Economie - Ecogest@actu n° 72 - mai 2009

 

  • L'évolution de la science économique... et de nos enseignements
    Source : Académie d'Aix Marseille
    Une critique régulièrement apportée aux sciences économiques est sans nul doute sa mathématisation excessive, qui se manifeste au travers de modèles dont les vertus opératoires défaillent devant les réalités mouvantes qui nous entourent. Il n'est, cependant, pas nécessaire de crier haro sur la modélisation. C'est un outil particulièrement fécond et rigoureux. Mais, pour autant intellectuellement pertinent qu'il soit, il n'en reste pas moins un outil et non une finalité. Par ailleurs, certains émettent en effet l'idée que l'enseignement des sciences économiques reste trop focalisé sur l'éveil à des théories fondamentales qui commencent à dater (La « théorie générale ... » a été écrite à la lumière de la crise de 1929 !). Mais l'émergence de nouveaux champs de recherche mériterait sans doute que nous leurs consacrions plus qu'un strapontin dans nos enseignements. Le foisonnement intellectuel est aujourd'hui tel qu'il paraît nécessaire d'en rendre compte à nos élèves ou étudiants. Une synthèse de Didier Coccolo professeur en classe préparatoire ENS Cachan au lycée Jean Perrin à Marseille
    Lien : http://www.ecogesam.ac-aix-marseille.fr/Resped/Ecogen/nouvelle-economie.htm

 

 

 

  • Rapport sur la stabilité financière dans le monde
    Source : FMI
    Le système financier mondial reste soumis à très rude épreuve, à l'heure où la crise s'étend aux ménages, aux entreprises et aux banques, tant dans les pays avancés que dans les pays émergents. Le ralentissement de l'activité économique pèse encore plus lourdement sur les bilans des banques, dont les actifs continuent de se dévaloriser, compromettant ainsi leurs ratios de fonds propres et l'ouverture de nouveaux crédits. La croissance du crédit marque le pas, ou devient même négative, ce qui freine davantage l'activité économique. De vastes opérations d'ajustement du secteur privé et de relance par l'État ont déjà été engagées et contribuent à donner les premiers signes de stabilisation. La tâche prioritaire consiste à enrayer la spirale baissière des interactions entre le système financier et l'économie mondiale. (14 pages en pdf).
    Lien : http://www.imf.org/external/french/pubs/ft/gfsr/2009/01/pdf/sumf.pdf

 

  • Rapport mondial sur le développement humain 2007/2008
    Source : PNUD
    Ce rapport, en ligne sur le site du Programme des Nations Unies pour le Développement, explique que nos actions concernant le changement climatique auront des répercussions qui dureront tout un siècle, voire plus. La portion de ces changements due aux émissions de gaz à effet de serre est irréversible à court terme. Les gaz emmagasineurs de chaleur que nous envoyons dans l'atmosphère en 2008 y seront encore jusqu'en 2108 et au-delà. Les choix que nous faisons aujourd'hui influenceront non seulement nos propres vies, mais également celles de nos enfants et de nos petits-enfants. Les changements climatiques n'en sont que plus difficiles à gérer au niveau politique (une synthèse en français de 37 pages au format pdf).
    Lien : http://hdr.undp.org/en/francais/

 

  • Perspectives 2009-2010 pour l'économie française
    Source : OFCE
    Le fort recul de l'activité (-1,1 % pour le quatrième trimestre 2008) devrait se prolonger au cours du premier semestre 2009, engageant l'économie française dans sa plus forte récession depuis celle du début des années 1930. En moyenne annuelle, l'économie française devrait connaître un recul de son activité de - 2,3 % en 2009 et de - 0,2 % en 2010, après une croissance de + 0,7 % en 2008. Le taux de chômage devrait repartir à la hausse et atteindre 9,8 % à la fin de 2009, puis 10,7 % fin 2010. De son côté, le déficit public devrait s'établir respectivement à 6,1 et 7,2 % du PIB en 2009 et 2010.
    Lien : http://www.ofce.sciences-po.fr/pdf/documents/prev_france2009.pdf

 

