ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Description du projet

 Suite au bilan très positif de l'expérimentation nationale ayant trait aux images numériques et aux matériels nomades en E.P.S., un projet tout à fait novateur pour l'intégration des assistants personnels dans l'enseignement de l'E.P.S. a été lancé par la sous-direction de la technologie lors du rassemblement annuel des Interlocuteurs Académiques pour les Nouvelles Technologies Educatives en E.P.S qui se déroula à Montpellier en novembre 2003.

Projet relatif à l'utilisation des Assistants Personnels (PDA)dans l'enseignement de l'EPS

Constat

1° Il y a actuellement de nombreuses applications issues des technologies de l'information et de la communication permettant une réelle aide à la décision pour favoriser les apprentissages des élèves.

2° Les enseignants (en EPS, mais aussi dans toutes les autres disciplines) doivent pouvoir disposer de façon rapide et efficace des ressources nécessaires pour le travail au quotidien.

3° Le PC, fut-il portable, n'est pas pratique d'utilisation surtout en milieu ouvert, étant donné les nombreuses contraintes : manipulations, risques liés à la taille, difficultés  à le protéger (chutes, déplacements, intempéries…)

Articulation du projet

Remarque préliminaire : Compte tenu du caractère tout à fait innovant de ce projet, il sera nécessaire de mener en parallèle le recensement, le développement des ressources et l'intégration de ces innovations dans la formation des enseignants.

1ère Phase :

A.   Les usages en milieu scolaire

1.   Apports pédagogiques en E.P.S.:

L'évolution des matériels nomades (miniaturisation, augmentation de capacité et de puissance, embarquement multimédia, techniques sans fil) met à disposition de l'enseignant des outils performants, encore peu connus, et qui semblent répondre à leurs préoccupations dans le cadre de l'efficacité de leur enseignement : les Assistants Personnels (PDA).

Les premières conclusions des essais réalisés dans le cadre de la commission image de l'expérimentation nationale lancée l'an passé sont très concluantes par rapport à l'impact de l'utilisation de ces outils :

-   Visualisation du but à atteindre
-   Exploitation en temps réel des évaluations formatives donnant plus de sens aux situations d'apprentissage proposées
-   Transformation des pratiques enseignantes intégrant les TICE

2.   Gestion de la vie scolaire :

Ces mêmes matériels peuvent répondre efficacement au souci d'une gestion en temps réel de la vie scolaire (gestion des notes, des absences, des dispenses, des demi-pensionnaires etc…).

3.   Axes de travail pour favoriser ces développements:

Dans le cadre du Schéma de l'Edition Numérique pour l'Enseignement (SCHENE) :

-   Bilan et analyses des ressources dédiées existantes.
-   Bilan et analyses des ressources adaptables (issues du monde des ordinateurs de bureaux).
-   Création d'un cahier des charges des ressources à développer.
-   Tests et mises au point des ressources, validations puis diffusions de celles-ci.

Dans le cadre du projet de développement des Espaces Numériques de Travail (ENT):

-   Suivi des évolutions technologiques

B.   La formation des enseignants EPS

-    Production d'une maquette pour la formation des étudiants en IUFM (formation initiale) en concertation avec des enseignants d'IUFM et d'UFR-STAPS déjà initiés à ces nouvelles pratiques pédagogiques.
-    Production d'une maquette pour la formation des enseignants en poste (formation continue) en concertation avec des IANTE occupant des fonctions de formateurs FPC dans leurs académies.

Mise en œuvre :

-    Création d'une commission de 10 à 15 membres issus d'académies différentes comprenant des praticiens en poste, des enseignants en IUFM et d'UFR-STAPS, des formateurs en formation continue et des enseignants chercheurs.
-     Familiarisation avec les matériels (procédures spécifiques et compatibilités).
-    Création de noyaux de recherche académiques travaillant de manière coordonnée grâce à une plate-forme de travail collaboratif pour  permettre des échanges aisés.
-    Elaboration d'une maquette de Formation Initiale des futurs enseignants EPS.
-    Réflexion  sur une stratégie de formation continue à destination des enseignants déjà en poste.
-    Expérimentation des outils sur le terrain.

2ème Phase:

Orientation et conditions de réussites pour la généralisation des usages des PDA dans l'enseignement de l'E.P.S.

-   Validation par l'inspection générale des maquettes et des ressources proposées.
-   Plan de formation des enseignants en poste avec un contenu basé sur les maquettes réalisées  lors de la première phase.
-   Introduction d'une formation sur ces PDA dans les programmes des étudiants d'IUFM avec un contenu basé sur les maquettes réalisées lors de la première phase.

Echéances

 

Actions

Echéances prévues :

1ère Phase

 

Dotation matérielle........................................................................................................

janvier 2004

 

Formalisation d'un protocole de recherche et diffusion,
bilans et analyses de "l'existant" (plate-forme collaborative)................................


mars 2004

 

Création d'un cahier des charges des ressources à créer..................................

mai 2004

 

Mise au point d'outils (au moins 5)...........................................................................

novembre 2004

 

Mise au point d'une stratégie de formation F.P.C...................................................

décembre 2004

 

Elaboration d'une maquette de formation pour les étudiants..............................

décembre 2004

2ème Phase

 

Lancement des formations  de formateurs IANTE et IUFM....................................

septembre 2005

 

Lancement des formations en IUFM..........................................................................

septembre 2006

 

Evaluation du projet........................................................................................................

novembre 2007

Moyens sollicités

Crédits pour financer le matériel et les actions du groupe estimés pour la première phase à 25 000 €