Economie - Ecogest@actu n°102 - février 2012

Les salaires dans les entreprises en 2009

Source : Insee

En 2009, le salaire moyen en équivalent temps plein (EQTP) d’une personne travaillant dans le secteur privé ou semi-public est de 2 708 euros par mois en brut et 2 042 euros en net de tous prélèvements à la source. En euros courants, les salaires nets moyens progressent moins vite en 2009 qu’en 2008 (+ 1,3 % contre + 3,3 %). Compte tenu de la très faible inflation (+ 0,1 %) et malgré la poursuite de la crise, en euros constants, les salaires nets moyens progressent toutefois plus en 2009 qu’en 2008 : + 1,2 %, après 0,4 %.

Lien : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=0&ref_id=ip1384

Les salaires des agents de l’État en 2009

Source : Insee

En 2009, un agent de la fonction publique d’État a perçu en moyenne un salaire en équivalent temps plein de 2 830 euros brut par mois et de 2 377 euros net. Le salaire net et le salaire brut augmentent tous les deux de 2,1 % en euros courants entre 2008 et 2009. Compte tenu d’une hausse des prix de 0,1 % en 2009, les salaires net et brut augmentent de 2,0 % en euros constants. À champ constant, c’est-à-dire en excluant les 17 000 agents, dont la gestion a été transférée aux collectivités territoriales en 2009, l’évolution du salaire net est de 1,8 % en euros courants.

Lien : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=0&ref_id=ip1381

Rapport annuel sur l'état de la France en 2011

Source : CESE

Le rapport annuel sur l’état de la France 2011 rend compte de l’évolution de notre pays dans les champs économique, social et environnemental en s’appuyant notamment sur les indicateurs de développement durable. Il est chapeauté par un avis dont la partie générale analyse la convergence de plusieurs crises, qui se combinent et constituent au total une crise systémique. Dans sa focalisation sur l’état moral des Français, le CESE souligne que le monde traverse une crise profonde, les Français en perçoivent les menaces ; en saisir les opportunités exige des changements (synthèse en 4 pages, rapport complet en 242 pages au format pdf).

Lien : http://www.lecese.fr/travaux-publies/rapport-annuel-sur-l-etat-de-la-france-en-2011

Rapport sur l'évolution des PME en 2011

Source : La Documentation française

Pour la 7ème année consécutive, le bilan annuel de l'Observatoire des PME dresse un bilan complet de l'activité des PME françaises. Il apparaît que les entreprises françaises misent davantage sur des projets d'innovation et d'export que sur des investissements matériels. En termes d'innovation et de positionnement sur les marchés, il est à relever que la responsabilité sociétale et environnementale (RSE) tend à devenir un enjeu stratégique pour les entreprises. La partie "Actualités" de ce document y est d'ailleurs consacrée. Des analyses comparatives, au niveau européen et mondial, sont également apportées (270 pages en pdf).

Lien : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/114000730-pme-2011-rapport-sur-l-evolution-des-pme

Les pays de la zone euro profitent de la monnaie unique

Source : Cidal

Tous les pays ayant adopté l’euro ont intérêt à le défendre car tous, sans exception, en tirent avantage. Telle est la conclusion d’une étude du cabinet de conseil McKinsey, publiée par le quotidien allemand Die Welt. Le bénéfice est cependant plus important pour les pays qui ont soutenu leur compétitivité et réformé leurs systèmes sociaux. Selon cette étude, la monnaie unique a globalement accru le produit intérieur brut (PIB) de la zone euro de 332 milliards d’euros en 2010, ce qui représente un gain de 3,6 %. Près de la moitié de celui-ci (165 milliards) a profité à l’Allemagne, la première économie de la zone euro.

