ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Travaux académiques mutualisés (TRAAM) 2012-2013

Cahier des charges des TRAAM 2012-2013

Objectifs des TraAM

Ces travaux ont pour objectif :

  • de proposer aux académies, en relation avec l'IGEN, des thèmes de travail communs dans le cadre du développement des usages et de la généralisation de l’intégration des TICE. Ces thèmes se déroulent sur un an (éventuellement renouvelable).
  • de permettre de mieux faire connaître les travaux académiques.

Ils doivent conduire à la production, au-delà des scénarios pédagogiques, de travaux de réflexion pédagogique et de synthèse sur les plus-values pour les apprentissages. Ils doivent donner lieu à des publications accessibles aux
non spécialistes dans le cadre de la généralisation des usages.

 

Organisation des TraAM

1. Le groupe de travail national


Le professeur référent est à la croisée du groupe de travail académique auquel il appartient et du groupe de travail national. Le groupe de travail national, constitué au maximum de huit académies est composé :

- des professeurs référents des groupes académiques
- du représentant du Bureau des usages numériques et des ressources pédagogiques (DGESCO), chef du projet TraAM
- du référent TICE de l’inspection générale de la discipline
- d’un correspondant d’un autre bureau de la DGESCO en fonction des thèmes.

Le groupe travaille sur les projets académiques retenus suite à l’appel à propositions lancé par le Bureau des usages numériques et des ressources pédagogiques. Les travaux des groupes académiques alimentent les réflexions du groupe de travail national, dont la synthèse fait l'objet de publication sur éduscol.

Chaque académie est associée avec une ou deux autres de façon à permettre des travaux mutualisés sur des thèmes communs.


2. Le groupe de travail académique


Le groupe de travail académique est constitué d’au moins trois enseignants dont le professeur référent. Ce groupe, sous la responsabilité d’un IA-IPR et/ou un IEN-ET ou IEN-EG organise son travail en relation avec le projet retenu.
Le professeur référent est chargé de communiquer en continu sur l’avancement des travaux menés dans son académie à l’ensemble du groupe national via une liste de travail spécifique. Il s’agit d’échanger sur des documents de travail pour établir une réelle mutualisation des compétences et des idées autour d’exemples d’usages concrets expérimentés dans les groupes académiques.


3. Articulation avec le réseau d’interlocuteurs académiques TICE et discipline


Les professeurs référents peuvent être amenés à intervenir lors de la réunion nationale des interlocuteurs
académiques. Le chef de projet (Bureau des usages numériques et des ressources pédagogiques, DGESCO) assure la communication régulière des travaux auprès du réseau des interlocuteurs académiques et assure la diffusion des résultats des travaux.


4. Réunions nationales


Une réunion en présentiel des enseignants référents est organisée si possible avant fin octobre. Il s’agit de préciser les pistes de travail et le calendrier de l’année des différentes réunions.
Les référents doivent participer à des réunions à distance (2 ou 3) qui permettent de faire des points d’étape nécessaires, garants d’un travail en continu. Les modalités en sont exposées lors de la réunion en présentiel. Ces réunions font l’objet d’une information auprès des responsables des professeurs référents, et de comptes rendus dont une synthèse est mise en ligne sur éduscol.
De son côté, le professeur référent communique l’avancée des travaux à l’inspecteur territorial responsable du groupe académique, au CTICE et au groupe académique.


 

Productions - Communication – Bilan

Les productions sont mises en ligne sur les sites académiques avec un lien vers une page nationale « vitrine de la mutualisation ». Cette page permet en retour d’accéder aux travaux académiques avec si possible une présentation spécifique commune au groupe de travail national.
En fin d’année scolaire, chaque enseignant référent fait parvenir au chef de projet du Bureau des usages numériques et des ressources pédagogiques (DGESCO), un bref bilan rappelant le projet défini lors de la réunion d’initialisation en répondant aux questions suivantes : l’adresse des documents sur le site académique et les remarques éventuelles sur l'intérêt ou les difficultés du travail mutualisé avec une autre académie.

Les productions font, si le sujet le permet, l’objet d’une indexation sur Édu’bases et d’une mise en avant dans la lettre TIC'Édu. Chaque groupe définit le cas échéant, des éléments du champ « description » des Édu’bases afin de permettre un affichage dynamique de ces travaux.
Par ailleurs, le chef de projet au Bureau des usages numériques et des ressources pédagogiques propose une synthèse du travail de l’année faisant ressortir les éléments importants pour le développement des usages des TIC dans sa discipline.