  • Les niveaux de vie en 2006
    Source : Insee
    En 2006, la moitié des habitants de la métropole ont un niveau de vie annuel inférieur à 17 600 euros. Par rapport à 2005, ce niveau de vie a progressé de 1,7 % en euros constants. Les 10 % les plus aisés ont un niveau de vie d'au moins 33 190 euros par an. L'ensemble des actifs, constitué des personnes ayant un emploi et des chômeurs, a un niveau de vie moyen comparable à celui des retraités. Les personnes pauvres représentent 13,2 % de la population en 2006, soit 60 % du niveau de vie médian. La pauvreté touche 30 % des familles monoparentales essentiellement. C'est dans les villes de plus de 20 000 habitants, hors agglomération parisienne, que le taux de pauvreté est le plus fort.
    Lien : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=0&ref_id=ip1203

 

  • Les minima sociaux
    Source : Observatoire des inégalités
    Les données pour l'année 2008 reflètent encore l'amélioration de la situation jusqu'à la mi 2008. Sur l'ensemble de l'année, la baisse du nombre total de Rmistes est encore de 3 %. Cette tendance à l'amélioration risque fort d'être renversée, par les effets négatifs sur l'emploi notamment de la crise financière et économique. La baisse du nombre de Rmistes est en effet très fortement liée à la croissance de l'activité et à la conjoncture de l'emploi, très dégradée en ce début d'année 2009.
    Lien : http://www.inegalites.fr/spip.php?article444&id_mot=76

 

  • Le patrimoine économique national de 1978 à 2007
    Source : Insee
    La valeur du patrimoine économique national a été multipliée par huit entre 1978 et 2007 : elle a doublé en termes réels, tandis que les prix des actifs ont plus que quadruplé, portés notamment par la vive progression de ceux des biens immobiliers sur les dix dernières années. Alors qu'il s'est maintenu entre 4 et 4,5 années de PIB durant les années 1980 et 1990, le patrimoine économique national en représentait 6,6 fin 2007. Cet essor s'est toutefois interrompu en 2008 dans un contexte immobilier et boursier défavorable (4 pages en pdf).
    Lien : http://www.insee.fr/fr/ffc/ipweb/ip1229/ip1229.pdf

 

  • Rapport sur le gouvernement d'entreprise et la rémunération des dirigeants mandataires sociaux
    Source : La Documentation française
    Certaines rémunérations récemment accordées aux dirigeants mandataires sociaux de grandes sociétés cotées sont l'objet de critiques convergentes en raison de leur décalage avec la réalité économique, sociale et financière des entreprises concernées. Les organisations représentatives des entreprises françaises (AFEP et MEDEF) ont établi en octobre 2008 des recommandations strictes en matière de rémunération. La Commission des lois a organisé, le 11 mars 2009, des auditions afin de procéder à un premier bilan de l'application par les entreprises du code de bonne conduite de l'AFEP et du MEDEF (69 pages en pdf).
    Lien : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/094000163/index.shtml

 

 

 

  • La fixation des prix des carburants dans les départements d'outre-mer
    Source : La Documentation française
    Le gouvernement a demandé une mission sur le système d'administration des prix des carburants dans les départements d'outre-mer. Il a également demandé à la mission de formuler des préconisations sur les évolutions possibles du dispositif, sans exclure une éventuelle libéralisation des prix (78 pages en pdf).
    Lien : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/094000153/index.shtml

 

  • Un G20 historique
    Source : Alternatives économiques
    Affirmant d'emblée faire face à une crise exceptionnelle, les dirigeants politiques du G20 ont accouché d'un texte qui pose les principes d'un bouleversement de l'ordre financier mondial. Après cinquante ans de libéralisation financière, l'objectif est désormais de redonner la main aux régulateurs et de construire une gouvernance mondiale de la finance. Dossier ultramédiatisé, la lutte contre les paradis fiscaux fait l'objet d'avancées certaines mais insuffisantes.
    Lien : http://www.alternatives-economiques.fr/un-g20-historique_fr_art_633_42694.html

 

  • Les institutions financières dans les pays développés à économie de marché (PDEM)
    Source : Oeconomia
    Une réflexion sur le sujet du concours de l'agréation interne 2009 (3 pages en pdf). « Quels rôles pour les institutions financières aujourd'hui dans les pays développés à économie de marché (PDEM) ? ». Des propositions de cours (économie et histoire de la pensée économique) sont également en ligne sur ce site.
    Lien : http://www.oeconomia.net/agregationecogestion.htm