Lien : http://www.cidal.diplo.de/Vertretung/cidal/fr/__pr/actualites/nq/Dossier__Eurokrise/2012-01-11-mckinsey-pm.html

La durée effective du travail en France

Source : Rexecode

L’enquête du Rexecode montre que la durée effective moyenne du travail en France est une des plus faibles en Europe. La baisse de la durée légale du travail à 35 heures a atteint cet objectif mais manqué celui de la création d’emplois et de partage du travail. […] Cependant, les données disponibles sur le site d'Eurostat ne permettent pas de calculer une durée effective annuelle moyenne du travail. Elles excluent en effet les personnes interrogées déclarant avoir travaillé 0 h (congés, maladie, etc.) la semaine de référence de l'enquête.

Lien : http://www.coe-rexecode.fr/public/Analyses-et-previsions/Documents-de-travail/La-duree-effective-du-travail-en-France-est-une-des-plus-faibles-d-Europe

La querelle du temps de travail

Source : Alternatives économiques

L'institut COE Rexecode, proche du patronat, vient de publier une étude sur le temps de travail des Français. Elle est censée démontrer une fois de plus combien les 35 heures sont nocives à l'économie du pays. COE Rexecode met en avant en particulier le faible temps de travail des salariés à temps plein. Cela ne constitue pourtant en aucune manière un scoop, et les conclusions plus générales que l'institut prétend en tirer reposent sur une analyse erronée.

Lien : http://www.alternatives-economiques.fr/temps-de-travail---faux-scoop-et-vraie-erreur_fr_art_633_57681.html

Durée du travail et performance économique

Source : OFCE

Travaille-t-on moins en France qu’ailleurs en Europe ? La France est-elle le seul pays à avoir réduit son temps de travail au cours de la dernière décennie ? Les 35 heures ont-elles réellement plombé l’économie française ? Le rapport publié le 11 janvier par l’Institut Coe-Rexecode fournit quelques éléments de réponses à ces questions sur lesquels l'OFCE revient (7 pages en pdf).

Lien : http://www.ofce.sciences-po.fr/publications/note.php?current=seven&sub=c

La TVA sociale : le rapport Besson de septembre 2007

Source : La Documentation française

La proposition du Président de la République du 29 janvier remet à jour l’intérêt de ce rapport. Cette partie du rapport n’envisage que l’hypothèse d’une baisse uniforme des cotisations sociales, sans modification du profil des prélèvements existants. Dans cette hypothèse, l’effet sur l’emploi dépend fortement du comportement de fixation des prix des entreprises et de la réaction des autres agents à une hausse éventuelle des prix à la consommation. […] Ce gain serait en revanche fortement diminué si les entreprises ne répercutaient que lentement et partiellement la baisse de cotisations sociales dans leurs prix de production (316 pages en pdf).

Lien : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/074000556/index.shtml

La TVA sociale : bonne ou mauvaise idée ?

Source : Université de Toulouse

"Dans cet article, nous avons proposé d’évaluer les effets agrégés d’une politique de TVA sociale dans un modèle d’équilibre général dynamique étalonné sur données françaises. Une attention particulière a été apportée aux effets d’une pré–annonce de la réforme fiscale. Nous trouvons que dans le scenario de base, avec des allègements de charges exclusivement financés par la variation incrémentale de recettes de TVA, les effets de la réforme sont très modestes, à la fois en termes de bien–être et en termes d’accroissements du produit. Dans le scénario alternatif à dette publique constante, où toutes les recettes fiscales supplémentaires sont utilisées pour alléger les charges, les effets sont plus importants mais le gain en bien–être reste de faible ampleur." (31 pages en pdf).

Lien : http://publications.univ-tlse1.fr/3211/

Le drôle de destin de la taxe Tobin

Source : Le Monde

Après l’intervention du Président de la République du 29 janvier, la taxe sur les transactions financières susceptible de voir le jour le 1er août n'a plus rien à voir avec celle présentée le 14 septembre 2011 par Henri de Raincourt, ministre chargé de la coopération, au G20 Finances de Washington. Et encore moins avec l'idée-phare des altermondialistes, la fameuse taxe "Tobin", du nom de l'économiste qui l'a imaginée dans les années 1970. Il s'agissait alors de créer une taxe dans le plus grand nombre de pays et avec l'assiette la plus large possible de façon à taxer toutes les transactions boursières.

