Expérimentation de prêt de liseuses en CDI

Pascale Bénévent, IATICE de l'académie de Toulouse, a expérimenté le prêt de liseuses en lycée, afin de mettre à disposition des supports adaptés aux livres numériques et d'intégrer des livres numériques au CDI.

Les perspectives mutualisées de ce projet était de modéliser le prêt de liseuses en CDI.

L'expérimentation s'est faite avec des liseuses françaises pour amener les élèves à un nouveau support de lecture et multiplier les accès à un seul livre. 5 liseuses ont été achetées via le fournisseur de matériel informatique du lycée.

Le travail s'est fait sur du gratuit. Des titres ont été téléchargés et installés sur les liseuses. Cependant le projet évolue vers du payant, avec le choix d'un réservoir d'ebooks. Pour les livres payants, avec Lipagine : 1 fichier téléchargé correspond à 5 copies autorisées.

Les liseuses sont cataloguées en livres : ressources électroniques dans BCDI et prêtées comme un livre. Les ebooks chargés sont traités en parties composantes. Il n'y a pas d'historique de lecture. Le projet fait l'objet d'une rubrique dédiée sur le portail e-sidoc, avec une notice d'utilisation, et l'affichage des livres numériques disponibles au CDI. Le logiciel Calibre a été installé sur tous les ordinateurs du CDI.

Le projet a été présenté aux 1ères L. Les liseuses empruntées ont fait l'objet d'une charte de prêt (pas de modification du règlement du CDI). Le mode d'emploi est joint au prêt ainsi qu'un questionnaire d'utilisation et de satisfaction.

Cependant les liseuses ont suscité peu d'intérêt pour les élèves, dont ¼ avait déjà des liseuses. La liseuse est un objet personnel. Sauf à la prêter pendant les vacances comme en bibliothèque, son prêt est source de frustration.

Différentes questions se posent donc : faut-il en acheter plus pour la lecture en classe de séries (et vérifier avant un éventuel projet si les œuvres adaptées sont disponibles) ? Créer un atelier d'écriture pour écrire des ebooks et remplir ces liseuses ? Comment gérer la maintenance ? Le contenu de la liseuse ?

Les différentes pistes proposées sont de : développer une bibliobox dans laquelle les usagers installent les fichiers souhaités sur le support prêté. Le BYOD offre également la possibilité aux élèves d'utiliser leurs outils et de leur proposer des ressources en téléchargement.