur le conseil en documentation. Ainsi, le Scérén a mis en place une réflexion visant à identifier des fonctionnements similaires au conseil en documentation, notamment dans le supérieur, et de proposer une organisation possible.

Pour tout complément d'information consultez le site de l'académie de Montpellier,
adresse : http://pedagogie.ac-montpellier.fr/Disciplines/cdi/politique2.htm

 

XV Propositions de travail pour l'année en cours

M. Durpaire exprime sa satisfaction pour la qualité des échanges et la richesse des apports. Il souhaite que ces journées puissent se prolonger et suggèrent que la liste de diffusion permette des compléments d'expression sur quatre sujets qui ont été abordés : la politique documentaire, le métier de documentaliste, la recherche documentaire et les ENT.