Lien : http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/01/06/le-drole-de-destin-de-la-taxe-tobin-des-altermondialistes-aux-liberaux_1625235_1471069.html

L’économie sociale et solidaire

Source : Sciences humaines

Concept générique, l’économie sociale et solidaire (ESS) est souvent assimilée au commerce équitable ou aux associations d’aide aux plus démunis, comme les Restos du cœur. Au-delà, l’économie sociale et solidaire désigne aussi de très petites structures qui, à l’échelle d’une commune, organisent des cours de soutien scolaire ou aident les personnes âgées. Même un club de football amateur relève de ce vaste champ, dans la mesure où il crée du lien social, par exemple parmi les jeunes d’un quartier, sans chercher à en retirer de bénéfice autre que celui nécessaire à son fonctionnement. À côté des associations, qui représentent 80 % des acteurs, la grande famille de l’ESS se compose également de coopératives, de mutuelles et de fondations.

Lien : http://www.scienceshumaines.com/l-economie-sociale-et-solidaire-entre-reve-et-realite_fr_28317.html

Investissements chinois en Europe : un défi politique

Source : La vie des idées

Encore mal connus et opaques, les flux d’investissement chinois vers l’Europe se sont considérablement développés au cours des trois dernières années. Contrairement à l’image de cheval de Troie qu’ils évoquent, le problème qu’ils posent n’est pas celui d’une prise de contrôle du continent par la Chine, mais un défi de coordination pour les partenaires européens.

Lien : http://www.laviedesidees.fr/Investissements-chinois-en-Europe.html

L’adoption de la "règle d’or" en Europe

Source : Le Monde

Les pays de l'Union européenne, à l'exception de la Grande-Bretagne et de la République tchèque, ont adopté, lundi 30 janvier, un nouveau traité renforçant leur discipline budgétaire, avec l'introduction prévue partout de "règles d'or" sur l'équilibre. Le pacte prévoit que les pays qui y souscrivent s'engagent à avoir des budgets équilibrés ou en excédent sur un cycle économique, soit un déficit structurel ne dépassant pas 0,5 % du PIB. Chaque État sera tenu de mettre en place lui-même un mécanisme de correction qui se déclenchera automatiquement en cas de dérapage par rapport à cet objectif.

Lien : http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/01/30/tension-autour-de-la-grece-pour-le-sommet-europeen_1636165_3214.html#ens_id=1268560

Les conséquences de la dégradation de la note de la France

Source : Le Monde

La France a perdu sa note financière AAA, la meilleure possible, désormais abaissée d'un cran, à AA+, avec perspective négative, a confirmé, vendredi 13 janvier 2012, l'agence d'évaluation Standard & Poor's. Avec quelles conséquences ?

Lien : http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/01/14/a-quoi-ressemble-la-vie-apres-la-perte-de-la-note-aaa_1629624_3234.html

"Dans la zone euro, c'est le marché qui gouverne"

Source : Le Monde

"La politique ne se fait pas à la corbeille", lançait le Général de Gaulle le 28 octobre 1966 quand la Bourse plongeait, après avoir exagérément monté, en 1962. L'économiste André Orléan, directeur de recherche au CNRS, rappelle cette formule pour montrer, dans un entretien au Monde, que le pouvoir politique est aujourd'hui assujetti aux décisions des marchés financiers. De la même façon, il trouve "disproportionné" l'affolement qui a suivi la dégradation de la note de la France par l'agence de notation Standard & Poor's.

Lien : http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/01/22/le-marche-gouverne_1631984_3234.html#ens_id=1268560