Economie - Ecogest@actu n° 91 - février 2011

  • Les apports des sciences et technologies à l'évolution des marchés financiers
    Source : La Documentation française
    Ce compte rendu de l'Office parlementaire des choix scientifiques et technologiques (OPECST) de l'audition publique évalue "les apports des sciences et technologies à l'évolution des marchés financiers" en analysant l'évolution rapide des technologies de marché ainsi que la complexité croissante des stratégies de "trading" : utilisation de plus en plus importante de programmes automatiques de passation des ordres, conséquences du "trading" haute fréquence (accélération des échanges) qui permet en général une meilleure liquidité des marchés financiers mais comporte aussi des conséquences néfastes en période de forte volatilité, etc. Compte tenu de ces constats, les participants préconisent différentes solutions : nécessité de repenser la définition du risque systémique, introduction d'une obligation de stockage de données financières détaillées par les opérateurs de marché, que le régulateur rendrait ensuite accessibles, sous forme anonyme, pour les travaux de recherche, passer, au niveau des agences de régulation, d'une surveillance des transactions à une surveillance des ordres... (88 pages en pdf).
    Lien : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/114000006/index.shtml

 

  • Un chemin pour un "pilotage économique européen"
    Source : La Documentation française
    Deux parlementaires ont été chargés par le Président de la République, d'une mission visant à recenser les attentes du Parlement européen et des différents parlements nationaux de l'Union européenne en matière de renforcement de la gouvernance économique en Europe, plus particulièrement dans le contexte de crise économique et financière. Leur rapport présente la synthèse de multiples consultations d'élus et d'experts rencontrés dans de nombreux États membres. Pour assurer un meilleur pilotage économique européen, le rapport préconise notamment de consolider le "noyau" franco-allemand, et de créer un "Trésor européen", organe chargé de gérer en commun la dette des États de la zone euro (39 pages au format pdf).
    Lien : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/114000011/index.shtml

 

  • Les indicateurs du développement durable
    Source : Insee
    Comme le prévoit la loi de programmation du Grenelle de l'environnement, la stratégie nationale de développement durable (SNDD) vient d'être adoptée par le Gouvernement pour la période 2010-2013. Durant toute l'année 2009, de nombreux partenaires publics et privés ont été associés à son élaboration. Les 15 indicateurs phares et 4 indicateurs de contexte économique et social présentés dans ce document constituent le coeur du tableau de bord retenu pour faciliter le suivi de la SNDD et contribuer à sa large diffusion (48 pages au format pdf).
    Lien : http://www.insee.fr/fr/publications-et-services/default.asp?page=dossiers_web/dev_durable/developpement_durable.htm

 

  • Le marché du travail en 2009
    Source : Insee
    En 2009, 25,7 millions de personnes occupent un emploi et 2,6 millions sont au chômage au sens du BIT. La part des personnes de 15 à 64 ans ayant un emploi a diminué entre 2008 et 2009 ; cette baisse a touché principalement les jeunes hommes. Les jeunes sont plus concernés par des contrats courts et travaillent plus souvent dans la construction, l'hôtellerie et la restauration. Près d'une personne ayant un emploi sur dix travaille dans la même entreprise depuis moins d'un an ; 1,4 million de personnes ayant un emploi souhaiteraient travailler plus, soit 5,5 % de l'ensemble des actifs ayant un emploi. Les jeunes, notamment les moins qualifiés, demeurent les plus touchés par le chômage. Après 50 ans, plus de la moitié des chômeurs recherchent un emploi depuis plus d'un an.
    Lien : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?id=3147®_id=0

 

  • Conjoncture : la reprise, plus lente que prévue
    Source : Insee
    La croissance de la zone euro s'est modérée au troisième trimestre (0,4 % après une croissance forte de 1,0 % au deuxième trimestre), en raison principalement de la décélération du commerce mondial. L'investissement a stagné tandis que la consommation a continué de croître modestement (+0,3 %). À l'horizon de la prévision, la reprise de l'activité en zone euro devrait se poursuivre sur un rythme proche (+0,.4 % au T4, +0,.3 % au T1 et au T2 2011). Malgré une légère amélioration du marché du travail, notamment en Allemagne, la consommation des ménages devrait être pénalisée par la faiblesse des gains de pouvoir d'achat (+0,3 % au T4 2010) (2 pages au format pdf).
    Lien : http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=108&date=20110107

 

  • Le patrimoine des ménages
    Source : Insee
    En 2010, les ménages vivant en France détiennent une palette de placements patrimoniaux moins large qu'il y a six ans. D'une part, la modification de la fiscalité des Plans d'épargne-logement s'est traduite par une désaffection pour ce type d'épargne. D'autre part, la crise financière survenue en 2008 a entraîné une forte baisse de la détention de valeurs mobilières. Les ménages se sont alors repliés vers des placements moins risqués, de type épargne-retraite ou assurance-vie. En 2010, 94 % des ménages vivant en France possèdent un patrimoine : 92 % détiennent des produits financiers, 61 % disposent d'un bien immobilier et 15,7 % ont des actifs professionnels ; 13 % des ménages possèdent les trois à la fois (4 pages au format pdf).
    Lien : http://www.insee.fr/fr/ffc/ipweb/ip1325/ip1325.pdf

 

 

  • Pour une révolution fiscale
    Source : Révolution fiscale
    La publication du livre de C. Landais (chercheur au Stanford Institute for Economic Policy Research), de Thomas Piketty (professeur à l'École d'économie de Paris et directeur d'études à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales) et d'E. Saez (professeur à l'Université Berkeley) intitulé "Pour une révolution fiscale" s'accompagne de la mise en ligne d'un site qui propose de nombreuses ressources sur ce thème : un lexique, des ressources brutes de l'Insee, des tableaux et graphiques, et une annexe synthétique de 10 pages en pdf.
    Lien : http://www.revolution-fiscale.fr/

 

  • La controverse des 35 heures
    Source : Alternatives économiques
    Plus d'une décennie après, la polémique sur les 35 heures reste un sujet de débat. A l'époque, les 35 heures avaient été instaurées en deux temps. La loi dite "Aubry 1" (1998-1999) ouvrait un processus expérimental de négociations entreprise par entreprise, avec exonération de cotisations sociales pour celles qui concluaient des accords prévoyant des embauches. En 1999, la loi "Aubry 2" a été votée, applicable à partir de 2000. Elle a ramené la durée légale à 35 heures hebdomadaires, moyennant la généralisation et la pérennisation des exonérations de cotisations sociales. Les entreprises de moins de 20 salariés disposaient de deux ans supplémentaires avant de s'y plier à leur tour. Onze ans après l'entrée en vigueur de la loi "Aubry 2", comment évaluer les effets de cette mesure ? Pour y répondre, une sélection de textes parus dans Alternatives Économiques au fil des ans.
    Lien : http://www.alternatives-economiques.fr/35-heures--dix-ans-de-polemique_fr_art_633_36967.html

 

  • Le temps de travail en France
    Source : Le Monde
    L'Allemagne a connu, en 2009, une récession deux fois plus grave que la France. A la demande des syndicats, Angela Merkel a décidé de développer le "KurzArbeit" (travail à temps réduit) : plutôt que de licencier 20 % des effectifs, une entreprise en difficulté baisse son temps de travail de 20 % et garde tous les salariés. Elle baisse les salaires mais l'État maintient les revenus. Quand le gouvernement français favorisait les heures supplémentaires, les Allemands réduisaient leur temps de travail. Grâce au KurzArbeit, malgré une récession deux fois plus forte, le chômage a augmenté cinq fois moins vite en Allemagne qu'en France.
    Lien : http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/01/06/non-il-n-est-pas-vrai-qu-on-travaille-moins-en-france-qu-ailleurs_1461843_3232.html